Sortie photo du week-end – Avec quel appareil ?

Posséder trop de matériel photo, ça ne facilite pas la prise de décision

Je sais, ce n’est pas la tendance actuelle. Plus personne ne veut transporter un appareil photo toute une journée de balade. Les smartphones ont bouleversé nos habitudes. La miniaturisation des outils et l’intelligence artificielle ne laissent plus de place aux appareils dédiés. Même les bridges de petite taille sont devenus trop encombrants. Néanmoins, il existe encore des fous qui aimeraient profiter de leurs vieux jouets tout un week-end. Des photographes comme moi incapables de se mettre au téléphone intelligent pour photographier les bords de mer ou les rues des villes touristiques. Le problème quand on possède trop d’appareils photo, c’est de faire un choix au moment de la préparation du sac photo. Quel appareil emporter pour le week-end ? Quels objectifs choisir pour cette sortie photo ?

J’essaie de limiter le matériel à un seul boîtier et un seul objectif mais la tentation de rajouter une focale en plus ou un second boîtier dans le sac photo ( on ne sait jamais ) persiste même si la destination n’est pas lointaine. Le 50 mm constitue selon moi l’arme à tout faire mais j’aurais peut-être besoin du grand angle dans la rue. Un deuxième boîtier me permettrait de compléter les prises de vues en noir et blanc avec de la couleur… Etc, etc … Ce n’est pas facile de résister.

quel appareil photo choisir pour ce week-end

Les compacts sont intéressants car ils peuvent nous faire passer pour des touristes et sont discrets. Cependant, la plupart des compacts restent insuffisants selon moi. Ils n’offrent pas tous les plaisirs de la prise de vue argentique. Le petit MJU II d’Olympus fonctionne à merveille mais on s’ennuie rapidement avec son viseur trop petit et ses automatismes non débrayables. Un Olympus OM1, un Yashica Electro 35 ou un Nikon FE2, voilà des appareils sympas à manipuler.

avec quel appareil photographier en argentique

Les reflex autofocus légers comme le Nikon F80 et l’EOS 33 sont particulièrement bien conçus, capables de répondre à toutes les situations. Ils sont peu chers et encore en circulation sur le marché de l’occasion. J’ai conservé mon EOS 30v. Je ne peux me résoudre à m’en séparer. J’apprécie avoir un appareil à portée de main toute une journée sans être gêné dans mes déplacements. Il ne pèse rien et n’attire pas les convoitises comme les Leica et les gros reflex numériques. Il est parfait.

sortie photo en argentique le dimanche dans la rue

Côté objectifs, le 35 et le 50 mm sont réquisitionnées à presque toutes les sorties parce qu’ils sont compacts et lumineux. Mais de temps en temps, je trouve les trans-standards plus pratiques. Un seul zoom et le problème est résolu. Récemment, j’ai repris goût à la photographie urbaine au grand angle. Le Canon EF 28 mm F2.8 IS m’intéresse tant en reportage mariage qu’en sortie photo dominicale. On a toujours une bonne raison d’acquérir un nouveau joujou.

photographier en 35 mm argentique dns la rue

Vous aurez remarqué que je n’amène pas l’épineuse question du numérique sur la table. La raison est simple, je ne photographie qu’en argentique pour le plaisir. C’est comme ça et c’est tant mieux. Je crois que le choix serait encore plus délicat !

Aujourd’hui, j’aimerais beaucoup mettre la main sur un Olympus XA ou reprendre un MJU II lors des sorties en bord de mer. Ces deux appareils sont terriblement efficaces et faciles à utiliser.

Matériel photo argentique et pellicules 35 mm

J’ai utilisé pas mal d’appareils photo argentique ces trente dernières années mais toujours en 35 mm. J’ai commencé la photo argentique avec un Pentax grand public très classique à mise au point manuelle. Il n’avait rien d’extraordinaire mais j’ai beaucoup appris avec ce petit reflex. J’en étais content ou du moins je n’éprouvais pas le besoin d’en changer. Puis dans les années 90, je me suis mis au reflex autofocus. Entre temps, les Nikon FM, Minolta X700 et Olympus OM m’intéressaient beaucoup. J’en ai acheté quelques uns en occasion sur un coup de tête avant de les revendre. C’était une période marquée par une frénésie d’achats. Je voulais du beau matos. J’ai même failli basculé chez Nikon à cause du F100 mais je suis toujours resté fidèle au reflex Canon. Je trouvais le principe de mise au point particulièrement innovant. Quelle blague ! En vérité, je n’avais pas envie de devoir renouveler tout mon parc d’objectifs. Les reflex Canon se sont succédés jusqu’aux Canon EOS 3 toujours en service actuellement.

Matériel photo argentique Lille Canon EOS 30v EF 35 mm F2 IS USM Ilford XP2.
Canon EOS 30v + 35 mm F2 IS USM + Ilford XP2
Poursuivre la lecture de « Matériel photo argentique et pellicules 35 mm »

Kodak Tri-X poussée en soirée

En soirée, si je veux continuer à photographier en argentique sans me servir du flash, je suis obligé de sous-exposer le film. La Kodak Tri-X est poussée à 1600 ISO voire plus si nécessaire mais c’est plutôt rare. Les images perdent en finesse et le contraste est renforcé mais je peux poursuivre mon travail en basse lumière.

Poursuivre la lecture de « Kodak Tri-X poussée en soirée »

La Fuji X-Tra 400 est de retour

Non, il ne s’agit pas d’un retour d’expérience sur du matériel photo FujiFilm mais bel et bien du retour de la pellicule Fuji X-Tra 400 dans le sac photo. Je viens de recevoir un lot de 8 films à un prix défiant toute concurrence. J’ai bénéficié d’une offre inattendue sur Ebay et du coup j’en ai profité. Je ne voulais plus reprendre de la Fuji Superia tant les prix avaient grimpés en peu de temps. Et puis, j’ai découvert la Kodak pro Image 100 et la la Kodak Ultramax. Ces deux derniers films deviendront certainement des références dans mon propre catalogue pour un usage personnel.

Poursuivre la lecture de « La Fuji X-Tra 400 est de retour »

Pellicules 135 et reportage photo mariage

Le format des pellicules que j’utilise depuis maintenant plusieurs années est le 135 mm. Portraits, photos de rue et parfois paysages, tout est pris avec des appareils 24 x 36. Les mariages aussi sont réalisés avec de la pellicule 135. Pourtant, le moyen format est tout indiqué en photographie de mariage : une plus grande résolution, des flous d’arrière-plan de toute beauté. Mais je me suis familiarisé avec le 135 mm et je ne l’ai jamais quitté. Aujourd’hui, ce format me permet de rester très réactif même en soirée. Les reflex Canon fonctionnent de la même manière en argentique et en numérique. Ce qui me donne la possibilité d’utiliser les même objectifs, fixes et zooms, que ceux employés en numérique.

Poursuivre la lecture de « Pellicules 135 et reportage photo mariage »

Photo hors limites : double exposition argentique

Le mystère du noir et blanc argentique
Comme vous pouvez le voir, je me suis remis à la double exposition argentique. J’aime beaucoup cette idée de superposer un portrait avec l’architecture environnante. Pour ceux qui découvrent l’argentique, les deux images sont superposées sur la même vue. Il faut donc prévoir la deuxième prise immédiatement après la première. Je pourrais remplir la bobine d’images de fond par exemple, puis la recommencer à zéro avec une série de portraits mais les images risquent de ne pas se superposer correctement. Il peut y avoir un décalage et ce n’est ni pratique, ni esthétique.  Poursuivre la lecture de « Photo hors limites : double exposition argentique »

Quel matériel photo argentique pour un mariage ?

La photographie argentique a le vent en poupe en ce moment, y compris dans le cadre de la photo de mariage. Aujourd’hui, on me demande conseil sur l’équipement photo argentique idéal pour un mariage.

Avant toute chose, il est important de bien connaître son matériel photo avant de couvrir un événement aussi important. C’est valable en numérique et ça l’est aussi en argentique, même s’il s’agit d’un événement familial et qu’un autre photographe dévoué sera présent. Se lancer dans la photo de mariage au pied levé et de surcroît en argentique me paraît scabreux. Mais si vous connaissez déjà assez bien l’univers de la pellicule, alors effectivement, pourquoi ne pas investir dans un matériel photo plus pointu que le basique EOS 3000 de papa. Si votre souhait est de réaliser quelques portraits classiques dans un noir et blanc à l’ancienne et d’offrir des tirages aux mariés, vous pouvez vous mettre en quête d’un boîtier pro sur le marché de l’occasion. Poursuivre la lecture de « Quel matériel photo argentique pour un mariage ? »

Kodak TMAX 400 – 50 mm – Portrait en contre-plongée

Canon EOS 3 – Canon EF 50 mm F1,4 – Kodak TMAX 400

La Kodak TMAX 400 fait partie de mes films préférés. Ici, j’ai réalisé un portrait en contre-plongée avec le 50 mm F1,4 pour jouer avec la perspective des bâtiments en arrière-plan. La pellicule n’a pas été nettoyée correctement. Quelques poussières sont restées collées sur le film malgré l’usage de la poire.

Trouver un modèle féminin ou masculin qui sache poser naturellement devant un objectif n’est pas évident. Beaucoup de jeunes se sentent obligés d’adopter des poses de magazine et ce n’est pas ce que je recherche. Je discute avec eux pour connaître leurs motivations et leur expliquer ma démarche. Certains exigent un droit de regard sur la sélection et la diffusion. D’autres veulent récupérer la totalité de la production et donner leur accord pour une publication après.

Canon EOS 3 – Photo rétro noir et blanc

dimanche photo rétro bikes vintage
Canon EOS 3 – 50 mm – Kodak Tri-X 400

Le Canon EOS 3 est de moins en moins souvent utilisé en reportage extérieur, sauf lors de quelques événements de printemps, comme les festivals rétro.

La photographie couleur argentique pour rompre avec la monotonie du numérique

X-TRA 400 (7)

Les photos numériques paraissent toujours propres et le résultat sans surprise. Si je devais photographier exclusivement en numérique, je crois que je m’ennuierais. Heureusement, il m’arrive de travailler aussi en argentique pour des familles ou des jeunes mariés. Les séances portraits en noir et blanc sur film argentique attirent encore quelques adeptes de la photo à l’ancienne. La photographie argentique me permet de rompre avec la monotonie des images numériques mais les occasions se font de plus en plus rares en couleur. 

Poursuivre la lecture de « La photographie couleur argentique pour rompre avec la monotonie du numérique »