Utilisation du Flash Yongnuo YN560 IV en déporté

portrait de cinema

Avec le Flash Yongnuo YN560 IV utilisé en déporté, on peut modifier la lumière facilement

La lumière en hiver n’est pas toujours propice à la photographie de portrait. Un flash, même basique, peut modifier l’ambiance et même améliorer l’image. Seulement, il ne convient pas à toutes les situations, surtout quand il est utilisé de manière frontale. Le point positif : il est possible de commander un flash cobra à distance très simplement et donc de le placer à l’endroit voulu. Ici, j’ai positionné un Flash Yongnuo YN560 IV sur la droite de mon modèle. La lumière bien qu’artificielle crée du volume sur mon sujet et met en relief son regard tout en évitant l’ombre du chapeau. La communication entre le flash et le boîtier a été réalisée à l’aide d’un transmetteur récepteur Yongnuo RF 603 II. Le flash est ainsi utilisé de manière déportée, hors du sabot du boîtier.  Lire la suite

Vous allez aimer la photographie argentique avec la Kodak Gold

Outside Kodak gold

Ne jetez pas vos pellicules !

Je suis certain qu’il reste encore des pellicules photo non utilisées dans les vieux sacs photo des parents ou des amis. Si vous tombez sur une pellicule Kodak Gold, surtout ne la jetez pas. Elle vous servira un jour ou l’autre quand vous aurez envie de faire de la photo autrement. Faites-vous prêter un boîtier argentique, même un petit compact autofocus Canon Prima ou un Minolta Riva Zoom. Le grain dans une photo argentique contraste avec l’aspect lisse du numérique. Vos images auront un aspect tout aussi vintage qu’avec un produit de la gamme Lomography. Lire la suite

Développement noir et blanc express – Ilford HP5

Encore une pellicule développée en retard. En principe, les films devraient être développés rapidement une fois qu’ils ont été exposés. L’Ilford HP5 est restée dans le noir près de neuf mois avant de passer au bain. Ce n’est pas la première fois que j’oublie un film exposé. Je n’ai jamais rien remarqué de significatif sur les films développés en retard à part sur une vieille pellicule des années 90 oubliée dans un carton. Mais celle-ci avait dû subir des variations de températures et peut-être aussi la chaleur d’un radiateur voisin. Un voile couvrait presque toute la surface de la bande et les densités de gris ont été comme aplanies. A priori, ce n’est pas bien grave même si le délai entre l’exposition et le développement est de plusieurs mois.Théoriquement, il ne faudrait pas trop attendre sous peine de voir la qualité d’image se dégrader mais faut-il rappeler que les films de Vivian Maier ont été développés des dizaines d’années plus tard ?  Lire la suite

Cours photo individuel à Marcq : le portrait avec un reflex Pentax Kr, K-S2 ou K70

En réponse aux demandes récentes : oui, les cours photo individuels concernent aussi le matériel photo Pentax. Oui, je suis présent également à Marcq-en-Barœul comme partout dans le Nord pour vous guider dans l’utilisation de votre reflex numérique. Les photographes débutants en possession d’un appareil Pentax KS2, Kr ou K70 sont donc évidemment les bienvenus. Lire la suite

Tout photographier à F/1.8 ?

_MG_5008

Lorsque l’on découvre les rudiments de la photographie, on commence à prendre goût à la technique. On essaie en particulier les effets de flous / net. Un sujet bien net qui se dégage su un arrière-plan flou, quand l’exercice est maîtrisé, est toujours plaisant. C’est la raison pour laquelle, les objectifs fixes attirent beaucoup de photographes, les experts comme les débutants. Les ouvertures à F/1,4, F/1,8 ou F/2,8 sur un 35 mm, un 50 mm ou un 85 mm favorisent la distinction des plans. Alors au début, on privilégie un peu trop souvent les grandes ouvertures parce que la faible profondeur de champ fait sensation. L’erreur est justement d’en abuser et d’utiliser la méthode à toutes les sauces.  Lire la suite

Tout un reportage photo mariage avec un seul zoom

On me questionne parfois à propos des objectifs adaptés à tel ou tel type de photographie. Récemment, une jeune femme me demandait s’il était possible d’assumer tout un reportage photo mariage avec un seul zoom. Je n’ai pas de réponse toute faite. Les critères à prendre en compte sont différents d’une personne à l’autre. En fonction du budget du photographe, de l’attente des mariés vis à vis de la qualité du travail photographique et de la diversité des images, les réponses peuvent varier. De prime abord, je dirais oui, il est possible de se contenter d’un seul zoom lors d’un mariage. Un photographe amateur chargé de couvrir l’essentiel des cérémonies et de tirer quelques portraits officiels des mariés n’aura pas forcément la possibilité d’investir dans une multitude d’objectifs spécifiques. Il aura surtout besoin d’un bon outil à tout faire.

Le premier zoom pour un boîtier plein format qui me vienne en tête serait le 24-70 F/2.8. Ce genre d’objectif permet d’être opérationnel dans presque toutes les situations : à l’intérieur de l’église, à la mairie, dans le parc et pendant le vin d’honneur. Au-delà de la qualité d’image, l’essentiel dans le choix d’un zoom est que son autofocus soit capable d’accrocher le sujet en toute circonstance. Il n’y a rien de plus rageant et dommageable que de louper les instants cruciaux lors de l’échange des bagues parce que la mise au point a déraillé. Malheureusement, les prix des trans-standards haut de gamme sont très élevés. Lire la suite

Des portraits lumineux grâce au Canon EF 85 mm

Portrait couleurs chaudes femme blonde et blouson noir

Il y a des jours où il faut patienter longtemps avant que le soleil veuille bien pointer son nez. Le photographe ronchonne en observant le ciel. Un flash déporté permet d’obtenir des portraits lumineux mais on n’emporte pas toujours ce qu’il faut sur le terrain. D’autres jours, la luminosité est forte et provoque des contrastes trop marqués sur les visages. L’une des solutions serait de travailler à contre-jour en équilibrant le premier plan et l’arrière plan avec un réflecteur. Encore un accessoire encombrant à trimballer en ville ! Le photographe n’est jamais content.  Lire la suite

Pourquoi passer d’un appareil photo compact à un reflex numérique ?

Apprendre la photo avec un reflex à Valenciennes

Lorsqu’on choisit de passer d’un appareil photo compact à un reflex, c’est pour une bonne raison.

La qualité d’image ne doit pas être le critère principal du choix d’un reflex. Les hybrides, les compacts et les smartphones savent eux aussi faire de belles images. Ce n’est pas une question de qualité d’image mais de liberté. Photographier avec un reflex ouvre des portes sur des possibilités techniques et donc sur la créativité. Le photographe souhaite obtenir le contrôle total de l’appareil, ce qui est difficilement réalisable avec un simple compact. On veut pouvoir fabriquer des images selon nos envies et ne pas dépendre des automatismes du boîtier.

Cours photo individuel portrait Valenciennes

La photographie est plus ludique quand on a le sentiment d’être aux commandes. Une fois que l’on maîtrise les paramètres de prise de vue, on s’éclate. On explore des techniques nouvelles et grâce aux objectifs spécifiques comme les objectifs macro ou les focales fixes lumineuses, on découvre un nouveau monde. On se sent moins bridé et on a envie de repousser ses limites. Si on décide de sauter le pas vers un reflex numérique, c’est pour ces raisons.

Cours photo individuels Valenciennes

De la place dans le frigo pour négatifs sensibles

Pellicule couleur Fuji PRO 400H frigo

Pour répondre à la question de Margaux, je ne stocke plus les films argentiques dans le frigo. Avant, je faisais de la place dans la porte du frigo pour les films inversibles et surtout pendant la période estivale. C’est vrai que l’on conseille de les garder au frais, tout comme chez les revendeurs consciencieux. Encore faut-il avoir un réfrigérateur qui ne génère pas d’humidité. Les films sont très sensibles aux fortes chaleurs mais n’apprécient pas non plus l’humidité. Le stockage des pellicules au frigo est valable si on ne les utilise pas rapidement et si les pièces de votre habitation subissent de fortes variations de températures. Lire la suite

Vous ne trouverez pas la recette d’une bonne photo dans ses Exifs

La recette d’une bonne photo ne se trouve pas dans ses Exifs.

La lecture des informations de prise de vue peut expliquer certaines choses mais ne constitue pas la seule piste pour arriver à reproduire une bonne photo. Le journal régional de La Voix du Nord publie quotidiennement une photo d’amateurs passionnés. Les explications liées à la photo et les EXIFS qui l’accompagnent intéressent bon nombre de personnes. Evidemment, ces informations sont intéressantes pour le photographe débutant parce qu’elles peuvent exprimer les intentions du photographe. Une vitesse très élevée à 1/4000 lors d’une compétition de Kitesurf en mer du Nord a tout son sens, tout comme une photo de portrait de couple prise à F3,5 en fin de journée. Mais, il manque tout de même certains critères importants comme la distance par rapport au sujet.

mariage en kodak

Lire la suite