En basse lumière avec la Fuji X-Tra 400

fuji x-tra 400 Lille

La pellicule Fuji X-Tra 400 peut être utilisée pour toutes sortes de photographies. Elle permet surtout de continuer à photographier quand la lumière vient à manquer. La Fuji X-Tra donne de bons résultats en basse lumière. J’aime bien cette pellicule couleur pour les sorties en ville et les photos du soir.

Vous voulez découvrir plus de photographes ou partager vos images argentiques ? Je vous recommande ce groupe Facebook : Analog Photography

J’attendais cette lumière avec impatience – Portrait de rue avec Léa

On peut obtenir de beaux contrastes en noir et blanc avec n’importe quelle pellicule. La lumière est l’élément clé.

Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

XP2016

J’ai accompagné un ami photographe au carnaval de Malo-les-Bains avec comme objectif de photographier les passionnés en costume sous un angle différent. D’habitude, la priorité est mise sur le portrait serré. Cette fois, j’ai voulu attraper des scènes à la volée. J’ai embarqué le Canon EOS 30v avec un 35 mm F2 IS et quelques pellicules noir et blanc. Je me suis limité à un seul appareil et un seul objectif. Je n’ai pas pris de zoom car je voulais être continuellement en mouvement. Le zoom n’incite pas à bouger et les longues focales obligent le photographe à rester statique. J’aurais été beaucoup trop sollicité avec un 70-200 par exemple. Le petit reflex accompagné de son 35 mm F2 était peu visible car plaqué près du corps mais toujours à portée de main grâce à une courroie Black Rapid. C’est seulement lorsque je dégainais que certains me remarquaient.
XP2025
La plus grosse difficulté était de devoir expliquer aux jeunes enthousiastes déguisés que je ne faisais pas de portrait. Beaucoup réclament qu’on les prenne en photo dans ce genre d’événement. Je m’arrangeais pour que l’appareil ne soit pas trop visible et j’exécutais les prises de vue rapidement. Heureusement la luminosité ne variait pratiquement pas. Je pouvais régler le boîtier en manuel et déclencher instinctivement avec à chaque fois le même couple vitesse / ouverture.

XP2030
J’ai tout de même accepté quelques portraits quand on me le demandait gentiment. Les Ch’tis sont vraiment sympas et la fête se déroule dans une très bonne ambiance. Malheureusement, nous avons dû repartir avant le départ de la bande. J’aurais aimé travailler quelques vitesses lentes au milieu de la foule et face aux premières lignes en plein chahut. C’est quelque chose que j’envisage de réaliser avant la clôture définitive de la saison.

ILFORD XP2 MaloXP2 010XP2034XP2038XP2045Après-midi carnaval - Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

Retour de l’Ilford XP2 dans la sacoche

Ilford XP2 dans le sac photo

Je n’avais pas utilisé d’Ilford XP2 depuis des années. J’ai longtemps préféré la Kodak BW400CN pour son superbe contraste et l’absence de grain. Malheureusement, elle a disparu des rayons des revendeurs. Reste donc l’Ilford XP2 dans la catégorie des films chromogéniques. Cette pellicule se développe dans la chimie couleur, autrement dit pas besoin de chercher un laboratoire qui sache développer correctement le noir et blanc. N’importe quel labo vous fera un développement en moins d’une heure. C’est pratique lorsqu’on on est en déplacement par exemple.

Sa latitude d’exposition autorise les fortes surexpositions. Ici, malgré la forte luminosité, les ombres ne sont pas enterrées. La granulation est d’une bonne finesse pour une pellicule de 400 ISO mais les détails paraissent un peu moins fins que sur la TMAX.

Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’apprends que la maison Alaris est sur le point de relancer la fabrication de la TMAX 3200 cinq ans après l’avoir stoppée. C’est bien évidemment une excellente nouvelle pour les amoureux du film mais personnellement, j’aurais préféré le retour de la BW400CN.

Reprise de la photographie de rue en noir et blanc à Lille

Lille en noir et blanc argentique

Cet été, j’ai repris la besace et le reflex argentique et je suis reparti à la conquête des rues de Lille. Alors que j’avais abandonné cette pratique il y a deux ans, voilà que je me remets à photographier dans la rue. C’est une reprise timide mais une reprise tout de même. J’en suis moi-même étonné. Je ne me considère toujours pas comme un « street photographer ». J’aime seulement me retrouver au milieu de la ville un dimanche matin calme. Cela fait du bien de pouvoir photographier tranquillement sans pression du résultat. Je peux déclencher autant de fois que j’en ai envie ou ne rien prendre du tout. C’est un bon moment de détente même si les photos que je prends ne m’emballent pas toutes après coup.  Lire la suite

Pellicule Rollei et carte mémoire

Rollei Retro 80s - 243

Lors de la dernière sortie photo, je constate qu’il n’y a pas de carte mémoire dans le Canon 5D. J’étais sorti avec l’intention de récolter des images d’exemple pour le prochain cours photo à Haubourdin. Sur le moment, je m’en suis voulu de partir sans vérifier mon équipement. C’est une perte de temps fâcheuse qui m’agace littéralement. Et dire que j’insiste lourdement à chaque séance de stage sur le fait qu’un photographe est comme un pilote d’avion. Il a obligation de suivre une checklist afin de vérifier que tout est en ordre.

Lire la suite

La photo argentique du dimanche matin

photo argentique du dimanche matin rollei retro 80s

Avant, photographier dans la rue le dimanche matin avec un vieil appareil photo argentique, un objectif 35 mm et un négatif noir et blanc était un pur plaisir. Puis la routine s’est installée.

Un Olympus monochrome

Je me souviens, un ami photographe lillois, grand amateur de street photography, aimait comparer ses photographies noir et blanc avec les scans des pellicules Kodak TMAX que j’exposais tout au début sur le blog. Il arrivait presque à reproduire les sensations de nuances de gris d’une Kodak TMAX avec son Olympus E-510. Bien que le rendu de ses images prises directement en monochrome était déjà convaincant, il préférait travailler ses nuances de gris lui-même en post-traitement. J’étais séduit par la qualité d’image de son reflex Olympus en monochrome.

Lire la suite

Objectif trans-standard pour les passionnés d’argentique : le Canon EF 28-105 f : 3,5-4,5 II USM

28 105

Voilà un objectif auquel je suis attaché, le Canon EF 28-105 II USM. C’est un zoom de bonne qualité très appréciable sur un reflex argentique. Il reste vissé en permanence sur le Canon 30v.

Celine TMAX 100 146

Le 28-105 n’est plus vraiment d’actualité. Il est apparu en 2000 si je ne m’abuse. Je l’avais rapidement adopté pour l’utiliser sur mes reflex argentiques. Compact, léger, silencieux, avec une bonne amplitude pour s’adapter à toutes les situations en voyage, il est parfait comme compagnon de route.

Lire la suite

Les photos NB du dimanche matin

TMAX 100 - 426

Pellicule Kodak TMAX 100

Les photos du dimanche matin ne ressemblent pas aux photos de la semaine, encore moins à celles du samedi soir. Hier, en fin de journée, j’ai photographié cinq jeunes femmes relookées dans le cadre d’un book photo pour une créatrice. La lumière était vraiment intéressante et la séance s’est poursuivie jusqu’aux dernières lueurs du jour. Je me suis appliqué dans mes cadrages et ma composition, en m’efforçant de restituer les couleurs chaudes sur la Kodak Portra.

Lire la suite