Catégorie : Scans

7 photos couleurs avec la Kodak Ektar 100

Il faut rester vigilent avec certaines pellicules. Toutes ne sont pas aussi tolérantes que les pellicules couleurs amateurs. Et je ne parle pas des films inversibles qui demandent encore plus de précision. La Kodak Ektar 100 aussi se révèle délicate à exposer. Tout comme la CineStill 50D, il faut exposer juste. Je parle en connaissance

Lire la suite

Début de rouleau – Scan couleur

Il y a 20 ou 30 ans, on prenait garde à ne pas exposer le début du rouleau. Aujourd’hui, on démarre à la vue numéro zéro. Cette première vue est mangée par la lumière. C’est la nouvelle mode du « First of Roll ». Je n’y vois rien de négatif si je puis dire. C’est amusant et

Lire la suite

Portrait CineStill à Lille suite

J’ai numérisé deux autres vues de la CineStill 50. J’ai eu l’occasion de tester cette pellicule lors d’une séance portrait à Lille. Les premiers scans ne me plaisaient pas, en particulier au niveau du rendu des couleurs. Les détails ne semblent pas très propre non plus mais je veux bien en endosser la responsabilité. La

Lire la suite

Kodak Tri-X – US Army

Kodak Tri-X US army

C’est la première fois que je photographie un photographe de guerre américain. J’ai photographié des passionnés d’équipements militaires de la seconde guerre mondiale avec une pellicule noir et blanc. J’ai pensé que l’argentique était tout à fait approprié. Honnêtement, c’est dans la tête que cela se passe. Rien ne justifiait l’emploi d’une pellicule pour un sujet

Lire la suite

Numérisation en nombre de négatifs noir et blanc

L’activité de prise de vue me prend de plus en plus de temps. En plus des séances portraits de couples et familles nombreuses, j’essaie d’être présent aussi sur les manifestations de la région. C’est pour moi l’occasion d’élargir mon réseau de connaissances et d’échanger des cartes de visites. Mais je continue à rendre service aux

Lire la suite

Fuji pour les passionnés de photo

Vous vous rappelez de vos premières photos de vacances ? Dans les années 90, j’achetais énormément de pellicules Fuji couleur Superia. C’était l’une des références les plus vendues à l’époque avec la Kodak Gold. Pour les vacances, je prévoyais toujours autant de pellicules peu sensibles, comme les 100 ISO, que de pellicules à 200 et

Lire la suite