Après-midi carnaval – Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

XP2016

J’ai accompagné un ami photographe au carnaval de Malo-les-Bains avec comme objectif de photographier les passionnés en costume sous un angle différent. D’habitude, la priorité est mise sur le portrait serré. Cette fois, j’ai voulu attraper des scènes à la volée. J’ai embarqué le Canon EOS 30v avec un 35 mm F2 IS et quelques pellicules noir et blanc. Je me suis limité à un seul appareil et un seul objectif. Je n’ai pas pris de zoom car je voulais être continuellement en mouvement. Le zoom n’incite pas à bouger et les longues focales obligent le photographe à rester statique. J’aurais été beaucoup trop sollicité avec un 70-200 par exemple. Le petit reflex accompagné de son 35 mm F2 était peu visible car plaqué près du corps mais toujours à portée de main grâce à une courroie Black Rapid. C’est seulement lorsque je dégainais que certains me remarquaient.
XP2025
La plus grosse difficulté était de devoir expliquer aux jeunes enthousiastes déguisés que je ne faisais pas de portrait. Beaucoup réclament qu’on les prenne en photo dans ce genre d’événement. Je m’arrangeais pour que l’appareil ne soit pas trop visible et j’exécutais les prises de vue rapidement. Heureusement la luminosité ne variait pratiquement pas. Je pouvais régler le boîtier en manuel et déclencher instinctivement avec à chaque fois le même couple vitesse / ouverture.

XP2030
J’ai tout de même accepté quelques portraits quand on me le demandait gentiment. Les Ch’tis sont vraiment sympas et la fête se déroule dans une très bonne ambiance. Malheureusement, nous avons dû repartir avant le départ de la bande. J’aurais aimé travailler quelques vitesses lentes au milieu de la foule et face aux premières lignes en plein chahut. C’est quelque chose que j’envisage de réaliser avant la clôture définitive de la saison.

ILFORD XP2 MaloXP2 010XP2034XP2038XP2045Après-midi carnaval - Canon EOS 30 v et 35 mm F2 IS

Retour de l’Ilford XP2 dans la sacoche

Ilford XP2 dans le sac photo

Je n’avais pas utilisé d’Ilford XP2 depuis des années. J’ai longtemps préféré la Kodak BW400CN pour son superbe contraste et l’absence de grain. Malheureusement, elle a disparu des rayons des revendeurs. Reste donc l’Ilford XP2 dans la catégorie des films chromogéniques. Cette pellicule se développe dans la chimie couleur, autrement dit pas besoin de chercher un laboratoire qui sache développer correctement le noir et blanc. N’importe quel labo vous fera un développement en moins d’une heure. C’est pratique lorsqu’on on est en déplacement par exemple.

Sa latitude d’exposition autorise les fortes surexpositions. Ici, malgré la forte luminosité, les ombres ne sont pas enterrées. La granulation est d’une bonne finesse pour une pellicule de 400 ISO mais les détails paraissent un peu moins fins que sur la TMAX.

Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’apprends que la maison Alaris est sur le point de relancer la fabrication de la TMAX 3200 cinq ans après l’avoir stoppée. C’est bien évidemment une excellente nouvelle pour les amoureux du film mais personnellement, j’aurais préféré le retour de la BW400CN.

Venise au château de Wambrechies – Canon EOS 5D MKIII et EF 35 mm F2 IS

Costume carnaval de Venise Wambrechies

Le carnaval de Venise s’est invité au château de Robersart de Wambrechies mais sans les gondoles. Je n’avais que très peu de temps devant moi alors j’ai pris juste quelques images et je suis parti réaliser la couverture photographique d’un mariage sur St-Laurent Blangy. Je me suis approché de ces personnes mystères entièrement costumées avec le 35 mm F2 IS monté sur un Canon EOS 5DMKIII. Plusieurs photographes étaient venus spécialement pour l’occasion équipés de gros zoom. Ils étaient obligés de se poster loin pour cadrer les somptueux costumes. J’ai dû en gêner plus d’un car je me place systématiquement à seulement 2 ou 3 mètres du sujet quand je photographie avec le 35 mm. Je me suis excusé plusieurs fois.  Lire la suite

Hiver 2017 – Canon EF 35 mm F2 IS

portrait 2017 soir hiver au 35 mm F2 IS

En cet hiver 2017, le froid persiste et oblige le photographe à prendre des précautions. Je n’ai pas voulu changer d’objectif avec les mains gelées lors de ma dernière sortie en pleine campagne, dans le Pas-de-Calais. Le Canon EF 35 mm F2 IS est resté vissé sur le boîtier. La campagne en hiver a un côté austère. Les couleurs sont quasi-absentes. Pour donner un peu de peps aux images, j’ai triché. J’ai utilisé un flash cobra. Ce n’est pas dans mes habitudes, d’autant plus que le soleil n’était pas encore couché. Il y avait assez de lumière pour travailler entre 400 et 800 ISO. Lire la suite