Il n’y a pas que la street en noir et blanc

pellicule noir et blanc histoires de photos

Écluse de Quesnoy-sur-Deûle – Pellicule noir et blanc AGFA APX 100

Les thèmes photos noir et blanc en dehors de la photographie de rue

Le noir et blanc a conquis les passionnés d’argentique comme moi tombés dans la soupe bien bien avant l’arrivée du numérique et des smartphones. Mais le noir et blanc intéresse aussi ceux qui se revendiquent photographes de rue. La photo en noir et blanc fait partie intégrante de leurs portfolios. Ce sont souvent des connaisseurs ( amateurs ou non ) et admirateurs des grands maîtres comme Winogrand. Les photographies de Winogrand sont exceptionnelles. Malheureusement, nous ne sommes pas tous auteurs de chefs d’œuvres en noir et blanc. D’ailleurs, j’ai toujours considéré la photo de rue comme étant un art difficile. Alors, je choisis souvent la photo facile. Je m’éloigne de la photographie de rue très tendance actuellement, celle qui consiste à cadrer des visages en gros plan et je me concentre plutôt sur mon noir et blanc. Ce qui m’intéresse, ce sont les contrastes, les textures, les formes, les silhouettes et une tonalité spécifique. J’aime beaucoup les noirs profondsLire la suite

La photographie couleur argentique pour rompre avec la monotonie du numérique

X-TRA 400 (7)

Les photos numériques paraissent toujours propres et le résultat sans surprise. Si je devais photographier exclusivement en numérique, je crois que je m’ennuierais. Heureusement, il m’arrive de travailler aussi en argentique pour des familles ou des jeunes mariés. Les séances portraits en noir et blanc sur film argentique attirent encore quelques adeptes de la photo à l’ancienne. La photographie argentique me permet de rompre avec la monotonie des images numériques mais les occasions se font de plus en plus rares en couleur.  Lire la suite

Les appareils photo sans miroir : le graal

Boîtier Canon EOS 3 argentique avec miroir et pellicule Kodak

Les boîtiers sans miroir commencent à attirer beaucoup de photographes professionnels.

Les témoignages de photographes qui ont décidé d’abandonner le système reflex pour les appareils sans miroir se multiplient. Si j’en crois les billets des technophiles, les appareils photo sans miroir ( mirrorless ) représenteraient l’avenir. Ces boîtiers ultra performants gagnent en compacité et offrent de nouvelles possibilités pour le photographe exigeant. Personnellement, je ne les ai jamais testés. Mais je veux bien croire que les appareils photo sans miroir apportent des avantages en termes de confort et d’efficacité. Cependant, il ne faut pas non plus claquer la porte aux marques traditionnelles qui produisent des reflex sous prétexte qu’il existe sur le marché une technologie innovante. Lire la suite

Des photos impossibles à réaliser avec un zoom non stabilisé ?

Canon argentique Lille 28 105 II USM

Zoom Canon EF 28-105 II USM – Photo prise au 105 mm

Le Canon EF 28-105 version II est longtemps resté vissé sur le Canon EOS 30v argentique. Il ne me sert plus aussi souvent. Quand j’ai acheté ce zoom, la stabilisation existait déjà sur un modèle similaire : le Canon 24-135 IS. Mais elle n’était pas courante à l’époque. Le trans-standard ne m’a jamais déçu et m’a souvent offert de bons portraits en noir et blanc. Dans mon annonce, j’ai précisé : de préférence pour une utilisation sur reflex argentique. Le 28-105 est un bon objectif polyvalent pour les amateurs à la recherche d’un zoom autofocus argentique et a toujours été bien considéré par les spécialistes. Cependant, je le déconseille sur un reflex numérique récent. Il n’est pas à la hauteur des nouveaux capteurs. Je n’ai pas envie de le décrier mais c’est la vérité.

Lorsque je l’ai remis en vente, on m’a posé la question quatre fois : « Est-il stabilisé ou non ? ». La réponse est non, bien évidemment. La stabilisation optique est apparemment devenue indispensable aux yeux de beaucoup de photographes. Ils se demandent certainement comment peut-on exposer une pellicule 200 ISO, comme la Kodak ColorPlus sur la photo ci-dessus, avec un zoom ouvrant à F4,5 seulement et dépourvu de stabilisation.  Lire la suite

Matériel photo de pointe pour photographies ordinaires ?

Avons-nous besoin d’un matériel photo de pointe si toutes les images que nous réalisons n’exigent pas des performances professionnelles ? Bien sûr que non. Je tiens à rassurer les personnes « gênées de ne posséder qu’un reflex amateur débutant » comme le Canon 1300D ou le Nikon D3300. Les différences entre un reflex d’entrée de gamme et un équipement pro ou semi-professionnel sont certes importantes mais cela ne signifie pas que les photos seront moins bonnes avec un boîtier à moins de 500 €. Bien au contraire. Lire la suite