Séances portraits en noir et blanc dans le Vieux Lille

Portrait pro noir et blanc argentique Vieux Lille

Pendant le mois d’août, j’offre trois séances photo en noir et blanc argentique dans le Vieux Lille. Les prises de vues sont réalisées avec de la pellicule Kodak en extérieur, dans les rues du Vieux Lille. Je vous remettrai 5 photos noir et blanc numérisées par mes soins. Les photos seront disponibles en téléchargement dans un délai de deux semaines environ. La seule condition pour bénéficier de cette séance photo gratuite : accepter la publication des photographies sans restriction sur le blog Histoires de photos. Les images produites pendant cette séance serviront à promouvoir la prestation portrait à l’ancienne de mon site web.

Si cette offre vous intéresse, il vous suffit de me laisser un message sur ma page contact ou de me contacter via ma page Facebook. Les séances auront lieu en semaine à partir de 19H00 et le dimanche matin. Comptez approximativement 1h30.

La photographie de rue en argentique refait surface

Les photographes français renouent avec la photo de rue en argentique.

Je suis heureux de constater que de bons photographes, auteurs ou amateurs, s’investissent dans la photographie de rue en argentique. Instagram me fournit de bons exemples et aussi parfois de l’inspiration pour mes propres travaux personnels, comme Marie-Pierre Lambelin ou François Constant. Je ne sais pas si je dois les remercier mais grâce à eux ou à cause d’eux, j’ai remis un pied dans la photo de rue.

Lille photo de rue en noir et blanc argentique

Je m’étais promis de laisser tomber cet exercice très énergivore et consommateur de pellicules. De plus, je ne me sentais plus à la hauteur et en manque d’inspiration. Malgré cela, j’ai préparé une escapade dans les rues de Calais, Dunkerque et Bergues. La balade dans les rues de Lille dimanche dernier en est aussi pour quelque chose. Mais ce sont surtout ces jeunes artistes photographes qui m’ont remis sur les rails de la street. Je dois être maso. Partir en expédition photo argentique coûte assez cher. Si je veux produire une série intéressante, vingt films de 36 poses suffiront à peine. Lire la suite

Reprise de la photographie de rue en noir et blanc à Lille

Lille en noir et blanc argentique

Cet été, j’ai repris la besace et le reflex argentique et je suis reparti à la conquête des rues de Lille. Alors que j’avais abandonné cette pratique il y a deux ans, voilà que je me remets à photographier dans la rue. C’est une reprise timide mais une reprise tout de même. J’en suis moi-même étonné. Je ne me considère toujours pas comme un « street photographer ». J’aime seulement me retrouver au milieu de la ville un dimanche matin calme. Cela fait du bien de pouvoir photographier tranquillement sans pression du résultat. Je peux déclencher autant de fois que j’en ai envie ou ne rien prendre du tout. C’est un bon moment de détente même si les photos que je prends ne m’emballent pas toutes après coup.  Lire la suite

Les photographes parisiens ont beaucoup de chance

Paris est sans conteste une ville qui favorise l’inspiration des artistes. Mais elle offre en plus aux passionnés de photo une multitude de lieux d’exposition consacrés aux grands photographes. Les photographes parisiens ont beaucoup de chance d’avoir accès à cette richesse d’œuvres photographiques. Ce n’est malheureusement pas le cas des gens de province. À Lille, il nous reste La Maison de la Photographie depuis la disparition des Transphotographiques. Mais en termes d’expositions prestigieuses, Paris se situe bien loin devant.

Mon ami et photographe Patrice Cotteau s’est rendu à l’exposition des œuvres du grand Ed van der Elsken.

Lire la suite

De la place dans le frigo pour négatifs sensibles

Pellicule couleur Fuji PRO 400H frigo

Pour répondre à la question de Margaux, je ne stocke plus les films argentiques dans le frigo. Avant, je faisais de la place dans la porte du frigo pour les films inversibles et surtout pendant la période estivale. C’est vrai que l’on conseille de les garder au frais, tout comme chez les revendeurs consciencieux. Encore faut-il avoir un réfrigérateur qui ne génère pas d’humidité. Les films sont très sensibles aux fortes chaleurs mais n’apprécient pas non plus l’humidité. Le stockage des pellicules au frigo est valable si on ne les utilise pas rapidement et si les pièces de votre habitation subissent de fortes variations de températures. Pour ma part, je les consomme assez rapidement. Les films ne restent pas longtemps vierges. Je les range donc dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur, là où il n’y a pas de radiateur. Mais si vous êtes contraints de les placer au frigo, évitez les zones les plus humides. Laissez les films dans leur emballage d’origine et placez les dans un sac de congélation fermé. Si la température ambiante est très élevée, prenez garde à la condensation qui pourrait se former lorsque vous les sortirez.