Inspiration photographique dans la rue – La couleur comme sujet photo

Dans la rue, il y a toujours moyen de trouver un nouveau sujet photo à traiter si on observe bien. On a tendance à tourner constamment autour des mêmes sujets. C’est normal, c’est humain. Tenter de se  renouveler en allant vers des sujets différents, j’avoue que ce n’est pas facile. Les couleurs de la ville, c’est un sujet photo qui m’inspire. Cela faisait longtemps que je voulais réaliser un travail coloriste dans la rue de la gare de Lille entre le Tri-postal et Eurallile. La couleur comme sujet photo est une bonne idée mais il faut un angle d’attaque original sinon le spectateur s’ennuie. Alors, j’ai contourné le problème en demandant à Claire de poser devant mon objectif là où la couleur domine. Photographier une personne est pour moi plus facile que de photographier l’architecture d’un bâtiment. Claire a eu la bonne idée de choisir une tenue vestimentaire dont les tonalités tranchaient ou au contraire se mariaient bien avec celles des murs peints et des graffs. Mon but était de travailler la couleur comme je l’aurais fait il y a 15 ou 20 ans avec un film argentique et un objectif 50 mm.

Lire la suite

Un dimanche matin à la villa Cavrois

 

Ceux qui me suivent sur Instagram ont dû être étonnés de voir de l’architecture parmi les dernières publications. D’habitude, mon travail photographique est centré sur l’humain même lorsqu’il s’agit de projets personnels. Mais cela faisait longtemps que je voulais visiter la villa Cavrois, une œuvre d’art architecturale construite dans les années 30 à Roubaix. Je m’attendais à un intérieur austère. C’est une villa incroyablement moderne et colorée que je découvre. Tout a été pensé dans les moindres détails pour laisser place à la fonctionnalité et le confort. L’esthétique est remarquable par le choix des matériaux, des idées de design. On se croirait dans une maison pilote. Cette villa exceptionnelle qui m’a fait penser à un décor hollywoodien a pourtant bien été habitée par la famille Cavrois jusque dans les années 80. C’est une sortie dominicale que ne peux que vous recommander si vous êtes de passage dans la métropole lilloise. Par contre, j’imagine qu’aujourd’hui ce sera plutôt plage et barbecue.  Lire la suite

Inspiration photo avant mariage : portrait de deux jeunes femmes

Photographier des modèles pour améliorer ses photos de mariage

Les séances portraits en collaboration avec des modèles peuvent devenir sources d’inspiration pour les photos de mariés. Si on veut améliorer sa technique, il n’y a rien de tel pour faire ses gammes, même en lumière naturelle. Dans l’idéal, il faudrait s’exercer régulièrement afin d’apprendre à gérer la lumière de manière efficace. Photographier des personnes en situation, c’est l’occasion de travailler son style, de tester des poses ou d’affiner une méthode de post-traitement par exemple mais c’est aussi un bon entraînement avant un mariage.

S & F

Parfois, c’est l’inverse. Il arrive qu’une idée lumineuse apparaisse lors d’un reportage mariage, une idée qui conviendrait parfaitement à une séance shooting mode, lorsqu’un groupe d’invités improvise une mise en scène autours des mariés par exemple.

Style vintage – Portrait avec du film argentique ancien

Non, je n’étais pas sur le tournage de la série « Les petits meurtres d’Agatha Christie » diffusée sur France 2. Lorsque l’on m’a annoncé un style vestimentaire avec un côté un peu vintage, je me suis dit qu’une pellicule couleur un peu vieillie serait dans le ton de cette séance portrait. Je n’ai pas cherché loin. J’ai toujours un ou deux films de récupération qui traînent dans la boîte à pellicules. Je les rachète aux photographes qui ont abandonné la photo argentique depuis longtemps et parfois, on me les donne. Ici, c’est un négatif Fuji X-TRA 400 très bien conservé que j’ai utilisé. De plus, la date de péremption n’était pas encore trop lointaine. Je pouvais compter sur une assez bonne tenue des couleurs et il y avait peu de risques que l’image soit altérée.

Pellicule Fuji X-TRA

Photographie argentique – Pellicule Fuji X-Tra 400

 

Séance portrait avec Elodie et Julien à Ohlain

Portraits romantiques couples Pas-de-Calais photographe portraitiste Béthune

J’ai fait la connaissance d’Elodie et de Julien récemment via ma page Facebook. Ils viennent d’Isbergues et nous nous sommes donnés rendez-vous dans la forêt d’Ohlain dans le Pas-de-Calais. La séance photo fut très courte. En moins d’une heure, ils ont su trouver leurs marques. C’était leur première séance portraits de couple en extérieur.

Lire la suite

Derniers scans argentiques : la côte d’Opale en couleur

Les chalets en bois de Blériot plage à Calais.

Cette fois-ci, je me suis arrêté sur la plage de Calais où les cabines sont au coude à coude sur des centaines de mètres. Les traditionnels chalets en bois sont présents à Calais depuis les années 1900. La côte du Nord, ce n’est pas seulement la jungle et les ports industriels. C’est aussi les délicieuses petites stations balnéaires comme Wimereux, Wissant, les courses de chars à voile, les dunes ensablées qui contrastent avec la côte de craie entre caps Blanc-Nez et Gris-Nez. C’est une région splendide et charmante à sillonner le long du sentier qui borde la mer, en passant par les dunes. La côte d’Opale offre aux amateurs de photographie des moments inoubliables. J’ai photographié les cabines de plage avec un 24×36 argentique et une pellicule Kodak.

Untitled (27)

Lire la suite

Portraits sur le vif – Kodak Portra en coulisse

La photographie argentique services dans le Nord Pas de calais

La Kodak Portra est dédiée à la photo de portrait

Beaucoup de portraitistes considèrent la Kodak Portra comme la pellicule idéale : richesse des couleurs, grain particulièrement discret, contrastes… Elle répond parfaitement aux exigences des professionnels et elle est souvent utilisée lors de grands événements ou dans le cadre d’une commande par exemple. Pourtant, rien n’interdit le photographe d’exposer la Portra devant un beau paysage, un objet d’art ou un monument historique. Il est écrit nul part que ce film n’est pas recommandé pour la photo souvenir ou le snapshot de rue. La Portra se caractérise avant tout par ses qualités exceptionnelles de reproduction des tons chairs et son extrême finesse. Je suis d’accord, son rendu est très spécifique mais elle convient tout aussi bien à la photo urbaine ou la photo de voyage.

Lire la suite

Une pellicule basique pour photographier dans la rue – pourquoi pas ?

Histoires de photos fait souvent l’éloge des films argentiques professionnels comme la Kodak Portra. Mais est-il bien nécessaire d’investir dans une pellicule à plus de 10 euros quand on souhaite juste se faire plaisir ? C’est vrai que dans cette gamme de pellicules, les résultats sont extraordinaires. Les portraitistes argentiques par exemple sont friands des Kodak Portra ou Fuji pro 160. En termes de finesse d’image, de beauté des teintes, de richesse des nuances et de niveau de contrastes, c’est le top.

Photographie de rue en Belgique avec pellicule couleur amateur et reflex argentique Olympus OM

Pellicule Kodak ColorPlus 200

Si le but recherché n’est pas d’exposer ses photos en galerie mais tout simplement d’alimenter un Canonet, un Petri ou un Olympus OM10, une pellicule amateur suffit largement. J’utilise actuellement la Kodak ColorPlus avec mon Olympus OM-2000, une pellicule couleur à moins de 3 euros. Certes, elle ne brille pas par la fidélité de ses couleurs et son grain est visible mais elle me convient pour le tout venant et les photos souvenirs.

img074Dans la même catégorie, je citerais aussi l’AGFA Vista et la Fuji C200, des pellicules couleur d’entrée de gamme qu’il ne faut pas négliger surtout en voyage ou quand on a la gâchette facile.
img030Évidemment, ce sont des pellicules prévues pour l’extérieur, de préférence par beau temps. Leur faible sensibilité ne permet pas une utilisation en intérieur et quand il fait sombre à moins de posséder un objectif lumineux.
img020

Si comme moi, vous aimez prendre beaucoup de photos dans les rues des villes que vous visitez, essayez ces pellicules couleurs amateurs. Les erreurs d’exposition ne leur font pas peur et ce genre de pellicule se numérise facilement.

Fuji Superia 200 en rade

 

fêtes de printemps dans le Nord - Photographie couleur argentique - numérisation de pellicules pour particuliers et photographes

Quand Patrick, un ami photographe, m’a proposé de l’accompagner à la frontière belge pour suivre le défilé du carnaval de printemps à Comines, j’ai tout de suite pensé aux photographies noir et blanc contrastées que je pouvais réaliser. Le soleil était encore une fois de la partie et les scènes de rues étaient prometteuses. C’est toujours plus facile de photographier dans la rue lors d’un événement festif et les sujets originaux ne manquent pas.
Mais avant de passer au noir et blanc, je voulais d’abord terminer la pellicule couleur installée dans l’EOS 3. Cela fait des semaines que je n’arrive pas à finir cette fichue Fuji Superia et ça me gonfle. J’aurais pu la retirer et la remettre dans le boîtier ultérieurement mais le sujet justifiait pleinement de rester en couleur, alors… Après trois déclenchements, le boîtier s’est bloqué. La pile était apparemment déchargée vue le clignotement de l’indicateur BC. J’étais persuadé d’avoir vérifié le niveau avant de partir. Évidemment, je n’ai pas prévu de pile de rechange dans le sac photo. Il n’y aura donc que trois photos couleur des carnavaleux sur ce négatif. Un peu perplexe une fois à la maison, j’ai remis le boîtier sous tension. L’EOS 3 s’est allumé normalement. Décidément, je n’arriverais jamais à la fin de ce film.

La Kodak ressuscitée

Pour moi, le meilleur moment en photographie de portrait, c’est en fin de journée quand le soleil envoie ses dernières lueurs rougeoyantes. L’exposition est parfois délicate à gérer mais il ne faut pas oublier que c’est lorsque la lumière est difficile que les photos sont les plus belles. Si on se contente d’une lumière uniforme et sans contraste, les photos risquent de rester plates. Alors j’essaie de privilégier les heures où les lumières rasantes donnent du volume et renforcent les couleurs. Je mesure toujours la lumière renvoyée par le visage de la personne. La peau constitue une bonne référence en matière d’exposition. L’idéal est de travailler avec une mesure spot et de surexposer légèrement, surtout quand la lumière est intense et la peau claire. Mais parfois, en voulant faire vite, je me trompe ou j’oublie de refaire cette mesure et plusieurs vues subissent un écart d’exposition important. Dans le cas présent, je suis face à un négatif sombre car surexposé. Ce qui complique sérieusement le travail de numérisation.

PORTRA - 045

Un premier essai de numérisation en mode automatique faisait monter les hautes lumières. Elles étaient tellement brillantes que l’on ne distinguait plus les traits du visage. Le rendu n’était pas plaisant. Si j’avais fait numériser ce film dans un laboratoire argentique du coin, on m’aurait certainement remis des scans exagérément saturés et trop contrastés. Les boutiques ne prennent pas le temps d’examiner un film à la loupe ni de procéder à des réglages fins et adaptés au cas par cas. Heureusement, je sais qu’une pellicule de ce type contient toutes les informations utiles dans les hautes comme dans les basses lumières. Il suffit d’épouser la courbe naturelle des niveaux au moment du scan et on sait restituer toute la dynamique du film, contrairement au numérique. Dans une situation identique, le numérique aurait brûlé définitivement les parties les plus claires. Si je continue à préférer la pellicule au numérique c’est parce que l’argentique conserve toujours une légère avance par rapport au numérique sur le plan de la dynamique.

 

S -040

Fuji pour les passionnés de photo

FUJI ARDECHE

2003 – Pellicule Fuji Superia 200 numérisée

Vous vous rappelez de vos premières photos de vacances ?

Dans les années 90, j’achetais énormément de pellicules Fuji couleur Superia. C’était l’une des références les plus vendues à l’époque avec la Kodak Gold. Pour les vacances, je prévoyais toujours autant de pellicules peu sensibles, comme les 100 ISO, que de pellicules à 200 et 400 ISO. Je voulais être sûr de pouvoir photographier à n’importe quelle heure de la journée et quelles que soient les conditions de lumière. Et de temps en temps, je complétais mon stock de films avec des Fuji X-TRA 800 pour les sorties nocturnes. C’est rigolo parce qu’à cette époque, la notion des ISO ( ou ASA ) était bien comprise par les photographes amateurs. Sur les emballages des films, grâce à un simple symbole, on savait s’il s’agissait d’une pellicule par temps ensoleillé ( 100 ou 200 ISO ) ou une pellicule par temps couvert ( 400 ISO ). Aujourd’hui, lors des cours photo, on me regarde avec des grands yeux quand j’aborde la question de la sensibilité.

Comme moi, vous avez certainement conservé des tirages brillants ou mats format 10×15 cm dans des albums photo à spirale. Malheureusement, certaines photos papier vieillissent mal. Alors que les tirages argentiques des labos pros tiennent admirablement leurs couleurs des dizaines d’années après, celles réalisées dans les minilabs des grandes surfaces ont perdu leurs couleurs d’origine. Quand je partais en voyage, systématiquement, je faisais tirer les films sur place. La facture était à chaque fois plutôt salée mais il fallait que je puisse voir le résultat rapidement. De ce fait, je me retrouve avec une quantité de photos papier impressionnante dont la majeure partie ne vaut pas une cacahuète. J’ai fais un inventaire des photos qui auraient besoin d’un rajeunissement drastique. Heureusement, très peu de photographies couleur se sont dégradées avec le temps et les plus abîmées ne font pas parti des souvenirs les plus précieux. Mais quand même, cela me désole de voir ces images dépérir.

J’ai entrepris de numériser tous les films argentiques produits entre 1993 à 2005 en essayant de retrouver les couleurs d’origine obtenues sur les tirages. Je n’ai pas retrouvé tous les films avant cette période. Je remarque dans ces images souvenirs très basiques la simplicité dans le cadrage et la composition. Je ne cherchais pas le côté artistique. Je ne calculais rien à l’époque.Les couleurs aussi ont quelque chose de différent par rapport aux images argentiques que je réalise aujourd’hui. Les teintes étaient parfois éloignées de la réalité et parfois cela me dérangeait. Aujourd’hui, cette infidélité des couleurs me plaît beaucoup et tant pis si les couleurs des vêtements ou des cheveux ne respirent pas la vérité tant que cela reste raisonnable. Evidemment, je ne dirais pas la même chose quant aux prises de vues numériques.

De nos jours, la colorimétrie doit être rigoureusement maîtrisée selon les experts des clubs photo. Les logiciels de calibration de la couleur et la balance des blancs n’ont pas été créés pour les chiens ! En argentique, la pellicule couleur possède sa propre balance des blancs. Mais à l’étape numérisation, les erreurs de colorimétrie sont fréquentes. La pipette du gris neutre est là pour y remédier, tout comme l’option de suppression des dominantes de couleurs. Mais en fait, on ne fait qu’interpréter le négatif. Il est difficile de restituer la véritable colorimétrie du sujet lors de la prise de vue avec un négatif couleur à l’instar d’une diapositive. Je me suis donc interdit de corriger trop sévèrement les dominantes de couleurs et j’ai même parfois volontairement décalé les tonalités pour me rapprocher de ce que j’avais sur papier autrefois. Résultat, j’obtiens des scans qui ressemblent quasiment aux tirages des labos Fuji Frontier. Ce retour dans le passé m’a rendu nostalgique et me donne envie de griller de la Fuji Superia à nouveau. L’entreprise FujiFilm a malheureusement annoncé une hausse importante du prix de ses produits sans exception. Peu importe, le plaisir de faire des images avec du film standard est bien présent.

Mauvaise lumière extérieure et photo d’intérieur

Francky123

Quand la lumière extérieure est désespérément plate, les images risquent d’être pauvres en couleurs et sans relief. Si le but recherché ce sont les couleurs denses, il faudra soit recréer la lumière, soit rester à l’intérieur et profiter des lumières artificielles. Les spécialistes de la photo strobist vous diront qu’il n’y a rien de tel qu’un flash utilisé en déporté afin d’améliorer la qualité de la lumière et renforcer les contrastes. Mais si comme moi, vous n’avez pas constamment un flash dans le sac photo, alors il vous reste la solution du bistrot du coin.

Reprise des essais couleurs au 28 mm argentique

_MG_3687

Cela fait plus de vingt ans que je photographie avec les mêmes outils et j’ai toujours le sentiment d’être en période d’essai. J’ai ressorti un Olympus argentique muni d’un objectif Zuiko 28 mm et je suis allé chercher la couleur dans la cité. Quitter de temps en temps l’univers du noir et blanc fait du bien. Constamment sous l’influence des images couleurs de Saul Leiter ou de Fred Herzog, j’ai envie d’essayer certaines choses. Lorsque je vois une porte colorée, une devanture de magasin défraîchie, je me dis que je devrais pouvoir en faire une bonne photo, mais cela reste une supposition. L’intuition est bien présente mais l’incertitude reste jusqu’au développement. Alors, je teste et je teste encore.

 

De la couleur dans la rue – Photographie argentique

J’ai parfois besoin de couleurs dans mes idées. Alors je pioche dans les productions de l’été dernier. Je n’ai pas fait de photo couleur depuis.

Lire la suite

La photo argentique : effet de mode ?

Photo de mode argentique

Pellicule Kodak Portra 400

Non, la photo argentique n’est pas l’apanage des hipsters barbus et tatoués. Les véritables passionnés de sels d’argent existent depuis toujours et n’ont pas attendu l’envolée des tendances vintage pour s’intéresser aux appareils rétro. L’argentique n’est pas un effet de mode passager, enfin pas pour tout le monde. N’importe quel amateur a le droit de se servir d’un Canon AE1, d’un Lubitel ou d’un Olympus OM10 sans devoir justifier ses choix. Si la prise de vue et le développement argentique vous attirent depuis longtemps, ne prêtez pas attention aux critiques et aux railleries. Investissez-vous à fond dans votre passion. Vous pourriez vous sentir pousser des ailes.

Les dernières couleurs d’automne avec le Canon EOS 5D

COULEURS ESTIVALES_MG_2931

papillon et fleurs violettes Canon 5D

Bye bye lumières d’été

Modèle femme mode beauté à Lille

Pellicule Kodak Portra

Voilà, je crois que l’on peut dire au revoir aux belles lumières chaudes de l’été. J’attends maintenant la saison des feuilles mortes pour terminer les dernières pellicules couleurs qu’il me reste en stock. Si vous souhaitez une séance portrait en couleur argentique, c’est encore possible courant octobre. Quand l’hiver pointera son nez, je retournerai au noir et blanc classique avec les incontournables pellicules Kodak tri-X, Kodak TMAX et Ilford HP5.

Style coloriste

Couleurs - Fête forraine

Un soir d’été à Lille

Flavia Sovannah fashion Lille

Photographie argentique – Pellicule Kodak Portra 400

 

Portraits Mariages Books

Nouveaux scans pellicules couleurs

Blog Fuji Superia 200 - scan negatif couleur argentique

Sans nom-16

Olympus OM10 - 060

Olympus OM10 - 051

Blog Couleurs automne II champignon herbe

Pellicules couleur Fuji Superia – Numérisation de vos films argentiques récents ou anciens – Tarifs et services

People on film : Sovannah

portrait couleur argentique modèle Sovannah Lille

Nouveau portrait argentique au parc Vauban

Les séances photo se suivent mais ne se ressemblent pas. Tous les modèles n’ont pas les mêmes attentes et les rapports sont différents d’une personne à l’autre. Avec certains modèles, le contact est difficile à établir. Avec d’autres, le courant passe bien. C’est le cas avec Sovannah. Elle a tout de suite compris ce que je voulais. Elle a su rester naturelle et éviter le côté glamour trop souvent recherché par certaines filles. J’ai pu me concentrer sur mes prises de vues sans être préoccupé par la pose et le jeu du modèle. Je pense que ce style de photo correspond à ce qu’attendait la styliste.

Prise de vue argentique – pellicule Kodak Portra – Lille

People on Film – Flavia

Flavia modèle book pro lingerie féminine Lille

Je travaille toujours en argentique. Les portraits que je réalise pour les familles et les modèles sont aujourd’hui d’avantage en couleur. Pour me faire connaître et diffuser mon travail, j’utilise entre autre Flickr depuis 2005.

Lire la suite

Photographe amateur de photos de familles en argentique

La mariée et son bébé lors du baptême - Petite fille aux yeux bleus et chevaux blonds - Photographie argentique au 50 mm dans l'église d'Auby - odak Portra 800 -

50 mm F:1,4 – Kodak Portra 800

J’adore retourner dans le passé en revisitant les photos de famille que j’ai prises dans les années 80 / 90. Techniquement, elles étaient peut-être un peu moins bonnes mais elles semblaient plus naturelles. À l’époque, mon matériel n’était pas aussi sophistiqué qu’aujourd’hui mais les photos étaient plus sincères. Aujourd’hui, j’essaie de retrouver le même style d’image lorsque je photographie un événement comme un mariage ou un baptême.

Incroyable ! J’ai photographié une fleur aujourd’hui

Fleur blanche accrochée à un grillage - Photographie argentique couleur avec faible profondeur de champ - Objectif Olympus Zuiko 50 mm ouvert à F:2,8 - reflex Olympus OM10 et pellicule Fuji Superia standard pour scanner à plat Epson V500, V600, V700 - Numérisation à 2400 Dpi pour archivage web et publication sur le blog de photo histoires de photos argentiques; Auteur photographe Lille spécialisé argentique.

Pellicule Fuji Superia – Olympus OM10

Ce n’est pas mon style de me laisser attendrir par le végétal. J’ai appuyé sur le déclencheur sans réfléchir. De temps en temps, il m’arrive de m’égarer et de prendre une photo sans raison apparente. Ce n’est pas bien gâcher de la pellicule, même du film bon marché. J’ai récupéré un vieil Olympus OM10 avec son objectif Zuiko 50 mm. Esthétiquement, il est comme neuf. Mécaniquement il a l’air de fonctionner correctement. J’ai voulu le tester. J’ai mis une pellicule Fuji Superia. Je suis allé du côté des friches industrielles le long du canal et sur le chemin, j’ai vu cette fleur. J’ai cadré et déclenché illico. Je pense que je voulais me rassurer avant d’arriver sur le site. Le boîtier n’est pas équipé de l’adaptateur permettant de travailler en manuel. Ce n’est pas grave. Il faut se contenter de la priorité ouverture et de la compensation d’exposition. L’exposition justement est correcte et le film avance normalement. Que demander de plus ? Un objectif grand angle peut-être ? Reste à choisir des sujets plus intéressants.

Mariage et baptême à Douai – Photographies argentiques

Portra 400 - 154

Les cérémonies de mariage d’Amélie et Mehdi se sont déroulées dans la petite ville d’Auby près de Douai dans le Nord. Toutes les photographies ont été prises en argentique.

Lire la suite

Photos de mariage à 800 ISO avec la Kodak Portra

Portra 800 - 013

Je suis en train de numériser les pellicules couleur du dernier mariage. Pour couvrir la cérémonie religieuse, j’ai choisi la Kodak Portra 800.

Lire la suite

Portraits complices à Lille

Delphine avait envie d’une séance portrait avec son ami Valentin dans un style rétro proche du rockabilly. Quand elle m’a proposé le projet, j’ai tout de suite vu les scènes de rue en couleurs vives. J’avais imaginé cette séance sous un beau soleil afin d’exprimer la gaieté. Malheureusement, la veille, la météo prévoyait un ciel gris et des averses. Il fallait abandonner l’idée des couleurs éclatantes. J’ai failli annuler la séance mais Delphine, très optimiste, a suggéré une ambiance londonienne.

Portraits entre amis à Lille

Pellicule Fuji X-TRA 400

Nous nous sommes rendus dans le centre de Lille un dimanche matin et nous avons choisi la seule cabine téléphonique rouge typique de la Grande-Bretagne. On est en plein cliché mais c’était rigolo. Nous n’avions pas d’accessoire. Ce n’était donc pas évident de retranscrire le véritable style rockabilly sans les blousons de cuir noir, la coiffure « banane » et sans la fameuse Hot-rod. Mais l’idée était là, l’enthousiasme aussi. Quant à l’ambiance de Londres des années 60 / 70, il fallait une bonne dose d’imagination.

Lire la suite

Amélie et Mehdi – Portrait de couple – Kodak Portra 160

Couple sur le point de se dire oui devant monsieur le maire et à l'église - Douai Photographies offertes avant mariage Kodak Portra 160 - 2

Amélie et Mehdi vont se marier. Nous serons deux photographes à couvrir le mariage. C’est un ami qui assurera le reportage photo tandis que je m’occuperai des portraits des mariés et de la famille. Les rôles sont bien répartis et nous nous connaissons bien, donc tout devrait bien se dérouler.  Lire la suite

Portraits couleur argentique à Lens, Béthune et Arras

Portrait de femme Lille argentique

Si vous êtes de la région de Lens, Béthune ou Arras et si une séance photo en couleur argentique vous intéresse, je suis à votre disposition à partir du 25 avril. Que vous soyez sénior, un jeune couple ou une famille avec enfants, je réalise vos portraits en extérieur ou à votre domicile.

Souvenirs sur négatifs couleurs

Scan bande negatif fuji superia 200

C’est fou la quantité de souvenirs que l’on peut accumuler ! Les négatifs couleur de la pleine époque argentique oubliés dans des boîtes à chaussures refont surface des années après. Sur la table lumineuse, on redécouvre nos vies d’avant avec une pointe de nostalgie.

Lire la suite