La photo noir et blanc numérique du week-end

Des artistes, tout de blanc vêtus, ont investi le parc de Verlinghem pour une représentation nocturne originale. Le spectacle à la fois magique et poétique a débuté à la tombée de la nuit. Je devais être le seul photographe au milieu des smartphones.

Compagnie des Quidams

Exceptionnellement, j’ai emporté le Canon 5D Mark III et un 24-70 L. En temps normal, lors d’un événement de ce type, j’aurais préféré le grain au bruit. J’ai toujours trouvé les photos de nuit plus esthétiques en argentique. Mais cette fois, j’avais la flemme et envie de me simplifier la vie. Pas de photographie argentique donc mais des photos prises entre 2500 et 5000 ISO. Le numérique, c’est la facilité. On déclenche 200 fois et on verra bien sur le PC si une image sort du lot. De toute manière, une photo se créée sur un écran d’ordinateur avec des logiciels sophistiqués non ?