Photographe argentique

Quelle drôle d’idée d’animer un blog photo argentique et de parler de pellicules photo comme s’il s’agissait d’actualité !

Je suis photographe argentique depuis plus de vingt ans. Je réalise des portraits de famille, de couples et de modèles en noir et blanc et en couleur. J'aime autant la photo vintage que la photographie noir et blanc moderne. J'ai utilisé différents reflex numériques pendant dix ans mais aujourd'hui, je me consacre uniquement à la photo argentique. Je travaille en 24 x 36 avec des reflex Canon, des objectifs fixes et un grand angle Canon 17-40 F4L. Ma focale de prédilection est le 50 mm, mais j'ai aussi un faible pour le 35 et le 28 mm en photo de rue. Même les photographies de mariage sont réalisées en argentique. Les pellicules photo que je préfère sont les Kodak TRI-X et TMAX en noir et blanc, la Kodak Ektar et la Portra pour la couleur.

Certains pensent que l’argentique fait désormais parti du passé. Mais ce n’est pas parce que les chiffres concernant la vente de pellicules ou les prestations argentiques sont devenues quasi confidentielles comparé à la vente d’appareils numériques que l’argentique est définitivement mort. Bien au contraire.

Les jeunes générations soutiennent en grande partie l’activité liée à la pellicule. Après avoir découvert le côté ludique, artistique et parfois pour des raisons d’effets de mode et de tendance, ils s’intéressent de plus en plus aux différents aspects de l’univers argentique.

Ils sont conquis par la photo dite alternative genre Lomography, sténopé, ou avec des appareils rétro années 70 / 80 récupérés dans le grenier des parents. Ils s’investissent dans les différents procédés de développement des négatifs et des méthodes singulières comme le développement au cafénol mais aussi en apprenant au cours de stage photo les anciennes méthodes de tirage comme le cyanotype.

Isle of skye - Black mountains - Scotland - 苏格兰

Du coup, sur le marché de l’occasion on constate une remontée des prix, même pour du matériel photo grand public comme les très populaires Minolta X-700, les Yashica Mat, les Olympus OM, les Canon AE1, les Nikon FM ou FE2, les Pentax K1000 etc … Il faut dire qu’avec un simple reflex 24×36 et un objectif 50 mm, on peut vraiment faire de belles choses et commencer à apprécier le rendu des différentes pellicules couleur et / ou négatifs noir et blanc.

Du côté des films argentiques aussi il y a du nouveau. Des marques se sont crées, d’autres ont repris les brevets des géants d’autrefois. Le secteur est tout de même un peu plus florissant qu’il y a dix ans. Je découvre moi-même régulièrement de nouvelles émulsions et nouvelles références de pellicules comme la CineStill inspirée du milieu cinématographique.

Les jeunes ne sont pas les seuls à aimer la photographie argentique. Plusieurs auteurs et artistes pratiquent encore l’argentique dans le cadre de leurs travaux personnels et contribuent à faire vivre les célèbres Kodak Tri-X, Kodak Portra, FujiFilm Accros et autres pellicules mythiques.

Portrait modèle féminin Lille - prise de vue argentique

Personnellement, mon choix a été de poursuivre mon activité en argentique, en proposant des portraits de famille, des photos de mariages ou des photos officielles de mariés en noir et blanc classique et même des séances photos pour modèles et comédiens. Pour moi, le numérique représente une activité secondaire. Je me considère avant comme un photographe argentique. Le 5D reste la plupart du temps dans le sac photo, en cas de besoin. Certains parents me demandent aussi des photographies de leurs enfants ou des nourrissons avec des prises de vue en noir et blanc comme autrefois et pas seulement pour le rendu vintage que l’on attribue souvent à la pellicule.

J’estime que la photo argentique a toujours sa place dans le monde artistique. Il n’y a aucune raison de considérer l’argentique comme médium dépassé à mettre dans la catégorie des technologies oubliées. Les pinceaux et l’aquarelle n’ont pas été abandonnés par les artistes peintres avec l’arrivée du numérique et des logiciels. Et les artisans sculpteurs exercent encore leur activité avec les outils d’autrefois même si les machines robotisées ont fait leur apparition. Donc je ne vois pas pourquoi je mettrais un terme à une pratique qui a fait ses preuves et qui me donne entière satisfaction et surtout le plus important, un plaisir immense.

L’idée de ce blog était au départ de raconter une histoire autour d’une photo argentique, expliquer ce qui m’a attiré avant le le déclenchement, les rencontres sympathiques ou insolites faites dans la rue, parler d’un moment privilégié partagé avec les familles ou les modèles. Je ne souhaitais pas montrer un savoir-faire mais partager mes expériences photos, les bonnes comme les moins bonnes.

L’essentiel était de vous dévoiler mes coups de cœur et vous faire partager mes émotions.

J’espère que j’y suis arrivé.

5 réflexions sur “Photographe argentique

  1. « L’essentiel était de vous dévoiler mes coups de cœur et vous faire partager mes émotions. »
    Bien que nouveau sur ce blog, et même franchement à la bourre (!), je trouve que vous y parvenez très bien. Merci. Il y a tant à dire sur le ressenti, le besoin et le plaisir de faire des images…

  2. Et bien Patrice… Vous avez tout compris de l’univers de Fred que je lis avec gourmandise depuis quelques presque…années…la photo y devient dans son aspect globale et particulièrement dans la « Famille Argentique » (j’insiste sur ce côté quasi familial ) un long fleuve tranquille qui nous fait suivre les rives de nos phantasmes photo-amateurs comme ces merveilleuses péniches (on dit bateaux dans le langage marinier) hollandaises une superbe journée de juin dans les Flandres Du Neederland. La photo en reflex vintage et pellicules devenues quasi-cultuelles nous semblent alors si faciles, si proches de ce que nous aspirons à retrouver chaque fois que nous partons en maraude le Canon, l’Olympus ou autre Nikôn prêts à dégainer sur « notre cliché du siècle »… Cet univers « Fredien » m’a remis quand à moi sur le chemin artistique que j’avais perdu avec le digital puis en partie retrouvé dans mon club d’Argenteux N&B Normands mais tellement mieux appréhendé visite après visite de ce merveilleux blog.. Bon j’arrête ici… Certains vont croirent et dirent que j’en fais trop…!! Et bien non.. L’argentique a du fait de sa presque disparition, acquis une Aura quasi mystique dans la nouvelle génération de photographes en Europe et ailleurs comme ici au Canada. Les Gardiens du « sérail » comme Fred ou comme vous Patrice ou encore d’autres amis comme Henri ou Alain…n’en sont que plus suivis et studieusement écoutés pour le meilleur et… Le plaisir…!! Alphilge

  3. Il y a vraiment des jours où ça ne veut pas « rentrer dans la boîte » ! Le temps à beau être avenant et on l’attend depuis assez longtemps, malgré la motivation et la concentration, voire le coup de pied au cul qu’on se met, quand ça veut pas, ça veut pas ! Même à Paris où pourtant tout semble à portée de vue, il y a des jours résolument stériles en photos. D’autant que finalement, ce n’est pas si grand et qu’on se retrouve souvent là où l’on croit avoir perçu un gisement d’images. Finalement, la photo de rue, ça ne marche qu’au feeling. Quand tu la vois, tu la fais ! Ne cherches pas pourquoi, c’est comme ça. J’aurai la surprise au développement…

    • Bonjour.

      Pour la numérisation de vieux films argentiques, je propose un scan haute définition.

      Anciens films NB : 3 € par vue + 6.50 € frais fixes. Les fichiers vous sont transmis par internet.

      Expédition de vos films en sus.
      Cordialement.

      Fred

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s