Une nouvelle pellicule noir et blanc dans le sac photo

J’ai adopté une nouvelle référence de pellicule : la Kentmere. Cette pellicule noir et blanc est en fait un produit Ilford. Elle existe en 100 et 400 ISO et convient à tous types de sujets. La Kentmere va rejoindre le sac photo pour les sorties au grand air. J’aime beaucoup son contraste. Elle offre une bonne netteté et une grande latitude d’exposition.

J’ai eu l’occasion de tester la Kentmere 100 ISO pendant la période de confinement. Les photos présentes ici ont été prises par grand soleil. Il faudra voir ce que la Kentmere donne par temps couvert et ciel gris. Le prix des films Kentmere sont légèrement inférieurs à ceux des fameuses Ilford FP4 et HP5. La Kentmere représente un très bon choix pour la photo loisir.

Le noir et blanc fait son cinéma

Photographe mariage en noir et blanc et cinéma

Il arrive que certaines scènes photographiées en noir et blanc font penser au cinéma. C’est le cinéma hollywoodien des années 50 / 60 qui me vient en tête la plupart du temps. Les personnes que je photographie lors des mariages jouent un rôle, leur propre rôle peut-être. J’avoue que par moment, c’est assez drôle d’imaginer des séquences de films en noir et blanc tout en travaillant pour un couple de mariés. Je fais un beau métier, j’en ai conscience.

C’est peut-être aussi la force du noir et blanc, celle de nous projeter dans un autre monde. Certaines photographies en noir et blanc nous évoquent des histoires connues sur pellicule.

Photographe Nord Belgique de cinéma en noir et blanc
Photographe de cinéma en noir et blanc
photographe mariage cinéma en noir et blanc

Vimy en nuances de gris

Monument de Vimy en noir et blanc argentique
Mémorial national du Canada

La luminosité était très forte. Impossible de tenir sans les lunettes de soleil, la pierre blanche renvoyait la lumière du soleil aveuglant le photographe l’espace d’un instant.

Pellicules noir et blanc 135 mm pour Canon AE1

Les habitués du blog le savent, je ne suis pas un adepte de la photo sensationnelle. Si vous tombez par hasard sur ce billet, sachez que vous trouverez ici des images qu’un enfant de 7 ans pourrait faire avec un compact. Je mets en boîte ce que mon œil a vu, des photos ordinaires diront certains à juste titre. Photographier en argentique ne signifie pas être un artiste. Photographe professionnel, je continue à expérimenter la photo avec différentes pellicules parce que j’aime ça et peut-être aussi par ce que j’ai gardé mon âme d’enfant.

Poursuivre la lecture de « Pellicules noir et blanc 135 mm pour Canon AE1 »

Premières photos argentiques avec l’AGFA APX 100

AGFA APX 100

J’ai commencé à photographier avec de l’Agfa APX 100 en 2012. Le film m’a tout de suite plu. Les premières photos ont été prises sur l’esplanade de Lille, là où les passionnés de voitures anciennes se regroupent le dimanche matin. Le matériel utilisé est toujours le même : un reflex Canon EOS 30v et le 50 mmF/1,4. Je prenais beaucoup de photos à l’époque. J’étais capable de griller deux pellicules de 36 poses à l’heure. L’Agfa APX 100 était peu chère et reste encore abordable aujourd’hui.

Du temps pour classer les photos

J’ai du temps pour classer, supprimer et sauvegarder. 1 TO d’espace libéré sur les disques durs. Quelle sera la prochaine étape ? Il y a encore trop de photos qui ne serviront jamais.

L’argentique avec un Canon EOS 30v

Nuances entre le noir et le blanc

On ne profite pas assez de la lumière. C’est pourtant elle qui dicte la beauté d’une photo en noir et blanc. Toutes les nuances entre le noir et le blanc sont sublimées par la lumière, pas par la technique. Si j’écoutais mon cœur, je ne prendrais que la lumière. Le reste est secondaire. Hier, je suis allé à la ferme acheter des œufs et des légumes. J’ai regretté de ne pas avoir pris un appareil photo. La lumière découpée par les cagettes empilées dans la grange était splendide. En attendant mon tour, j’avais le temps pour observer les détails qui m’auraient sans doute échappés avant. Le sujet ne se trouvait pas dans la grange mais dans la partition formée par les rayons de lumière.

Développement argentique caffenol recette maison et tirage argentique papier scans matériel de numérisation haute def photographe professionnel Lille
Poursuivre la lecture de « Nuances entre le noir et le blanc »

évasion

Poursuivre la lecture de « évasion »

Je me demande si je vais encore acheter de la Kodak Tri-X

Je suis en train de contrôler les stocks de pellicules et je me demande si je vais encore acheter de la Kodak Tri-X cette année. Son prix approche la barre des 8 € chez mon revendeur habituel. Je n’avais pas prévu cette hausse brutale. Kodak a annoncé la couleur seulement en décembre. Si je continue à travailler avec de la Kodak, le surcoût annuel devrait être de l’ordre de 200 €. Je peux me permettre de supporter le coût parce que j’en consomme qu’une vingtaine par mois et que les prestations argentiques sont facturées aux clients. Mais en ce qui concerne les shootings modèles et le sorties photos argentiques pour les loisirs, je vais revoir ma stratégie.

Kodak Tri-X à 800 ISO

J’aime beaucoup réaliser les portraits dans la rue avec de la Kodak Tri-X. J’avais remarqué que je m’en sortais toujours assez bien avec ce film, même par temps gris. Le portrait ci-dessus a été fait un jour sans soleil avec de la Tri-X exposée à 800 ISO. Le rendu est sympa. C’est malheureux à dire mais si Kodak continue sur cette voie tarifaire, mes achats de films iront chez Ilford. J’avais stoppé la photographie de rue en argentique. Il n’est pas dit que j’abandonne mes travaux personnels sur de la pellicule Kodak.

Le noir et blanc pour la photo d’action

demoiselles d'honneur à l'entrée de la mairie. Photographie noir et blanc en action.

Je me suis rendu compte que j’aimais davantage la photo noir et blanc quand il y avait de l’action

Les portraits posés en noir et blanc, ce n’est plus mon truc. Avant, j’attendais que le cadre soit parfait, que la personne soit disponible et souriante pour réaliser un portrait. Aujourd’hui, je rentre dans l’action avec les photographies en noir et blanc. Diriger un sujet dans le but de lui faire adopter une pose n’est pas évident et certaines personnes le vivent comme une contrainte. Place à la spontanéité, y compris pour les photos de groupes ! Le noir et blanc m’aide à clarifier les choses et à donner une autre lecture de l’image que l’esthétique des couleurs.

Poursuivre la lecture de « Le noir et blanc pour la photo d’action »