La street photography, c’est mieux sous le soleil

Le soleil est revenu en force aujourd’hui sur le Nord de la France et c’est tant mieux car je suis au bout du rouleau. Je commençais à développer une phobie du noir et à déclencher des crises d’angoisse en rafales. Le labo m’avait prescrit deux tubes de HP5 pour pallier au manque de lumière. Une dose de 1600 ISO de temps en temps ne peut pas faire de mal. Par contre, il faut éviter de forcer sur les ISO, on risque une surexposition. Je ferai tout de même un passage au scanner pour vérifier tout ça.

la-photo-de-rue-mieux-sous-le-soleil

Poursuivre la lecture de « La street photography, c’est mieux sous le soleil »

La photo de rue avec le Canon EOS 30 et le 28-105 II USM

J’ai véritablement commencé la photo de rue en 2001 quand je me suis installé à Glasgow.

C’est à cette époque que je me suis intéressé aux reflex argentiques avec autofocus. Je photographiais encore avec le Pentax de 1993 à mise au point manuelle et j’avais envie d’être plus réactif. Je me suis tourné vers le Canon EOS 30, la première mouture avant que le Canon 30v vienne le remplacer. Je dois avouer que j’étais très influencé par le magazine Réponses photo qui vantait les mérites du Canon EOS 30. Je me souviens, je me disais pouvoir photographier en toutes circonstances, plus rapidement et plus précisément avec l’EOS 30. Il fallait bien se trouver de bons prétextes mais c’est vrai que j’ai gagné en rapidité et les différents types de mesures de la lumière me plaisaient beaucoup. Et puis après tout, je gagnais bien ma vie et je pouvais me permettre d’investir dans un bon reflex expert. Je me suis mis à faire plus de paysages aussi mais c’est surtout dans les rues de Glasgow que je me suis amusé.

Je prenais en photo mon environnement proche et le parcours que j’avais l’habitude d’emprunter entre le West-End et le centre de la citée. J’emmagasinais des souvenirs de mon quotidien sans savoir que je pratiquais la photo de rue. C’était une évidence pour moi. Il fallait retenir tous ces souvenirs. Le Canon EOS 30

Poursuivre la lecture de « La photo de rue avec le Canon EOS 30 et le 28-105 II USM »

Que photographier en 2013 et comment le photographier ?

Nouvelle année, nouvelles idées de photos.

A chaque fois qu’une nouvelle année démarre, j’ai envie d’apporter de la nouveauté dans mes photographies. C’est souvent à cette période de l’année que je réfléchis à d’éventuels nouveaux projets. Certaines idées sont faciles à mettre en œuvre et nécessitent peu de moyens, comme le paysage urbain par exemple, un thème que j’ai tendance à laisser de côté. Dans mon vieux carnet rempli d’idées de photos, j’avais d’ailleurs noté « courbes et lignes droites » en pensant à l’architecture urbaine. C’est un thème qui s’écrit aisément en noir et blanc et n’ a pas besoin d’un équipement particulier. Poursuivre la lecture de « Que photographier en 2013 et comment le photographier ? »

Kodak Tri-X et carnet de note

Scouts de France
Canon EOS 30v, 50 mm F1,4 et Kodak Tri-X

Les deux accessoires les plus importants dans mon sac photo :

les pellicules et le carnet.

Je n’ai pas de mémoire. Alors, je note mes idées de photos sur un carnet.

Poursuivre la lecture de « Kodak Tri-X et carnet de note »

Vous aimez la photographie noir et blanc ? Pourquoi ne pas essayer la pellicule ?

Joueurs photographie noir et blanc sur papier Canson Baryta 310 grs

J’ai pris cette photo dans la rue avec un Canon EOS 30v, un reflex argentique amateur. Pour moins de 100 euros, on peut se procurer un boîtier argentique expert extrêmement bien équipé avec toutes les options possibles. Dans cette gamme, il y aussi le Nikon F80, un excellent petit appareil reflex qui expose la pellicule à merveille. Chez Pentax et Minolta, vous pouvez toujours trouver votre bonheur pour quelques pièces. Sinon, pour moins de 40 euros, dans la gamme débutant, les reflex argentiques se comptent par centaines sur les sites de vente d’occasion.

Poursuivre la lecture de « Vous aimez la photographie noir et blanc ? Pourquoi ne pas essayer la pellicule ? »

Portrait d’un cheval en noir et blanc

portrait d'un cheval en noir et blanc argentique kodak tmax

Je voulais photographier les chevaux d’équitation comme on photographie un modèle.

Photographier un cheval comme on photographie une personne, c’était mon idée de départ. J’avais envie de tirer le portrait en noir et blanc de l’un de ces magnifiques équidés présents dans notre belle région de Flandre. Ne sachant pas si je pouvais les photographier d’assez près, j’ai embarqué un zoom Canon 28-105 en plus de ma focale fétiche, le 50 mm. J’ai bien fait.

Poursuivre la lecture de « Portrait d’un cheval en noir et blanc »

Photographier un spectacle de nuit en argentique

photo de nuit en argentique kodak tri-x 1600 iso

Odysseus ou le voyage imaginaire

Malgré la foule venue assister au spectacle de la compagnie Karnavires à Quesnoy, nous étions peu nombreux à faire des photos cette nuit là. Le son et lumière racontait l’odyssée d’Ulysse. C’était magnifiquement mis en scène. Je devais être le seul timbré à photographier en argentique. Quand j’ai chargé le reflex Canon avec de la pellicule Kodak TRI-X, juste avant le commencement du spectacle, un homme m’a observé avec les yeux écarquillés. Il devait me prendre pour un fou.

Poursuivre la lecture de « Photographier un spectacle de nuit en argentique »

La photo du dimanche – street photography en Belgique et en noir et blanc

C’est un dimanche photo détente semblable à un dimanche pour un photographe amateur de photo de rue. Lorsque je ne suis pas en séance portrait chez le client, je prends plaisir à utiliser mes anciens reflex argentiques et faire quelques prises à la volée dans les rues des grandes villes, comme ici en Belgique.

La photo du dimanche - street photography en Belgique et en noir et blanc

Madame et Monsieur sont en visite à Bruges.

Photographie argentique noir et blanc.

Blog photo argentique

 

Street photography la nuit en argentique : les illuminations de Noël

Photo d'un couple - illuminations de Noël - photo argentique couleur

J’adore les photographies prises la nuit quand la ville est illuminée pour les fêtes de Noël.

Giuseppe, un ami du club photo, m’a rapporté une pellicule photo périmée, une Fuji Superia 400. Je savais tout de suite à quelle occasion je pourrai l’utiliser. Photographier des scènes de vie au coeur du Vieux Lille, c’était une évidence pour moi. La street photography, j’aime l’écrire en noir et blanc mais les teintes chaleureuses des illuminations de Noël se traduisent bien sur pellicule argentique.

Poursuivre la lecture de « Street photography la nuit en argentique : les illuminations de Noël »

Photo de rue : cadrage perfectible

Bien cadrer en photographie de rue
Pellicule Rollei retro 100

Déclencher vite en photographie de rue, c’est bien. Encore faut-il soigner son cadrage Monsieur Fred ! Poursuivre la lecture de « Photo de rue : cadrage perfectible »