VSCO et pellicules Fuji

Je n’ai pas l’intention de comparer VSCO avec les pellicules Fuji. Pour moi, le rendu numérique est différent du rendu argentique. J’aime photographier avec les deux supports, analogique et numérique, pour leurs qualités respectives. Mais je déteste les images numériques transformées en une bouillie qui ne ressemble en rien à une pellicule Fuji.

Photographe portrait mode Lille
Canon EOS 5D

On ne s’y retrouve plus dans la jungle des hashtags. Les pros VSCO nomment leurs fichiers numériques avec des appellations argentiques qui me laissent dubitatif. En reprenant les codes des films Fuji, Kodak et Ilford, ils taguent leurs images de manière peu cohérente et pas du tout honnête. À croire que les images produites par leur appareil photo numérique les ennuient.

Fuji Pro 400H

30 ans de photographie argentique

scan Kodak Portra
Kodak Portra 400

C’est toujours étrange d’entendre parler de l’argentique au passé. J’ai un peu de mal à accepter que l’on classe cette technique photographique dans la catégorie obsolète. Je trouve sensationnel ce que l’on peut créer en numérique et je le constate sans cesse dans mon travail mais j’estime que l’argentique a toujours sa place dans le milieu artistique. Que ce soit pour un usage amateur ou professionnel, la photo argentique mérite pleinement d’être considérée comme une activité de notre temps. Hier encore, lors d’un mariage, des personnes d’une cinquantaine d’années trouvaient dommage que la photographie argentique ait disparue. Alors que j’expliquais à des gamins de dix ans sur quoi j’allais enregistrer les photos du couple, les parents se sont empressé de dire que c’était de la vraie bonne photo mais plus personne n’utilise ce procédé. Pourtant, les pellicules étaient bien là devant eux. Cela fait trente ans que je pratique la photographie argentique. La pellicule est toujours d’actualité mais beaucoup de personnes de mon âge pensent qu’elle a définitivement tirée sa révérence. On en reparlera après la livraison des tirages.

Fuji Superia 200
Kodak pro image 100

J’ai été séduit par cette pellicule Kodak pro Image 100 lors d’un shooting modèle. Les couleurs sont impressionnantes. Ce film me rappelle tellement les images que je produisait autrefois avec la Color Ultra. Encore une histoire de nostalgie …

Kodak Pro Image 100
Kodak Portra
Kodak BW400CN
Ilford HP5
Fuji X-Tra 400
Agfa APX100
Ilford HP5
Kodak Ektar 100
Kodak BW400CN
Kodak Portra 800
Kodak BW400CN
Kodak Portra
Kodak 200 UC

Flickr stockage photo problèmes

J’ai un gros souci avec Flickr

Je suis passablement irrité par le fonctionnement de Flickr depuis le rachat par SmugMug. Abonné à Flickr depuis pas mal d’années, les photographies postées sur mon compte ont été consultées 2 millions de fois. Inévitablement, les publications taguées et classées dans des groupes spécifiques ont engendré des discussions intéressantes. Toutes mes photos ne sont pas publiques. Une bonne partie de mon travail argentique et numérique est archivé en mode privé. Le site m’a permis de faire de belles rencontres et de découvrir de beaux portfolios mais les déconvenues se multiplient en ce moment.

Au lieu d’importer les images sur les serveurs du blog, j’ai préféré utiliser la plateforme de Flickr. L’avantage était double, je pouvais retrouver aisément les photos grâce aux tags et aux titres sans surcharger l’espace de stockage de mon compte WordPress. De plus, il était facile de choisir la taille des images en fonction des besoins. Membre depuis juillet 2005, j’aimais beaucoup échanger avec d’autres passionnés de photo argentique. C’était aussi un bon moyen de sauvegarder les souvenirs de famille et les photos de vacances en mode privé. J’ai continué à partager mon travail sur Flickr toutes ces années. Plus de 18000 photos y ont été déposées.

sauvegarde des photographies argentiques sur Flickr en grand format

Depuis quelques temps, j’ai un gros souci avec Flickr. Les plus anciennes photos hébergées chez eux apparaissent troubles sur le blog. L’affichage est désastreux. Ce n’est pas grave dans la mesure où il suffira de remplacer les photos détériorées directement dans WordPress et abandonner le système d’archivage externe. Le problème c’est que le blog Histoires de photos totalise à ce jour 1254 billets et bon nombre de photos en lien avec Flickr. J’ai donc dix ans de publication à corriger. Cela représente un travail énorme pour pas grand chose.

Ce qui me déplaît, c’est de savoir que de nouveaux visiteurs puissent tomber sur des photographies avec un affichage aussi moche. Non seulement, la quasi totalité de mes publications est à revoir mais en plus l’abonnement Flickr me coûte trois fois plus que l’année précédente. Alors, vous comprendrez mon insatisfaction et mon désarroi.

J’ai donc décidé de remédier au problème tout simplement en supprimant mon abonnement pro. Je pense conserver le compte et restreindre le portfolio à un petit échantillon de photos argentiques. Cela ne se fera pas immédiatement. Je vais devoir dans un premier temps rapatrier mes archives et remplacer chaque photo du blog. Ensuite je pourrai supprimer petit à petit les photos masquées. La plateforme limite les comptes gratuits à 1000 photos, charge à moi de choisir celles qui mériteront d’y figurer, certainement les photos argentiques numérisées qui ont eu le plus de reconnaissances.

Publications de photos argentiques sur un blog WordPress