Débuter en argentique avec un Canonet QL 17 GIII

Débuter en argentique avec un Canonet QL 17 GIII – Les avantages et les inconvénients

Après plusieurs décennies passés dans les combles de la maison des parents, des appareils autrefois populaires ont retrouvé une seconde jeunesse chez les nouveaux adeptes de la photo argentique. C’est le cas du Canonet QL 17 GIII. La côte de popularité de ce petit boîtier est remontée ces dernières années, son prix de vente sur le marché de l’occasion aussi. La question que beaucoup se posent est de savoir si le Canonet est un bon choix quand on débute en argentique.

C’est effectivement plus facile de débuter avec un reflex argentique autofocus parce qu’il offre les mêmes fonctionnalités de base qu’un reflex numérique. Mais les jeunes veulent du mécanique, pas de l’assistance électronique. Ils veulent éprouver le plaisir d’effectuer les réglages à la mano. Le principe de fonctionnement du Canonet n’est pas très compliqué mais c’est le genre de machine qu’il faut tout de même apprivoiser au début. Avec un peu de pratique, cela devient vite un jeu. Il faut apprendre à bien insérer une pellicule en prenant garde que le film soit bien engagé dans les dents, actionner le levier d’armement pour enrouler la pellicule, penser à ajuster les ISO dans la petite fenêtre au dessus de l’objectif  si on utilise l’appareil en mode semi-automatique, manipuler les bagues de réglage pas toujours faciles à manœuvrer etc …scan-kodak-tri-x

Lire la suite

Hiver 2017 – Canon EF 35 mm F2 IS

portrait 2017 soir hiver au 35 mm F2 IS

En cet hiver 2017, le froid persiste et oblige le photographe à prendre des précautions. Je n’ai pas voulu changer d’objectif avec les mains gelées lors de ma dernière sortie en pleine campagne, dans le Pas-de-Calais. Le Canon EF 35 mm F2 IS est resté vissé sur le boîtier. La campagne en hiver a un côté austère. Les couleurs sont quasi-absentes. Pour donner un peu de peps aux images, j’ai triché. J’ai utilisé un flash cobra. Ce n’est pas dans mes habitudes, d’autant plus que le soleil n’était pas encore couché. Il y avait assez de lumière pour travailler entre 400 et 800 ISO. Lire la suite

De la Fuji Pro 400H dans un Nikon F80

Il faut peu de chose pour rendre un photographe argentique heureux

La pellicule Fuji Pro 400H est un flm du type lumière du jour avec une latitude d’exposition importante. Elle est particulièrement adaptée aux mariages et aux portraits. Ses couleurs sont réalistes et son grain est très agréable. J’utilise surtout la Kodak Portra dans le cadre du portrait mais j’adore le rendu du film FUJI Pro 400H. J’ai eu l’occasion de faire quelques portraits sympas avec cette pellicule et l’excellent Nikon F80. C’est un photographe amateur fervent défenseur de la marque Nikon qui me l’a confié le temps d’un été. Je connaissais le Nikon F80. J’avais acheté un exemplaire d’occasion dans un état remarquable aux States il y a douze ans. Je lui avais joint un 50 mm F/1.8 à petit prix. L’autofocus me semblait un peu lent mais la qualité des images était impeccable. J’ai redécouvert cette sensation agréable de photographier avec ce petit Nikon expert. J’ai aussi retrouvé le son caractéristique du Nikon F80.
fuji-superia-200-mariage

Lire la suite

Leica M monochrome ou Kodak TMAX ?

J’essaie de prendre le temps de lire des blogs de photographes. Ce n’est pas bon de rester centré sur soi-même. Il faut savoir faire une pause de temps en temps et ne pas rester la tête dans le guidon. L’inspiration passe aussi par la lecture de portfolios originaux ou des travaux personnels qui décoiffent. Récemment, j’ai découvert le site de Dominique Conil dont les photographies moyen format me plaisent beaucoup. Prenez le temps de visiter ses galeries. Par contre, les articles élogieux sur tel ou tel matériel photographique m’intéressent peu, les tests pures et dures encore moins. Ce qui m’intéresse, ce sont les expériences vécues et partagées avec sincérité ou encore de vrais témoignages d’auteurs passionnants comme ceux d’Alain Keler sur son journal d’un photographe. Les photos noir et blanc sont percutantes et les récits captivants. Pour ceux qui aiment l’histoire et le photojournalisme, ce micro-blog est une pépite.

Lire la suite

Objectifs décevants et Kits reflex

faire de beaux portraits en noir et blanc avec quel amtériel

Photographie argentique – Pellicule Kodak Tri-X – Canon EOS 3 – Canon EF 28-105 II USM

Lorsqu’on achète son premier reflex autofocus et que l’on débute en photographie, on s’intéresse davantage au boîtier. On se soucie peu des performances de l’objectif fourni avec l’appareil. Dans l’esprit du photographe lambda, c’est le boîtier qui fait l’image. Pour lui, l’objectif existe dans un seul but : cadrer large ou zoomer sur des sujets éloignés. Les vendeurs de la Fnac ou de Boulanger orientent le client vers les produits phares proposés en kit par les grandes marques. Le photographe débutant se focalise sur les capacités ou les options du boîtier et se ravit d’avoir acheté à bon prix un jeu de zooms répondant à tous les types de photographies : paysage, animalier, sport, portrait… Malheureusement, l’acheteur se retrouve avec un appareil bourré de technologies dont il ne se servira jamais et deux objectifs médiocres. C’est bien dommage.

Lire la suite

Un objectif Sigma pour remplacer le 50 mm Canon ?

Sigma 35 mm Art la solution ?

Le 35 mm F/1,4 est mythique. C’est certainement la focale la plus polyvalente quand on est équipé d’un reflex argentique ou d’un reflex numérique plein format. Elle est utile autant en photo de paysage, qu’en reportage. Ce type d’objectif devient précieux dans des intérieurs sombres ou mal éclairés, comme cela arrive parfois lors des cérémonies de mariage.

Lire la suite

Chasse au lapin blanc de Pâques

_MG_4554-3

Un filtre polarisant peut aider à déjouer les méfaits des contrastes élevés qui ont tendance à brûler les hautes lumières. Certains reflex font disparaître les détails quand les blancs sont trop lumineux. Le polarisant améliore l’équilibre des contrastes, assombrit le ciel et augmente la saturation des couleurs. C’est une bonne méthode si on souhaite ne pas passer par la case retouche. On peut même se permettre de travailler en Jpeg.

Le portrait avec un Olympus ?

 

Photographe mariage rétro engagement portraits familles Douai

Et pourquoi pas ? Après-tout, si on ne vise pas la haute définition et une netteté record, un 24×36 Olympus peut faire l’affaire. J’ai tendance à préférer le Canon EOS 3 et les objectifs L de la gamme pro Canon pour le portrait mais les images obtenues avec un Olympus OM1, OM2n ou OM-2000 et un objectif Zuiko fixe ne sont pas moins belles. Elles sont différentes. À la rigueur, c’est plutôt le choix de la pellicule qui va vraiment faire la différence. De même du côté des objectifs, on n’a pas obligatoirement besoin d’une optique de pointe quand il s’agit de portrait. Au contraire, trop de détails croustillants révèlent les défauts et attirent l’attention sur autre chose que la personne. Un objectif qui délivre des images douces reste préférable. Je connais des petits malins équipés en numérique qui tentent de simuler le rendu d’un argentique en atténuant artificiellement une accentuation trop forte due à leur équipement sophistiqué. Évidemment, rien ne vaut la douceur et la précision du moyen format. Mais à défaut, une lentille ancienne reste une bonne solution pour obtenir des images naturellement douces.

L’objectif idéal en portrait ?

Du beau portrait avec un caillou lumineux ou un cul de bouteille.

On peut très bien réaliser des portraits magnifiques en utilisant une optique de rêve à plusieurs milliers d’euros tout comme un objectif bas de gamme bourré de défauts. Tout dépend de l’intention du photographe.

Le tout est de savoir ce que l’on veut : une qualité d’image irréprochable ou tout simplement faire de bonnes photos, même si l’un n’empêche pas l’autre. Parce que la question est là. Si le but recherché est d’améliorer ses photos de portrait, peut-être vaudrait-il mieux dans un premier temps travailler la prise de vue, comprendre la lumière et connaître parfaitement son matériel avant de penser nouvel équipement. Par contre, les photographes ayant acquis de l’expérience et une certaine maîtrise de la lumière, s’ils ressentent le besoin d’aller plus loin sur le plan technique, ils ont tout intérêt à remplacer leur objectif inclu dans le kit par un outil plus spécifique.

Existe-t’il un objectif idéal pour la photo de portrait ?

Portrait choix d'un objectif fixe

Tamron 28-75 XR Di F/2,8

Beaucoup de photographes experts répondront par l’affirmative en donnant comme exemple leur outil préféré acheté à prix d’or. C’est vrai qu’il existe des objectifs superbes, notamment en focales fixes, capables de délivrer des images d’un très haut niveau de précision. Mais est-ce bien nécessaire de dépenser une fortune dans un objectif ?  Lire la suite

Nouvel objectif Canon EF 50 mm STM

Enfin un bon 50 mm pour votre reflex argentique autofocus.

Canon a lancé un nouvelle gamme d’objectifs à motorisation rapide, dont un 50 mm censé remplacer le vieux 50 mm F:1.8. Le Canon EF 50 mm STM est bien entendu compatible avec un reflex numérique d’entrée de gamme comme les EOS 1200D ou 700D, mais aussi avec les reflex argentiques autofocus. Je ne suis pas un expert testeur mais j’en parle parce que j’estime qu’un 50 mm F:1.8 STM représente une bonne opportunité pour ceux qui veulent redécouvrir la photo argentique avec mise au point automatique.

Lire la suite

Le Canon EOS 300X pour mettre un pied dans l’argentique

photographies du Nord 197 tirage mat

Ceux qui recherchent un reflex argentique complet, avec un bon système autofocus, un obturateur grimpant au 1/4000 s et un flash efficace, peuvent s’orienter vers le Canon EOS 300X.

Malgré son châssis amateur, un peu trop léger au goût de certains, l’essentiel des fonctions expertes est présent. L’EOS 300x est le dernier des reflex Canon dans la gamme amateur et bénéficie des dernières avancées technologiques dans le domaine argentique. Il a même un testeur de profondeur de champ. La prise en main du Canon EOS 300X est correcte et son viseur n’est pas désagréable.

Si vous voulez produire facilement quelques photos argentiques, ce petit reflex remplit bien sa mission. On peut le trouver à un prix imbattable sur le net. Il est en général proposé avec son objectif de base, le Canon EF 28-90, mais vous pourrez lui visser n’importe quel zoom à monture EF, objectifs fixes y compris.

Matériel photo de rue

Konica Hexar, Nikon FM et Yashica Electro

Actuellement, je suis à nouveau attiré par les boîtiers simples d’utilisation et de petit gabarit du genre Konica Hexar RF. Il est parfait pour déambuler dans les rues. Il est un peu lourd mais il est surtout très solide. Le Konica est doté d’un obturateur véloce qui monte au 1/4000 et sa monture KM accepte les fameux objectifs Leitz. Chacun sait que la précision des images dépend de la qualité des objectifs… Vous voyez où je veux en venir ?

Street photo Lille - film camera

Olympus OM-2000 – Zuiko 35 mm F:2,8

Lire la suite

Un Olympus monochrome

Je me souviens, un ami photographe lillois, grand amateur de street photography, aimait comparer ses photographies noir et blanc avec les scans des pellicules Kodak TMAX que j’exposais tout au début sur le blog. Il arrivait presque à reproduire les sensations de nuances de gris d’une Kodak TMAX avec son Olympus E-510. Bien que le rendu de ses images prises directement en monochrome était déjà convaincant, il préférait travailler ses nuances de gris lui-même en post-traitement. J’étais séduit par la qualité d’image de son reflex Olympus en monochrome.

Lire la suite

Le grand retour du numérique

IMG_1188-2

Un Canon EOS 5D pour accompagner l’argentique

Je n’ai pas l’intention de vous ennuyer avec un test maison et encore moins de vous exposer mon avis sur le Canon 5D. Vous trouverez sans peine un nombre incalculable de « reviews » et d’articles complets sur les points positifs et les inconvénients de ce plein format qui date de 2005. Ceux qui ont connu le reflex à ses débuts sont certainement  déjà passés à la troisième mouture de la série « full frame ». Les autres, hé bien eux n’ont que faire du matériel et préfèrent voir des images. Certains voudront peut-être confronter la qualité image de ce vétéran de la photo numérique avec les images des boîtiers 24 x 36 plus récents.

Lire la suite

Objectif transstandard pour les passionnés d’argentique : le Canon EF 28-105 f : 3,5-4,5 II USM

28 105

Voilà un objectif auquel je suis attaché, le Canon EF 28-105 II USM. C’est un zoom de bonne qualité très appréciable sur un reflex argentique. Il reste vissé en permanence sur le Canon 30v.

Celine TMAX 100 146

Le 28-105 n’est plus vraiment d’actualité. Il est apparu en 2000 si je ne m’abuse. Je l’avais rapidement adopté pour l’utiliser sur mes reflex argentiques. Compact, léger, silencieux, avec une bonne amplitude pour s’adapter à toutes les situations en voyage, il est parfait comme compagnon de route.

Lire la suite

Débuter en argentique avec un Olympus OM10

IMG_0964
Et pourquoi ne pas commencer la photo argentique avec un Olympus OM10 ?

C’est un boîtier facile à utiliser qui convient parfaitement à ceux qui veulent mettre un pied à l’étrier sans se ruiner. Il est apparu sur le marché en 1979. C’est un appareil solide et endurant. On le trouve à des prix raisonnables sur les sites d’enchères et sur Leboncoin. L’OM10 est en général livré avec son objectif fixe Zuiko 50 mm lumineux avec lequel vous pouvez faire de petites merveilles.

Lire la suite

Le Canon EF 24-105 F:4 L USM sur un reflex argentique

Test terrain Objectif Canon EF 24-105 F:4 L USM sur reflex argentique Canon EOS 3

Kodak Portra 400 – Objectif Canon EF 24-105 F:4 L USM

Giuseppe, un excellent ami, m’a fait le plaisir de me prêter son objectif transstandard, le fameux Canon EF 24-105 F:4 L que j’ai eu le plaisir d’utiliser sur un reflex Canon EOS 3 argentique. En mode reportage, ce zoom se montre très polyvalent et m’a évité de jongler avec différents objectifs fixes. J’ai pu conserver le 50 mm F:1,4 sur le deuxième EOS 3 constamment. La qualité des images est vraiment très bonne avec ce zoom et une pellicule pro comme la Portra 400. La netteté est impeccable et le contraste excellent. Je lui reproche juste une forte distorsion au 24 mm mais ce n’est pas dramatique puisque je l’ai surtout utilisé au 35 mm.

Lire la suite

Photographes peu portés sur le matériel

BW400CN - 236

Je connais peu de photographes qui ne soient pas portés sur le matériel. L’objet à fabriquer des images est, pour beaucoup, aussi important que les images elles-mêmes, si ce n’est pas plus. Avez-vous déjà rencontré un photographe vous dire qu’il se fiche éperdument de l’équipement avec lequel il photographie ou pourrait photographier ? À part quelques rares grands auteurs photographes de notre temps comme Clemens Kalisher, je n’en connais pas.

S’équiper en matériel photo pour pas cher

Vous aimeriez beaucoup faire l’acquisition d’objectifs fixes ? Le 135 mm vous tente terriblement mais le modèle pro de la marque est hors de prix. Vous souhaitez alimenter votre créativité par l’intermédiaire d’un matériel qui offrira un rendu différent à vos images ? C’est possible en allant piocher dans un matériel plus ancien.

Le rendu des images obtenues avec un objectif des années 70 – 80 est très différent de celui délivré par les objectifs modernes. Les images sont plus douces, les contrastes parfois plus légers et le manque de précision dans les angles apportent une certaine esthétique à vos créations. Ce serait pour vous peut-être l’occasion de vous équiper sans vous ruiner.

IMG_0871

Voilà une solution pour étudiants fauchés : choisir de monter de vieux objectifs autrefois utilisés en argentique sur votre reflex actuel. Une simple bague d’adaptation permet de s’équiper en matériel d’occasion. J’ai récupéré de vieilles focales fixes que j’utilise sur des reflex Canon. Ce sont des objectifs à visser. Pour pouvoir les monter sur un reflex, il suffit de se procurer une bague du type M42 que l’on trouve facilement sur la Baie entre 6 et 9 euros.

Lire la suite

Images brutes

Friche industrielle - Pellicule Kodak TMAX 100 périmée

Friche industrielle – Pellicule Kodak TMAX 100 périmée

J’ai récupéré des objectifs anciens qu’un ami du club ne voulait pas garder. Il collectionne les vieux appareils photo et quand il tombe sur un lot, il ne conserve que le boîtier et un objectif. Ce sont des focales fixes principalement. Et parmi tous ces vieux cailloux, trois m’intéressent particulièrement : un Pentacon 24 mm F2.8 un Fujinon 55 mm 1.8 et un autre 135 mm F3.5. Ce sont des focales fixes à visser. Je me suis donc procuré une bague d’adaptation M42 pour pouvoir les monter sur les Canon EOS3. Alors bien sûr, je peux dire bye-bye à l’autofocus mais ce n’est absolument pas gênant surtout quand on prend son temps pour faire la mise au point ou quand on se libère des contraintes de zone de netteté en choisissant de travailler en hyperfocale.

Lire la suite

Un reflex Canon pro tombé du ciel

Canon EOS 3 reflex argentique pro

Je ne suis pas particulièrement chanceux. Mais cette fois, la chance m’a souri pour de bon. En fait, c’est surtout grâce à la générosité d’un photographe avec qui je suis en contact via Twitter. David Steiner m’a fait don de ce reflex argentique Canon EOS 3 dont il ne se servait plus. Équipé pourtant comme un professionnel ( ou presque ) en Canon, il a décidé de passer chez Sony. Il a donc revendu son reflex numérique 24 x 36 Canon EOS 6D ainsi que la totalité de ses objectifs y compris ceux de la série L. David a fait l’acquisition d’un Sony A7, un appareil photo assez novateur, puisqu’il est dépourvu de miroir mais possède un viseur électronique bien pratique. Par rapport au Canon 6D, il gagne en poids et apparemment en efficacité. David semble conquis par lAlpha 7 et sa décision de switcher de Canon à Sony s’avère être une bonne décision en ce qui le concerne. Lire la suite

Reflex argentique Canon EOS 30v

Fuji Superia 800 scan 3

J’utilise le reflex argentique Canon EOS 30v depuis quelques années et j’en suis toujours aussi satisfait, même aujourd’hui à l’heure du numérique. J’avais acheté le 30v pour remplacer les vieux 24 x 36 mécaniques dépourvus d’autofocus. Je voulais être à la page et bénéficier des dernières améliorations technologiques. Il m’a été très utile en voyage comme en photo de rue. Je l’apprécie pour la street photography notamment parce qu’il est silencieux, pas trop voyant et très réactif. Il est vraiment très agréable à manipuler et offre toutes les fonctions possibles et imaginables sur un reflex argentique. Le Canon EOS 30v est arrivé sur le marché après le célèbre Canon EOS 1v et le 300v. Le 30v fait parti de la gamme expert et remplace le 30 qui avait déjà tout pour plaire. Canon a implémenté le nouveau système de flash E-TTL Phase II apparu avec l’EOS 1D MK II. Par rapport à son prédécesseur, il bénéficie d’un revêtement granité noir du plus bel effet, très soigné et d’un joli rétro éclairage bleu, pour l’afficheur externe. Lire la suite

Idée de cadeau originale pour photographe amateur

Tri-X 400

On est parfois à court d’idée quand il s’agit de faire plaisir. Il est encore plus difficile de trouver la bonne idée de cadeau pour un ou une passionné(e) de photographie. On risque d’être à côté de la plaque. C’est une constatation depuis quelques années, les jeunes s’intéressent de plus en plus à la prise de vue argentique. Ils sont curieux et avides de conseils à propos du développement et du tirage noir et blanc. On me demande régulièrement quels produits et quels accessoires acheter. Alors j’ai pensé à un kit de démarrage comprenant tout le nécessaire pour développer ses pellicules soi-même à la maison. C’est une excellente idée de cadeau de Noël pour un ou une amie réellement intéressé(e) par la photo argentique.

Kit de démarrage développement argentique

Matériel photo d’autrefois – Noir et blanc argentique

ancien-appareil-photo-a-soufflet-ilford-fp4-perimee

Pellicule Ilford FP4 périmée – Canon EOS 3 – 50 mm F/1.4

J’adore photographier les appareils photo anciens. Celui-ci fait partie de la collection d’un ami photographe. Il n’est plus utilisé depuis longtemps mais semble toujours opérationnel. Petit clin d’œil, j’ai utilisé une pellicule argentique périmée depuis 1998.
Les boîtiers argentiques appartenant à une autre époque sont maintenant exposés dans le salon comme de beaux objets décoratifs alors qu’ils étaient autrefois des outils de travail ou de loisir.
Le matériel photo d’aujourd’hui sera t-il prisé des collectionneurs dans le futur ? J’en doute fort, vu la quantité de pièces vendues à travers le monde chaque année. Il faudra peut-être des siècles avant de les considérer comme des objets rares, tellement les APN sont nombreux. Et puis, ils se ressemblent tous. En tout cas, je ne serai plus là pour le constater. Lire la suite

Olympus argentique et noir et blanc

Lille - La Vieille Bourse - MJU II - Kodak TMAX 400

Lille – La Vieille Bourse – MJU II – Kodak TMAX 400

Un petit boîtier argentique bien sympathique

C’est assez rare mais il m’arrive encore de griller du négatif noir et blanc avec le Mju II. J’aime beaucoup les appareils photo de petite taille. Quand ils peuvent tenir dans une poche, c’est l’idéal. Pour les photos de tous les jours, on n’a pas forcément besoin d’un reflex. Un Canon G11 ou un Ricoh Gr convient à  toutes les situations, sauf peut-être dans le cadre de la street photography. J’avais essayé le Sigma DP1 Merrill. Il est parfait en terme de qualité d’image et le noir et blanc est convaincant. Mais il est un poil trop grand pour une poche intérieure.

Lire la suite

Objectif fétiche et Kodak Tri-X

J’ai acheté et revendu beaucoup d’objectifs au cours de ces dix dernières années. Les objectifs fixes ont progressivement remplacé les zooms des années 80 et 90. Puis, les Canon 17-40 F4 et 70-200 F4 sont apparus. J’ai succombé comme beaucoup d’autres aux charmes de la série L. Je me suis alors séparé des 35 mm F2, 85 mm F1.8 et 28-105 USM II pour financer en partie l’achat de ces deux zooms semi-pro, pour finalement les revendre huit ans plus tard en même temps que les reflex numériques. Entre temps, les objectifs Pentax, Nikon et Zuiko sont eux aussi partis, accompagnés des vieux boîtiers 24 x 36.

Lire la suite

Je vends mon Olympus MJU II

Je vends mon Olympus Mju II. Il est en excellent état et fonctionne parfaitement. C’est un compact argentique bien connu des photographes experts. Avec son objectif piqué de 35 mm ouvrant à F2.8, on peut s’offrir de bonnes photos de rue avec ou saisir des instants de vie de famille quelque soient les conditions de lumière. Le Mju II est fourni avec une pile neuve et sa housse d’origine, il est prêt à fonctionner.

Prix : 90 € – Expédition Colissimo en sus.   Vendu

Lire la suite

Nouveauté argentique de luxe

modele femme latino photo noir et blanc

Canon EOS 3 – Pellicule Kodak BW400CN

Dans la presse spécialisée matériel photo, un appareil a attiré mon attention : le Leica M-A.

Quand j’ai appris la sortie d’un nouveau boîtier argentique chez Leica, j’étais agréablement surpris. Ma première réaction était même très enthousiaste :  » Voilà un signe positif pour l’avenir de l’argentique ! « . Les nouveautés sont plutôt rares dans le domaine et je me réjouis à chaque annonce d’un nouveau produit argentique. Si un grand acteur du monde de la photo investit à nouveau dans la fabrication d’un appareil photo argentique, on est en droit de penser que la pellicule a encore quelques beaux jours devant elle. Leica n’est pas la seule maison a créer ou relancer des produits argentiques. Epson et Plustek continuent à fabriquer des scanners. De nouveaux films argentiques apparaissent sur le marché et la gamme lomographique s’étend avec l’arrivée du Lomo LCA en 120 mm. Ce sont peut-être des épiphénomènes mais tout cela me rassure. Lire la suite

La photographie pour la photographie

Photographier un modèle dans la rue - Lille

Il arrivera un jour où je ne parlerai plus de techniques photographiques. Quel bonheur !

Des lecteurs du blog me suggéraient d’écrire de temps en temps un billet test sur du matériel photo argentique. Je reconnais que cela peut intéresser bon nombre de jeunes photographes mais je ne m’en sens pas capable. Rédiger la description d’un appareil photo, départager les plus et les moins et donner un avis global est difficile pour moi. Ce genre d’article relève plus du journalisme que du travail d’auteur. Je pourrais parler des heures des photographes célèbres que j’admire et qui m’ont inspiré comme Willy Ronis, Raymond Depardon, Ralph Gibson, James Nachtwey, Bruce Davidson, Sabine Weiss, William Klein et j’en passe … Mais établir une fiche technique à propos d’un Nikormat, un Chinon, un Yashica, un Contax ou même d’un Canon que j’utilise régulièrement est au dessus de mes compétences intellectuelles. Parfois, je me sens obligé d’expliquer les avantages de tel ou tel reflex argentique. Alors j’écris juste quelques mots pour aiguiller les lecteurs vers un boîtier ou un autre, mais c’est tout.

Où est passée la lumière ?

 

portrait pro noir et blanc femme urbaine classique

La prochaine séance photo va être délicate côté lumière. Ce sera encore une fois en extérieur. Un couple de jeunes mariés m’a demandé de réaliser des portraits en noir et blanc. Je leur ai proposé le jardin du château. Malheureusement, le ciel devrait rester couvert toute la journée. La lumière n’est pas aussi intéressante qu’en septembre. Les contrastes sont moins présents. Il faudra peut-être recréer cette lumière qui fait défaut mais je n’aime pas beaucoup l’effet du flash. Le rendu n’est pas naturel à moins de travailler avec des parapluies ou une softbox pour adoucir la lumière souvent trop dure. Cela reste tout de même un peu artificiel à mon goût, surtout en extérieur.