Étiquette : Canon EOS 3

Kodak Tri-X poussée en soirée

En soirée, si je veux continuer à photographier en argentique sans me servir du flash, je suis obligé de sous-exposer le film. La Kodak Tri-X est poussée à 1600 ISO voire plus si nécessaire mais c’est plutôt rare. Les images perdent en finesse et le contraste est renforcé mais je peux poursuivre mon travail en

Lire la suite

Pellicules 135 et reportage photo mariage

Le format des pellicules que j’utilise depuis maintenant plusieurs années est le 135 mm. Portraits, photos de rue et parfois paysages, tout est pris avec des appareils 24 x 36. Les mariages aussi sont réalisés avec de la pellicule 135. Pourtant, le moyen format est tout indiqué en photographie de mariage : une plus grande

Lire la suite

Photo hors limites : double exposition argentique

Comme vous pouvez le voir, je me suis remis à la double exposition argentique. J’aime beaucoup cette idée de superposer un portrait avec l’architecture environnante. Pour ceux qui découvrent l’argentique, les deux images sont superposées sur la même vue. Il faut donc prévoir la deuxième prise immédiatement après la première. Je pourrais remplir la bobine

Lire la suite

Quel matériel photo argentique pour un mariage ?

La photographie argentique a le vent en poupe en ce moment, y compris dans le cadre de la photo de mariage. Aujourd’hui, on me demande conseil sur l’équipement photo argentique idéal pour un mariage. Avant toute chose, il est important de bien connaître son matériel photo avant de couvrir un événement aussi important. C’est valable

Lire la suite

Kodak TMAX 400 – 50 mm – Portrait en contre-plongée

La Kodak TMAX 400 fait partie de mes films préférés. Ici, j’ai réalisé un portrait en contre-plongée avec le 50 mm F1,4 pour jouer avec la perspective des bâtiments en arrière-plan. La pellicule n’a pas été nettoyée correctement. Quelques poussières sont restées collées sur le film malgré l’usage de la poire. Trouver un modèle féminin

Lire la suite

La photographie couleur argentique pour rompre avec la monotonie du numérique

Le numérique libère le photographe des inquiétudes qu’il pourrait avoir par rapport aux prises de vues. Le résultat est visible immédiatement. Bien que les écrans des boîtiers ne reflètent pas toujours la réalité, on peut évaluer son travail et éventuellement recommencer la prise de vue. En numérique, on ne connait pas l’angoisse de la bobine ratée. Même pour un photographe chevronné, parfois le doute persiste jusqu’au développement du film.

Photographie alternative : le portrait avec une pellicule périmée

Photographie alternative le portrait vintage avec une pellicule périmée

Les pellicules couleur achetées il y a plus de dix ou quinze ans peuvent encore servir. Personnellement, je m’en sers pour des séances portraits quand le modèle et moi-même recherchons un rendu vintage naturel. Avec une pellicule AGFA périmée depuis 2007, j’ai réalisé cette séance photo avec un mannequin qui apprécie le style rétro.