Portrait aux couleurs de l’été

J’ai commencé la saison estivale avec des portraits couleurs en argentique. J’aime quand on perçoit les couleurs chaudes de l’été dans les photographies de portraits. L’idéal est d’attendre la fin de journée si on veut faire ressortir la couleur dorée. Je préfère démarrer les séances photo après 19H30 en cette période. Encore une fois, ce sont des photos faciles. Tout est dans la lumière et dans le sourire de mon modèle. J’ai choisi la Kodak Ultramax mais j’aurais pu la remplacer par une Kodak Portra ou même une Kodak Gold. Le résultat aurait été tout aussi bien.

Pellicule Kodak Ultramax

J’ai utilisé le 24-70 F4 sur le Canon EOS 3, pas de second boîtier et un seul objectif. C’est toujours tentant d’embarquer une ou deux focales fixes en plus afin de varier les effets visuels mais on risque de passer à côté de l’essentiel en changeant d’objectif trop souvent. Ma priorité était la lumière. Je devais aussi mettre à l’aise la jeune femme et faire attention à ce que les poses restent naturelles. Les focales fixes sont parfaites pour cadrer juste et mettre en valeur une personne mais avec un 24-70, on passe du grand angle au 50 mm en un tour de poignée. Lors d’une prochaine séance, je reviendrai au Sigma 50 mm ART et peut-être que je jouerai principalement sur la profondeur de champ. Je n’en sais rien. Tout dépend de la situation, de la personne en face ou de l’envie du moment mais je n’en fais pas une règle absolue.

Wambrechies en double expo argentique

Ces deux photographies ont été prises en surimpression sur une pellicule Agfa APX 100. C’est une double expo argentique facile à réaliser. La première vue correspond au port de plaisance de Wambrechies et la deuxième, il s’agit de la très ancienne distillerie Clayessens connue pour son Genièvre. Les deux photos ont été faites à 5 minutes d’intervalle. J’avais programmé l’option d’exposition multiple du Canon Eos 30v. J’ai choisi de surimprimer deux vues, l’appareil peut enregistrer 9 vues en surimpression. Ici, le boitier est resté bloqué sur la première prise jusqu’au second déclenchement. Le port de plaisance a été exposé plutôt pour les hautes lumières de telle manière à assombrir le plan d’eau. Les bâtiments de la distillerie apparaissent clairement grâce à la masse sombre de la première vue.

Nouveaux sujets d’inspiration photo en noir et blanc

Dès la ré-ouverture des parcs, je me suis autorisé une petite balade au milieu des jardins aménagés de mon secteur. J’ai fait un repérage des lieux pour les prochains shootings couples. Tout en marchant, je cherchais de nouvelles idées de photos. J’ai imaginé des sujets photos en noir et blanc sans prétention qui pourraient éventuellement vous inspirer.

Poursuivre la lecture de « Nouveaux sujets d’inspiration photo en noir et blanc »

Ouverture des frontières à quel horizon ?

Photo argentique du centre ville d'Ypres en Belgique
Ypres

J’habite assez proche de la frontière belge. Beaucoup de couples de ma région choisissent d’organiser leur réception de mariage en Belgique. Cet été, je devais assurer un reportage photo de l’autre côté de la frontière. Les futurs mariés ont préféré reporter leur mariage en 2021. Pour l’instant, nul ne sait à quel horizon on peut espérer la ré-ouverture des frontières. D’autres mariages risquent d’être déplacés à une autre date faute de salle de réception. Nous n’irons pas non plus déguster une bonne bière tout de suite, je le crains.

En attendant la reprise

Geste barrière

Les prochains reportages photos arriveront en août. En attendant la reprise, j’ai invité mes contacts à participer à une séance portrait en extérieur dans Lille, histoire de se retrouver et de m’échauffer avant le grand rush de l’été. J’espère qu’ils répondront présents. Il y aura de la pellicule couleur pour tout le monde normalement. Si vous êtes de la région, venez vous faire portraiturer en toute simplicité. N’ayez crainte, ce ne sera pas de la photo de mode, juste le plaisir de s’offrir un portrait sur pellicule.

Les distances physiques seront respectées.

Sortie photo au grand angle et AGFA APX 100

Pellicule Rollei et carte mémoire

Lors de la dernière sortie photo, je constate qu’il n’y a pas de carte mémoire dans le Canon 5D. J’étais sorti avec l’intention de récolter des images d’exemple pour le prochain cours photo à Haubourdin. Sur le moment, je m’en suis voulu de partir sans vérifier mon équipement. C’est une perte de temps fâcheuse qui m’agace littéralement.Lire la suite Pellicule Rollei et carte mémoire

Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

J’ai accompagné un ami photographe au carnaval de Malo-les-Bains avec comme objectif de photographier les passionnés en costume sous un angle différent. D’habitude, la priorité est mise sur le portrait serré. Cette fois, j’ai voulu attraper des scènes à la volée. J’ai embarqué le Canon EOS 30v avec un 35 mm F2 IS et quelquesLire la suite Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

Comment éviter les erreurs d’exposition en argentique ?

Personne n’est à l’abri d’une erreur en argentique, moi le premier. Il m’arrive encore de me tromper sur l’exposition, bien souvent par excès de confiance. Oui, il faut être un peu plus vigilent qu’en numérique. L’écran arrière est très utile sur ce point. En général, je fais un rapide contrôle à chaque prise. Les reflexLire la suite Comment éviter les erreurs d’exposition en argentique ?

Vimy en nuances de gris

Monument de Vimy en noir et blanc argentique
Mémorial national du Canada

La luminosité était très forte. Impossible de tenir sans les lunettes de soleil, la pierre blanche renvoyait la lumière du soleil aveuglant le photographe l’espace d’un instant.

Couleur argentique à Edimbourg

Une photo argentique qui date de 2001. Je crois que j’aimais la couleur encore plus qu’aujourd’hui. Le week-end, j’arpentais les rues de Glasgow ou d’Edimbourg à la recherche de couleurs significatives.

Fujifilm X-T4 et diapos

Un nouveau jour se lève avec un ciel tapissé de couleurs flamboyantes. J’ai saisi un appareil photo au saut du lit. C’est la première photo couleur depuis deux mois. Alors que le café noir me réveille doucement les neurones, quelques réflexions surgissent. C’est le bon moment pour faire un point sur l’activité photographique avant laLire la suite Fujifilm X-T4 et diapos

Le Canon 35 mm F2 première génération

Une photo argentique prise dans les années 2000. À l’époque, j’avais encore l’ancien Canon EF 35mm F2. L’autofocus patinait et parfois sans jamais atteindre son but mais j’aimais bien photographier avec cette focale. Lorsque je suis passé au numérique en 2002, les zooms ont remplacé les focales fixes excepté le 50 mm. Quelques années après, le besoin de revenir aux focales fixes était plus fort avec l’arrivée du tout premier reflex plein format : le Canon eos 5D MKI. Puis le nouveau 35 mm de chez Canon est apparu, ultra rapide, stabilisé et précis. Il fait maintenant équipe avec l’un des deux reflex argentiques destinés aux reportages mariages.

Poursuivre la lecture de « Le Canon 35 mm F2 première génération »

Jour gris Rollei Retro 100

Je déteste les jours gris. Pour moi c’est un problème quand je dois photographier par temps gris. Tout est uniforme, rien ne ressort. Ce jour là, il y avait de la Rollei Retro 100 à terminer, peut-être pas la meilleure idée.

Kodak Tri-X en ville

Dans la rue en argentique Kodak Tri-X

Il est temps de reprendre le pouls de la ville. Sortie photos en ville avec de la Kodak Tri-X 400. Ce sera peut-être les dernières prises avec de la Tri-X.