Apprendre à photographier dans la rue avec un reflex argentique

Je reçois de plus en plus de demandes de photographes qui souhaitent apprendre à photographier dans la rue avec un appareil photo argentique. J’ai donc décidé de mettre en place une initiation à la prise de vue en argentique dans les rues de Lille.

Initiation à la prise de vue en argentique dans les rues de Lille

Apprendre à photographier dans la rue avec un 24×36 argentique n’est pas plus compliqué qu’avec un appareil photo numérique. Bien sûr, vous ne verrez pas le résultat immédiatement et cela demande quelques précautions. Mais grâce à deux ou trois principes de base, le photographe débutant sera capable de gérer la lumière et de pratiquer la photo de rue sans se compliquer la vie.

Le nombre maximum de participants est de trois personnes.

Déroulement de la formation

La formation commence par quelques explications techniques et un rapide debriefing sur les pellicules argentiques autour d’un café. Ensuite nous partons dans les rues de Lille nous exercer à la prise de vue. Vous verrez quels réglages choisir en photographie de rue et apprendrez à repérer les situations intéressantes en noir et blanc argentique.

Le cours dure 1H30 et a lieu le dimanche matin à partir de 10H00

Je partagerai avec vous ma méthode pour exposer juste et gérer les contrastes de lumière. Je vous montrerai aussi comment assurer une bonne mise au point rapidement.

Le matériel photo argentique

Il n’y a pas un équipement meilleur qu’un autre pour pratiquer la photo argentique dans la rue. Le minimum requis est un reflex 24×36 à objectifs interchangeables ou non. À partir du moment où vous pouvez régler l’ouverture et la vitesse, le reste compte peu. Que vous ayez une seule focale fixe, un zoom 28-70, un boîtier entièrement mécanique ou un reflex argentique pro, peu importe, la méthode de travail sera la même.

Un Canon AE1, un Minolta XG1 ou un Olympus OM2n feront l’affaire tout comme les reflex argentiques avec autofocus comme les Canon EOS 300, les Nikon F80, F801. Si vous ne possédez pas d’appareil photo argentique, je vous mettrai à disposition un 24×36 Olympus ou Pentax. Les compacts et APS ne sont pas adaptés à ce genre de formation. Nous parlerons exposition et réglages manuels.

  • Je fournis une pellicule noir et blanc de 36 poses
  • Je prends en charge le développement et la numérisation du film
  • Vous recevez un compte par mail avec les scans de vos photos

Tarif de la formation

Le prix de ce cours photo est de 90 €. Le paiement doit être réalisé par Paypal au plus tard 48 heures avant la date du cours photo.

Réservez votre initiation à la photo argentique dans la rue :

Photos de mariage au 35 mm

Le 35 mm passe partout. Cet objectif est pour beaucoup de photographes de mariages un outil incontournable. Réaliser des photos mariage au 35 mm devient une évidence quand on l’a testé toute une journée de reportage. Que ce soit pendant les préparatifs, les cérémonies, les photos de groupes, le vin d’honneur ou la soirée, cette focale fixe convient à toutes les situations.

Poursuivre la lecture de « Photos de mariage au 35 mm »

Photographier à F1.4 grâce aux filtres gris neutres

Beaucoup de photographes doivent apprécier l’arrivée de l’hiver et des journées sombres. Ils vont pouvoir photographier à pleine ouverture même en milieu de journée. Trop de soleil freine la prise de vue à F1.4, surtout si la vitesse de l’appareil est plafonnée au 1/4000. C’est encore pire pour les photographes argentiques bloqués par le 1/1000 imposé par leur 24 x 36. Mais il ne faut pas attendre les après-midi d’hiver pour photographier à F1.4. Grâce aux filtres gris neutres, il est possible de faire tomber la vitesse en deçà des limites du boîtier.

Photographier à F1.4 grâce aux filtres gris neutres

J’ai pris cet exemple de photo à F1,4 avec un reflex amateur. L’image est très claire et pour cause, la vitesse aurait dû dépasser le 1/4000 à 100 ISO. En plaçant un filtre gris neutre devant l’objectif, l’intensité de lumière est largement diminuée. La vitesse proposée par le boîtier est retombée en dessous du 1/4000 offrant une exposition correcte à F1.4. Ici, j’ai utilisé un filtre Gobe ND64 préconisé pour les temps de pose prolongés en photographie de paysage mais un filtre gris neutre ND8 aurait suffit. J’équipe tous mes objectifs avec la marque Hoya, soit pour protéger la lentille frontale avec des filtres UV ou Protector, soit des filtres gris neutres pour diminuer la quantité de lumière qui arrive sur le film ( ou le capteur ).

Filtre gris neutre Gobe pour objectifs photo
Photographier à F1.4 grâce aux filtres gris neutres

Personnellement, je n’aurais jamais pris cette photo à F1.4. Mais à force d’entendre les photographes amateurs se plaindre des limites de leur APN, je voulais faire ce rappel simple qui ne coûte pas très cher. Le filtre gris neutre est une solution pour les photographes qui ne jurent que par le bokeh et les effets de flous. La pleine ouverture se justifie à mon sens quand la luminosité est trop faible ou quand on souhaite mettre en valeur un détail, comme le regard d’une mariée par exemple.

Cours photo individuel Lille métropole

Quelle pellicule pour mon Olympus ?

Olympus OM2n et Kodak 400TX

Les Olympus OM10 ou OM2n acceptent toutes les pellicules 35 mm. En fait, on peut charger un boîtier Olympus avec ce que l’on aime : pellicules couleur pro, pellicules grand public, films de la marque lomography, films noir et blanc. Sur les vieux boîtiers, le codage DX n’existe pas. Le réglage de la sensibilité ne se règle pas automatiquement comme sur un EOS 30v par exemple. La sensibilité doit être choisie par le photographe. C’est une habitude à prendre quand on débute en argentique. Je vous rassure, il m’arrive aussi d’oublier cette étape, même après 30 ans de pratique, un peu la faute aux reflex argentiques modernes.

Les pellicules pour mon Olympus OM2n

Quand je n’ai pas de projet photographique en particulier, j’aime beaucoup emporter un Olympus 24×36. Les photos prises au hasard dans la rue ou sur un événement le sont avec de l’AGFA APX 100 par beau temps, de la Kodak 400TX par temps gris ou alors en couleur avec des Kodak Ultramax, Kodak Gold et Fuji X-Tra. Les projets sérieux sont réalisés avec les boîtiers pros dotés d’un Autofocus. En fait, je m’adapte à la luminosité ambiante. Une pellicule 100 ISO quand le soleil cogne, une 200 ISO pour les lumières douces et 400 / 800 ISO lorsque le ciel est obscurci par les nuages. En début de soirée, je passe alors à 1600 ISO, voire 3200 à la tombée de la nuit.

Olympus OM-2000 – Kodak Colorplus 200

Le problème avec un Olympus OM10 ou un OM2n, et c’est valable aussi avec les autres formats d’appareils photo, c’est la limitation de la vitesse d’obturation. Avec ce genre de matériel photo, on reste bloqué au 1/1000. Les adeptes de la pleine ouverture se sentent frustrés quand il s’agit de photographier en plein jour. Même avec une pellicule de 100 ISO, il sera difficile d’ouvrir le diaphragme à F1,8 par exemple. En plein jour, la vitesse grimpe bien au delà du 1/4000. J’aimais beaucoup le petit Olympus OM 2000 que j’ai revendu et je me demande bien pourquoi. Celui-ci monte au 1/2000. Cela peut parfois être utile.

OlympusOM-2000 – Ilford HP5

Comment contourner cette limitation de vitesse ?

C’est la question que l’on me pose encore et encore. Mes photos sont complètement surexposées quand je shoote de la Kodak Gold 200 à F2,8. J’ai un Olympus OM10 et un 50 mm. Que puis-je faire ? Une pellicule de très faible sensibilité pourrait aider à faire chuter la vitesse suffisamment pour continuer à profiter des beaux flous d’arrière-plan dont rêvent les amateurs. Malheureusement, le choix en ISO faible est trop restreint et je doute fort que tout le monde ait envie de se contenter d’une Rollei RPX 25 ou d’une Ilford PAN F de 50 ISO. Alors, comment faire pour continuer à photographier avec une grande ouverture en plein soleil tout en conservant mes pellicules standards préférées ? La solution est simple et la majorité de mes lecteurs l’auront tout de suite devinée : le filtre gris neutre.

En plaçant un filtre gris neutre devant l’objectif, vous limitez la quantité de lumière qui atteint le film. Le filtre gris neutre agit comme un rideau devant une fenêtre. On peut choisir l’intensité en fonction de l’effet recherché. Un Filtre ND8 par exemple fait perdre trois diaphragmes. Autrement dit, on peut espérer photographier à F2,8 en plein jour tout en restant en dessous du 1/1000 fatidique. Le choix d’une pellicule pour votre Olympus ne sera plus un problème.

La question de la vitesse maxi sur nos boîtiers argentiques ne se posait pas vraiment à l’époque. On faisait avec. Sinon, on partait vers des boîtiers comme le Nikon FE2 qui lui monte au 1/4000. Aujourd’hui, c’est une vraie contrainte pour les jeunes photographes.

Changer de pellicule en cours de route

Je lisais sur un article de blog intéressant qui parlait de photographie argentique en général. Cet article agréablement bien écrit pointait du doigt l’inconvénient de l’argentique qui ne permet pas de changer de pellicule en cours de route. Ce qui signifie que l’on ne peut pas changer d’ISO et tant pis pour vous si votre boîtier est chargé en 25 ISO alors que la nuit tombe. A moins de posséder plusieurs boîtiers, vous vous retrouvez coincé. Ce n’est pas totalement vrai.

En fait, tout dépend du matériel. Je suis d’accord, la plupart des boîtiers vous obligent à terminer votre pellicule si vous souhaitez passer à une sensibilité différente ou basculer de la couleur au noir et blanc. Mais certains reflex comme l’EOS 30v par exemple ont une fonction qui prévoit le rembobinage de la pellicule en laissant l’amorce sortie. Vous pouvez à tout moment rembobiner en cours de route pour changer de pellicule et reprendre celle que vous avez stoppée en milieu de bande. C’est l’une des raisons qui me poussent à conserver les trois reflex Canon dotés de cette fonctionnalité bien pratique.

pellicule Kodak P3200 exposée à 1600 ISO
Pellicule Kodak p3200 exposée à 1600 ISO

Pendant les reportages mariages, c’est assez exceptionnel mais il m’arrive de devoir changer de pellicule en cours de route. Je préfère travailler avec deux boîtiers Canon EOS 3, l’un chargé avec une sensibilité convenable en extérieur ( entre 100 et 400 ISO ) et l’autre réglé sur 1600 ISO pour les photos d’intérieur. Cependant, je n’arrive pas toujours au bout du film avant de passer de l’ombre à la lumière. J’appuie sur le bouton qui libère le film et le repositionne en début de course. C’est simple et pratique mais il ne faut surtout pas oublier de noter le nombre de vues déjà exposées sinon vous redémarrez à zéro et le film subira une double exposition. C’est parfois joli mais pas toujours opportun, surtout quand il s’agit de photos de mariages. Du coup, j’ai toujours un feutre dans le sac photo afin de noter le numéro de la dernière vue réalisée.

Pellicule Ilford HP5 exposée à 800 ISO
Exifs Canon 5D et 50 mm F/1.4

Données EXIFS et faible profondeur de champ

Quand les données de prises de vues des appareils photo numériques sont apparues, je trouvais cela amusant et instructif.

Avant l’arrivée du numérique, on ne se rappelait pas précisément des réglages utilisés lors de la prise de vue. On savait à peu près comment telle ou telle photo avait été travaillée mais le doute persistait quand on récupérait les tirages. Aujourd’hui, on connaît exactement tous les paramètres de l’appareil photo au moment du déclenchement. C’est fou !

Comment gérer la faible profondeur de champ avec une focale fixe
Canon EOS 5D + 50 mm F/1.4 – 1/1600 – F/2.8 – 200 ISO

Bien que la technique soit secondaire en photographie, savoir déchiffrer les données EXIFS aide à comprendre comment se forme une faible profondeur de champ par exemple. Dans cette photo de papillon au milieu de fleurs violettes, c’est le choix de l’ouverture à F/2,8 et la faible distance par rapport au sujet qui créé cette faible profondeur de champ et donc les effets de flou. Et plus on se rapprochera du sujet, et plus la zone de netteté sera faible. Si vous retenez juste ce principe, vous pourrez l’appliquer aisément lors de vos sorties photo du week-end. Attention, ce n’est pas péjoratif. Je suis moi-même un photographe du dimanche. Cela va faire sourire les habitués du blog qui ont depuis bien longtemps compris comment fonctionne cette histoire de flou / net mais ce petit rappel est destiné aux personnes qui suivent mes cours photo et qui cherchent des exemples concrets.

Évidemment, il ne faut pas se reposer uniquement sur la technique. Elle est nécessaire pour débuter en photo et savoir quel réglage utiliser dans chaque situation. Par contre, elle devient lassante pour les autres quand il y a répétition sans vraiment de sujet. Une bonne photo se définit aussi par le choix du sujet, la lumière, le cadrage, la composition et l’instant choisi. C’est à mon sens plus difficile de savoir bien se placer et de créer rapidement un cadre intéressant en plein action. Je pense surtout aux reportages photos. L’aspect technique s’acquiert assez vite. Quelques heures d’entraînement par mois sur une notion précise suffit à avancer dans la pratique de la photo.

En résumé, jetez un œil à vos propres EXIFS. Elles peuvent vous fournir de précieuses informations sur ce qui fonctionne ou pas.

Quel objectif choisir pour une cérémonie religieuse ?

Le choix délicat de l’optique lors d’une cérémonie religieuse

Je fais l’impasse sur les qualités intrinsèques de tel ou tel objectif. Les aspects techniques seront mieux expliqués par les spécialistes de l’électronique que moi. Ce qui m’intéresse, c’est le côté pratique du matériel utilisé. Choisir un bon objectif pour couvrir la cérémonie religieuse est primordial mais le type d’objectif, focale fixe ou zoom, doit correspondre à vos habitudes et à vos goûts. Il ne faut pas vouloir imiter les autres photographes. N’achetez pas un 24 mm si vous avez peur de vous rapprocher. Cette focale fixe ne servira qu’aux plans larges et ne vous permettra pas de réaliser des cadrages serrés. De même, évitez les gros zooms si vous n’avez pas l’habitude de supporter le poids conséquent d’un 70-200 pendant toute une cérémonie religieuse.

Quel objectif choisir pour une cérémonie religieuse ?

Les derniers boîtiers conçus pour un public amateur expérimenté comme le Canon EOS 80D sont taillés pour répondre aux situations délicates en basse lumière. Même le petit Canon EOS 800D s’en sortira allègrement. Ce qu’il vous faudra surtout, c’est un objectif plus sérieux que le zoom de base proposé en kit et offrant une grande ouverture. De manière générale, il est préférable d’investir dans un objectif plutôt que dans un nouveau boîtier. Le 17-55 F2.8 sera bien plus efficace dans une église que le zoom de base sur un reflex semi-professionnel.

ISO élevés et grande ouverture pour les photos de cérémonies religieuses

Par contre, il est important de connaître les forces et faiblesses de son matériel. Si l’objectif que vous possédez n’est pas suffisamment lumineux ou si la mise au point est difficile dans les endroits sombres, il faudra en être conscient et trouver une astuce pour pallier aux problèmes rencontrés. Auparavant, je possédais le Tamron 28-75 F2.8, une belle optique qui délivrait des images de qualité sur mes vieux APSC et aussi le 5D Mark I. J’adorais ce petit zoom trans-standard mais sa lenteur me causait des soucis au moment de l’entrée des mariés. Le mode AI Servo qui permet de suivre le sujet en mouvement ne convenait pas à ce Tamron presque toujours en retard. Il fallait effectuer une mise au point sur un sujet fixe et attendre que la mariée arrive au niveau de la zone choisie. Ce n’est pas l’idéal. Certains diront, l’idéal vous le trouverez dans un 24-70 F2.8. Je suis d’accord mais bonjour la facture ! Tous les photographes amateurs ne peuvent se permettre de débourser 1700 euros juste pour un seul objectif.

Luminosité dans une église quel objectif choisir ? Focale fixe ou zoom ?

Les limites du matériel photo dans une église

Photographier une cérémonie religieuse dans une église sombre impose très souvent l’utilisation d’optiques ouvrant à F2.8 minimum. Les zooms 18-55 livrés dans le kit Canon ou Nikon seront à la peine à l’intérieur. On peut compter sur les performances ISO de son boîtier mais au-dessus d’un certain seuil, l’image se dégrade rapidement. Le fait d’être bloqué à une ouverture de F4.5 par exemple, obligera l’appareil photo à augmenter la sensibilité au-delà du raisonnable, genre 6400 ISO. Et à ce niveau, la qualité d’image sera moins bonne ou vraiment médiocre. En général, lors des cérémonies religieuses, je suis amené à travailler entre 1600 et 3200 ISO avec le 5D Mark III et le 6D. Quand la mariée remonte l’allée centrale, je m’arrange pour obtenir une vitesse minimale de 1/125 voire 1/160 sinon le flou est garanti. L’ouverture se situe entre F2.5 et F3.5 la plupart du temps. Il est vraiment rare que l’on puisse fermer le diaphragme à F5.6. Je précise tout de même que le flash est proscrit pendant la cérémonie. Un photographe amateur qui se voit confier la couverture d’un mariage doit connaître les limites de son matériel photo dans une église. Si après quelques tests bien avant le jour du mariage, vous vous rendez compte que l’objectif ne suit pas, il faudra penser à louer un zoom pro ou vous faire prêter une focale fixe.

Entrée de la mariée au 35 mm la focale fixe idéale dans une église

Le choix du 35 mm F2 IS de chez Canon

Le 35 mm offre un champ de vision qui me plaît beaucoup en reportage photo. Cette focale polyvalente permet de travailler aussi le portrait sans déformation exagérée. Chacun a ses propres préférences. Moi, je ne suis pas un adepte de l’ultra grand angle sur un 24 x 36. Je n’ai pas choisi l’objectif le plus performant mais ce Canon EF 35 mm F2 IS me convient très bien en reportage mariage. Il est aussi très utile dans les espaces confinés et lors des préparatifs de la mariée. Il n’y a pas encore si longtemps, ce Canon était constamment vissé sur le 5D MK II.

Le choix du 35 mm F2 IS de chez Canon pour photographier une cérémonie de mariage

Le 35 mm F2 IS est réactif et ouvre suffisamment grand pour photographier en basse lumière sans devoir pousser la sensibilité du boîtier dans les extrêmes. Il est stabilisé, c’est un plus dans certains cas. Cependant, la stabilisation me sert très peu en reportage. Elle n’empêchera pas le flou en vitesses lentes lorsque le sujet bouge. Si le marié tourne la tête vers son témoin, au 1/60 de seconde, l’image sera flou. Celles et ceux équipés d’un APS-C peuvent se tourner vers son homologue en 28 mm IS. Avec la conversion due au capteur plus petit, l’objectif devient un 44/45 mm.

échange des alliances au 35 mm F2 IS Canon

Couvrir la cérémonie avec deux objectifs

Le gros avantage du zoom trans-standard comme le 24-70 est de pouvoir faire varier les images et de cadrer un peu plus serré les mariés quand on souhaite mettre en évidence une émotion. Mais comme tout objectif, le 24-70 a ses limites. En fonction de la configuration des lieux, le 70 mm est souvent un peu court. Parfois, je dois me placer très loin pour ne pas gêner le bon déroulement de la cérémonie. Le seul outil qui me sauve dans ce cas, c’est le 70-200. Un second boîtier équipé d’une plus longue focale ou d’un télé-objectif s’avère indispensable. Doubler l’équipement est d’ailleurs largement recommandé aux photographes professionnels mais vous pouvez vous aussi vous organiser de la même manière. Vous irez plus vite en n’étant pas obligé(e) de changer d’objectif en cours de route et pourrez rendre le reportage plus attrayant. Ainsi, il est possible de créer des combinaisons d’objectifs intéressantes et pertinentes : le 35 mm et le 85 mm, par exemple, représentent une bonne combinaison.

photo ISO élevés dans une église reportage photo mariage avec quel objectif ?

Personnellement, je travaille avec d’un côté le 35 mm et de l’autre le 70-200. Je fonctionne de cette manière depuis quelques années et j’aurais du mal à en changer. Mais cela ne signifie pas que j’ai raison et que mon organisation vous conviendra. Vous devez trouver un mode de fonctionnement qui vous est propre. Nous sommes en pleine saison des mariages. N’attendez pas le dernier moment pour tester un objectif ou une combinaison d’objectifs. Allez dans l’église la plus proche de chez vous et placez-vous en condition réelle en demandant à un proche de jouer le rôle du marié ou de la mariée. Sinon, je vous souhaite de très bonnes vacances.

Photographe mariage dans les Hauts de France : www.fredlaurent.com

Preset Lightroom pour Canon 6D

Les couleurs d’origine de votre Canon EOS 6D ne vous plaisent pas ?

Je ne suis pas toujours satisfait du rendu des couleurs de mon canon 6D. Je les trouve parfois trop vives ou trop saturées. Je me suis donc créé un Preset Lightroom spécifiquement pour ajuster les couleurs du 6D à mon goût. Il est appliqué systématiquement à l’importation des photos. Les seuls changements à appliquer photo par photo sont l’exposition, les contrastes et la balance des blancs.

Poursuivre la lecture de « Preset Lightroom pour Canon 6D »
Cours photo individuel effet de flou

Effets de flous

SIGMA 50 mm ART à F/1,4

Je me rappelle avec beaucoup d’amusement ce que disait Raghu Rai à sa fille dans une vidéo les montrant tous deux en train de photographier. Le célèbre photographe de l’agence Magnum ne comprenait pas pourquoi elle cherchait systématiquement les effets de flou. Ce qui se passe derrière le sujet est tout aussi important que le premier plan voire plus. Le sujet doit impérativement être pris dans son contexte. Flouter l’arrière-plan n’a aucun sens selon lui. Le point de vue de Raghu Rai est facile à comprendre puisqu’il photographie l’humain dans son environnement. L’intérêt de ses images ne se trouve pas dans les effets de manche mais dans une composition choisie à un moment précis. C’est ce que vous diront les photographes de rue.

Poursuivre la lecture de « Effets de flous »

Cours photo : comment exposer dans des conditions de lumière difficiles ?

Que ce soit en photographie de paysage ou de portrait, vous êtes régulièrement confrontés à des conditions de lumières difficiles. Une image trop claire ou trop sombre altère les couleurs et laisse parfois peu de place aux corrections logicielles. Une photo bien exposée à contrario offrira une multitude de possibilités de retouches. Si l’équilibre des lumières est correct, retravailler une photo en post-production devient un régal.

Apprendre à faire de belles photos à Lille. cours photo individuel à Lille et environs

Comment peut-on alors gérer l’exposition ? Comment régler l’appareil photo afin de capter les belles lumières malgré les ombres ou les contre-jours ?

Les reflex et hybrides d’aujourd’hui sont armés pour faire face à presque toutes les situations. Le reste, c’est le photographe qui devra faire des choix. Par exemple, respecter les belles lumières, c’est aussi parfois sacrifier le ombres jusqu’à les rendre complètement noires. Il faudra aussi savoir exposer judicieusement si on veut obtenir une image High-Key ou un clair-obscur. D’où l’importance de connaître les techniques d’exposition.

Il n’existe pas une seule et bonne manière d’exposer. Les méthodes peuvent varier. Le résultat dépendra de votre sensibilité et de vos goûts en termes de lumières. Savoir apprécier la lumière représente déjà un atout dans la réussite de vos photos.

Pendant le cours photo, je vous donnerai les outils qui vous permettront d’obtenir le style d’image que vous attendez. Les trois heures sont consacrées aux techniques de prise de vue. L’ensemble des fonctionnalités de votre reflex est expliqué simplement.

Cours photo chez vous. Les réglages de votre reflex numérique expliqués. Déplacement à domicile Lille métropole.