Kodak TMAX ou Kodak Tri-X ? Quelle pellicule choisir ?

tmax 100

Pellicule Kodak TMAX 100

Je fais parti des inconditionnels de la Kodak Tri-X mais le grain très marqué ne plaît pas à tout le monde. La Tri-x a beaucoup de caractère et fonctionne très bien en reportage ou en photographie nocturne. J’aime bien le rendu de la Tri-X pour les photos de scène par exemple. Quand je photographie en argentique lors des mariages, je préfère utiliser la Kodak TMAX. Son grain est beaucoup plus doux. En fait, je ferais la même comparaison que pour le café. Certains apprécient la douceur et la richesse des parfums de l’arabica, tandis que d’autres ont une préférence pour la force du robusta. Je retrouve les mêmes différences entre les deux films noir et blanc. La TMAX, c’est l’arabica et la Tri-X le robusta. Vous pouvez me contredire si vous le souhaitez, mais quoi que vous en pensiez, choisir entre la TMAX et la tri-X est une histoire de goût.

Quelle pellicule choisir ? Tri-X ou TMAX ?

Kodak Tri-X

Portrait en noir et blanc : Canon 6D ou pellicule Kodak ?

Choisir entre le Canon EOS 6D et la pellicule Kodak

La pellicule reste mon support préféré quand il est question de portrait en noir et blanc. Le choix de la pellicule n’est pas seulement dû à une habitude de travail, c’est aussi un véritable plaisir à manipuler les appareils argentiques. Le rendu des nuances est toujours aussi séduisant sur une pellicule Kodak et la beauté du grain dans les photographies de portraits est remarquable mais il faut avouer que le numérique marque de plus en plus de points. Les images monochromes de certains confrères m’interpellent. Quelques photographes de mariage comme Bradley Hanson ont acquis un vrai savoir faire dans le domaine du noir et blanc numérique. Cela ne remet pas en cause mes choix mais je me pose des questions. Faut-il systématiquement privilégier la pellicule lors des portraits en noir et blanc ?

TMAX100 (24)

Pellicule Kodak TMAX 100

Je ne rentre pas dans le débat éternel argentique contre numérique qui ne mène à rien. On peut très bien rouler en hybride la semaine pour le boulot et apprécier une balade en Simca Aronde le week-end. Les deux outils me conviennent. Ce qui est sûr, c’est que le numérique permet de multiplier les prises de vues sans que cela fasse mal au porte-monnaie. D’autre part, les performances ISO d’un Canon 6D pèsent tout de même dans la balance. Il faudrait que je fasse un test mais je pense que du noir et blanc à 6400 ISO est acceptable. Et si le numérique n’était plus relégué au second plan, comment choisir entre le Canon EOS 6D et la pellicule Kodak pour réaliser du portrait en noir et blanc ? Qu’est-ce qui va déterminer le choix entre l’un et l’autre?

Les images prises avec le Canon 6D qui me sert de boîtier de secours lors des mariages, peuvent être converties dans un noir et blanc plaisant ( comme tout autre appareil numérique à condition de maîtriser un tant soit peu les logiciels ) mais ce n’est pas toujours évident. Il faudrait pouvoir trouver une formule qui fonctionne pour chaque image et ce n’est pas gagné d’avance. Pour l’instant, je n’ai pas trouvé la recette miracle. Jusqu’à aujourd’hui, l’utilisation intensive de la pellicule m’a freiné dans l’élaboration d’un processus de conversion des couleurs en monochrome qui tienne la route. Ou alors, peut-être devrais-je revoir la question du matériel ?

La magie du noir et blanc argentique

Quand toutes les conditions sont réunies pour que l’image imprégnée sur la pellicule n’ait besoin d’aucun post-traitement, c’est déjà une satisfaction pour le photographe. Le noir et blanc argentique a quelque chose de magique.

Ilford FP4 pellicule noir et blanc grand soleil

Ilford FP4 pellicule grand soleil

La pellicule Ilford FP4 est parfaite pour les jours ensoleillés. Dans un compact argentique comme le petit Olympus Mju II, elle produit de belles images en noir et blanc sans vous compliquer la vie.

Si vous ne savez pas comment exposer la FP4 en plein soleil, rappelez-vous la règle du F16 et tou ira bien. Le film a une sensibilité de 125 ISO. Il vous suffit donc de régler la vitesse sur 1/125 et le diaphragme su F16. Sinon en décalant l’exposition, une vitesse à 1/250 donnera une ouverture à F11 et pour atteindre le 1/500, ouvrez à F8. C’est tout simple.

Je vous souhaite de bonnes photos en argentique.

 

Tout un monde en argentique

Photographe argentique Nord

Photographe noir et blanc Lille

Photographe noir et blanc procédé ancien Belgique

Il n’y a pas que la street en noir et blanc

pellicule noir et blanc histoires de photos

Écluse de Quesnoy-sur-Deûle – Pellicule noir et blanc AGFA APX 100

Les thèmes photos noir et blanc en dehors de la photographie de rue

Le noir et blanc a conquis les passionnés d’argentique comme moi tombés dans la soupe bien bien avant l’arrivée du numérique et des smartphones. Mais le noir et blanc intéresse aussi ceux qui se revendiquent photographes de rue. La photo en noir et blanc fait partie intégrante de leurs portfolios. Ce sont souvent des connaisseurs ( amateurs ou non ) et admirateurs des grands maîtres comme Winogrand. Les photographies de Winogrand sont exceptionnelles. Malheureusement, nous ne sommes pas tous auteurs de chefs d’œuvres en noir et blanc. D’ailleurs, j’ai toujours considéré la photo de rue comme étant un art difficile. Alors, je choisis souvent la photo facile. Je m’éloigne de la photographie de rue très tendance actuellement, celle qui consiste à cadrer des visages en gros plan et je me concentre plutôt sur mon noir et blanc. Ce qui m’intéresse, ce sont les contrastes, les textures, les formes, les silhouettes et une tonalité spécifique. J’aime beaucoup les noirs profondsLire la suite

Le Canal – Rollei Retro 80s

Cette fois, je n’ai rien à vous révéler concernant la photo argentique, le noir et blanc ou les pellicules. Aujourd’hui, je me contente de partager cette photo prise lors d’une promenade le long du canal. Je me suis arrêté à un endroit où subsistent encore quelques traces du passé industriel de la région. Le noir est très présent mais c’est le style de photo que j’aime. Les photos de Don McCullin exercent toujours une certaine influence dans mon travail.

pellicule noir et blanc tirage photo canal Nord

Rétrospective en noir et blanc argentique de ces 15 dernières années

Voilà un bref aperçu de ce qui a été produit pendant ces quinze dernières années avec de la pellicule noir et blanc. Cet échantillon d’images argentiques est assez représentatif de mon univers. Ce qui est amusant, c’est de constater que ma façon de travailler le film argentique n’a pas beaucoup changé en quinze ans.

Lire la suite

Photographier la rue en Jpeg, c’est bien aussi

Le Jpeg, ce n’est pas si mal pour photographier dans la rue.

Quand je suis dans la rue, je ne m’attends pas à produire la photo du siècle. Mes exigences sont moindres par rapport au portrait par exemple. Je n’éprouve donc pas le besoin de travailler en RAW systématiquement. Le format Jpeg me convient parfaitement pour ce genre de photo. Je suis déjà satisfait quand je peux attraper les belles lumières. Le plus important pour moi consiste à créer un noir et blanc convenable. Et la qualité des fichiers Jpeg est largement suffisante dans la plupart des cas. Si l’exposition est bonne, le RAW n’est pas impératif. J’adore lorsque les nuances de gris sont riches et variées. Je déteste le gris uniforme et monotone. Grâce à l’écran du boîtier, je peux deviner si le noir et blanc sera attrayant ou non après le post-traitement. Lire la suite

Mousquetaire, Arlequin et danseuse de samba – Photographies noir et blanc

cARNAVAL COMINES 2016 NB LR-5

Carnval de Comines Arlequins NB-5

_MG_4602-2

Carnval de Comines Batacuda danseuse NB-5

Carnval de Comines tambours NB-5

cARNAVAL COMINES 2016 NB LR-4