Photographier ailleurs

On dit souvent qu’il ne faut pas partir loin pour faire de bonnes photos. C’est vrai. Avec un peu d’imagination, il est possible de créer des images intéressantes à seulement deux pas de chez soi. Vous en avez déjà fait l’expérience en photographiant le même lieu à des heures différentes de la journée, dans des conditions de luminosité variées et avec une météo changeante. Entre un jour de pluie, une matinée brumeuse ou un soir d’été, le même site donnera des images complètement différentes. Mais photographier constamment les mêmes choses peut devenir lassant. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à quitter son environnement quotidien et découvrir des sentiers inconnus, partir à l’aventure.

Lire la suite

Trop chaud

Appareil photo argentique compact Olympus Mju II - Kodak TMAX100

Photographie argentique – Pellicule Kodak TMAX 100

Les pellicules ne supportent pas la chaleur. Moi non plus. C’est une bonne raison pour ne pas sortir l’appareil photo. Si vous cherchez des excuses bidons comme celle-ci, j’en ai plein d’autres.

Les photos NB du dimanche matin

TMAX 100 - 426

Pellicule Kodak TMAX 100

Les photos du dimanche matin ne ressemblent pas aux photos de la semaine, encore moins à celles du samedi soir. Hier, en fin de journée, j’ai photographié cinq jeunes femmes relookées dans le cadre d’un book photo pour une créatrice. La lumière était vraiment intéressante et la séance s’est poursuivie jusqu’aux dernières lueurs du jour. Je me suis appliqué dans mes cadrages et ma composition, en m’efforçant de restituer les couleurs chaudes sur la Kodak Portra.

Lire la suite

Mise à jour Tumblr

Blog Tumblr photos noir et blanc argentiques

Pellicule Kodak TMAX 100

J’ai remis à jour mon blog Tumblr. Je vous invite à le visiter sans plus attendre. Si vous possédez un portfolio en noir et blanc argentique, n’hésitez pas à partager un lien ici. Bonne soirée.

Explorations de friches industrielles – photographies noir et blanc argentiques

TMAX 100 - 066

J’ai entrepris l’exploration de trois usines abandonnées. J’ai osé braver les interdits et faire fi des panneaux d’interdiction. J’ai pu pénétrer à l’intérieur de sites désaffectés interdits aux public sans difficulté. Je trouve regrettable que l’accès à certains sites soit aussi aisé. Même si tous les bâtiments ne représentent pas un réel danger en soi, certaines vieilles usines ne sont pas sans risques. J’ai croisé de jeunes inconscients qui escaladaient les murets et les escaliers en béton peu stables. D’ailleurs, je me suis permis de les mettre en garde contre d’éventuelles blessures. A l’intérieur des usines les plus délabrées, les chutes de pierres ou l’effondrement de planchers sont toujours probables. Par endroit, des trous béants difficilement décelables dans la pénombre vous attendent sournoisement pour vous prendre au piège. Lire la suite