Un spécial Kodak Tri-X 400

Je me suis dit qu’un billet spécial KodakTri-X 400 serait le bienvenu en cette fin d’année.

Quand je liste les termes de recherche sur le blog Histoires de photos en 2016, je constate que certains sujets intéressent les amateurs de photo argentique plus que d’autres. J’écris rarement à propos de matos. N’empêche que les requêtes tournent souvent autour du matériel de prise de vue, des pellicules et de la numérisation de films. La Kodak Tri-X fait partie des sujets préférés de ceux qui atterrissent ici avec l’incontournable Ilford HP5 et le célèbre Leica M6Pour être honnête avec vous, mes réflexions personnelles sur les nouvelles tendances n’ont pas autant de succès que les articles prodiguant des conseils sur la manière d’exposer une Kodak Tri-X 400 ou sur le choix d’un objectif pour un 24×36.

Les siciliens Kodak Tri-X photo noir et blanc

Cela ne m’empêchera pas de continuer à pousser un coup de gueule de temps en temps mais je devrais peut-être faire attention à satisfaire aussi les photographes en quête d’informations techniques et d’exemples de prises de vues argentiques. Vous avez beau vanter les mérites de telle ou telle pellicule, expliquer en long et en large comment travailler tel ou tel thème, rien ne sera plus parlant que les images. Aujourd’hui, j’ai rassemblé quelques scans de Kodak tri-X 400. Si vous avez envie de commenter ou de réclamer d’autres thèmes dans le domaine argentique, ne vous privez surtout pas. Je préfère les commentaires aux mentions « j’aime ». Lire la suite

Kodak Tri-X – US Army

C’est la première fois que je photographie un photographe de guerre américain.

J’ai photographié des passionnés d’équipements militaires de la seconde guerre mondiale avec une pellicule noir et blanc. J’ai pensé que l’argentique était tout à fait approprié. Honnêtement, c’est dans la tête que cela se passe. Rien ne justifiait l’emploi d’une pellicule pour un sujet aussi rétro soit-il. Quoi qu’il en soit, la Kodak Tri-X a encore une fois été à la hauteur. Dans l’action, en pleine lumière et face aux contrastes durs, elle assure. J’aurais aimé en faire plus mais je limite la consommation de pellicules. Je ne me sers plus vraiment de mes 24 x 36 argentiques quand il s’agit de reportage. Le numérique c’est mieux pour documenter le réel. Je préfère employer les reflex argentiques dans un univers créatif là où la pellicule montre ses prouesses dans les situations extrêmes. Pour photographier à la volée tout se qui se présente dans le viseur, un hybride c’est quand même plus pratique. On a le droit à l’erreur et on ne se sent pas obligé de choisir les sujets. Et si on a envie d’apporter un petit de coup d’effet rétro noir et blanc, avec un APN expert, on arrivera toujours à bidouiller les images. Par contre, lorsque j’ai la chance de croiser un personnage atypique ou encore un photographe coiffé d’un calot de l’US Army, alors je suis content d’avoir un boîtier argentique chargé en Kodak tri-Xphotographe de guerre photo noir et blanc kodak tri-x

Lire la suite

Inspiration photo à portée de clic

photo noir et blanc de rue style epoque pellicule Kodak Tri-X

Trouver l’inspiration dans la rue n’est pas évident pour tout le monde. Parfois, il m’arrive d’être en panne d’idée. À défaut de sujet intéressant et pour éviter de rentrer bredouille, je me rabats sur un style d’image : contre-jours, composition géométrique, flous … Mais j’avoue que ce n’est pas facile tous les jours. Les bonnes idées n’émergent pas comme ça par miracle simplement en observant ce qui se passe et en déclenchant au pif.

Lire la suite

L’appel irrésistible de la rue

photographie de rue extrêm ou classique noir et blanc analog

On a beau dire ne plus vouloir y toucher, la rue vous invite constamment à replonger.

Vous avez rendez-vous avec un modèle et vous ne voulez pas arriver en retard. Vous partez sur votre lieu de shooting, l’appareil déjà chargé d’une pellicule noir et blanc. En chemin, une scène vous agrippe. Le déclic est instantané. Sans même réfléchir, vous avez déclenché au mépris de vos bonnes résolutions. Vous ne pouviez pas détourner le regard. Difficile de résister, vous avez pris cette photo. « Oh, pas de quoi s’alarmer, c’est juste une petite image de rue en passant. D’ailleurs, j’arrête quand je veux. » Mais oui bien sûr ! C’est ce que l’on affirme pour montrer aux autres notre volonté mais la rechute n’est pas loin. La « street » vous nargue sans arrêt.

Double exposition argentique : la récidive

J’ai réalisé cette double exposition avec un reflex Canon EOS 30v et une pellicule Kodak tri-X 400. Les deux photographies superposées ont été prises dans la foulée. La première vue correspond au portrait de la jeune femme réalisé en extérieur et la deuxième vue a été faite à l’intérieur de la cathédrale avec un temps de pose différent.

Lire la suite

La Tri-X à nouveau au devant de la scène

 

photographie de scène en noir et blanc argentique photographe spectacle

C’est incontestable, la Kodak Tri-X reste la reine des pellicules noir et blanc. Il faut goûter à ce négatif mythique au moins une fois dans sa vie. Si vous voulez vraiment obtenir des noirs de toute beauté, il faut essayer la Tri-X.

De la Kodak Tri-X dans le sac photo

Kodak 400 TX337

Dans le sac photo, il reste encore quelques Tri-X 400 à exposer. Mon Olympus n’attend que ça.

Séance grossesse en noir et blanc argentique

Alex - 120

Petit détour par Béthune à la demande d’Alex et pascal.

Alex attend des jumelles et voulait un souvenir de sa grossesse. Comme pour beaucoup de jeunes femmes, la première grossesse est un événement important qui reste gravée dans la mémoire. Les parents souhaitaient des portraits simples qui leur ressemblent.

Lire la suite

Photographe et réseaux

sur les marches - Kodak tri-X - street photo

Si on veut réussir en tant que photographe indépendant, auteur ou photographe de mariage, il est impératif de faire connaître son travail en le diffusant sur les réseaux sociaux. Twitter, Instagram, Linkedin et Facebook sont incontournables aujourd’hui. Lire la suite

Il y aura encore de la photo argentique en 2015

Kodak Tri-X Portrait d'une jeune femme en noir et blanc argentique - photographe Lille - Béthune

Pellicule Kodak Tri-X 400

Oui, cette année encore, il y aura des photographies argentiques sur le blog Histoires de photos, notamment des portraits, des scènes urbaines et peut-être du paysage. Le marché de la photo argentique semble se stabiliser et on voit même apparaître de nouvelles références de pellicules. Les laboratoires professionnels et artisans de la chambre noire sont toujours là. Je ne suis donc pas inquiet. J’ai bon espoir de vivre cette passion encore longtemps. Lire la suite

Défi noir et blanc jour 4

Voici la quatrième publication dans le cadre du défi photo noir et blanc. J’ai pris cette photo du haut d’un terril dans le département du Nord. Je cherchais un point de vue élevé donnant sur l’étang où j’avais photographié les jeunes pêcheurs. Je pensais être seul mais les promeneurs sont nombreux sur les sentiers charbonneux. Dans un premier temps, je me tenais au bord du vide et j’essayais de trouver un cadre intéressant quand une famille est arrivée. J’ai alors pris du recul et j’ai visé le paysage en laissant l’enfant entrer dans le cadre. La vue est moins impressionnante mais j’ai pu intégrer de la vie sur ce mont de terre noire.

paysage noir charbon espace naturel du Nord

12 Juillet 2016 – Je pense que si la jeune fille n’était pas venue occupé cet espace vierge, je n’aurais certainement pas pris cette photo. La composition de l’image que j’avais repérée bien avant n’était pas suffisante pour construire une bonne photo. Le paysage découpé en trois parties  ( ciel, eau et terre ) était une bonne idée mais aurait eu bien plus d’impact si elle avait été prise avec une chambre ou au minimum avec un appareil moyen format. les détails et les nuances auraient donné plus d’effets à ce genre d’image statique. Le format 24 x 36 c’est bien quand on veut ajouter une certaine dynamique, du mouvement dans le cadre. Mais ici, dans cet espace naturel un peu uniforme, les plans calmes et posés ne ressortent pas efficacement malgré les trois tonalités de gris

Parfois, on sent le potentiel d’un espace, que ce soit un paysage de nature ou un espace urbain, mais si au moins un élément distinctif dans l’image n’est pas mis en valeur, alors on obtient une image plate et sans attrait. J’aime beaucoup les oppositions en photographie comme le flou / net, un point de repère dans un espace vide ou le contraste d’un clair obscur. Quand on observe le travail des grands photographes, on analyse facilement ce qui fait l’intérêt d’une photo par ses techniques visuelles qui marque tout de suite notre esprit. Malheureusement, sur le terrain, ce n’est pas toujours évident à repérer et à mettre en image. Pour moi, le défi n’était pas de réaliser une photo de paysage en noir et blanc mais de trouver un moyen de rendre cet endroit plus intéressant.

Défi noir et blanc : jour 2

Tirage NB Tango

Pour ce deuxième jour de défi noir et blanc, j’ai choisi cette photo prise dans le Vieux Lille où les amateurs de Tango peuvent se retrouver tous les dimanches soir à la fin de l’été. C’est évidemment une photographie argentique et ce n’est certes pas celle que je préfère mais elle résume bien ce que j’aime le plus photographier : l’humain.

La photo noir et blanc du dimanche matin – Jeunes pêcheurs

Tri-X 400

Pellicule Kodak Tri-X 400 – Canon EOS 30v – Numérisation du négatif

Pour ce dimanche matin très gris, j’ai choisi cette photographie prise en octobre dernier. C’était sur le site de la Mare à Goriaux, un étang artificiel du nord de la France à proximité de St-Amand- les-Eaux, un endroit très prisé des pêcheurs et des promeneurs.

Lire la suite

Collectors – Photographie noir et blanc argentique

Collectors

Pellicule Kodak Tri-X 400

Canon EOS 30v

Numérisation du négatif

La lumière – Photographie noir et blanc argentique

Kodak Tri-X poussée à 1600 ISO photo de nuit en argentique - Tarifs de numérisation négatifs noir et blanc haute qualité

Pellicule Kodak Tri-X 400 – Canon EOS 30v

Que l’on photographie de jour ou de nuit, avec un capteur full frame, un APSC ou une pellicule argentique, ce qui compte le plus, c’est la lumière. Sans elle, la photo n’est rien.

Exposition multiple en argentique – Kodak Tri-X 400

Double exposition argentique pellicule kodak tri-X 400

Kodak Tri-X et Canon EOS 30v

Pour réaliser cette double exposition argentique, j’ai utilisé un reflex Canon EOS 30v. Ce boîtier est équipé de l’avance automatique du film. Quand vous prenez une photo, la pellicule avance au numéro suivant. Mais il est aussi pourvu d’une fonction d’expositions multiples. L’avance du film est bloquée jusqu’à la fin de l’opération. Il suffit donc de choisir un nombre d’expositions, entre deux et neuf sur ce reflex. En général, je me contente de deux vues superposées. Au-delà de trois, la lecture de l’image devient complexe. Les multiples expositions doivent être effectuées dans la foulée. Autant dire qu’il est indispensable de penser aux différentes images à assembler avant de commencer l’opération. Lire la suite

Photographie argentique – La passion du noir et blanc

C’est la passion du beau noir et blanc qui me pousse à photographier toujours et encore en argentique. Sinon, je ne m’ennuierais pas avec les développements, les scans et l’approvisionnement en pellicules. Rémy avait raison, c’est une passion qui se paie, surtout si on vise la qualité supérieure. Chez les très bons prestataires comme Publimod ou Arka, le travail est absolument impeccable mais le tarif du développement seul oscille entre 11 et 20 euros la pellicule 135 mm. D’autres labos un peu moins côtés proposent le même service pour 5 euros seulement. Malheureusement, la qualité n’est pas constante. Le développement maison revient à moins d’un euro la pellicule grosso-modo mais le tirage en chambre noire demande un certain investissement, du savoir faire et de la place. La solution scanner est la plus pratique. Mais là aussi, l’équipement n’est pas donné, sachant qu’un scanner film correct démarre à 500 euros environ. Et si on envisage les tirages d’expo, cela se chiffre en milliers d’euros.

danseur-tango-lille-asso-vieille-bourse-photo-noir-et-blanc-retro

Lire la suite

Objectif fétiche et Kodak Tri-X

J’ai acheté et revendu beaucoup d’objectifs au cours de ces dix dernières années. Les objectifs fixes ont progressivement remplacé les zooms des années 80 et 90. Puis, les Canon 17-40 F4 et 70-200 F4 sont apparus. J’ai succombé comme beaucoup d’autres aux charmes de la série L. Je me suis alors séparé des 35 mm F2, 85 mm F1.8 et 28-105 USM II pour financer en partie l’achat de ces deux zooms semi-pro, pour finalement les revendre huit ans plus tard en même temps que les reflex numériques. Entre temps, les objectifs Pentax, Nikon et Zuiko sont eux aussi partis, accompagnés des vieux boîtiers 24 x 36.

Lire la suite

La mesure de l’exposition en argentique

Photographe noir et blanc rétro - Modèle Tarika - Lille - Nord 59

Pellicule Kodak Tri-X – Canon EOS 30v

J’ai souvent traité de l’exposition dans ce blog photo. Pour moi, c’est un point essentiel dans l’apprentissage de la photo. Les méthodes pour bien exposer sont différentes en fonction du matériel utilisé et des habitudes de chacun. Avec les EOS argentiques, je fais confiance à la cellule du reflex et je sélectionne la mesure spot ou la mesure sélective. Je me sers souvent de la touche de mémorisation de l’exposition. Avec les 24 x 36 plus anciens, il m’arrive de prendre aussi une cellule à main. Sinon, quand le soleil brille, je me réfère à la technique du F16.

Lire la suite

Dernier scan noir et blanc argentique – Les danseurs de Tango

Les danseurs de Tango à Lille - Photographie noir et blanc argentique

Pellicule Kodak Tri-X 400 poussée à 1600 ISO

Je suis allé voir la dernière milonga de l’association Sous les marronniers à Lille. C’était la fête du tango à l’intérieur de la Vieille Bourse. Le bal a débuté plus tard que prévu. Les danseurs se sont emparés de la piste après le coucher du soleil. Du coup, la luminosité était vraiment très faible. J’avais prévu de la Kodak Tri-X 400, une pellicule que j’aime utiliser dans les conditions difficiles. J’étais obligé de l’exposer à 1600 ISO. Malgré cela, j’ai photographié la plupart du temps au 1/30 s à F2. Heureusement, l’exposition variait peu. La mise au point était délicate aussi. L’autofocus du reflex argentique n’arrivait pas toujours à se caler à cause du manque de contraste. Il a fallu parfois opérer la netteté en manuel.

Lire la suite

Où est passée la lumière ?

 

portrait pro noir et blanc femme urbaine classique

La prochaine séance photo va être délicate côté lumière. Ce sera encore une fois en extérieur. Un couple de jeunes mariés m’a demandé de réaliser des portraits en noir et blanc. Je leur ai proposé le jardin du château. Malheureusement, le ciel devrait rester couvert toute la journée. La lumière n’est pas aussi intéressante qu’en septembre. Les contrastes sont moins présents. Il faudra peut-être recréer cette lumière qui fait défaut mais je n’aime pas beaucoup l’effet du flash. Le rendu n’est pas naturel à moins de travailler avec des parapluies ou une softbox pour adoucir la lumière souvent trop dure. Cela reste tout de même un peu artificiel à mon goût, surtout en extérieur.

Encore de la photo de rue ?

Cours photo de rue - Apprendre à shooter dans la rue en noir et blanc

Je n’ai malheureusement plus beaucoup de temps à consacrer à la photo de rue. Mais quand je me déplace à pied, j’aime avoir avec moi un petit 24×36 et de la Kodak Tri-X. On ne sait jamais. Par contre, j’ai tendance à me perdre dans mes pensées en ce moment. Du coup, je passe à côté de scènes photographiquement intéressantes. Je m’en aperçois trop tard. Avoir un appareil photo constamment avec soi, c’est une bonne chose, encore faut-il rester attentif. Je ne sais pas si je vais encore pratiquer la photo de rue de façon intensive comme avant. C’est un thème qui me plaît mais qui demande pas mal d’investissement personnel. Actuellement, je suis pris par les portraits et c’est difficile de jongler entre ces deux activités.

La Kodak Tri-X 400 de septembre

Tri-X 385

Quand il s’agit de saisir des scènes de rue, je reste attaché à la Kodak Tri-X.

J’ai l’impression que nous sommes en train de vivre les dernières belles journées de la saison. Cette belle lumière douce de septembre me donne envie de reprendre la photo de rue. J’ai consacré beaucoup plus de temps aux portraits ces dernières semaines. J’enchaîne les séances avec des familles et des modèles et le reste du temps, je le consacre à la numérisation des négatifs. Les scènes de rue me manquent. J’ai heureusement encore quelques pellicules Kodak Tri-X 400 dans la besace. C’est une pellicule qui m’a toujours réussi. Il faut en profiter avant de passer à une ambiance moins chaleureuse. Bientôt, on ne pourra pas échapper au brouillard et à la pluie. Ce sera un autre type de photos. De toute façon, avec la Kodak Tri-X, on peut tout faire.

Et pourtant, nous continuons à photographier dans la rue

Tri-X 401

Entre les véritables artistes, les mauvais imitateurs, les gens qui comme moi pratiquent en dilettante, je ne compte plus le nombre de blogueurs ayant une rubrique dédiée à la photographie de rue. Je ne connais pas les motivations de chacun. Certains vouent une véritable passion pour cette discipline et malgré leur position d’anonyme, ils produisent des pépites. Lire la suite

Les photos argentiques en grand format

Les images du blog Histoires de Photos passent à un format d’affichage plus grand. Auparavant, je devais me contenter d’un petit 500 pix de large. Sinon la qualité en pâtissait. Bien que le blog reste avant tout un journal, les photos doivent occuper la même place que les récits. C’est très important pour moi, d’autant plus que les sites web avec images en grande taille sont à la mode. Il était nécessaire de rendre la consultation des photographies scannées plus agréable.

Lille Kodak EOS 30v 28-105 TX400 - 089

Lille- Photo argentique – Pellicule Kodak Tri-X 400

Aussi, une nouvelle page fait son apparition avec plus de photos argentiques. Les nouveaux visiteurs auront un aperçu du style de photos que l’on peut réaliser en argentique en 2014. Même si la tendance est au style vintage, la photo argentique peut aussi se présenter sous une forme très moderne. De temps en temps, ce portfolio noir et blanc sera complété par de nouvelles images ou par d’anciens scans. Si vous avez des suggestions par rapport à la présentation du blog et le thème choisi, n’hésitez pas à m’en faire part.

Nouveau thème WordPress

Olympus MJU II et Kodak TX 400 la bonne combinaison. Le compact argentique MJu II prend des pellicules format 135 mm. Vous avez le choix entre 24 et 36 poses. personnellement, je préfère les 36 vues.

Olympus Mju II et Kodak Tri-X

Quelques mois seulement après l’installation d’un nouveau thème WordPress, j’ai été contraint de changer à nouveau. L’éditeur médias, récemment remanié par WordPress, ne permet plus d’avoir la main sur le style d’affichage des images. Dans le thème précédent, les photos apparaissent avec des coins arrondis et cela ne me plaît absolument pas. J’en profite pour apporter quelques modifications, à commencer par la possibilité d’afficher un agrandissement des photos. J’ai aussi intégré une nouvelle rubrique dans la boutique où sera présenté le matériel photo que je mets en vente.

Que voudriez-vous photographier en noir et blanc argentique ?

Apprendre la photo à Lille - Canon EOS 1200D - Fonction noir et blanc

Lille – Canon EOS 30v 28-105 II USM – Kodak Tri-X

Je me déplace de moins en moins pour des projets photographiques personnels. Autrefois, j’explorais plus facilement des lieux que je ne connaissais pas. Les vraies bonnes prises étaient rares mais quel plaisir de m’aventurer au hasard ! Aujourd’hui, je me contente d’une zone de confort en battant le pavé de proximité. Cela ne va pas m’avancer beaucoup. J’aurais dû investir dans un vélo. J’ai besoin de nouveaux horizons.

Lille un dimanche matin avec une Kodak tri-x et un Canon eos

photographie-de-ville-en-noir-et-blanc-argentique-kodak-tri-x-400

Le dimanche matin est l’un des moments que je préfère pour photographier en toute tranquillité dans les rues de Lille.

Même si je ne prends pas beaucoup de photos, j’ai toujours beaucoup de plaisir à essayer de dénicher des lieux ou des façades qui m’intéressent en noir et blanc. Je n’ai pas besoin d’un appareil sophistiqué ni d’un objectif ultra-performant. Une belle lumière et un objectif léger me suffisent. C’est pour cela que j’ai choisi de conserver le Canon EF 28-105. Il est parfait pour ce genre d’exercice. C’est un zoom polyvalent et d’assez bonne qualité en argentique 24 x 36. De toute façon, le sujet compte plus que la technique. Un beau noir et blanc a plus d’importance à mes yeux que la finesse des détails.

Encore une bonne idée de sujet photo en noir et blanc ?

Photographie architecture vieux bâtiments Lille en noir et blanc argentique - Pellicule Kodak Tri-X 400 - Numérisation du négatif TX400 -

Palais Rameau à Lille – Photographie noir et blanc argentique

Je ne pense pas qu’il existe des sujets photos meilleurs que d’autres en noir et blanc. Il y a des sujets que l’on aime traiter en noir et blanc et d’autres pour lesquels il ne s’impose pas vraiment. C’est un choix très personnel. Par contre, il faut garder à l’esprit que le monochrome doit être un choix réfléchi et non un pis-aller. Le noir et blanc ne doit pas être un palliatif à la médiocrité des couleurs. Et ce n’est pas en les faisant disparaître sur l’écran d’un ordinateur que par miracle l’image se transformera en une bonne photo. Si vous choisissez de travailler en noir et blanc, c’est pour une bonne raison : vous aimez les belles nuances de gris, vous voyez tout de suite le potentiel graphique d’un lieu ou d’une scène en noir et blanc, vous appréciez les forts contrastes …
Lire la suite

Des photographies noir et blanc réussies grâce à la Kodak Tri-X

Scan du négatif noir et blanc Kodak - Lille - EuraLille

Négatif Kodak tri-X 400 scanné

J’ai une confiance absolue en ce négatif noir et blanc. Il ne me déçoit jamais. Que ce soit en plein soleil ou dans la pénombre, la Kodak triX assure en toutes circonstances. Grâce à ce film argentique devenu mythique au fil du temps, on peut facilement obtenir un noir et blanc de toute beauté, à condition de respecter quelques règles classiques d’exposition et de développement. Sa capacité à restituer de belles nuances de gris permet de réaliser de superbes tirages barytés et ses propriétés physiques sont un régal pour le scan. Pour vraiment bien apprécier le noir et blanc, il n’y a rien de tel que la Tri-X. Et pour progresser en noir et blanc argentique, inutile d’acheter plusieurs objectifs, achetez plutôt des pellicules Kodak Tri-X supplémentaires et entraînez-vous. Vous ne le regretterez pas.

En fait, pour tout vous dire, j’ai déjà connu des ratés avec d’autres négatifs notamment lors d’événements importants. Avec la Tri-X, j’ai pu assurer des mariages d’un bout à l’autre des cérémonies, même pendant les soirées dansantes. La Tri-X est pour moi un support rassurant, tant pour les portraits en faible lumière que pour les prises de vues extérieures, d’architectures urbaines ou de scènes de vie. D’ailleurs, même quand je décide de travailler avec un autre négatif dans le cadre d’un reportage précis, j’embarque toujours au moins deux Tri-X. On ne sait jamais.