Portrait sur pellicule Kodak Tri-X

Portrait argentique sur pellicule Kodak Tri-X 400. Numerisation de films noir et blanc
Kodak Tri-X 400

J’ai enlevé les piles des appareils photo

Pellicule Rollei Retro 100

Les reflex argentiques ne sont plus en service depuis presque deux mois. L’annulation des mariages et le confinement ont stoppé net mon activité professionnelle. J’ai enlevé les piles des deux Canon Eos 3. Je garde un reflex argentique amateur à portée de main au cas où l’inspiration me gagne.

Une sortie qui fait du bien

Agfa APX 100

Encore une photo extraite des vieux cartons. Je n’ai pas le cœur à produire de nouvelles images alors je pioche dans mes archives argentiques. Je vais pouvoir ajouter une rubrique supplémentaire au blog. Je me suis dégourdi les jambes aujourd’hui, un quart d’heure pas plus. Une sortie qui fait du bien sur le plan physique. Je garde le moral mais je pense à ces gens qui souffrent directement et indirectement à cause de ce virus.

Il y a quelques temps, j’affirmais ici dans un article que la photographie de rue était une perte de temps. Dans quelques mois ( enfin je l’espère ), je serai heureux de me remettre à photographier la vie dans la rue, comme avant.

Si vous voulez voir de la vraie photo de rue, jetez un œil au travail de TAKASHI ARAI STUDIO

évasion

Poursuivre la lecture de « évasion »

Danse africaine

Pellicule Kodak TMAX 400

J’ai eu la chance de photographier des danses africaines chez moi. Les danseuses étaient venues directement du Bénin pour nous montrer leurs coutumes et partager leur joie de vivre. Je n’avais que l’EOS 3 et un 50 mm F1,4. La pellicule Kodak TMAX 400 était parfaite pour ce genre de travail.

Lille un dimanche matin normal

Kodak TMAX 100 Lille
Lille – pellicule Kodak Tmax 100

Un dimanche matin normal, je serais en train de visualiser le travail photographique de la veille. Je fais un premier tour d’editing des reportages photos mariages afin d’éliminer les images ratées et les images en trop. Un dimanche matin comme aujourd’hui, j’aurais certainement mis le nez dehors, pris quelques photos dans Lille avec le 28 mm et de la Kodak Tmax.

Cette nuit, j’ai très mal dormi. J’ai beaucoup toussé, une toux sèche et irritante. C’est étrange. En 2013, j’écrivais ceci : « Nous n’allons pas rester enfermer« .

Et vous ? Que faites-vous un dimanche matin normal ?

Jeux à la maison

Jeux de société
Kodak Portra

Les familles et les enfants redécouvrent les jeux de société à la maison. Monopoly a fêté ses 85 ans cette semaine dans un contexte particulier. Moi, je redécouvre d’anciennes photographies argentiques. J’avais oublié à quel point la Kodak Portra pouvait être douce dans le rendu des couleurs. Il y a encore une boîte de cinq pellicules au sec dans un coffre en bois. C’est promis, je me remets à couleur quand tout rentrera dans l’ordre.

C’est peut-être l’occasion pour vous qui avez des enfants à la maison de les photographier en train de rire et s’amuser et de garder ces instants précieux pour plus tard quand ils seront grands et eux-mêmes parents.

Gros plan sur la Kodak BW400CN

La Kodak BW400CN, une pellicule noir et blanc que j’aimerais voir revenir en boutique.

J’ai très peu de photos sur Kodak BW400CN. Je dois avoir une quarantaine de films 135 mm en archives seulement mais cette pellicule m’a toujours impresionné. J’aime ses nuances et l’absence de grain. La numérisation est un régal avec ce film noir et blanc à développement chromogène. La production de la Kodak BW400CN a été stoppée en 2014 si je me souviens bien. En tout cas, j’ai eu beaucoup de plaisir à l’utiliser jusqu’en 2015.

Et la vie continue ?

Faudra-t-il rester confiné chez soi dans les prochains jours ? En tout cas, je ferai tout mon possible pour ne pas participer à la diffusion de ce virus. Tout le monde devrait se sentir responsable, moi en premier. Si la situation s’aggrave en France, je ferai mes rendez-vous clients par Skype et je reporterai volontiers toutes les séances photos programmées ce moi-ci. Je n’ai pas envie d’être un vecteur pour cette maladie qui pourrait toucher beaucoup de monde. Je pense notamment aux personnes fragiles et personnes âgées.

La gare de Lille

La gare de Lille en noir et blanc argentique
Rollei Retro 80s et Canon EOS 30v

Je trouve les abords des gares ferroviaires photogéniques. Ces endroits sont souvent propices à la photographie de rue ou d’architecture, c’est selon. Je venais de temps en temps flâner au niveau des escaliers roulants qui mènent aux quais de la gare de Lille. Il y a de la matière à photographier à cet endroit. J’aime bien intégrer l’humain dans ce genre d’espaces. Parfois, il faut attendre. Mais cela vaut le coup.

Autre article à lire qui pourrait vous intéresser :

https://histoires-de-photos.com/2016/12/23/mise-au-point/