Catégorie : Dans la rue

Portrait de rue sur pellicule argentique à Lille : Kodak TMAX 100

Portait sur pellicule argentique à Lille

Cet hiver, j’espère avoir un peu plus de temps à consacrer au portrait de rue sur pellicule argentique. C’est un thème que j’aime pratiquer au calme le dimanche matin dans les rues de Lille. En deux heures, on a le temps de tester des choses et peu importe si on en sort que très peu

Lire la suite

Photo de rue en argentique et rien d’autre

Je considère la photo de rue comme une activité de détente à part entière, un hobby, une distraction. On ne photographie pas de la même manière quand on flâne dans la rue qu’en prestation client. Sans la pression du résultat, rien ne nous oblige à déclencher. Dans la rue, l’argentique répond bien à mes attentes

Lire la suite

En basse lumière avec la Fuji X-Tra 400

La pellicule Fuji X-Tra 400 peut être utilisée pour toutes sortes de photographies. Elle permet surtout de continuer à photographier quand la lumière vient à manquer. La Fuji X-Tra donne de bons résultats en basse lumière. J’aime bien cette pellicule couleur pour les sorties en ville et les photos du soir. Vous voulez découvrir plus

Lire la suite

Modèle alternatif – Portrait en noir et blanc argentique

  En argentique comme en numérique, je suis un indécrottable du 24×36. Après toutes ces années à photographier des personnes, je n’ai jamais cadré avec autre chose. Pourtant, il existe des formats encore mieux adaptés à la photographie de portrait. Je pense notamment au format 6×6 ou 4,5×6. Il serait peut-être temps que je m’intéresse

Lire la suite

La ville en gris – Photographie argentique – Pellicule Kodak TMAX 100

C’est terrible, la lumière ne pénètre pas dans les rues. Les 100 ISO suffisent à peine. Mon posemètre m’indique 1/90 à F8. Il est 10h00 du matin et tout est si sombre. La ville paraît grise. Un(e) photographe de rue choisirait certainement une pellicule d’une sensibilité minimale de 400 ISO et vu les conditions actuelles

Lire la suite

Photographies de rue à hauteur de hanche

Patrice Cotteau, un photographe à la retraite, imprégné par les maîtres de la photo américaine, opère furtivement dans la rue avec son Leica placé à hauteur de hanche. Le déclenchement est instinctif. Malgré mes 25 années de pratiques de la photo, j’en apprends beaucoup en observant ses négatifs. Il faut dire que Patrice Cotteau traîne derrière

Lire la suite