Motards et Harleys sur pellicule Kodak Pro Image

Bikers et Harleys sur pellicule couleur Kodak

Je ne prends pas de vacances cet été. Je suis pris tous les samedis par les mariages. Par contre, je tiens à partager quelques travaux argentiques avec les amoureux du grain d’argent qui n’ont pas la chance de partir et qui vagabondent de temps en temps par ici. Je profite d’une séquence de numérisation des pellicules du dernier mariage pour rédiger ce billet.

Motards et Harleys sur pellicule Kodak Pro Image

La Kodak Pro Image était déjà chargée dans le Canon EOS 30V lorsque je me suis rendu à ce rassemblement de bikers et de Harleys. Elle était destinée à un shooting avec modèle mais un changement de plan au dernier moment m’a fait atterrir au beau milieu des motards et des passionnés du style de vie américain. On avait un beau soleil avec nous. Les 100 ISO de la pellicule me convenaient parfaitement. La luminosité étant forte, je ne me suis pas compliqué la tâche. J’ai tout filmé entre 1/250 F11 et 1/500 F8. De cette manière, pas de surprise au résultat. Temps que l’on reste dans la lumière, l’expo est bonne.

30 ans de photographie argentique

scan Kodak Portra
Kodak Portra 400
Poursuivre la lecture de « 30 ans de photographie argentique »

7 photos couleurs avec la Kodak Ektar 100

Il faut rester vigilent avec certaines pellicules. Toutes ne sont pas aussi tolérantes que les pellicules couleurs amateurs. Et je ne parle pas des films inversibles qui demandent encore plus de précision. La Kodak Ektar 100 aussi se révèle délicate à exposer. Tout comme la CineStill 50D, il faut exposer juste. Je parle en connaissance de cause et pas parce que je l’ai lu ailleurs. Lorsque j’ai commencé à photographier avec la Kodak Ektar en 2009, j’ai rapidement compris que je devais exposer dans la lumière un peu comme je le faisais avec la diapo.

Si vous avez un doute au moment de déclencher alors que le soleil brille de plein feux ou si vous ne faites pas confiance à votre cellule, basez vous sur la règle du F16 et tout ira bien. Au-delà de cette contrainte, la Kodak Ektar possède de gros avantages : des couleurs saturées et un grain extrêmement fin. C’est la pellicule des vacances par excellence surtout quand on veut garder un ciel dense.

La Kodak Ektar restitue les teintes avec justesse à condition de soigner l’exposition. Je me souviens d’une série de portraits de rue que j’avais complètement ratée à cause d’une surexposition. Les couleurs étaient parties à la dérive, c’était du n’importe quoi. Sinon, j’aime beaucoup comment l’Ektar respecte les teintes de la verdure, un plus pour les photos de paysages. Les APN ne font pas toujours aussi bien.

Le négatif se laisse numériser sans difficulté. Le grain est à peine visible. Les retouches dans Photoshop ne sont pas nécessaires, un gain de temps appréciable. Ici on peut dire qu’il s’agit de scans bruts. Les 7 photos ont été prises avec un Canon EOS 30v, le 24-70 F4 L et le Sigma 50 mm ART pour la dernière.

manège Kodak Ektar 100
parc et jardins Kodak Ektar 100
rue ensoleillée Kodak Ektar 100
Friches Kodak Ektar 100
cimetière Kodak Ektar 100
monstre de couleurs Kodak Ektar 100
couleurs denses Kodak Ektar 100
kodak-colorplus-200 photo en hiver

Kodak Colorplus 200 – Photo en hiver

J’apprécie de plus en plus la Kodak ColorPlus 200. J’ai l’impression que cette pellicule me réservera encore de bonnes surprises. Au départ, j’étais un peu perplexe quand j’ai vu l’aspect granuleux et légèrement décoloré des premiers essais. Son rendu cheap n’en fait pas une candidate sérieuse en photographie de paysage. Puis, petit à petit, je me suis habitué à sa texture. Son manque de précision et son côté pictural m’éloigne de l’aspect lisse et froid de la photo numérique. Ce n’est pas pour me déplaire.

Poursuivre la lecture de « Kodak Colorplus 200 – Photo en hiver »

Ne jetez plus vos anciennes pellicules photo

J’apprends que certaines personnes se débarrassent de leurs anciennes pellicules photo en les jetant aux ordures. Inutile de vous faire un dessin, ce n’est évidemment pas bon pour l’environnement. Si vous ne savez plus quoi faire de vos vieilles pellicules photo non exposées, essayez plutôt de les revendre sur Leboncoin à un prix modeste ou donnez-les aux passionnés de photo argentique. Vous ferez des heureux. Les pellicules dont la date de péremption est dépassée peuvent être encore utilisées. La preuve, regardez ce portrait réalisé avec une pellicule Agfa périmée depuis douze ans. Les couleurs ne sont plus aussi vives qu’avec une pellicule neuve mais cela reste acceptable. Après-tout, pour un amoureux de la pellicule argentique, la qualité et la précision des images ne sont pas le plus important.

 

 

Photographie alternative le portrait vintage avec une pellicule périmée

Photographie alternative : le portrait avec une pellicule périmée

Pellicule périmée Agfa XRG 200 @celineromanowski

Photographier avec une pellicule périmée représente pour moi une alternative à la photo numérique.

Il m’arrive de réaliser du portrait avec une pellicule périmée. Cela me change de la photographie trop lisse du numérique. La photographie alternative, on en parle plutôt pour désigner les appareils en plastique autrefois populaires. Ces appareils ressemblent davantage à des jouets mais font le bonheur des jeunes générations à la recherche d’un autre style photographique. J’aime beaucoup faire de l’image autrement et notamment avec de la pellicule dont la date de péremption est dépassée depuis plusieurs années. Attention, les résultats peuvent décevoir. C’est un risque à courir. Dans tous les cas, il vaut mieux prendre des précautions et éviter d’utiliser un vieux film pour un événement important ou une commande, surtout si on ne sait absolument pas comment a été stockée la pellicule. Si vous avez acheté un lot, il sera préférable de faire un premier test avant de se lancer dans le reportage à l’autre bout du monde. 

Poursuivre la lecture de « Photographie alternative : le portrait avec une pellicule périmée »

Brainstorming entre photographes – Pellicule couleur périmée Agfa Color 200

scan couleur argentique agfa color

Brainstorming entre photographes autour d’un verre de « Queue de Charrue », une bière belge brassée à quelques kilomètres d’ici. Quand le photographe n’est pas en plein travail de prise de vue, il a des occupations similaires à n’importe quel entrepreneur : paperasserie, comptabilité, communication, devis, administration du site web pro, retouche d’images et tralala … Mais il entretient aussi de bonnes relations avec ses confrères et amis photographes.

Image prise avec un Olympus OM-2000, objectif ZUIKO 50 mm et pellicule périmée Agfa Color. Numérisation du film.

De la Fuji Pro 400H dans un Nikon F80

Il faut peu de chose pour rendre un photographe argentique heureux

La pellicule Fuji Pro 400H est un flm du type lumière du jour avec une latitude d’exposition importante. Elle est particulièrement adaptée aux mariages et aux portraits. Ses couleurs sont réalistes et son grain est très agréable. J’utilise surtout la Kodak Portra dans le cadre du portrait mais j’adore le rendu du film FUJI Pro 400H. J’ai eu l’occasion de faire quelques portraits sympas avec cette pellicule et l’excellent Nikon F80. C’est un photographe amateur fervent défenseur de la marque Nikon qui me l’a confié le temps d’un été. Je connaissais le Nikon F80. J’avais acheté un exemplaire d’occasion dans un état remarquable aux States il y a douze ans. Je lui avais joint un 50 mm F/1.8 à petit prix. L’autofocus me semblait un peu lent mais la qualité des images était impeccable. J’ai redécouvert cette sensation agréable de photographier avec ce petit Nikon expert. J’ai aussi retrouvé le son caractéristique du Nikon F80.
fuji-superia-200-mariage

Poursuivre la lecture de « De la Fuji Pro 400H dans un Nikon F80 »

Photographies de femmes volontaires

Elles ont un sacré tempérament, les Lucky Girls. Les filles ont apporté leur univers fifties avec beaucoup de charme et pas mal de dérision à ce premier festival rétro de la côte d’Opale. Elles sont huit et pas toujours très disciplinées mais les parties de fous-rires sont garanties avec les miss. Ce qui est formidable avec elles, c’est qu’elles ne se prennent pas la tête même si elles prennent leur rôle très au sérieux. Le rétro, ce n’est absolument pas une histoire de déguisement, elles vivent leur passion tout au long de l’année. Les vêtements et les accessoires sont choisis avec soin.

Les photographes étaient nombreux et forcément il y avait de la concurrence. Je ne dirais pas qu’il fallait jouer des coudes mais par moment, on se bousculait pour avoir la meilleure place. Heureusement, j’avais le privilège de faire leur connaissance au milieu de leur camp de base et de pouvoir les accompagner sur le champ de bataille.

 

Kodak Portra 400 rétro militaire

Poursuivre la lecture de « Photographies de femmes volontaires »

Nouveaux scans – Kodak ColorPlus 200

Je vous présente mes tout derniers scans argentiques. Cette fois, c’est une Kodak ColorPlus 200 qui est mise au banc d’essai. La Kodak ColorPlus 200 est une pellicule abordable, facile à scanner. Et comme la plupart des négatifs couleur grand public, c’est un film qui offre une grande souplesse quant à l’exposition. Ici, la résolution du scan a été réglée sur 2400 Dpi, ce qui donne un poids de fichier assez moyen, un bon compromis entre archivage et publication sur le web.

Nouveaux scans Kodak Colorplus 200 Belgique
Poursuivre la lecture de « Nouveaux scans – Kodak ColorPlus 200 »