Venise au château de Wambrechies – Canon EOS 5D MKIII et EF 35 mm F2 IS

Costume carnaval de Venise Wambrechies

Le carnaval de Venise s’est invité au château de Robersart de Wambrechies mais sans les gondoles. Je n’avais que très peu de temps devant moi alors j’ai pris juste quelques images et je suis parti réaliser la couverture photographique d’un mariage sur St-Laurent Blangy. Je me suis approché de ces personnes mystères entièrement costumées avec le 35 mm F2 IS monté sur un Canon EOS 5DMKIII. Plusieurs photographes étaient venus spécialement pour l’occasion équipés de gros zoom. Ils étaient obligés de se poster loin pour cadrer les somptueux costumes. J’ai dû en gêner plus d’un car je me place systématiquement à seulement 2 ou 3 mètres du sujet quand je photographie avec le 35 mm. Je me suis excusé plusieurs fois.  Lire la suite

La photo de mariage – Le reflex plein format indispensable ?

photographe disponible en 2017 mariage Quesnoy 59

De plus en plus, la question du matériel du photographe de mariage est posée lors des négociations avec les futurs mariés. Les jeunes couples en passe de se marier ont retenu les conseils avisés des sites spécialisés mariages. De ce fait, un photographe non équipé en plein format ni objectifs lumineux risque d’être catalogué comme peu sérieux.  Lire la suite

Débuter en argentique avec un Canonet QL 17 GIII

Débuter en argentique avec un Canonet QL 17 GIII – Les avantages et les inconvénients

Après plusieurs décennies passés dans les combles de la maison des parents, des appareils autrefois populaires ont retrouvé une seconde jeunesse chez les nouveaux adeptes de la photo argentique. C’est le cas du Canonet QL 17 GIII. La côte de popularité de ce petit boîtier est remontée ces dernières années, son prix de vente sur le marché de l’occasion aussi. La question que beaucoup se posent est de savoir si le Canonet est un bon choix quand on débute en argentique.

C’est effectivement plus facile de débuter avec un reflex argentique autofocus parce qu’il offre les mêmes fonctionnalités de base qu’un reflex numérique. Mais les jeunes veulent du mécanique, pas de l’assistance électronique. Ils veulent éprouver le plaisir d’effectuer les réglages à la mano. Le principe de fonctionnement du Canonet n’est pas très compliqué mais c’est le genre de machine qu’il faut tout de même apprivoiser au début. Avec un peu de pratique, cela devient vite un jeu. Il faut apprendre à bien insérer une pellicule en prenant garde que le film soit bien engagé dans les dents, actionner le levier d’armement pour enrouler la pellicule, penser à ajuster les ISO dans la petite fenêtre au dessus de l’objectif  si on utilise l’appareil en mode semi-automatique, manipuler les bagues de réglage pas toujours faciles à manœuvrer etc …scan-kodak-tri-x

Lire la suite

Hiver 2017 – Canon EF 35 mm F2 IS

portrait 2017 soir hiver au 35 mm F2 IS

En cet hiver 2017, le froid persiste et oblige le photographe à prendre des précautions. Je n’ai pas voulu changer d’objectif avec les mains gelées lors de ma dernière sortie en pleine campagne, dans le Pas-de-Calais. Le Canon EF 35 mm F2 IS est resté vissé sur le boîtier. La campagne en hiver a un côté austère. Les couleurs sont quasi-absentes. Pour donner un peu de peps aux images, j’ai triché. J’ai utilisé un flash cobra. Ce n’est pas dans mes habitudes, d’autant plus que le soleil n’était pas encore couché. Il y avait assez de lumière pour travailler entre 400 et 800 ISO. Lire la suite

De la Fuji Pro 400H dans un Nikon F80

Il faut peu de chose pour rendre un photographe argentique heureux

La pellicule Fuji Pro 400H est un flm du type lumière du jour avec une latitude d’exposition importante. Elle est particulièrement adaptée aux mariages et aux portraits. Ses couleurs sont réalistes et son grain est très agréable. J’utilise surtout la Kodak Portra dans le cadre du portrait mais j’adore le rendu du film FUJI Pro 400H. J’ai eu l’occasion de faire quelques portraits sympas avec cette pellicule et l’excellent Nikon F80. C’est un photographe amateur fervent défenseur de la marque Nikon qui me l’a confié le temps d’un été. Je connaissais le Nikon F80. J’avais acheté un exemplaire d’occasion dans un état remarquable aux States il y a douze ans. Je lui avais joint un 50 mm F/1.8 à petit prix. L’autofocus me semblait un peu lent mais la qualité des images était impeccable. J’ai redécouvert cette sensation agréable de photographier avec ce petit Nikon expert. J’ai aussi retrouvé le son caractéristique du Nikon F80.
fuji-superia-200-mariage

Lire la suite