Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

XP2016

J’ai accompagné un ami photographe au carnaval de Malo-les-Bains avec comme objectif de photographier les passionnés en costume sous un angle différent. D’habitude, la priorité est mise sur le portrait serré. Cette fois, j’ai voulu attraper des scènes à la volée. J’ai embarqué le Canon EOS 30v avec un 35 mm F2 IS et quelques pellicules noir et blanc. Je me suis limité à un seul appareil et un seul objectif. Je n’ai pas pris de zoom car je voulais être continuellement en mouvement. Le zoom n’incite pas à bouger et les longues focales obligent le photographe à rester statique. J’aurais été beaucoup trop sollicité avec un 70-200 par exemple. Le petit reflex accompagné de son 35 mm F2 était peu visible car plaqué près du corps mais toujours à portée de main grâce à une courroie Black Rapid. C’est seulement lorsque je dégainais que certains me remarquaient.
XP2025
La plus grosse difficulté était de devoir expliquer aux jeunes enthousiastes déguisés que je ne faisais pas de portrait. Beaucoup réclament qu’on les prenne en photo dans ce genre d’événement. Je m’arrangeais pour que l’appareil ne soit pas trop visible et j’exécutais les prises de vue rapidement. Heureusement la luminosité ne variait pratiquement pas. Je pouvais régler le boîtier en manuel et déclencher instinctivement avec à chaque fois le même couple vitesse / ouverture.

XP2030
J’ai tout de même accepté quelques portraits quand on me le demandait gentiment. Les Ch’tis sont vraiment sympas et la fête se déroule dans une très bonne ambiance. Malheureusement, nous avons dû repartir avant le départ de la bande. J’aurais aimé travailler quelques vitesses lentes au milieu de la foule et face aux premières lignes en plein chahut. C’est quelque chose que j’envisage de réaliser avant la clôture définitive de la saison.

ILFORD XP2 MaloXP2 010XP2034XP2038XP2045Après-midi carnaval - Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

Pentax P30n – Vieille rue du Nord en noir et blanc

Photographie noir et blanc argentique - Dans la rue avec le Pentax P30n - vieilles rues du Nord

Pentax P30n – 28 mm – Rollei Retro 100

Tout un monde en argentique

Photographe argentique Nord

Photographe noir et blanc Lille

Photographe noir et blanc procédé ancien Belgique

La ville en gris – Photographie argentique – Pellicule Kodak TMAX 100

C’est terrible, la lumière ne pénètre pas dans les rues. Les 100 ISO suffisent à peine. Mon posemètre m’indique 1/90 à F8. Il est 10h00 du matin et tout est si sombre. La ville paraît grise. Un(e) photographe de rue choisirait certainement une pellicule d’une sensibilité minimale de 400 ISO et vu les conditions actuelles de luminosité, il ou elle ne se gênerait pas pour l’exposer à 1600. J’ai choisi de poursuivre les prises de vues avec la Kodak TMAX 100. J’ai peut-être eu tort.

Ce qui est sûr, c’est que l’absence de lumière ne favorise pas les contrastes. Les images paraissent ternes et parfois d’une platitude déprimante. Il faudrait adapter les ISO en fonction comme en numérique. On ne se balade pas toujours avec toute la gamme des sensibilités disponibles en argentique. J’aurais pu changer pour une 400 ISO et l’exposer à 800 ou 1600 ISO par exemple. Les images auraient une autre gueule.

Si vous voulez voir ce que donne une pellicule noir et blanc 400 ISO poussée à 12800 ISO : Kodak Tri-X400, TMAX 400, Ilford Delta 400 et HP5 400 poussés à 12800 ISO !

 

Il n’y a pas que la street en noir et blanc

pellicule noir et blanc histoires de photos

Écluse de Quesnoy-sur-Deûle – Pellicule noir et blanc AGFA APX 100

Les thèmes photos noir et blanc en dehors de la photographie de rue

Le noir et blanc a conquis les passionnés d’argentique comme moi tombés dans la soupe bien bien avant l’arrivée du numérique et des smartphones. Mais le noir et blanc intéresse aussi ceux qui se revendiquent photographes de rue. La photo en noir et blanc fait partie intégrante de leurs portfolios. Ce sont souvent des connaisseurs ( amateurs ou non ) et admirateurs des grands maîtres comme Winogrand. Les photographies de Winogrand sont exceptionnelles. Malheureusement, nous ne sommes pas tous auteurs de chefs d’œuvres en noir et blanc. D’ailleurs, j’ai toujours considéré la photo de rue comme étant un art difficile. Alors, je choisis souvent la photo facile. Je m’éloigne de la photographie de rue très tendance actuellement, celle qui consiste à cadrer des visages en gros plan et je me concentre plutôt sur mon noir et blanc. Ce qui m’intéresse, ce sont les contrastes, les textures, les formes, les silhouettes et une tonalité spécifique. J’aime beaucoup les noirs profondsLire la suite

Le Canal – Rollei Retro 80s

Cette fois, je n’ai rien à vous révéler concernant la photo argentique, le noir et blanc ou les pellicules. Aujourd’hui, je me contente de partager cette photo prise lors d’une promenade le long du canal. Je me suis arrêté à un endroit où subsistent encore quelques traces du passé industriel de la région. Le noir est très présent mais c’est le style de photo que j’aime. Les photos de Don McCullin exercent toujours une certaine influence dans mon travail.

pellicule noir et blanc tirage photo canal Nord

Rétrospective en noir et blanc argentique de ces 15 dernières années

Voilà un bref aperçu de ce qui a été produit pendant ces quinze dernières années avec de la pellicule noir et blanc. Cet échantillon d’images argentiques est assez représentatif de mon univers. Ce qui est amusant, c’est de constater que ma façon de travailler le film argentique n’a pas beaucoup changé en quinze ans.

Lire la suite

Une photo argentique pour les nostalgiques du Vieux Lille

Tirage noir et blanc Vieux Lille

Des messages de nordistes expatriés, toujours attachés à leur région d’origine, arrivent régulièrement dans ma boîte pour me remercier d’exposer des photographies du Nord. Voici un tirage ( 20 x 30 ) qui pourrait plaire aux nostalgiques du Vieux Lille.

Kodak Tri-X, la meilleure pellicule en photographie de rue

J’ai commencé à photographier dans la rue parce que je ne trouvais pas assez de sujets intéressants pour assouvir ma soif de photographies noir et blanc. Je voulais simplement produire du beau noir et blanc. J’avais besoin de m’entraîner. La rue était un prétexte. Elle m’offrait la possibilité de produire des images sans limite. Au fil des années, photographier dans la rue est devenu une habitude. J’ai rapidement adopté la Kodak Tri-X.

La Kodak Tri-X 400 est parfaite en toutes circonstances. Elle assure même lorsque la lumière est médiocre. Beaucoup de photographes ne remplaceraient pour rien au monde la Tri-X par une autre émulsion. L’attachement est grand. Ses détracteurs lui reprochent son grain trop dur et trop visible. Ceux qui préfèrent les images lisses et propres, passez votre chemin. Son aspect rugueux colle bien à la réalité de la rue. La Kodak Tri-X est certainement la meilleure pellicule en photographie de rue.

 

Reprise de la photographie de rue en noir et blanc à Lille

Lille en noir et blanc argentique

Cet été, j’ai repris la besace et le reflex argentique et je suis reparti à la conquête des rues de Lille. Alors que j’avais abandonné cette pratique il y a deux ans, voilà que je me remets à photographier dans la rue. C’est une reprise timide mais une reprise tout de même. J’en suis moi-même étonné. Je ne me considère toujours pas comme un « street photographer ». J’aime seulement me retrouver au milieu de la ville un dimanche matin calme. Cela fait du bien de pouvoir photographier tranquillement sans pression du résultat. Je peux déclencher autant de fois que j’en ai envie ou ne rien prendre du tout. C’est un bon moment de détente même si les photos que je prends ne m’emballent pas toutes après coup.  Lire la suite