Nouveauté argentique de luxe

Dans la presse spécialisée matériel photo, un appareil a attiré mon attention : le Leica M-A

Quand j’ai appris la sortie d’un nouveau boîtier argentique chez Leica, j’étais agréablement surpris. Ma première réaction était même très enthousiaste :  » Voilà un signe positif pour l’avenir de l’argentique ! « . Les nouveautés sont plutôt rares dans le domaine et je me réjouis à chaque annonce d’un nouveau produit argentique. Si un grand acteur du monde de la photo investit à nouveau dans la fabrication d’un appareil photo argentique, on est en droit de penser que la pellicule a encore quelques beaux jours devant elle. Leica n’est pas la seule maison a créer ou relancer des produits argentiques. Epson et Plustek continuent à fabriquer des scanners. De nouveaux films argentiques apparaissent sur le marché et la gamme lomographique s’étend avec l’arrivée du Lomo LCA en 120 mm. Ce sont peut-être des épiphénomènes mais tout cela me rassure.

modele femme latino photo noir et blanc
Canon EOS 3 – Pellicule Kodak BW400CN

Je connais la réputation de la marque et je mentirais si je vous disais être insensible aux charmes d’un télémétrique légendaire comme le Leica. Le nouveau M argentique de Leica est certainement très agréable à manipuler, mais je me demande qui peut s’offrir un boîtier analogique à 3850 € ? Ce genre de matériel ne peut être réservé qu’aux passionnés fortunés. Parce que sur un plan professionnel, le Leica M-A n’est pas plus indiqué qu’un autre appareil. À lui seul, il vaut le prix de deux reflex numériques plein format chez Nikon ou Canon. Quand on sait combien vaut un objectif du type Summarit, ( environ 2000 euros ), la facture globale est salée.

reflex olympus om 2000 boîtier photo argentique rétro
Olympus OM-2000

Tout le monde est d’accord sur le fait que les Leica sont des outils de précision et rien ne remplace la discrétion et l’efficacité d’un Leica M. Mais pour ce prix, quitte à rester en argentique, je pense que j’investirais mon argent autrement. Avec un budget de 5000 euros, autant acquérir un moyen format d’occasion avec plusieurs objectifs et tant pis pour la photo de rue et l’instant décisif à la Cartier Bresson. Pour cela, je pourrais toujours me contenter d’un Voigtlander Bessa accompagné d’un 35 mm ou d’un Konica Hexar. Le très bruyant Olympus OM2000 ne m’a jamais empêché de pratiquer la street photography, ni même les gros reflex argentiques peu discrets. Et pourquoi ne pas envisager l’achat d’un Nikon F6, le fleuron des reflex argentiques et une montagne de pellicules Tri-X ? Ce n’est pas si idiot après tout.

Vimy monument aux morts en noir et blanc argentique

Le Leica M-A fait rêver mais je ne serais pas fondamentalement meilleur photographe avec un outil aussi luxueux. Je ne ferais pas les mêmes images, c’est certain, mais au final, je n’y gagnerais pas grand chose, à part la qualité des images grâce aux objectifs d’exceptions de la marque peut-être… mais pour moi, c’est  secondaire.

Nouveauté argentique de luxe

19 commentaires sur « Nouveauté argentique de luxe »

  1. Tout ceci est dans la droite ligne de ce que je pense, j’ai un M6 qui a 25 ans équipé d’un sumicron 50mm et je dois avouer qu’en dehors de la discretion du declencheur, je ne fais pas beaucoup mieux qu’avec mon olympus et zuiko 50mm sinon que le second me laisse une fenêtre de tir plus large et de ce fait une precision dans le réglage des sujets éloignés souvent difficiles à poser au plus net dans la profondeur de champ et ma vue qui même corrigée n’a plus 20 ou….30 ans..hélas..!! Evidemment l’objet en lji même est mythique et souvent remarqué ( il y a 8 jours encore une Américaine d’âge encore de celui de mes filles!, le nikon numerique en main me salua au sortir de ma visite de la forteresse de Luisbourg avec un franc:  » hé man, you’ve got the best with this M6, lucky guy..!!! » )
    C’est dans ces moments là que l’on se dit:: l’argentique n’est pas morte !! Fred et d’autres (j’en suis aussi pour ma petite part) sont les gardiens d’un feu qui couve….!!! Alphilge Nova Scotia

  2. On peu s’equiper en telemetrique Leica pour un budget tres raisonnable avec de l’occasion. J’ai pour ma part un M6 et un M2 tout les deux d’occase, et plusieurs objectifs achetes aussi d’occasion (Cron 50, Summilux 50, Summarit 90 2.8) et un petit 35 2.8 Zeiss Biogon. Je suis tout a fait aussi satisfait que si mes objectifs et mes boitiers etaient neufs! (voir le forum occasion sur http://www.summilux.net).
    Bonne photos a tous!

      1. Bonjour Fred,

        Il y a un beau M6 a vendre en ce moment sur Summilux.net pour 800 euros. Pour un 35 f2, ca va de 850 pour un Zeiss Biogon neuf a dans les 1000 et plus pour un Summicron 35 f2 d’occasion, dependant des versions, vers les 2000 pour un aspherique.
        En tout cas felicitations pour ton blog!

        Philippe

  3. Juste un passage à la marge pour souligner la très belle image faite à Vimy : beaucoup s’y rendent et s’y essaient (le site y invite), or je trouve que ton coup d’oeil a engendré une photo qui sort du lot.

  4. La troisième photo du post est sublime !
    Concernant le M-A je suis d’accord: Ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe

  5. Je suis tout à fait d’accord qu’avec un M6 d’occasion on est le roi du monde 😉
    J’ai eu cette configuration 2 ans et avec un 35mm j’avais tout ce qu’il me fallait.
    Aujourd’hui je ne pense pas que cela fasse de meilleurs photos mais certains objectifs, pas tous, ont vraiment une signature et un rendu unique.
    Aujourd’hui j’ai le 50mm ASPH 1.4 qui donne un rendu 3D et un bokeh superbe sur un M9
    Et je ne parle pas de ces vieilles optiques comme les premiers summicron qui donne des flous magnifiques et uniques ou encore le fameux 75mm summilux qui donne des photos avec des couleurs et une douceur incroyables et je ne parle pas du Noctilux dont le prix est vraiment prohibitif (après F0,95… reconnaissable sur une photo entre 1000 …)
    C’est un budget, pour ma part, j’ai revendu tout mon matériel Reflex plus une guitare et le M6 pour basculer dans le monde Leica numérique et je conserve l’argentique avec le moyen format (Rolleiflex)
    J’adorais mon M6 mais j’étais déçu de mes scans et je ne pouvais me permettre d’acheter un coolscan et malheureusement j’allais trop peu souvent en chambre noire pour tirer les photos.
    Par contre le 6×6 se scanne bien 😉

    Mais si c’était à refaire, je ferai la même chose ! Voir pire ! 😉

    1. Génial ! Je te remercie vivement d’avoir pris la peine de partager ton expérience avec une mise au point particulièrement riche en informations.
      Je suis persuadé que les passionnés de photo et de beau matériel ne vont pas tarder à succomber suite à tes explications.

  6. Le Leica, ça peut être beaucoup de choses : un snobisme, un investissement ou un plaisir. Pour moi qui est passé 20 ans avec des réflex motorisés, le M4 est le jouet qui me convient. C’est comme un objet dont les dimensions et le poids me sont familiers, dont les proportions me conviennent. Il induit des photos « marquées » Leica dans leur composition. On ne voit pas, on ne réagit pas de la même façon avec un M qu’avec un réflex. De là à faire de meilleures photos…

  7. Bonjour, l’important c est d’aimer l’argentique non ? Après que vous utilisez ce que vous voulez ce n’est pas un problème, j’ai eu des reflex, un Nikon AWAF, et enfin des Leica, la chose que j’aime chez Leica c’est l’encombrement réduit, le plaisir du télémètre, ils m’ont redonner le gout de faire de la photo, sinon l’important c’est l’œil pas le matos..

    1. Bonjour Lionel. oui, vous avez absolument raison. Et c’est que l’on a répété maintes et maintes fois ici. Il faut utiliser les outils qui nous conviennent le mieux et ne pas se jeter sur les dernières nouveautés ou se laisser séduire par des articles ou des photographes qui recommandent tel ou tel appareil. Le plus important est de pouvoir continuer à pratiquer la photo avec le medium qui nous plaît depuis des décennies. Mais les bonnes nouvelles sont plutôt rares dans l’univers du grain argentique. J’ai écris cet article en 2013 mais il reste valable en 2021. Leica songe à produire un télémétrique « abordable ». Tant que l’industrie argentique existe et nous permet de vivre notre passion à un prix raisonnable, tout ira pour le mieux. Je conserve les mêmes boîtiers depuis 20 ans, certains depuis plus longtemps. Je n’ai pas besoin d’en changer. Amicalement. Fred

  8. Si cela se confirme ce serait super mais je garde mon M6 je l’ai fait réviser il y a peu et c’est reparti pour 10 ans au moins, que vive l’argentique c’est tout ce que l’on demande.
    Bonne continuation.

  9. Bonjour tout le monde,
    Oui, Leica fait de bons et beaux appareils mais à quels prix !
    Si vous voulez tâter du télémétrique « à l’ancienne », achetez un bon Zorki 6, un Fed 5B , un Fed 3 ou un Fed 4 (avec cellule) que vous accompagnez de tous les objectifs en Ltm 39 que vous pouvez trouver (le Jupiter 3 f1,5 des années cinquante est fabuleux) et avec les économies réalisées vous pourrez vous acheter un camion de films, exécuter des tirages d’expo et faire l’expo !
    Ce qui compte ce n’est pas tant la « chambre noire » que constitue le boitier mais les optiques (et – in fine – l’œil du photographe).
    Sinon, plus modernes, un Hexar ou un GR1, un Bessa, mais les prix ont tendance à devenir aussi élevés que ceux des anciens Leica.
    Et si vraiment vous voulez confort du Leica sans y laisser toutes vos économies, regardez vers le Zeiss Ikon ZM, il surclasse le Leica M7 en étant trois fois moins cher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.