eos 30v canon argentique

Photographie noir et blanc avec le Canon EOS 30v

Depuis deux décennies, je cumule pas mal de matériel photo argentique. Il est temps de faire le ménage. Pour l’occasion, j’ai ouvert une section matériel photo à vendre en prévision des futures mises en vente. En vérifiant mes archives, je me rends compte avoir réalisé énormément de photographies noir et blanc argentiques avec le Canon EOS 30V.

Poursuivre la lecture de « Photographie noir et blanc avec le Canon EOS 30v »

Photographies d’hiver en noir et blanc argentique

Je trouve qu’il est plus simple de photographier l’hiver en noir et blanc. Les couleurs sont parfois absentes après l’automne. Chaque année, je fais face à la même difficulté : comment photographier en hiver quand la lumière n’est pas de la partie ? Je ne suis pas du genre à me contenter de photos d’intérieur ou du studio. Malheureusement, habitué à composer avec les ombres et la lumière, il faut reconsidérer la façon de photographier dans la rue. En privilégiant l’insolite ou en faisant en sorte d’accentuer le côté dramatique d’une scène, on arrive à fabriquer des photographies d’hiver différentes mais les occasions sont rares. Pas simple !

photographie d'hiver en argentique - la neige dans le parc de Wambrechies - Photographe professionnel Nord

L’hiver en noir et blanc argentique

Sortie photo du week-end – Avec quel appareil ?

Posséder trop de matériel photo, ça ne facilite pas la prise de décision

Je sais, ce n’est pas la tendance actuelle. Plus personne ne veut transporter un appareil photo toute une journée de balade. Les smartphones ont bouleversé nos habitudes. La miniaturisation des outils et l’intelligence artificielle ne laissent plus de place aux appareils dédiés. Même les bridges de petite taille sont devenus trop encombrants. Néanmoins, il existe encore des fous qui aimeraient profiter de leurs vieux jouets tout un week-end. Des photographes comme moi incapables de se mettre au téléphone intelligent pour photographier les bords de mer ou les rues des villes touristiques. Le problème quand on possède trop d’appareils photo, c’est de faire un choix au moment de la préparation du sac photo. Quel appareil emporter pour le week-end ? Quels objectifs choisir pour cette sortie photo ?

J’essaie de limiter le matériel à un seul boîtier et un seul objectif mais la tentation de rajouter une focale en plus ou un second boîtier dans le sac photo ( on ne sait jamais ) persiste même si la destination n’est pas lointaine. Le 50 mm constitue selon moi l’arme à tout faire mais j’aurais peut-être besoin du grand angle dans la rue. Un deuxième boîtier me permettrait de compléter les prises de vues en noir et blanc avec de la couleur… Etc, etc … Ce n’est pas facile de résister.

quel appareil photo choisir pour ce week-end

Les compacts sont intéressants car ils peuvent nous faire passer pour des touristes et sont discrets. Cependant, la plupart des compacts restent insuffisants selon moi. Ils n’offrent pas tous les plaisirs de la prise de vue argentique. Le petit MJU II d’Olympus fonctionne à merveille mais on s’ennuie rapidement avec son viseur trop petit et ses automatismes non débrayables. Un Olympus OM1, un Yashica Electro 35 ou un Nikon FE2, voilà des appareils sympas à manipuler.

avec quel appareil photographier en argentique

Les reflex autofocus légers comme le Nikon F80 et l’EOS 33 sont particulièrement bien conçus, capables de répondre à toutes les situations. Ils sont peu chers et encore en circulation sur le marché de l’occasion. J’ai conservé mon EOS 30v. Je ne peux me résoudre à m’en séparer. J’apprécie avoir un appareil à portée de main toute une journée sans être gêné dans mes déplacements. Il ne pèse rien et n’attire pas les convoitises comme les Leica et les gros reflex numériques. Il est parfait.

sortie photo en argentique le dimanche dans la rue

Côté objectifs, le 35 et le 50 mm sont réquisitionnées à presque toutes les sorties parce qu’ils sont compacts et lumineux. Mais de temps en temps, je trouve les trans-standards plus pratiques. Un seul zoom et le problème est résolu. Récemment, j’ai repris goût à la photographie urbaine au grand angle. Le Canon EF 28 mm F2.8 IS m’intéresse tant en reportage mariage qu’en sortie photo dominicale. On a toujours une bonne raison d’acquérir un nouveau joujou.

photographier en 35 mm argentique dns la rue

Vous aurez remarqué que je n’amène pas l’épineuse question du numérique sur la table. La raison est simple, je ne photographie qu’en argentique pour le plaisir. C’est comme ça et c’est tant mieux. Je crois que le choix serait encore plus délicat !

Aujourd’hui, j’aimerais beaucoup mettre la main sur un Olympus XA ou reprendre un MJU II lors des sorties en bord de mer. Ces deux appareils sont terriblement efficaces et faciles à utiliser.

Matériel photo argentique et pellicules 35 mm

J’ai utilisé pas mal d’appareils photo argentique ces trente dernières années mais toujours en 35 mm. J’ai commencé la photo argentique avec un Pentax grand public très classique à mise au point manuelle. Il n’avait rien d’extraordinaire mais j’ai beaucoup appris avec ce petit reflex. J’en étais content ou du moins je n’éprouvais pas le besoin d’en changer. Puis dans les années 90, je me suis mis au reflex autofocus. Entre temps, les Nikon FM, Minolta X700 et Olympus OM m’intéressaient beaucoup. J’en ai acheté quelques uns en occasion sur un coup de tête avant de les revendre. C’était une période marquée par une frénésie d’achats. Je voulais du beau matos. J’ai même failli basculé chez Nikon à cause du F100 mais je suis toujours resté fidèle au reflex Canon. Je trouvais le principe de mise au point particulièrement innovant. Quelle blague ! En vérité, je n’avais pas envie de devoir renouveler tout mon parc d’objectifs. Les reflex Canon se sont succédés jusqu’aux Canon EOS 3 toujours en service actuellement.

Matériel photo argentique Lille Canon EOS 30v EF 35 mm F2 IS USM Ilford XP2.
Canon EOS 30v + 35 mm F2 IS USM + Ilford XP2
Poursuivre la lecture de « Matériel photo argentique et pellicules 35 mm »

Ilford Xp2 sur le sable

Prenez garde aux grains de sable qui pourraient enrayer le mécanisme de votre appareil photo.

En basse lumière avec la Fuji X-Tra 400

fuji x-tra 400 Lille

La pellicule Fuji X-Tra 400 peut être utilisée pour toutes sortes de photographies. Elle permet surtout de continuer à photographier quand la lumière vient à manquer. La Fuji X-Tra donne de bons résultats en basse lumière. J’aime bien cette pellicule couleur pour les sorties en ville et les photos du soir.

Vous voulez découvrir plus de photographes ou partager vos images argentiques ? Je vous recommande ce groupe Facebook : Analog Photography

portrait noir et blanc à Lille Kodak TMAX

J’attendais cette lumière avec impatience – Portrait de rue avec Léa

On peut obtenir de beaux contrastes en noir et blanc avec n’importe quelle pellicule. La lumière est l’élément clé.

J’ai plein de projets photo en noir et blanc. Si vous êtes modèle homme et femme de la région de Lille ou d’ailleurs, contactez-moi.

Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

XP2016

J’ai accompagné un ami photographe au carnaval de Malo-les-Bains avec comme objectif de photographier les passionnés en costume sous un angle différent. D’habitude, la priorité est mise sur le portrait serré. Cette fois, j’ai voulu attraper des scènes à la volée. J’ai embarqué le Canon EOS 30v avec un 35 mm F2 IS et quelques pellicules noir et blanc. Je me suis limité à un seul appareil et un seul objectif. Je n’ai pas pris de zoom car je voulais être continuellement en mouvement. Le zoom n’incite pas à bouger et les longues focales obligent le photographe à rester statique. J’aurais été beaucoup trop sollicité avec un 70-200 par exemple. Le petit reflex accompagné de son 35 mm F2 était peu visible car plaqué près du corps mais toujours à portée de main grâce à une courroie Black Rapid. C’est seulement lorsque je dégainais que certains me remarquaient.
XP2025
La plus grosse difficulté était de devoir expliquer aux jeunes enthousiastes déguisés que je ne faisais pas de portrait. Beaucoup réclament qu’on les prenne en photo dans ce genre d’événement. Je m’arrangeais pour que l’appareil ne soit pas trop visible et j’exécutais les prises de vue rapidement. Heureusement la luminosité ne variait pratiquement pas. Je pouvais régler le boîtier en manuel et déclencher instinctivement avec à chaque fois le même couple vitesse / ouverture.

XP2030
J’ai tout de même accepté quelques portraits quand on me le demandait gentiment. Les Ch’tis sont vraiment sympas et la fête se déroule dans une très bonne ambiance. Malheureusement, nous avons dû repartir avant le départ de la bande. J’aurais aimé travailler quelques vitesses lentes au milieu de la foule et face aux premières lignes en plein chahut. C’est quelque chose que j’envisage de réaliser avant la clôture définitive de la saison.

ILFORD XP2 MaloXP2 010XP2034XP2038XP2045Après-midi carnaval - Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

Retour de l’Ilford XP2 dans la sacoche

Ilford XP2 dans le sac photo

Je n’avais pas utilisé d’Ilford XP2 depuis des années. J’ai longtemps préféré la Kodak BW400CN pour son superbe contraste et l’absence de grain. Malheureusement, elle a disparu des rayons des revendeurs. Reste donc l’Ilford XP2 dans la catégorie des films chromogéniques. Cette pellicule se développe dans la chimie couleur, autrement dit pas besoin de chercher un laboratoire qui sache développer correctement le noir et blanc. N’importe quel labo vous fera un développement en moins d’une heure. C’est pratique lorsqu’on on est en déplacement par exemple.

Sa latitude d’exposition autorise les fortes surexpositions. Ici, malgré la forte luminosité, les ombres ne sont pas enterrées. La granulation est d’une bonne finesse pour une pellicule de 400 ISO mais les détails paraissent un peu moins fins que sur la TMAX.

Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’apprends que la maison Alaris est sur le point de relancer la fabrication de la TMAX 3200 cinq ans après l’avoir stoppée. C’est bien évidemment une excellente nouvelle pour les amoureux du film mais personnellement, j’aurais préféré le retour de la BW400CN.

Reprise de la photographie de rue en noir et blanc à Lille

Lille en noir et blanc argentique

Cet été, j’ai repris la besace et le reflex argentique et je suis reparti à la conquête des rues de Lille. Alors que j’avais abandonné cette pratique il y a deux ans, voilà que je me remets à photographier dans la rue. C’est une reprise timide mais une reprise tout de même. J’en suis moi-même étonné. Je ne me considère toujours pas comme un « street photographer ». J’aime seulement me retrouver au milieu de la ville un dimanche matin calme. Cela fait du bien de pouvoir photographier tranquillement sans pression du résultat. Je peux déclencher autant de fois que j’en ai envie ou ne rien prendre du tout. C’est un bon moment de détente même si les photos que je prends ne m’emballent pas toutes après coup.  Poursuivre la lecture de « Reprise de la photographie de rue en noir et blanc à Lille »