Utilisation du Flash Yongnuo YN560 IV en déporté

portrait de cinema

Avec le Flash Yongnuo YN560 IV utilisé en déporté, on peut modifier la lumière facilement

La lumière en hiver n’est pas toujours propice à la photographie de portrait. Un flash, même basique, peut modifier l’ambiance et même améliorer l’image. Seulement, il ne convient pas à toutes les situations, surtout quand il est utilisé de manière frontale. Le point positif : il est possible de commander un flash cobra à distance très simplement et donc de le placer à l’endroit voulu. Ici, j’ai positionné un Flash Yongnuo YN560 IV sur la droite de mon modèle. La lumière bien qu’artificielle crée du volume sur mon sujet et met en relief son regard tout en évitant l’ombre du chapeau. La communication entre le flash et le boîtier a été réalisée à l’aide d’un transmetteur récepteur Yongnuo RF 603 II. Le flash est ainsi utilisé de manière déportée, hors du sabot du boîtier.  Lire la suite

Comment bien exposer la Kodak Portra 400 ?

Comment bien exposer la Kodak Portra ?

L’une des préoccupations des photographes amateurs qui débutent en argentique est de savoir comment bien exposer. Si la méthode d’exposition n’est pas bonne, le film pourrait ne pas être exploitable et les photos perdues. Cependant, je vous rassure, une pellicule couleur comme la Kodak Portra sait encaisser les erreurs d’exposition, surtout en cas de surexposition. D’ailleurs, les tireurs et les laboratoires professionnels conseillent de surexposer ce type de film. Pour cela, il suffit de mesurer la lumière côté ombre ou de décaler l’exposition à +1 voire ou +2 IL. Si votre posemètre indique une vitesse de l’ordre de 1/250 en pleine lumière, vous pouvez alors baisser la vitesse à 1/125 sans risque.  Lire la suite

Sensibilité ISO et photos de mariages à l’église

Photographier un mariage dans une église : une épreuve pour le photographe

Certains photographes redoutent les cérémonies de mariage à l’église. Les lieux de culte sont parfois très mal éclairés. L’utilisation du flash n’est pas la meilleure solution. La lumière forte et directe gâche l’ambiance. Elle aveugle les mariés et perturbe la cérémonie. Le résultat n’est pas très esthétique. Si on veut éviter le flash, on peut recourir aux ISO. Les reflex récents sont capables de monter très haut en sensibilité. Mais l’image se dégrade à partir d’un certain niveau et les photographes craignent le bruit provoqué par les hautes sensibilités. Il faut donc se limiter à un seuil qui soit acceptable à nos yeux. Les photographes fortunés et la plupart des pros ont la possibilité de pousser la sensibilité de leur capteur à des niveaux incroyables sans risquer une dégradation de l’image. Pour eux, la question des ISO n’est pas un problème mais un atout. Ils peuvent déclencher sans se poser de question.

Lire la suite

Inspiration photo : contre-jour payant

Lorsque vous êtes en panne d’inspiration, pourquoi ne pas travailler votre technique ?

Les bonnes idées de photos n’arrivent pas sur un plateau à chaque fois que vous partez en balade avec l’appareil photo. Vous avez envie de créer de belles images mais les sujets font défaut ou l’inspiration n’est pas de votre côté au moment voulu. Alors pourquoi ne pas en profiter pour vous exercer sur un thème précis comme le contre-jour ?
Travailler la technique soi-même est certainement la meilleur façon de comprendre les principes de base de la photographie. C’est en faisant des erreurs et en les analysant sur son écran d’ordinateur que l’on peut progresser. Choisissez-vous un thème qui vous plaît et exercez-vous. Les photos prises en contre-jour peuvent être un bon moyen de mettre en valeur votre sujet. C’est lorsque les lumières sont difficiles à gérer que les images sont meilleures, à condition de maîtriser la technique.

Lire la suite

Des bouts de pellicules à numériser

Rollei RETRO 80S - 201

 

On me confie régulièrement des bouts de pellicules à numériser. Les numéros des images à scanner sont notés sur une feuille de papier avec parfois un petit mot de remerciement. Il arrive que les films soient très endommagés par le temps. Mais les tâches et les griffes ne gênent pas la numérisation. Elles peuvent éventuellement être éliminées en post-production. Cela prend énormément de temps mais ce n’est pas insurmontable. Le plus difficile quand on scanne de vieux films argentiques, ce sont les pellicules gondolées. Une bonne planéité est nécessaire pour obtenir un scan de qualité. Il existe des solutions alternatives ou complémentaires aux porte-négatifs standards comme les plaques de verre anti-Newton qui assurent le maintien des films mais ce n’est pas toujours la panacée.

Lire la suite

Les petits trucs de photographe

Les photographes de renom ont un petit secret de fabrication, une technique bien à eux, une façon de faire très personnelle qui les caractérise. C’est ainsi que l’on reconnaît facilement la patte de photographes célèbres comme Sally Mann, Daido Moriyama ou Mario Giacomelli. Il en va de même pour les photographes de rue. Des auteurs reconnus dans le domaine de la street photography parlent sans crainte de leur méthode de travail et certains acceptent de dévoiler leurs trucs, au travers de vidéos ou d’interviews.

Lire la suite

Ultra Max – traitement pour photographies couleurs

nega 061

Je n’ai pas eu besoin de recourir à un soft ni à un traitement particulier pour obtenir ces couleurs. Le temps a fait son œuvre. J’ai laissé faire l’Ultra Max. La forte saturation des couleurs n’est pas dans mes habitudes. cela me permet de m’extraire d’un style que je juge parfois trop neutre, histoire de se laisser aller un peu.

Lire la suite

Photographie old style – ancienne rue des Flandres en noir et blanc

photographie vintage old style

Pellicule Kodak TMAX 100 – Ypres

J’ai eu de la chance ce jour-là. Le temps était magnifique. Grâce au soleil, je pouvais utiliser le maximum de profondeur de champ. Du coup, je ne me suis pas ennuyé avec la mesure de l’exposition. J’ai d’emblée appliqué la règle du F/16. C’est bien pratique. Quand une grande zone de netteté s’imposait, je fermais à F/16 à 1/125 ème. Et lorsque je voulais me limiter à F/5,6 il me suffisait de monter la vitesse au 1/1000 ème. On peut ainsi décliner cette règle sur toutes les valeurs d’ouverture mais je n’ai fait qu’une seule image à F/2.8 ce jour là. La vitesse obtenue selon la règle est donc de 1/4000 ème.

Lire la suite

Comment obtenir des couleurs naturellement saturées en photographie ?

Des couleurs denses ou saturées ne s’obtiennent pas seulement avec un logiciel de retouche

Faut-il rappeler que l’appareil photographique, qu’il soit numérique ou argentique, a pour mission de ramener les valeurs dans une moyenne ? Tout le monde n’en a pas conscience. C’est pourtant une notion importante. Et cela a un impact direct sur les couleurs. Si les couleurs apparaissent plus fades que dans la réalité c’est parce que le boîtier en a décidé autrement. En effet, l’appareil déteste les lumières aveuglantes et les grandes zones sombres. Quand il y a trop de lumière, il réagit comme nous les humains, il ferme la pupille et diminue ainsi la luminosité entrant dans la chambre. C’est pour cette raison que les images sont parfois trop sombres. Les couleurs vives sont alors ternies. Inversement, lorsque les ombres sont trop présentes, il fait en sorte d’éclaircir la scène. Les couleurs perdent leur densité, les teintes sont délavées.


Lire la suite

Scan brut – des photos argentiques retravaillées avec Lightroom

TMAX 400 numérisée -

Scan brut

L’autre méthode de traitement d’images argentiques numérisées

Quand je scanne un négatif noir et blanc, j’ajuste les niveaux, la lumière, les contrastes et ajoute un minimum d’accentuation au moment de la numérisation via le logiciel du scanner. Je fais en sorte d’obtenir une courbe de niveaux la plus large possible afin d’extraire un maximum d’informations du film. J’obtiens alors un fichier qui me servira comme base de travail par la suite. Ensuite, j’apporte une touche personnelle à mes scans. Dans Photoshop, je peux équilibrer les ombres et la lumière de manière homogène ou je peux dramatiser la scène en renforçant les noirs et en baissant la luminosité ambiante. Avec ce fichier de travail, j’ai la possibilité de modifier le rendu du noir et blanc comme bon me semble. Il m’arrive de changer complètement de style plusieurs mois après.

L’autre manière de travailler ses photographies argentiques numérisées est de réaliser un scan brut, sans la moindre correction au niveau du scanner et de faire ses réglages directement avec Lightroom. Pour ce faire, je désactive tous les paramètres de correction et j’enregistre un fichier de 45 Mo voire 90 Mo selon le format voulu. Le fichier n’est pas un fichier RAW mais les possibilités de traitement sont énormes. C’est une autre méthode de travail qui fonctionne bien. Je l’ai essayée. Alors bien sûr, on est tenté de multiplier les versions puisque c’est sans risque pour le fichier original mais la puissance de ce logiciel de traitement d’images rend bien des services quand on n’a pas appris à manipuler les calques de son ancêtre Photoshop.

scan négatif nb corrections Lightroom

Scan corrigé via Lightroom