Portrait sur pellicule Rollei RPX 400

Portrait double expo pellicule noir et blanc Rollei RPX 400 jeune femme asiatique lunettes bouche sexy fond noir surimpression Lille scan HD

Voici un portrait sur un autre support analogique que les traditionnelles pellicules Fuji, Ilford ou Kodak. La Rollei RPX 400 est une bonne pellicule avec un grain assez effacé mais qui ne retient pas mon attention. J’ai aussi constaté un contraste important par grand soleil. Mis à part la Rollei Ortho 25 que je n’ai toujours pas testée, je pense avoir fait le tour des films Rollei qui m’intéressaient. Je retiens la Retro 80s qui m’avait semblé particulièrement adaptée à la photographie urbaine. Les autres références ne m’ont pas impressionné. Je suis davantage attiré par la Kentmere, malgré ses quelques petits défauts. Il y aura d’autres travaux en 400 ISO, soyez-en sûrs. La Berger Pancro 400 fera certainement une incursion lors des futurs shootings modes. Je trouve qu’elle mérite de s’y attarder un peu. Je la réserve exclusivement aux portraits. Apparemment, elle délivre une belle richesse dans les gris moyens et une grande douceur. Il y a tellement de projets à traiter et de films à tester. Pour l’instant, j’enchaîne surtout les commandes clients en numérique. Je n’ai pas touché à un seul appareil argentique depuis le week-end dernier, pour vous dire …

Photos de famille Ilford HP5

Extrait d’une séance photo en famille réalisée avec de la pellicule Ilford hp5, un Canon eos 3 et le 24-70 F4 L.

Shooting en noir et blanc rétro avec le Sigma 50 mm ART

Shooting en noir et blanc rétro Pin-Up années 50 et test du Sigma 50 mm ART
Kodak TMAX 100

Justine m’a aidé à réaliser ce shooting test en noir et blanc. Avec son style Pin-Up des années 50, un noir et blanc rétro s’imposait. J’ai profité d’une matinée ensoleillée pour renforcer naturellement les contrastes. Beaucoup de lumière sur le visage, une ouverture assez grande et une vitesse élevée, voilà comment j’ai pu obtenir ce noir et blanc un peu dur. Le style change par rapport à ce que j’ai l’habitude de faire. La pellicule a été développée normalement et numérisée sans excès dans les contrastes.

Poursuivre la lecture de « Shooting en noir et blanc rétro avec le Sigma 50 mm ART »
modèle masculin Lille

Style photographique en évolution constante

modèle masculin Lille

Le style photographique évolue avec le temps et l’expérience en principe.

Lorsque l’on commence à acquérir des bases solides on se cherche un style photographique bien à soi. Mais je vois beaucoup trop de photographes se préoccuper d’abord du style photographique avant d’affiner la technique ou avant de travailler la narration par exemple. Reproduire les effets de style d’un photographe dont on apprécie le portfolio à coups de mauvaises retouches est une idée à la mode de nos jours. Même les photographes mariages se sont mis à dénaturer le rendu de leurs images pour soi-disant reproduire un style bohème qui n’existe que dans leur imagination. Certains éprouvent le besoin d’attribuer des titres pompeux à une colorisation brunâtre censée rappeler le style argentique. La logique voudrait que le photographe commence par travailler la prise de vue avant la post-production. Le style photographique devrait être obtenu grâce à un travail personnel et non grâce au copié collé.

Poursuivre la lecture de « Style photographique en évolution constante »

La magie du noir et blanc argentique

Quand toutes les conditions sont réunies pour que l’image imprégnée sur la pellicule n’ait besoin d’aucun post-traitement, c’est déjà une satisfaction pour le photographe. Le noir et blanc argentique a quelque chose de magique.

Kodak TMAX 400 – 50 mm – Portrait en contre-plongée

Canon EOS 3 – Canon EF 50 mm F1,4 – Kodak TMAX 400

La Kodak TMAX 400 fait partie de mes films préférés. Ici, j’ai réalisé un portrait en contre-plongée avec le 50 mm F1,4 pour jouer avec la perspective des bâtiments en arrière-plan. La pellicule n’a pas été nettoyée correctement. Quelques poussières sont restées collées sur le film malgré l’usage de la poire.

Trouver un modèle féminin ou masculin qui sache poser naturellement devant un objectif n’est pas évident. Beaucoup de jeunes se sentent obligés d’adopter des poses de magazine et ce n’est pas ce que je recherche. Je discute avec eux pour connaître leurs motivations et leur expliquer ma démarche. Certains exigent un droit de regard sur la sélection et la diffusion. D’autres veulent récupérer la totalité de la production et donner leur accord pour une publication après.

Séance portrait noir et blanc au 35 mm argentique

photographe portrait noir et blanc Wambrechies

Les séances portraits continuent pendant l’hiver. Le froid ne doit pas empêcher les mordus de monochrome comme moi de poursuivre leur passion. Il faudra juste s’équiper un peu plus. J’organise des sessions photo au 35 mm argentique. Si l’envie vous prend de poser, les photos sont offertes. Je fais moi-même la sélection des images et je choisis celles qui seront publiées sur le blog Histoires de photos. Ne vous attendez pas à des centaines de clichés. Je produis peu d’images. Vous recevez environ 12 vues, ce qui n’est pas si mal sur une pellicule de 36 poses. Une séance portrait dure en général 1H30. Si vous avez des questions concernant le déroulement d’une séance photo argentique, n’hésitez pas à prendre contact.

Développement noir et blanc express – Ilford HP5

Encore une pellicule développée en retard. En principe, les films devraient être développés rapidement une fois qu’ils ont été exposés. L’Ilford HP5 est restée dans le noir près de neuf mois avant de passer au bain. Ce n’est pas la première fois que j’oublie un film exposé. Je n’ai jamais rien remarqué de significatif sur les films développés en retard à part sur une vieille pellicule des années 90 oubliée dans un carton. Mais celle-ci avait dû subir des variations de températures et peut-être aussi la chaleur d’un radiateur voisin. Un voile couvrait presque toute la surface de la bande et les densités de gris ont été comme aplanies. A priori, ce n’est pas bien grave même si le délai entre l’exposition et le développement est de plusieurs mois.Théoriquement, il ne faudrait pas trop attendre sous peine de voir la qualité d’image se dégrader mais faut-il rappeler que les films de Vivian Maier ont été développés des dizaines d’années plus tard ?  Poursuivre la lecture de « Développement noir et blanc express – Ilford HP5 »

Portrait masculin en noir et blanc argentique

La gent masculine se soucie peu de savoir avec quel matériel le photographe fera son portait, sauf s’il est lui même photographe à ses heures perdues. Je n’explique donc pas aux messieurs que le noir et blanc est obtenu avec un film argentique. Auparavant, j’annonçais la couleur en épiloguant sur les qualités et les avantages de la photo argentique et sur l’aspect chic et élégant d’un portrait en noir et blanc comme on savait le faire autrefois. J’ai vite compris qu’ils se fichent royalement du process et que le style d’image procuré par ce procédé ancien ne leur parle absolument pas, contrairement aux femmes. Tout ce qu’ils souhaitent, c’est que la séance ne s’éternise pas et que le résultat soit correct.

Poursuivre la lecture de « Portrait masculin en noir et blanc argentique »