Portrait au soleil sur pellicules couleur

Faire de la photo de portrait sous un soleil de plomb est une très mauvaise idée. Mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut et le photographe dépend de son emploi du temps mais aussi et surtout de la disponibilité du client. Un ami photographe me demandait comment résoudre le problème des ombres dures sur le visage en plein été. Il songe à investir dans un petit réflecteur à main pour faciliter les portraits de vacances. En fait, la solution la plus simple est de placer son sujet dos au soleil ou éventuellement de déployer le petit flash intégré si le beau panorama en arrière-plan est indispensable sur la photo. Personnellement, j’essaye le plus possible de ne pas positionner les personnes que je photographie face au soleil. Ce n’est bon ni pour elles ni pour la photo.

Fuji 400H et 85 mm F1,8

Fuji 400H et 85 mm F1,8

Fuji 400H et 85 mm F1,8

La Fuji 400H est devenue une référence en photographie de portrait. Le laboratoire @richardphotolab met régulièrement  en avant de magnifiques photos réalisées avec de la Fuji 400H. Les portraits sont lumineux et les couleurs douces, un style d’image assez éloigné de ce que j’ai l’habitude de faire. Dans mes photographies, les couleurs sont bien plus denses. Pour l’instant, j’ai une légère préférence pour la Kodak Portra mais cela pourrait changer. Il faut que je fasse encore quelques tests avant de me prononcer définitivement. J’essaierai de mieux exploiter ce film dans les situations de luminosité intense. Il me semble que ce film supporte encore moins une exposition trop juste que la Portra. J’ai eu quelques difficultés à équilibrer les couleurs lors de la numérisation. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de bien surexposer cette pellicule. Poursuivre la lecture de « Fuji 400H et 85 mm F1,8 »

Portrait au 50 mm argentique Lille

Le portrait couleur argentique au 50 mm

Portrait dans une serre tropicale au 50 mm – Fuji PRO 400H

Les serres ne sont pas des lieux paradisiaques pour un boîtier non tropicalisé, ni pour moi d’ailleurs. C’est pourtant dans une serre tropicale que j’ai voulu faire ce portrait de Céline en couleur argentique. J’avais prévu pour cette séance photo particulière, un seul négatif Fuji PRO 400H. Sachant que la lumière pénétrait difficilement à l’intérieur à cause des feuillages des plantes tropicales, j’ai préféré éviter les pellicules de faible sensibilité. 100 ISO aurait été trop juste. Il m’a fallu une bonne dose de courage avant d’accepter l’idée de m’enfermer à l’intérieur de ce dôme humide et surchauffé. L’endroit étant exigu, il fallait travailler avec une focale pas trop longue. Cela tombait bien, le 50 mm était déjà monté sur le reflex.

Photographe professionnel portrait argentique Lille
Canon EOS 3 + 50 mm F/1.4 + Fuji PRO 400H – @celine.romanowski

Le 50 mm se montre très efficace quand on dispose de peu d’espace et de lumière. Depuis l’arrivée des objectifs fixes haut de gamme chez Sigma et Tamron, je remarque que le 35 mm prend le pas sur le 50 mm. On voit de plus en plus souvent des photos de portraits prises au 35 mm 1,4 avec un effet spectaculaire sur la zone de netteté. En photo de portrait et en intérieur, le 35 mm ouvre de nouveaux horizons lorsque les conditions de luminosité sont difficiles. Le plan est plus large et laisse plus d’espace au sujet. Malheureusement, le prix de ces focales fixes dépasse les 700 €. Pour un amateur qui ne dispose pas d’un budget extensible, le traditionnel 50 mm F/1,8 reste une valeur sûre.

Poursuivre la lecture de « Le portrait couleur argentique au 50 mm »