Portrait sur pellicule Rollei RPX 400

Portrait double expo pellicule noir et blanc Rollei RPX 400 jeune femme asiatique lunettes bouche sexy fond noir surimpression Lille scan HD

Voici un portrait sur un autre support analogique que les traditionnelles pellicules Fuji, Ilford ou Kodak. La Rollei RPX 400 est une bonne pellicule avec un grain assez effacé mais qui ne retient pas mon attention. J’ai aussi constaté un contraste important par grand soleil. Mis à part la Rollei Ortho 25 que je n’ai toujours pas testée, je pense avoir fait le tour des films Rollei qui m’intéressaient. Je retiens la Retro 80s qui m’avait semblé particulièrement adaptée à la photographie urbaine. Les autres références ne m’ont pas impressionné. Je suis davantage attiré par la Kentmere, malgré ses quelques petits défauts. Il y aura d’autres travaux en 400 ISO, soyez-en sûrs. La Berger Pancro 400 fera certainement une incursion lors des futurs shootings modes. Je trouve qu’elle mérite de s’y attarder un peu. Je la réserve exclusivement aux portraits. Apparemment, elle délivre une belle richesse dans les gris moyens et une grande douceur. Il y a tellement de projets à traiter et de films à tester. Pour l’instant, j’enchaîne surtout les commandes clients en numérique. Je n’ai pas touché à un seul appareil argentique depuis le week-end dernier, pour vous dire …

Photos de famille Ilford HP5

Extrait d’une séance photo en famille réalisée avec de la pellicule Ilford hp5, un Canon eos 3 et le 24-70 F4 L.

Pellicules couleurs pour mon blog WordPress

Kodak Image Pro 100

Je serai bientôt à cours de pellicules couleurs. Les ruptures de stocks frappent à nouveau les boutiques argentiques. Cette fois c’est Kodak qui aurait des difficultés pour approvisionner les revendeurs. J’avais prévu plusieurs projets couleurs pour mon blog WordPress : des portraits serrés au 85 mm avec de la Kodak pro Image, de la photo urbaine au petit matin avec de la Kodak Ultramax ou encore des photos de paysages ruraux colorés et saturés au 28 mm. De quoi alimenter le blog WordPress avec des sujets différents. Il faudra être patient ou se rabattre sur la Fuji Pro 400H.

Poursuivre la lecture de « Pellicules couleurs pour mon blog WordPress »

Autre utilisation de la Rollei RPX 400

Encore de la double exposition au menu des histoires de photos argentiques. Après le billet sur la kentmere exposée deux fois, je remets le couvert avec une pellicule Rollei RPX 400. La pellicule ne m’avait pas vraiment emballé lors du premier test, alors je lui ai trouvé une autre utilisation : la double exposition. L’image en arrière-plan représente le canal de la Lys. Dans les deux premières photos, le canal semble net de part en part. Le diaphragme était fermé entre F11 et F13. Dans la troisième photo, le versant où les arbres se reflètent dans l’eau, tout est flou. Le diaphragme était ouvert à F2,8 avec une mise au point assez proche.

Poursuivre la lecture de « Autre utilisation de la Rollei RPX 400 »

Olympus MJU II couleur

L’Olympus MJU II est actuellement l’un des compacts argentiques les plus convoités. Et dire que j’en avais acheté deux pour 30 euros il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, il est impossible d’en trouver un à moins de 200 euros. J’aurais bien aimé refaire de la couleur avec un MJU II lors des prestations photos. Et pourquoi pas ? Certains prennent bien des polas pendant les mariages, non ?

Poursuivre la lecture de « Olympus MJU II couleur »

Comme un air de déjà vu – Rollei RPX 400

J’avais commencé une série en double exposition argentique. Je continue sur ma lancée. La multi-exposition est bien supportée par la pellicule Rollei RPX 400. Le contraste est très présent. La prochaine fois, je m’attaquerai aux films périmés.

Double exposition argentique à l’aveugle

Je vous avais annoncé la publication des doubles expositions sur Kentmere. Il y a de bonnes et de moins bonnes surprises. Dans la mesure où c’est un test à l’aveugle, je ne m’attendais à rien de précis. Pour rappel, la pellicule a d’abord été remplie d’images quelconques qui devaient juste servir à tapisser le fond. La deuxième prise a eu lieu quelques jours plus tard sur le thème de la photo de rue. La seule chose sur laquelle je n’avais pas de doute, c’était la bonne superposition de la première vue sur la deuxième. Comme je vous l’avais dit la dernière fois, le reflex Canon charge la bobine automatiquement. Il suffisait de présenter le film une seconde fois de manière identique.

Poursuivre la lecture de « Double exposition argentique à l’aveugle »

Défi noir et blanc rétro

Je viens de terminer deux films Kentmere en 100 ISO. J’attends de voir ce que vont donner les développements. Je me suis lancé dans une expérience un peu particulière avec ce film. La totalité de la bande a été exposée une première fois avec des textures et des sujets quelconques mais contrastés. J’ai fait un second passage en choisissant des sujets précis. J’espère qu’il n’y aura pas trop de chevauchement entre la première et la deuxième prise. Normalement non. Le chargement de la pellicule est automatisé sur le Canon EOS30v, il ne devrait pas y avoir trop de décalage. Les vues superposées devraient théoriquement s’aligner à peu près. D’habitude, les surimpressions, je les fais vue par vue et avec parcimonie, comme sur la photo des péniches ci-contre. Cette fois, c’est toute la bande qui a été exposée avant de redémarrer à zéro quelques jours plus tard. Je n’ai donc aucune idée des sujets qui vont apparaître et de quelle manière. On verra bien ce que le hasard me réserve. On en reparlera dimanche prochain.

Poursuivre la lecture de « Défi noir et blanc rétro »

Kodak Portra périmée

Kodak Portra portrait famille

Cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Le shooting famille du week-end dernier a été réalisé avec de la Kodak Portra périmée. Je n’ai pas prêté attention à la date de péremption. D’habitude, je suis vigilent par rapport à ce genre de chose. Du coup, le résultat n’est pas celui escompté. Les couleurs sont fades. Pourtant la date butoir remonte à l’année dernière seulement. On dirait une pellicule vieille de 10 ans.

Poursuivre la lecture de « Kodak Portra périmée »

Portrait aux couleurs de l’été

J’ai commencé la saison estivale avec des portraits couleurs en argentique. J’aime quand on perçoit les couleurs chaudes de l’été dans les photographies de portraits. L’idéal est d’attendre la fin de journée si on veut faire ressortir la couleur dorée. Je préfère démarrer les séances photo après 19H30 en cette période. Encore une fois, ce sont des photos faciles. Tout est dans la lumière et dans le sourire de mon modèle. J’ai choisi la Kodak Ultramax mais j’aurais pu la remplacer par une Kodak Portra ou même une Kodak Gold. Le résultat aurait été tout aussi bien.

Pellicule Kodak Ultramax

J’ai utilisé le 24-70 F4 sur le Canon EOS 3, pas de second boîtier et un seul objectif. C’est toujours tentant d’embarquer une ou deux focales fixes en plus afin de varier les effets visuels mais on risque de passer à côté de l’essentiel en changeant d’objectif trop souvent. Ma priorité était la lumière. Je devais aussi mettre à l’aise la jeune femme et faire attention à ce que les poses restent naturelles. Les focales fixes sont parfaites pour cadrer juste et mettre en valeur une personne mais avec un 24-70, on passe du grand angle au 50 mm en un tour de poignée. Lors d’une prochaine séance, je reviendrai au Sigma 50 mm ART et peut-être que je jouerai principalement sur la profondeur de champ. Je n’en sais rien. Tout dépend de la situation, de la personne en face ou de l’envie du moment mais je n’en fais pas une règle absolue.