La dernière photo argentique de 2019

La dernière photo argentique de 2019 est un portrait d’Angélina. Elle a eu la gentillesse et le courage de venir poser devant mon objectif par grand froid. Le matériel utilisé est toujours le même en photographie de portrait : un Canon EOS 3 et une focale fixe. Ici, j’ai monté le Canon 85 mm F1.8. J’avais prévu un fourre-tout assez grand ( le Lowepro Nova 200 AW II ) pour emporter plusieurs objectifs mais je n’ai utilisé que le 85 mm. J’étais trop optimiste pour cette séance portrait. Nous ne sommes pas restés longtemps en extérieur.

Kodak Tri-X @ 800 ISO
Poursuivre la lecture de « La dernière photo argentique de 2019 »
Portrait Ilford Delta 100 et Canon EF 85 mm

Portrait sur pellicule Ilford Delta 100

Cette pellicule mérite vraiment la qualification de film professionnel. La qualité des images est exceptionnelle grâce à son grain très fin et ses superbes nuances de gris dans les tons moyens. Cela en fait une pellicule idéale en photographie de portrait. Entre nous, je préfère cent fois un portrait sur une pellicule Ilford Delta 100 que sur l’écran du Canon 5D.

Poursuivre la lecture de « Portrait sur pellicule Ilford Delta 100 »

Matériel photo argentique et pellicules 35 mm

J’ai utilisé pas mal d’appareils photo argentique ces trente dernières années mais toujours en 35 mm. J’ai commencé la photo argentique avec un Pentax grand public très classique à mise au point manuelle. Il n’avait rien d’extraordinaire mais j’ai beaucoup appris avec ce petit reflex. J’en étais content ou du moins je n’éprouvais pas le besoin d’en changer. Puis dans les années 90, je me suis mis au reflex autofocus. Entre temps, les Nikon FM, Minolta X700 et Olympus OM m’intéressaient beaucoup. J’en ai acheté quelques uns en occasion sur un coup de tête avant de les revendre. C’était une période marquée par une frénésie d’achats. Je voulais du beau matos. J’ai même failli basculé chez Nikon à cause du F100 mais je suis toujours resté fidèle au reflex Canon. Je trouvais le principe de mise au point particulièrement innovant. Quelle blague ! En vérité, je n’avais pas envie de devoir renouveler tout mon parc d’objectifs. Les reflex Canon se sont succédés jusqu’aux Canon EOS 3 toujours en service actuellement.

Matériel photo argentique Lille Canon EOS 30v EF 35 mm F2 IS USM Ilford XP2.
Canon EOS 30v + 35 mm F2 IS USM + Ilford XP2
Poursuivre la lecture de « Matériel photo argentique et pellicules 35 mm »

Portrait couleur au 85 mm

Parfois il est préférable de ne pas chercher la complication. Une focale fixe et une lumière naturelle peuvent suffire à créer un bon portrait couleur.

J’ai réalisé ce portrait couleur au 85 mm au tout début des préparatifs de la mariée. La maquilleuse voulait que la jeune femme soit face à la baie vitrée afin de travailler dans de bonnes conditions. Un cadrage frontal et serré, c’est la toute première image du reportage mariage.

Portraits sur le vif en reportage mariage

De nos jours, ce qui plaît aux mariés, ce sont les portraits sur le vif. Les jeunes générations ne souhaitent plus devoir poser de manière classique comme autrefois devant l’objectif du photographe mariage. Les temps changent. Place aux images vivantes et naturelles ! Malheureusement, les portraits sur le vif ne fonctionnent pas à chaque fois et miser uniquement sur le reportage photo durant toute une journée n’est pas réaliste. Les clients n’en ont pas conscience mais parfois la mise en scène s’impose, parce que l’arrière-plan est peu esthétique ou parce que la lumière est désastreuse.

portraits sur le vif en reportage mariage

Sauf cas exceptionnel et en dehors des photos de groupes, je ne fais pas poser les gens. J’essaye de capter des portraits intéressants pendant le cocktail. J’utilise essentiellement le Canon EF 35 mm F/2 IS et le 85 mm F/1.8 et souvent entre F2 et F2.8. Concernant les mariés, la séance photo du couple est plus que recommandée. Il faut alors les diriger un minimum. Même si les mariés n’ont pas envie de quitter leurs convives et ne se sentent pas très à l’aise devant un objectif, il est préférable de s’isoler un moment et de les photographier lorsqu’ils se retrouvent en tête à tête. In fine, Ils seront heureux d’avoir une série de portraits qui méritent un encadrement. Un 70-200 mm devient alors indispensable pour les plus timides. Pour certains, il est préférable de les laisser seuls dans leur intimité loin des invités.

portrait sur le vif mariage Canon 85 mm

Photographier des gens à la volée, c’est bien pour le côté naturel mais la quantité de déchets est plus importante qu’avec les portraits posés. Les grimaces et les bouches qui mastiquent lors du vin d’honneur ne mettent pas en valeur le sujet. D’ailleurs, il vaut mieux éviter de photographier les personnes en train de manger. L’exercice du portrait volé est plus difficile parce que l’on ne dispose pas toujours d’un cadre adéquat mais les sourires, les échanges et les fous rires sont plus faciles à obtenir lorsque les invités ne se doutent de rien. Le but est donc de ne pas se faire repérer. Il faut agir vite (les réglages doivent être faits avant de shooter ) et se positionner assez loin. Sinon les invités se figent.

reportage mariage lanternes Canon 6D et 35 mm F2 IS

Grâce au 85 mm, on reste encore assez discret. Cette focale fixe lumineuse se montre très utile aussi en intérieur quand on manque de lumière. En extérieur, le 70-200 est très pratique lorsque l’on veut s’éloigner des invités et rester invisible. ll est possible de travailler proche des personnes au 35 mm à condition de s’exécuter rapidement. Les portraits sur le vif lors d’un mariage sont difficiles à réaliser quand on n’est pas un adepte du reportage mais le résultat est bénéfique pour tout le monde.

Photographe mariage Nord