Apprendre à photographier dans la rue avec un reflex argentique

Je reçois de plus en plus de demandes de photographes qui souhaitent apprendre à photographier dans la rue avec un appareil photo argentique. J’ai donc décidé de mettre en place une initiation à la prise de vue en argentique dans les rues de Lille.

Initiation à la prise de vue en argentique dans les rues de Lille

Apprendre à photographier dans la rue avec un 24×36 argentique n’est pas plus compliqué qu’avec un appareil photo numérique. Bien sûr, vous ne verrez pas le résultat immédiatement et cela demande quelques précautions. Mais grâce à deux ou trois principes de base, le photographe débutant sera capable de gérer la lumière et de pratiquer la photo de rue sans se compliquer la vie.

Le nombre maximum de participants est de trois personnes.

Déroulement de la formation

La formation commence par quelques explications techniques et un rapide debriefing sur les pellicules argentiques autour d’un café. Ensuite nous partons dans les rues de Lille nous exercer à la prise de vue. Vous verrez quels réglages choisir en photographie de rue et apprendrez à repérer les situations intéressantes en noir et blanc argentique.

Le cours dure 1H30 et a lieu le dimanche matin à partir de 10H00

Je partagerai avec vous ma méthode pour exposer juste et gérer les contrastes de lumière. Je vous montrerai aussi comment assurer une bonne mise au point rapidement.

Le matériel photo argentique

Il n’y a pas un équipement meilleur qu’un autre pour pratiquer la photo argentique dans la rue. Le minimum requis est un reflex 24×36 à objectifs interchangeables ou non. À partir du moment où vous pouvez régler l’ouverture et la vitesse, le reste compte peu. Que vous ayez une seule focale fixe, un zoom 28-70, un boîtier entièrement mécanique ou un reflex argentique pro, peu importe, la méthode de travail sera la même.

Un Canon AE1, un Minolta XG1 ou un Olympus OM2n feront l’affaire tout comme les reflex argentiques avec autofocus comme les Canon EOS 300, les Nikon F80, F801. Si vous ne possédez pas d’appareil photo argentique, je vous mettrai à disposition un 24×36 Olympus ou Pentax. Les compacts et APS ne sont pas adaptés à ce genre de formation. Nous parlerons exposition et réglages manuels.

  • Je fournis une pellicule noir et blanc de 36 poses
  • Je prends en charge le développement et la numérisation du film
  • Vous recevez un compte par mail avec les scans de vos photos

Tarif de la formation

Le prix de ce cours photo est de 90 €. Le paiement doit être réalisé par Paypal au plus tard 48 heures avant la date du cours photo.

Réservez votre initiation à la photo argentique dans la rue :

Objectif TAMRON 28-75 XR Di prix TIPA monture Canon EOS numérique et argentique. En vente

Tamron 28-75 XR Di sur Canon EOS argentique

Si je suivais les recommandations des puristes, je devrais photographier avec des focales fixes uniquement. Or, j’aime assez les zooms trans-standards qui permettent de cadrer large et de passer dans la foulée au 70 mm. C’est le cas justement de ce zoom très léger, le Tamron 28-75 XR Di que j’utilise encore sur le Canon EOS 30v. En argentique, je n’ai pas besoin d’un piqué extrême. Si mon intention était d’obtenir la crème de la crème, j’abandonnerais la marque Canon et je m’orienterais vers des objectifs Zeiss par exemple.

Poursuivre la lecture de « Tamron 28-75 XR Di sur Canon EOS argentique »

Mariage à Tournai en argentique et au 50 mm

Je ne vous cache pas mon enthousiasme quand j’ai l’opportunité de shooter un beau mariage en argentique.

J’aurais aimé couvrir la totalité de ce mariage en argentique. Toutes les photos depuis les préparatifs ont été prises au 50 mm. Travailler avec un seul objectif, c’est tellement plus agréable. Le sac photo est déjà bien lourd avec le matériel numérique malheureusement devenu indispensable.

Je sais que beaucoup de photographes spécialisés mariages ont réduit leur matériel au strict nécessaire. J’aimerais en faire autant. Certains, comme Kirk Mastin ont soi-disant choisi de travailler en numérique avec un seul boîtier et le 50 mm. C’est peut-être vrai. Pour ma part, j’éprouve encore le besoin de photographier le couple au 85 mm, l’habillage des mariés au 35 mm et le vin d’honneur au 50 mm. Les photos de groupe et celles prises lors de la cérémonie civile sont en général réalisées au 24-70 pour plus de convenance.

Le noir et blanc argentique vient en complément du reportage photo numérique. Il s’adresse surtout aux futurs mariés amoureux du style si particulier de la pellicule. Si les mariés n’éprouvent pas le besoin de souvenirs en noir et blanc, alors je n’en fais pas. Pour l’instant, je ne peux pas me permettre de couvrir la totalité d’un mariage avec de la pellicule. Cela reviendrait trop cher. Un jour peut-être, je basculerai tout en argentique.

En savoir plus sur la prestation photo mariage en argentique

Premières lueurs du jour en couleur argentique

Avec mon Olympus OM2n et une pellicule Fuji X-Tra 400, j’ai photographié les premières lueurs du jour en couleur argentique.

Premières lueurs du jour en couleur argentique
Poursuivre la lecture de « Premières lueurs du jour en couleur argentique »

Une pellicule argentique pour photographier la nuit

Je me suis fait une nouvelle amie : une pellicule argentique pour photographier la nuit. Jusqu’à présent, les classiques Kodak Tri-X et Ilford HP5 étaient poussées à un ou deux stops quand les 400 ISO ne suffisaient plus. C’est pratique mais il faut aimer les contrastes durs. Puis récemment, j’ai renoué avec la TMAX P3200, une pellicule sympa et qui encaisse bien les écarts de lumière. Je l’avais adoptée pour les réceptions de mariage en soirée.

Poursuivre la lecture de « Une pellicule argentique pour photographier la nuit »

Les dernières photos noir et blanc avec mon Olympus OM2n et une Kodak Tri-X

Voici les dernières photos noir et blanc prises avec mon Olympus OM2n. Maintenant que la Kodak tri-X est terminée, le boîtier va rester au chaud dans une sacoche en attendant un nouvel acquéreur.

Poursuivre la lecture de « Les dernières photos noir et blanc avec mon Olympus OM2n et une Kodak Tri-X »
eos 30v canon argentique

Photographie noir et blanc avec le Canon EOS 30v

Depuis deux décennies, je cumule pas mal de matériel photo argentique. Il est temps de faire le ménage. Pour l’occasion, j’ai ouvert une section matériel photo à vendre en prévision des futures mises en vente. En vérifiant mes archives, je me rends compte avoir réalisé énormément de photographies noir et blanc argentiques avec le Canon EOS 30V.

Poursuivre la lecture de « Photographie noir et blanc avec le Canon EOS 30v »

VSCO et pellicules Fuji

Je n’ai pas l’intention de comparer VSCO avec les pellicules Fuji. Pour moi, le rendu numérique est différent du rendu argentique. J’aime photographier avec les deux supports, analogique et numérique, pour leurs qualités respectives. Mais je déteste les images numériques transformées en une bouillie qui ne ressemble en rien à une pellicule Fuji.

Photographe portrait mode Lille
Canon EOS 5D

On ne s’y retrouve plus dans la jungle des hashtags. Les pros VSCO nomment leurs fichiers numériques avec des appellations argentiques qui me laissent dubitatif. En reprenant les codes des films Fuji, Kodak et Ilford, ils taguent leurs images de manière peu cohérente et pas du tout honnête. À croire que les images produites par leur appareil photo numérique les ennuient.

Fuji Pro 400H

Photographies d’hiver en noir et blanc argentique

Je trouve qu’il est plus simple de photographier l’hiver en noir et blanc. Les couleurs sont parfois absentes après l’automne. Chaque année, je fais face à la même difficulté : comment photographier en hiver quand la lumière n’est pas de la partie ? Je ne suis pas du genre à me contenter de photos d’intérieur ou du studio. Malheureusement, habitué à composer avec les ombres et la lumière, il faut reconsidérer la façon de photographier dans la rue. En privilégiant l’insolite ou en faisant en sorte d’accentuer le côté dramatique d’une scène, on arrive à fabriquer des photographies d’hiver différentes mais les occasions sont rares. Pas simple !

photographie d'hiver en argentique - la neige dans le parc de Wambrechies - Photographe professionnel Nord

L’hiver en noir et blanc argentique

Premiers tests de la pellicule Rollei RPX 100

Le photographe de mariage est au repos. Il n’y a pas de reportage ce samedi. Cela ne m’empêche pas de sortir prendre des photos. J’ai testé une pellicule noir et blanc que je n’avais pas encore eu l’occasion d’utiliser : la Rollei RPX 100.

Ilfors HP5 à 1600 ISO

Ce premier bout d’essai a été réalisé avec le Canon EOS 30v et le Tamron 28-75 XR Di. Je ne me suis pas imposé un sujet en particulier. J’ai conservé mes habitudes de travail et shooté comme je l’aurais fait avec une Agfa APX 100 par exemple. Il n’y avait pas dans cette sortie photo détente de cahier des charges strict. J’ai déclenché un peu au hasard. Une partie des photos a été prise au cimetière d’Houdain dans le Pas-de-Calais juste après un cours photo chez un particulier. Le reste de la pellicule a été terminé dans les rues de Lille et Wambrechies.

Pellicule Rollei RPX 100 finesse de grain médiocre

Pour l’instant, je ne suis pas très emballé par cette Rollei RPX 100. Elle me semble souffrir d’un manque de finesse au niveau du grain. On dirait une Ilford HP5 poussée à 1600 ISO. Ce n’est pas génial pour une pellicule de 100 ISO. Ou alors, je suis trop habitué au grain ultra fin de la TMAX et de la Delta. Encore une fois, je ne suis pas un expert du développement et le labo joue un rôle essentiel dans le rendu final. Le grain ressort peut-être de façon anormale ou je n’ai pas bien exploité le film sur le terrain.

Pellicule Rollei RPX 100 par temps gris

Je constate aussi que les contrastes montent très vite et les gris moyens sont un peu faiblards. J’ai pris mes précautions lorsque j’étais dans le cimetière en exposant le film pour les ombres. J’ai même pris le temps de vérifier vitesse et ouverture avec le Sekonic à la main. Je ne voulais surtout pas sous-exposer sans connaître réellement les aptitudes du film. Le temps était couvert et malgré la faible luminosité ambiante, le contraste est là. Le film est censé proposer une excellente gradation tonale mais cela ne m’a pas sauté aux yeux. C’est peut-être juste une impression ou un mauvais développement. En tout cas, ce film ne me laisse pas une bonne impression. Je préfère de loin la Rollei Rétro 80s bien que celle-ci soit également très contrastée, mais au moins les images sont plus propres et bien plus nettes.

pellicule Rollei RPX 100 et photographie de rue
Pellicule Rollei RPX 100 en photographie de rue ?

Une fois dans les rues de Lille, la lumière était plus forte qu’en matinée. Les contrastes sur le film s’expriment encore davantage et c’est normal. Par contre, je trouve qu’ils deviennent excessifs par grand soleil.

Pellicule Rollei RPX 100 très contrastée

Il faudra renouveler l’expérience en exposant différemment pour éviter d’enterrer les noirs. Je ne devrais pas donner un avis définitif après seulement un rouleau de consommé. J’ai aussi de la RPX en 400 ISO, je verrai comment elle se comporte face à une pellicule Ilford ou Kodak de la même sensibilité.