Développement noir et blanc express – Ilford HP5

Encore une pellicule développée en retard. En principe, les films devraient être développés rapidement une fois qu’ils ont été exposés. L’Ilford HP5 est restée dans le noir près de neuf mois avant de passer au bain. Ce n’est pas la première fois que j’oublie un film exposé. Je n’ai jamais rien remarqué de significatif sur les films développés en retard à part sur une vieille pellicule des années 90 oubliée dans un carton. Mais celle-ci avait dû subir des variations de températures et peut-être aussi la chaleur d’un radiateur voisin. Un voile couvrait presque toute la surface de la bande et les densités de gris ont été comme aplanies. A priori, ce n’est pas bien grave même si le délai entre l’exposition et le développement est de plusieurs mois.Théoriquement, il ne faudrait pas trop attendre sous peine de voir la qualité d’image se dégrader mais faut-il rappeler que les films de Vivian Maier ont été développés des dizaines d’années plus tard ?  Lire la suite

Le noir et blanc dans la rue – Ilford HP5

Le négatif Ilford HP5 resté longtemps dans mon Olympus a enfin pu être développé. J’avais commencé le film avec des photos prises dans la rue un peu au hasard. Malheureusement, je manquais d’enthousiasme. J’ai laissé tomber le fil conducteur que j’avais en tête au départ. Je n’ai pas su terminer le négatif le jour même et suis passé à autre chose. Les vues restantes ont été utilisées pendant une séance portraits entre amis. Sur les vingt photos prises ce jour là, quatre ont retenu mon attention mais sans conviction. Le reste ne mérite pas une publication. Du coup, je ne me suis pas ennuyé à les numériser en haute définition ni à corriger les défauts. Les scans sont ici bruts et en petite taille.
Olympus OM 2000 et Ilford HP5

 

Comment photographier la rue en noir et blanc ?
Quel négatif noir et blanc conseillé pour la photo de rue ?

noir et blanc ideal ilford hp5

Photographies prises dans les rues de Lille un dimanche matin. Reflex Olympus OM-2000 et pellicule Ilford HP5.

Fâché avec Ilford HP5 Plus

ilford-hp5-dev-standard-contraste

Il n’y a encore pas si longtemps, j’étais pro Ilford HP5 à 100%. Cette pellicule m’a suivi pendant des années sur des théâtres d’opérations très différents sans jamais me décevoir. Les résultats étaient rarement mauvais même dans les pires conditions. Le soir, quand elle est poussée à 800 ISO, les photos sont en général très belles. Elle est vraiment polyvalente. Elle convient bien au portrait comme aux instantanés de rue ou aux photos de scène. Je l’ai toujours conseillée à celles et ceux qui avaient envie de mettre un pied dans le noir et blanc à l’ancienne. Aujourd’hui, je suis fâché avec l’Ilford HP5. 
Je ne sais pas ce qu’il y a entre elle et moi. J’ai l’impression qu’elle me joue des tours depuis quelques temps. Les trois dernières séries de photos prises avec sont désastreuses. Je ne retrouve pas la gamme de gris que j’aimais tant chez elle. Le film semble dépourvu de nuances comme s’il était voilé. Les photos de la première pellicule montraient un gris sale et sans contraste. La seconde ne donnait aucun contraste convenable et la troisième n’était pas mieux. Du coup, un peu échaudé, j’ai mis un terme à ce carnage. Heureusement, les dernières commandes de portrait ont été prises avec de la TMAX.
ilford-hp5-scan-hd Lire la suite

Ilford HP5 800 ISO

 

Dimanche soir à Lille, c’était la dernière Milonga de la saison dans l’enceinte de la Vieille Bourse. Je ne voulais pas manquer ce rendez-vous exceptionnel orchestré par l’association « Sous les marronniers », en présence de nombreux admirateurs et amateurs de tango. Lire la suite

Noir et blanc vintage : portrait d’un gentleman

portrait gentleman noir et blanc classique Lille

Valentin – Lille – Ilford HP5

Valentin a beaucoup de classe. J’aime son style et son côté décontracté. Bien qu’il ne soit pas habitué à poser devant un objectif, il a joué le jeu comme un pro et a fait preuve de patience. C’était un réel plaisir de faire son portrait en noir et blanc. Lire la suite

Le portrait de studio en noir et blanc argentique

Séance portrait studio argentique avec un éclairage premier prix

Ce n’est pas la saison pour s’enfermer dans un studio photo même à Wattrelos. La lumière en extérieur est bien trop belle. Néanmoins, à la demande des familles, il m’arrive de photographier en intérieur. Je suis venu épauler un ami qui débute en photographie et qui commence à s’exercer à la lumière de studio. J’en ai profité pour terminer une pellicule Ilford avec des lampes type lumière du jour mais aussi un flash Quantum.

Séance photo noir et blanc argentique studio Wattrelos

Ilford HP5

 

Scooters Expo – Photographie noir et blanc argentique

Ilford HP5 Scooter

Pellicule Ilford HP5 – Canon EOS 3 – 50 mm F/1.4

La pellicule Ilford HP5 est-elle un bon choix en noir et blanc ?

Tous les amoureux du grain d’argent ont au moins une fois utilisé une pellicule Ilford HP5.

C’est l’une des plus connues de la marque. Dotée d’une sensibilité de 400 ISO, elle est prévue pour les photos d’intérieur et les ciels couverts. Cependant, on peut l’utiliser dans toutes les conditions de lumière. Aujourd’hui, cette pellicule est toujours aussi populaire et elle a ses adeptes chez les amateurs de beaux noirs et blancs. Pour les photographes qui pratiquent l’argentique de manière occasionnelle et ceux qui débutent en noir et blanc, l’Ilford HP5 est certainement le meilleur choix. Le film est très souple et ne pose aucune difficulté majeure au développement, même si vous avez fait une petite erreur d’exposition.

Lire la suite

La street photography, c’est mieux sous le soleil

Le soleil est revenu en force aujourd’hui sur le Nord de la France et c’est tant mieux car je suis au bout du rouleau. Je commençais à développer une phobie du noir et à déclencher des crises d’angoisse en rafales. Le labo m’avait prescrit deux tubes de HP5 pour pallier au manque de lumière. Une dose de 1600 ISO de temps en temps ne peut pas faire de mal. Par contre, il faut éviter de forcer sur les ISO, on risque une surexposition. Je ferai tout de même un passage au scanner pour vérifier tout ça.

la-photo-de-rue-mieux-sous-le-soleil

Lire la suite

La photographie argentique – avec quel appareil ? Première partie

Quand on entend parler de photographie argentique, ce sont toujours les mêmes appareils photos qui sont mis en avant.

Les experts en photographie argentique font souvent référence à des boîtiers légendaires comme Rolleiflex, Leica ou Mamiya. Ce sont des appareils qui bénéficient d’une certaine aura auprès des connaisseurs et leur côte s’en ressent sur le marché de l’occasion. Les photographies qui circulent sur le net estampillées Leica M6 ont beaucoup de succès. Certes, les photographes qui ont choisi ce genre de matériel ne sont pas des débutants et ont en général une certaine maîtrise de la photographie argentique. Du coup, on pourrait croire que les bonnes photos argentiques ne sont possibles qu’avec des appareils haut de gamme destinés à une élite. Quant aux pauvres photographes lambdas, ils n’ont pas d’autre choix que de se satisfaire de vulgaires boîtiers bruyants et imprécis. Lire la suite