Portrait de rue sur pellicule argentique à Lille : Kodak TMAX 100

Portait sur pellicule argentique à Lille

Cet hiver, j’espère avoir un peu plus de temps à consacrer au portrait de rue sur pellicule argentique. C’est un thème que j’aime pratiquer au calme le dimanche matin dans les rues de Lille. En deux heures, on a le temps de tester des choses et peu importe si on en sort que très peu d’images. J’ai une plus grande liberté de travail par rapport aux commandes. La place laissée à la créativité est évidemment plus importante. Nous sommes quelques uns à aimer le portrait sur pellicule argentique à Lille. Je suis heureux de constater l’émergence de nouveaux mordus du noir et blanc argentique dans la région. Les jeunes passionnés se rendent maintenant à l’Atelier Photolix rue Inkermann à LilleLa boutique propose de nombreux services et bien sûr de la vente de films.

Photo de rue en argentique et rien d’autre

portrait sur pellicule noir et blanc Lille

Je considère la photo de rue comme une activité de détente à part entière, un hobby, une distraction. On ne photographie pas de la même manière quand on flâne dans la rue qu’en prestation client. Sans la pression du résultat, rien ne nous oblige à déclencher. Dans la rue, l’argentique répond bien à mes attentes : simplicité, légèreté, efficacité. J’ai longtemps cherché l’APN miracle qui me proposera un noir et blanc capable de rivaliser avec une Kodak mais c’est délicat. J’ai abandonné l’idée… pour l’instant. Alors, les 24×36 argentiques reprennent du service dans les rues des vieilles villes du Nord. Lire la suite

Style photographique en évolution constante

modèle masculin Lille

Le style photographique évolue avec le temps et l’expérience en principe.

Lorsque l’on commence à acquérir des bases solides on se cherche un style photographique bien à soi. Mais je vois beaucoup trop de photographes se préoccuper d’abord du style photographique avant d’affiner la technique ou avant de travailler la narration par exemple. Reproduire les effets de style d’un photographe dont on apprécie le portfolio à coups de mauvaises retouches est une idée à la mode de nos jours. Même les photographes mariages se sont mis à dénaturer le rendu de leurs images pour soi-disant reproduire un style bohème qui n’existe que dans leur imagination. Certains éprouvent le besoin d’attribuer des titres pompeux à une colorisation brunâtre censée rappeler le style argentique. La logique voudrait que le photographe commence par travailler la prise de vue avant la post-production. Le style photographique devrait être obtenu grâce à un travail personnel et non grâce au copié collé. Lire la suite

Kodak Portra pour des tons chair exceptionnels

tout un week end en Kodak Portra

La difficulté en photographie de portrait est la reproduction des tons chair. Toutes les pellicules ne se valent pas sur ce terrain. Les couleurs ne sont pas toujours fidèles à la réalité. Il est toujours possible de corriger les couleurs dans Photoshop après numérisation mais le résultat n’est jamais parfait. Dans certains cas, ce n’est pas dramatique. On ne se montre pas exigeant quand on pratique le snapshot décalé ou quand on utilise une pellicule Lomo dans un bar avec les néons qui perturbent la balance des blancs. Mais quand il s’agit de portrait de mode ou de mariage, le rendu peut déplaire. Le principal atout de la Kodak Portra est justement sa capacité à reproduire les tons chair. Je continue à utiliser ce film négatif couleur en 160, 400 et 800 ISO lors des commandes et sur les shootings d’importance.

J’attendais cette lumière avec impatience – Portrait de rue avec Léa

On peut obtenir de beaux contrastes en noir et blanc avec n’importe quelle pellicule. La lumière est l’élément clé.

J’ai plein de projets photo en noir et blanc. Si vous êtes modèle homme et femme de la région de Lille ou d’ailleurs, contactez-moi.

Modèle alternatif – Portrait en noir et blanc argentique

Portrait modèle photo alternative en noir et blanc argentique

 

En argentique comme en numérique, je suis un indécrottable du 24×36. Après toutes ces années à photographier des personnes, je n’ai jamais cadré avec autre chose. Pourtant, il existe des formats encore mieux adaptés à la photographie de portrait. Je pense notamment au format 6×6 ou 4,5×6. Il serait peut-être temps que je m’intéresse sérieusement au moyen-format.

Rétrospective en noir et blanc argentique de ces 15 dernières années

Voilà un bref aperçu de ce qui a été produit pendant ces quinze dernières années avec de la pellicule noir et blanc. Cet échantillon d’images argentiques est assez représentatif de mon univers. Ce qui est amusant, c’est de constater que ma façon de travailler le film argentique n’a pas beaucoup changé en quinze ans.

Lire la suite

Portrait brut en noir et blanc argentique

Cette photo fait partie d’une série de portraits réalisés en extérieur à Lille, sans artifice, sans flash, sans assistant. Je veux que le modèle occupe une place centrale dans l’image. Je considère que le photographe doit savoir se faire oublier. Le photographe ne doit pas montrer sa technique. La personne qui regarde une photo de portrait est censée regarder le sujet et éventuellement imaginer sa personnalité.

Séances portraits en noir et blanc argentique à Lille.

Portrait en noir et blanc argentique au musée

Portrait de femme noir et blanc argentique Kodak BW400CN

Cette photo a été prise dans la cour du Musée des Beaux Arts de Lille. L’immense surface vitrée située à l’arrière reflète la belle architecture du musée et offre un superbe décor pour les photos de portraits. Comme à mon habitude, je ne fais que 36 vues argentiques lors d’une séance portrait en collaboration. Si j’ai besoin de tester du matériel photo ou s’il s’agit d’un travail très personnel, je propose alors une collaboration avec un modèle ou une connaissance. Dans ce cas, les photos sont offertes.

La fin du portrait avec la Fuji Superia 200

Un projet portrait qui s’envole en fumée

Quelques mois auparavant, j’avais imaginé reprendre le portrait couleur dans les rues de Lille avec une pellicule amateur comme la Fuji Superia 200. C’était peut-être une idée saugrenue parce que le numérique fait beaucoup mieux de nos jours, mais j’avais envie de recréer un style d’image que je ne retrouve pas dans le numérique. Je voulais faire un tour dans le passé, purement par nostalgie. Je ne comptais pas cumuler les séances portraits avec la Fuji Superia à tour de bras mais juste en utiliser une de temps en temps quand l’aspect trop lisse et trop propre du numérique m’ennuie. Ce projet à peine entamé risque de s’éteindre rapidement.S200 - 462

Lire la suite