Venise au château de Wambrechies – Canon EOS 5D MKIII et EF 35 mm F2 IS

Costume carnaval de Venise Wambrechies

Le carnaval de Venise s’est invité au château de Robersart de Wambrechies mais sans les gondoles. Je n’avais que très peu de temps devant moi alors j’ai pris juste quelques images et je suis parti réaliser la couverture photographique d’un mariage sur St-Laurent Blangy. Je me suis approché de ces personnes mystères entièrement costumées avec le 35 mm F2 IS monté sur un Canon EOS 5DMKIII. Plusieurs photographes étaient venus spécialement pour l’occasion équipés de gros zoom. Ils étaient obligés de se poster loin pour cadrer les somptueux costumes. J’ai dû en gêner plus d’un car je me place systématiquement à seulement 2 ou 3 mètres du sujet quand je photographie avec le 35 mm. Je me suis excusé plusieurs fois.  Lire la suite

Le noir et blanc numérique style Kodak TMAX en photographie de rue

Apprendre la photo en noir et blanc avec un Canon EOS 750D

La photo argentique a influencé ma façon de travailler en numérique. J’essaie de reproduire le même type d’images qu’avec une pellicule noir et blanc Kodak TMAX. Cela commence sur le terrain en choisissant une exposition qui respecte l’équilibre ombre et lumière. Puis le passage en noir et blanc se déroule devant l’écran de l’ordinateur, jamais en direct live. Si la luminosité est intense ( ce qui est souvent souhaitable lorsque l’on veut jouer sur les contrastes ) les petites ouvertures sont privilégiées. Il n’est pas rare que le diaphragme soit fermé à F/16. J’ai constamment en tête le rendu des nuances de gris de la Kodak TMAX. Malheureusement, il est difficile de s’en rapprocher même avec un numérique doté d’une bonne dynamique. La problématique est la suivante : comment arriver à produire des images contrastées sans perdre trop de détails dans les hautes lumières ? L’objectif étant de se rapprocher d’une photographie de rue en noir et blanc réalisée avec une pellicule, je dois veiller à ne pas brûler les hautes lumières. Les ombres sont parfois sacrifiées mais c’est le prix à payer.

 

Le portrait en noir et blanc avec un reflex numérique – Cours photo individuels Arras et Douai

Cours photo individuel Nord Canon EOS

La photo de portrait en noir et blanc plait à beaucoup de photographes mais la maîtrise technique semble parfois poser problème. Une bonne photo noir et blanc ne résulte pas uniquement d’un traitement logiciel et vous le savez. Il n’est pas facile d’obtenir un rendu qui se rapproche du style inimitable du noir et blanc argentique mais en adoptant une méthode rigoureuse dès la prise de vue, on parvient à convertir l’image dans un noir et blanc satisfaisant. Le plus important est de privilégier les bonnes images pour le noir et blanc. Lire la suite

Sensibilité ISO et photos de mariages à l’église

Photographier un mariage dans une église : une épreuve pour le photographe

Certains photographes redoutent les cérémonies de mariage à l’église. Les lieux de culte sont parfois très mal éclairés. L’utilisation du flash n’est pas la meilleure solution. La lumière forte et directe gâche l’ambiance. Elle aveugle les mariés et perturbe la cérémonie. Le résultat n’est pas très esthétique. Si on veut éviter le flash, on peut recourir aux ISO. Les reflex récents sont capables de monter très haut en sensibilité. Mais l’image se dégrade à partir d’un certain niveau et les photographes craignent le bruit provoqué par les hautes sensibilités. Il faut donc se limiter à un seuil qui soit acceptable à nos yeux. Les photographes fortunés et la plupart des pros ont la possibilité de pousser la sensibilité de leur capteur à des niveaux incroyables sans risquer une dégradation de l’image. Pour eux, la question des ISO n’est pas un problème mais un atout. Ils peuvent déclencher sans se poser de question.

Lire la suite

Essais noir et blanc à la Business School

_MG_2571-2

Quand je teste un nouvel APN, je ne peux pas m’empêcher de vérifier le rendu monochrome avec l’espoir de retrouver l’aspect d’un noir et blanc argentique. Les résultats ne sont pas toujours probants. Les nombreuses tentatives m’amènent à la conclusion qu’il faut simplement accepter le noir et blanc numérique tel qu’il est et ne pas chercher à reproduire le style d’une pellicule. L’argentique a ses propres particularités. Le numérique en a d’autres, c’est tout.

Book photo tout en couleurs à Bruxelles

Modèle féminin lingerie mode beauté et accessoires Bruxelles

À fond dans la couleur

C’est un ami photographe qui m’a proposé de rencontrer la jeune Dorcas à Bruxelles afin de l’aider à constituer son book photo en tant que modèle. Une fois n’est pas coutume, j’ai laissé de côté les vieux appareils argentiques et les pellicules. Tous les portraits ont été réalisés en couleur et en numérique.

_MG_5304

_MG_5362_MG_5284 Dorcas

Chasse au lapin blanc de Pâques

_MG_4554-3

Un filtre polarisant peut aider à déjouer les méfaits des contrastes élevés qui ont tendance à brûler les hautes lumières. Certains reflex font disparaître les détails quand les blancs sont trop lumineux. Le polarisant améliore l’équilibre des contrastes, assombrit le ciel et augmente la saturation des couleurs. C’est une bonne méthode si on souhaite ne pas passer par la case retouche. On peut même se permettre de travailler en Jpeg.

Les dernières couleurs d’automne avec le Canon EOS 5D

COULEURS ESTIVALES_MG_2931

papillon et fleurs violettes Canon 5D

Le mode noir et blanc sur un reflex Nikon

_MG_2653La question revient systématiquement : le mode noir et blanc sur mon reflex numérique Nikon est-il efficace ?

Je vais répondre à nouveau comme un normand. Tout dépendra des paramétrages choisis dans le menu de votre appareil photo par rapport aux conditions d’éclairage et de la qualité d’exposition. Le mode noir et blanc ne s’applique pas de la même manière à tous les styles de photos. En fonction des situations, votre recette monochrome fonctionnera bien ou ne conviendra absolument pas. Il vaut mieux choisir un paramétrage par type de lumière : éclairage à la bougie, lumière du jour, plein soleil, temps couvert … et ne pas se contenter d’un mode unique pour toutes les prises de vues.

Lire la suite

Ilford HP5 800 ISO

 

Dimanche soir à Lille, c’était la dernière Milonga de la saison dans l’enceinte de la Vieille Bourse. Je ne voulais pas manquer ce rendez-vous exceptionnel orchestré par l’association « Sous les marronniers », en présence de nombreux admirateurs et amateurs de tango. Lire la suite

Le grand retour du numérique

IMG_1188-2

Un Canon EOS 5D pour accompagner l’argentique

Je n’ai pas l’intention de vous ennuyer avec un test maison et encore moins de vous exposer mon avis sur le Canon 5D. Vous trouverez sans peine un nombre incalculable de « reviews » et d’articles complets sur les points positifs et les inconvénients de ce plein format qui date de 2005. Ceux qui ont connu le reflex à ses débuts sont certainement  déjà passés à la troisième mouture de la série « full frame ». Les autres, hé bien eux n’ont que faire du matériel et préfèrent voir des images. Certains voudront peut-être confronter la qualité image de ce vétéran de la photo numérique avec les images des boîtiers 24 x 36 plus récents.

Lire la suite

Que sont devenus nos anciens appareils photos numériques ?

J’ai mis en vente tout un lot de Réponses photo sur Leboncoin. Je les ai tous lu et relu plusieurs fois, surtout ceux retraçant le parcours des photographes célèbres. En faisant le tri des magazines, je tombe sur divers guides d’achat sortis entre 2001 et 2005. Je me replonge dans les articles sur le matériel et je redécouvre avec beaucoup d’intérêt les nouveautés et les prix Tipa de cette période. C’est effarant de voir à quel point des appareils photo numériques autrefois classés « Top Achat » sont dépassés en 2015. À en croire certains, ils seraient même devenus obsolètes, tellement le décalage est important entre la technologie de l’époque et celle d’aujourd’hui.

Lire la suite

Du très beau noir et blanc avec le Fuji X-T1

Pellicule Kodak 400 TX

Vieux Lille en noir et blanc argentique

Combien de fois ai-je pu vanter la beauté du noir et blanc avec un négatif argentique ? Des centaines de fois au moins sur ce blog. J’ai plusieurs fois tenté de reproduire les nuances de gris particulières de la pellicule. Mise à part les essais avec le Sigma DP1, j’ai rarement été convaincu.

Aujourd’hui, je tombe sur ce photographe animalier, Peter Delaney, qui a travaillé notamment avec deux FujiFilm X-T1, un objectif XF18-55mm et un XF50-140mm. J’ai été subjugué par la subtilité du noir et blanc dans ses photos de gorilles en Afrique du Sud.

Allez voir son travail : The Ugandan gorillas and chimpanzees

Inspiration photographique de l’été : ciel et plage en couleur

On a parfois besoin de retrouver la motivation du début lorsqu’on était constamment en quête de la bonne photo. Il arrive que l’inspiration s’éteigne sur une plus ou moins longue période. Alors, pour se donner un bon coup de fouet, on se laisse inspirer par les photographes célèbres ou par des photographes amateurs inconnus mais non moins talentueux partageant leurs créations sur Flickr. En cette période estivale, l’idée de photographier les plages sous un nouvel angle refait naturellement surface.

Lire la suite

40D street photo

_MG_5813

Lire la suite

Il y aura encore de la photo argentique en 2015

Kodak Tri-X Portrait d'une jeune femme en noir et blanc argentique - photographe Lille - Béthune

Pellicule Kodak Tri-X 400

Oui, cette année encore, il y aura des photographies argentiques sur le blog Histoires de photos, notamment des portraits, des scènes urbaines et peut-être du paysage. Le marché de la photo argentique semble se stabiliser et on voit même apparaître de nouvelles références de pellicules. Les laboratoires professionnels et artisans de la chambre noire sont toujours là. Je ne suis donc pas inquiet. J’ai bon espoir de vivre cette passion encore longtemps. Lire la suite

Apprendre la photo chez soi avec un Canon EOS 1100D

Partie d'échecs

Il est possible d’apprendre la photo chez soi, tranquillement. Il suffit de s’entraîner avec quelques exercices simples et pratiques. Prenons la profondeur de champ par exemple :

Choisissez un ou des objets à photographier en gros plan, des objets que vous disposerez de façon aléatoire sur une table. Posez votre reflex numérique sur la table à environ 50 cm de votre sujet et zoomez au maximum. Pour que l’effet flou/net soit visible, l’appareil photo doit être très proche.

Positionnez le sélecteur mode de prise de vue sur AV ( sur le Canon EOS 1100D ). Ce mode permet de contrôler la profondeur de champ. Tournez la molette jusqu’à obtenir une valeur d’ouverture du genre F3,5 ou F4,5. Plus le chiffre est petit et plus la zone de netteté sera courte. Lire la suite

Un moulin à vent photographié en noir et blanc

Photo noir et blanc format carré style vintage

J’étais venu très tôt pour photographier le moulin au lever du jour. Il faisait déjà très beau quand je me suis levé. J’avais prévu de photographier en couleur avec de la pellicule. J’espérais voir apparaître les premiers rayons du soleil à travers les ailes du moulin à vent. La lumière n’était pas celle que j’attendais. Les nuages ont été plus rapides que le soleil. Les premières vraies belles lueurs sont apparues après 9H00 mais la scène ne correspondait plus à mon idée. Je suis tout de même resté. Puisque j’étais sur place, autant rentabiliser l’affaire. Les pellicules couleur n’ont pas servi. J’ai préféré changer de style de photo en basculant en noir et blanc. J’ai longuement tourné autour de mon sujet sans vraiment être convaincu par mes cadrages quand une petite famille est arrivée. J’en ai profité pour intégrer un peu de vie dans le cadre, cela évite le côté  » nature morte « . Mon idée de départ était de produire des images aux couleurs flamboyantes et je suis revenu avec une scène tout ce qu’il y a de plus classique en noir et blanc.

Lire la suite

Un sujet photo dans la rue – Format carré et noir et blanc

SDIM0164

Lire la suite

Quel reflex choisir pour le portrait ?

Je dois réaliser une séance photo pour le compte d’une association. Il s’agit de photographier des personnes costumées. Ce sont des portraits posés on ne peut plus classiques qui serviront à alimenter un journal. Exceptionnellement, je vais laisser tomber mes boîtiers argentiques et reprendre un reflex numérique. Les photos n’ont pas une importance capitale. L’aspect documentaire est plus important que l’esthétique de l’image. Le travail va être répétitif et continuellement sous la même lumière. Je ne connais pas le nombre de participants; travailler en couleur argentique risque d’être coûteux et trop long à traiter.

quel-reflex-choisir-pour-le-portrait

Lire la suite

La photo, c’est comme le sport

… Il faut s’entraîner souvent

Le meilleur conseil que je puisse donner à celles et ceux qui ont l’intention de progresser, c’est de travailler et travailler encore. Je sais, ce n’est pas évident quand on est mère de famille, que l’on doit gérer un emploi du temps chargé. Mais si vous aimez véritablement la photo, il est bon de s’exercer régulièrement, ne serait-ce qu’une demi-heure par semaine et de ne pas attendre les prochaines vacances pour commencer à appliquer ce que vous avez retenu lors d’un cours photo ou lu dans un magazine spécialisé. La photo avec un reflex numérique, que ce soit avec un Pentax K30, un Nikon D5100 ou un Canon EOS 700D est suffisamment complexe sur le plan technique pour s’emmêler les pinceaux au moment crucial. À moins de bloquer le sélecteur sur mode programme automatique, mais ce serait dommage de se priver des possibilités créatives offertes par ce genre d’appareils.

 

Danseurs - Canon EOS

Le nombre de fonctionnalités sur un reflex moderne est énorme. Ce n’est pas facile de tout assimiler en une seule fois. Lire la suite

La nuit dans la rue en noir et blanc

Photo de nuit - Noir et blanc numérique - événement culturel - Lille

Vous aimez le noir et blanc ? Profitez des lumières de la nuit pour photographier la ville.

Photographier dans la rue, la nuit, en noir et blanc est très exaltant. Le noir et blanc est plus facile à réaliser en nocturne qu’en plein jour. Les tonalités sombres dominent. Grâce aux lumières artificielles que produit la ville en permanence, on peut photographier sereinement sans être obligé de recourir à du matériel de pro. En fait, ce qui pose problème quand on photographie en noir et blanc avec un numérique, ce sont les gris. Il est plus difficile d’obtenir des nuances équilibrées sur la peau par exemple qu’un noir profond. Or la photographie de nuit se joue principalement au niveau des contrastes. Entre les extrêmes, il y a peu de valeurs. Le tout est de bien exposer pour les zones plutôt claires. Il  suffit de zoomer ou de se rapprocher d’une source de lumière et de mémoriser ouverture et vitesse. Dans ces conditions, le mode manuel s’avère utile. Si la luminosité est plus faible par moments, il faudra simplement baisser un peu la vitesse après vérification de l’histogramme. Le flash n’est pas forcément nécessaire à part de temps en temps pour éclairer un sujet en premier plan. De toute manière, le flash intégré ne porte vraiment pas loin.

Cours photo pour débutants

Le Cap Blanc-Nez au grand angle

Cap blanc Nez - Paysage du Nord

Paysage du Nord – Canon EOS 550D et EF 17-40 F4 L USM

Cours photo individuels à domicile

Cimetière du Commonwealth – Photographie couleur – 2013

Cimetiere du Commonwealth

 

Street photography noir et blanc – Argentique ou numérique ?

Photographie de rue, peut-être un nouveau cap.

Street photography - avant ouverture des manèges

1

Il faut que je me décide : continuer la photo de rue en argentique ou remplacer mes compacts 24 x 36 par un numérique de poche. Dans le deuxième cas, la pellicule resterait cantonnée au portrait, au paysage et aux conditions de lumières délicates. Mais j’ai du mal à lâcher la pellicule noir et blanc même si un compact expert me permettrait de produire davantage. J’ai un peu peur de regretter mon Olympus Mju II par exemple. C’est à chaque fois le même dilemme : conserver son matériel photo ancien que l’on connaît bien et se priver d’un outil plus performant ou changer pour la nouveauté sans garantie d’être amplement satisfait. Lire la suite

Lille photographié en noir et blanc avec un reflex numérique Canon

Les beaux jours reviennent, les cours photo en extérieur vont pouvoir reprendre.

Photographier la très belle ville de Lille en noir et blanc avec en prime une jolie lumière de printemps, c’est un vrai bonheur. À partir de mars, je trouve que la lumière est vraiment intéressante. En cette période, on peut travailler dans de bonnes conditions et s’exercer sur la gestion de la lumière facilement. La ville offre de nombreuses possibilités pour cela.

Le noir et blanc avec un reflex numérique n’est pas forcément évident à réaliser. Lors de notre dernière sortie de groupe, nous avons travaillé sur le thème : « ombres et lumières ». Même si pour ce genre d’exercice, je préfère l’argentique, j’avoue que le numérique est bien pratique. On peut immédiatement voir et corriger ses erreurs. Par contre, on a sans cesse les yeux rivés sur un écran au lieu de regarder ce qui se passe autour de soi.

noir et blanc avec un canon eos 700D

Lille 5

Lille 6
Lille 2
Lille 3
Lille 4

La photo noir et blanc format carré grâce au numérique

J’ai repris goût à la photo carrée en noir et blanc.

Pourtant, je n’ai plus un seul appareil argentique format 6×6 dans mes placards. Les photos noir et blanc que je faisais étaient prises jusqu’à aujourd’hui exclusivement avec un 24 x 36 argentique. Mais grâce au numérique, j’ai retrouvé le plaisir de composer au format carré. Le Sigma m’a donné entière satisfaction au niveau conversion monochrome et très vite l’idée du format carré s’est imposée.
Il faut dire aussi que le 28 mm facilite le travail. Autant, avec un 50 mm monté sur un reflex Canon argentique, les images ne sont jamais recadrées dans un format autre que le 24 x 36, autant le grand angle me laisse toute latitude au recadrage. Cette petite lubie pourrait devenir une habitude. Dommage que tous les appareils photos numériques experts ne proposent pas systématiquement cette option.

Que valent les Sigma Merrill en noir et blanc ? Tests monochromes avec le DP1

Mon expérience du noir et blanc avec le DP1 Merrill – Deuxième partie.

Tout d’abord, avant d’aborder la question du noir et blanc avec le Sigma Merrill, je dois dire que j’ai vraiment apprécié l’utilisation du DP1. Simple, efficace, avec des accès rapides bien pensés, c’est le genre de compact expert dont j’aurais besoin au quotidien pour compléter mes reflex argentiques. Il serait un excellent choix pour la photo de voyage, les sorties entre amis et pourrait même me servir comme outil de travail principal quand je pars à la découverte d’une ville. Avec le Sigma DP1 et son objectif 28 mm, photographier dans la rue, c’est un jeu d’enfant.

SDIM0271BW

Lire la suite

J’ai testé le Sigma DP1 Merrill sur le terrain du noir et blanc

Mon expérience du noir et blanc avec le DP1 Merrill – Première partie.

 J’ai revendu mon dernier reflex à pixels il y a un an et demi et depuis, je ne photographie plus qu’en argentique. J’avais décidé d’abandonner le numérique et de me consacrer pleinement à la photographie en noir et blanc classique, celle qui me fait vibrer depuis toujours. Cette décision m’a permis de progresser dans une seule et même direction. Avec le numérique, j’étais tenté de tout faire et j’avais une fâcheuse tendance à m’éparpiller. Depuis plusieurs mois, je m’intéresse à nouveau aux appareils numériques. Trop souvent, je m’abstiens de déclencher pour ne pas gâcher de la pellicule. J’aimerais pouvoir photographier sans compter. Et puis, il y a aussi l’envie de faire des images différentes, des images que je ne ferais pas avec une pellicule.

Sigma DP1 Merrill - Lecture

Sigma DP1 Merrill

Lire la suite

Photographie de rue avec un Canon EOS 550D

Color Street photography Canon EOS 550D

J’ai essayé la street photography avec le reflex numérique EOS 550D.

Je n’ai pas encore l’habitude de pratiquer la photographie de rue en numérique. Je préfère pour l’instant les reflex argentiques et une bonne pellicule noir et blanc. J’ai quand même voulu essayer le 550D sur ce terrain avant de m’en séparer. Le principe de la prise de vue reste le même. Il faut juste faire attention à ne pas brûler les hautes lumières. Le 550D n’encaisse pas les écarts de lumières comme une pellicule couleur. C’est valable pour quasiment tous les appareils numériques d’ailleurs. En fait, je raisonne comme lorsque je photographie avec une diapositive.

Jusqu’à présent, l‘EOS 550D m’a surtout servi à couvrir quelques mariages, des évènements sur scène et à photographier la nuit. Je rends hommage au capteur qui permet de monter à 1600 ISO sans trop altérer la qualité de l’image. C’est véritablement un avantage de poids. Si je devais conserver ce boîtier, ce serait pour lui associer une ou deux focales fixes. Personnellement, j’aurais aimé un 28 mm F1,8 pour me rapprocher du 50 mm standard. Le Sigma 30 mm est très bien mais n’est pas compatible avec mes reflex argentiques. Les objectifs fixes sont peu encombrants et ultra efficaces. Avec le 17-40 F4 L, on me voit arriver de loin. Bonjour la discrétion dans la rue.

Lire la suite