Apprendre à mieux gérer le flash

Le flash n’est pas forcément nécessaire lorsqu’on photographie dans un intérieur plutôt sombre. Parfois, il vaut mieux s’en passer. Personnellement, je ne suis pas fan du petit flash pop-up. L’éclair direct est pour moi toujours trop marqué. Mais je reconnais que dans certaines situations, on ne peut pas faire autrement. Bien souvent, le rendu n’est pas très esthétique et cela manque de naturel. On peut tout de même apprendre à mieux gérer le flash et améliorer ses photos.  Lire la suite

Quelle focale fixe pour Noël ?

Un ami photographe a l’intention de s’offrir un ultra grand-angle à Noël. Il a des vues sur le Samyang 10 mm. Il souhaitait connaître mon avis sur différentes focales fixes qui pourraient convenir à son Canon EOS 7D. L’idée est de remplacer un 17-50 F/2,8 par des objectifs de qualité et donc des focales fixes. Je ne suis pas le meilleur candidat pour parler performances technologiques. Il vaut mieux vous tourner vers les magazines spécialisés. Je ne pense pas qu’il faille raisonner en termes de qualité d’image uniquement quand on choisit un objectif. Je crois que le choix d’une focale fixe, s’il faut en passer par là, doit se faire d’abord en fonction du champ de vision recherché et de la distance que l’on souhaite établir avec son sujet. Par exemple, un très grand angle comme le 10 mm ou 14 mm permet de photographier dans des lieux où l’on a que très peu de recul. Et surtout, il englobe largement l’environnement autour du sujet. Ce genre de focale fixe est très pratique en intérieur mais déforme la réalité avec une image étirée.

modele pin-up Ginie photo couleur

Canon EF 35 mm F2 IS

Le 20 mm me semble plus intéressant sur un Canon APSC puisqu’il se transforme en un 35 mm. Mais c’est ma vision personnelle du cadrage qui s’exprime et le 35 mm n’est pas forcément un choix pertinent pour tous les photographes. Lire la suite

Pellicules couleurs et tour du monde

On me pose beaucoup de questions par rapport aux films argentiques.

Les gens pensent que j’ai réponse à tout sous prétexte que le blog Histoires de photos traite de photographie argentique. Il ne faut pas oublier que je ne suis qu’un utilisateur et pas un expert ès labo. Certes, l’expérience est là. 25 ans de pratique me donnent une toute petite légitimité pour en parler mais je ne peux pas résoudre les problèmes de chacun. Dernièrement, on me demandait quelle pellicule choisir pour un voyage dans je ne sais quel pays latin. Pourquoi faudrait-il avoir une réponse technique à ce genre de problème ? Ne serait-il pas plus judicieux de laisser exprimer ses envies ? Qu’est ce qui compte le plus pour vous : des images propres et réalistes en termes de couleurs ou au contraire un style pictorialiste ? Moi je ne sais pas. Au lieu de chercher des réponses techniques, regardez ce qui vous plaît dans les images des autres, fouillez les groupes Flickr par catégorie de film s’il faut mais n’attendez pas la solution miracle ici. Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est d’expérimenter vous-même plusieurs films à partir d’une sélection de films qui vous plaisent pour leur rendu. De toute manière, il est impératif de faire quelques essais avant de partir pour l’Argentine ou les Philippines. À quoi servent les conseils d’un expert sur le choix d’un film si on n’apprécie pas le résultat ?

quelle-pellicule-couleur-voyage-soleil

C’est vrai, il y a des pellicules plus délicates que d’autres à exposer. C’est vrai aussi qu’il faut pouvoir comprendre l’intérêt des différentes sensibilités. Mais si ce sont celles qui justement vous ont attiré au travers des exemples glanés sur le net, pourquoi se rabattre sur un film dont le rendu vous plaît moyennement ? Ensuite, ces histoires de réciprocité et de filtres, il ne faut pas trop s’en inquiéter. Si on ne pousse pas le négatif dans ses retranchements et si on reste dans une utilisation standard et raisonnable, la question des propriétés physiques ne se pose pas. Je ne pense pas que l’on veuille partir au bout du monde et se prêter à des expérimentations hasardeuses. L’idéal serait, lorsque l’on se prépare à faire le tour du monde muni d’un reflex 24 x 36 et d’un lot de films argentiques, de s’entraîner suffisamment longtemps avant pour pouvoir se faire sa propre idée. Trop de personnes pensent que des conseils avisés suffisent pour assurer le coup et ne font pas l’effort de goûter par eux-mêmes ou de tester le produit. Lire la suite

Apprendre la photo avec un Canon EOS 760D

Ne misez pas seulement sur la technique

Lors des cours photo, je rencontre parfois des photographes débutants qui ne sont pas à l’aise avec les techniques photographiques mais qui ont une réelle sensibilité artistique. Certains connaissent les œuvres des grands photographes et savent apprécier les différents courants de la photographie moderne. Cependant, quand il s’agit de mettre en pratique une technique de prise de vue particulière, ni le manuel d’utilisation du reflex, ni les tutoriels en ligne ne les aident vraiment. À trop galérer avec les réglages de leur reflex numérique, ils se sentent frustrés de ne pas pouvoir exprimer leur créativité. L’aspect technique de la prise de vue même avec un appareil facile à utiliser comme le Canon EOS 760D peut s’avérer être un réel souci.

Heureusement, la technique n’est pas un obstacle majeur. Les rudiments s’acquièrent facilement. Le gros du travail reste une pratique assidue. Ce qu’il faut au préalable, c’est apprendre les bases et comprendre le fonctionnement de votre reflex. Une formation individuelle et personnalisée est préférable aux stages photos de groupes. Les niveaux sont souvent très inégaux entre les stagiaires. Le matériel est très différent d’un photographe à l’autre et les questions des uns ne vous concernent pas forcément. Entendre débattre de bagues d’adaptation macro pour la photo de grenouilles alors si vous êtes venu pour améliorer votre technique  en photo de portrait est une perte de temps et d’argent. Par contre  un cours individuel vous permettra de poser toutes les questions  qui vous semblent essentielles.
élève en formation photo pro 62

Lire la suite

Convertissez vos plus belles photos en noir et blanc

J’ai l’impression que pour beaucoup de photographes, le noir et blanc sert à rattraper des photographies ratées. La photo de la jolie demoiselle d’honneur en train de saisir le bouquet lancé par la mariée aurait pu enrichir le portfolio mariage. Malheureusement, elle est mal exposée, les zones brûlées dénaturent le visage de la chanceuse. Tant pis, on les convertit en noir et blanc. On n’y verra que du feu.

Je trouve dommage de ne pas mettre la couleur et le noir et blanc sur un pied d’égalité. La version monochrome ne devrait pas être considérée comme une sous-catégorie mais comme une valeur ajoutée à votre travail, surtout pour les photographes de mariage ou portraitistes.

Tatoo van et rock

Lire la suite

Objectifs décevants et Kits reflex

faire de beaux portraits en noir et blanc avec quel amtériel

Photographie argentique – Pellicule Kodak Tri-X – Canon EOS 3 – Canon EF 28-105 II USM

Lorsqu’on achète son premier reflex autofocus et que l’on débute en photographie, on s’intéresse davantage au boîtier. On se soucie peu des performances de l’objectif fourni avec l’appareil. Dans l’esprit du photographe lambda, c’est le boîtier qui fait l’image. Pour lui, l’objectif existe dans un seul but : cadrer large ou zoomer sur des sujets éloignés. Les vendeurs de la Fnac ou de Boulanger orientent le client vers les produits phares proposés en kit par les grandes marques. Le photographe débutant se focalise sur les capacités ou les options du boîtier et se ravit d’avoir acheté à bon prix un jeu de zooms répondant à tous les types de photographies : paysage, animalier, sport, portrait… Malheureusement, l’acheteur se retrouve avec un appareil bourré de technologies dont il ne se servira jamais et deux objectifs médiocres. C’est bien dommage.

Lire la suite

Inspiration photo : contre-jour payant

Lorsque vous êtes en panne d’inspiration, pourquoi ne pas travailler votre technique ?

Les bonnes idées de photos n’arrivent pas sur un plateau à chaque fois que vous partez en balade avec l’appareil photo. Vous avez envie de créer de belles images mais les sujets font défaut ou l’inspiration n’est pas de votre côté au moment voulu. Alors pourquoi ne pas en profiter pour vous exercer sur un thème précis comme le contre-jour ?
Travailler la technique soi-même est certainement la meilleur façon de comprendre les principes de base de la photographie. C’est en faisant des erreurs et en les analysant sur son écran d’ordinateur que l’on peut progresser. Choisissez-vous un thème qui vous plaît et exercez-vous. Les photos prises en contre-jour peuvent être un bon moyen de mettre en valeur votre sujet. C’est lorsque les lumières sont difficiles à gérer que les images sont meilleures, à condition de maîtriser la technique.

Lire la suite

La photographie au flash, un vrai casse-tête

_MG_4418-3

J’utilise le flash le moins possible, sauf pour déboucher les ombres quand la lumière est trop forte. Mais lorsque la luminosité ambiante est faible et la qualité de la lumière médiocre, je n’ai pas le choix, je suis bien obligé de recourir au flash. Sans cela, avec un ciel aussi grisâtre, les images seraient fades et mon sujet ne serait pas assez mis en valeur. Dans ce cas, je fais mon maximum pour que l’effet violent de la lumière artificielle ne se voit pas. Ce n’est pas évident. On est souvent trahi par une ombre qui ne devrait pas apparaître.

Lire la suite

Peur de rater vos premières photos de portraits en argentique ?

L’argentique attire les photographes de nu et de lingerie féminine

Les jeunes amateurs de nouvelles tendances ne sont plus les seuls à vouloir griller de la pellicule. Les experts en photographie numérique s’intéressent aussi à la prise de vue argentique, sauf qu’ils ne se contentent pas d’un jouet en plastique et d’un objectif vintage. De nombreux photographes amateurs touchent leur bille et investissent dans du beau matériel pro d’occasion en 24 x 36 et en moyen format. Ces photographes exigeants veulent travailler le portrait sérieusement et faire jeu égal avec les stars des séances boudoirs. Comme moi, vous devez certainement croiser de plus en plus de photographes et artistes en herbe collaborant avec des modèles féminins dans les groupes Facebook, sur Flickr et 500px. Un grand nombre affirme ses talents dans des séances photo plus ou moins déshabillées et plus ou moins réussies. Et dans ce domaine, l’argentique fascine toujours.

Portra 400 modèle femme Mayotte

Pellicule Kodak Portra 400

Des inquiétudes quant à la prise de vue avec un reflex argentique

Certains photographes pourtant à l’aise avec un reflex haut de gamme ont peur de rater leurs premières séances en 24 x 36 argentique. En ce moment, les questions tournent beaucoup autour de l’exposition d’une pellicule couleur. L’impossibilité de voir le résultat immédiatement semble en perturber plus d’un. Si une erreur est répétée, toute la pellicule risque d’être bonne pour la poubelle. Pourtant, le principe de fonctionnement entre un reflex numérique et un reflex argentique reste le même. Le but du jeu est simple : choisir un couple ouverture / vitesse adéquat et réaliser une mise au point précise. cela ne va pas plus loin. La seule incertitude peut éventuellement concerner l’efficacité de l’exposition du boîtier mais il n’y a pas lieu d’avoir de craintes quand on maîtrise les principes de base de la photographie.

Portra 160 - 279

Pellicule Kodak Portra 160

Le plus important quand on débute en argentique, c’est de faire simple

Je comprends que la présence d’un écran sur un APN rassure. Mais c’est purement psychologique. Les photographes numériques équipés d’un reflex ou d’un hybride expert qui utilisent les modes PSAM avec aisance pourraient se passer de l’écran arrière. Ils savent choisir une méthode d’exposition, une profondeur de champ, une vitesse, sans avoir besoin de recourir à l’histogramme. Ils devraient donc être capables d’appliquer les mêmes méthodes sur leur appareil argentique, surtout s’il s’agit d’un reflex autofocus comme le Nikon F100 ou le Canon EOS 1V. Et si vraiment, les doutes persistent, ils peuvent faire confiance aux automatismes du boîtier.

Portra - 139

Ceux qui préfèrent prendre la voie du Moyen Format ne doivent pas se compliquer la vie et utiliser un posemètre à main. Si vous avez jeté votre dévolu sur un boîtier 24 x 36 mécanique sans autofocus, vous pourriez par exemple faire vos mesures avec votre numérique au même niveau de sensibilité que votre pellicule. Le plus important quand on débute en argentique, c’est de faire simple. En prenant son temps, en réfléchissant et travaillant sous une lumière douce et peu contrastée, les risques d’erreurs sont minimes.

 

 

Apprendre le portrait avec un Canon 700D, 70D ou 7D

Apprendre le portrait avec un Canon 700D, 70D ou 7D Lille Calais Béthune Douai Lens Arras

L’apprentissage de la photo passe avant l’équipement

Si vos portraits ne vous semblent pas réussis alors que votre reflex Canon est relativement récent, ce n’est pas une question de performance matérielle. Je pense notamment aux possesseurs d’EOS 700D, 760D ou 70D qui m’ont récemment contacté et qui se posent des questions sur la fiabilité de leur reflex. Beaucoup veulent savoir vers quel matériel ils doivent évoluer pour améliorer leurs photos de portraits. Un équipement plus élaboré et donc plus cher peut dans certains cas résoudre certaines difficultés mais ne vous servira à rien si vous n’apprenez pas à l’utiliser correctement. Je fais abstraction des facteurs clés qui feront de votre portrait une belle image, comme la qualité de la lumière, le sujet, le cadre, la composition etc… Je mets de côté l’aspect créatif et artistique de l’image. Certains grands photographes se fichent de la technique. Mais il y a un minimum de connaissances techniques à acquérir en photographie avant de se lancer dans la photo de portrait même s’il ne faut pas être un technicien pour réaliser une bonne photo. Les bases de la photographie sont faciles à comprendre et elles restent valables que vous photographiez avec un Canon 760D ou un 80D ou un 7D.

Lire la suite

Cours photo individuel à Calais et Boulogne : comprendre son reflex numérique

Franck Montreuil 2016 NB LR-4

Un cours photo à domicile pour comprendre les réglages de votre reflex numérique en détail.

Inutile de vous déplacer, je viens à votre rencontre à Calais et Boulogne aussi.

Le cours photo individuel vous apporte des réponses concrètes à toutes vos questions concernant la prise de vue et permet d’améliorer votre technique. Le programme de trois heures en tête à tête offre surtout l’avantage de vous concentrer sur les thèmes qui vous importent le plus ( le portrait, les photos de voyage, les paysages, la photo de nuit …).

C’est réellement un cours individuel. Je m’adapte à vos besoins. Si un aspect technique vous intéresse en particulier, nous pouvons nous concentrer sur ce point.

Évidemment, vous ne deviendrez pas un artiste du jour au lendemain mais vous aurez tous les outils en main afin de progresser rapidement. Une bonne compréhension de la manipulation de votre reflex numérique vous permettra d’aller plus loin dans la créativité.

N’hésitez pas à me contacter.

Plus d’infos sur le cours photo individuel.

 

Après-midi trop pluvieux pour les photos de mariés ?

Rollei Retro 80s - 178

Quelle idée d’organiser une séance photo avant mariage en extérieur un jour aussi pluvieux ! Le mauvais temps ne dérange absolument pas les futurs mariés qui ont prévu vêtements de pluie et parapluie. C’est romantique. Par contre, le matériel du photographe n’apprécie pas l’humidité de la même manière. Quand il pleut, je protège mes appareils le mieux possible. Ils supportent une pluie fine grâce à leur protection tout temps mais ne sont pas étanches pour autant. Le sac photo est indispensable. On sort le reflex juste le temps d’une prise de vue entre deux averses. L’une des solutions consiste à couvrir le matériel d’une housse imperméable. Ce n’est pas forcément pratique à l’usage mais cela permet d’assurer les prises de vues. On trouve ces protections anti-pluie et poussières chez les marchands du web bien connus. À défaut, on peut toujours se rabattre sur le sac plastique transparent.

Chasse au lapin blanc de Pâques

_MG_4554-3

Un filtre polarisant peut aider à déjouer les méfaits des contrastes élevés qui ont tendance à brûler les hautes lumières. Certains reflex font disparaître les détails quand les blancs sont trop lumineux. Le polarisant améliore l’équilibre des contrastes, assombrit le ciel et augmente la saturation des couleurs. C’est une bonne méthode si on souhaite ne pas passer par la case retouche. On peut même se permettre de travailler en Jpeg.

Photographie de rue au 35 mm

Photo de rue - Boulogne sur Mer - Apprendre la street photo

Quand on aime photographier dans la rue, le 35 mm est idéal. Cadrer l’architecture est plus facile qu’avec le 50 mm par exemple. À cette focale, les déformations sont minimes comparées au grand angle. Et de prêt, Il permet d’être plus réactif que le 50 mm qui parfois demande un peu de recul. Si je devais retenir une seule focale pour à la fois pratiquer la photo de rue, partir en voyage et même réaliser du portrait sur le vif, ce serait le 35 mm.

Lille en mars street photo-8

Malheureusement, j’ai abandonné le vieux Canon EF 35 mm sur la baie. C’était une mauvaise idée de le revendre. Il avait pas mal de défauts mais il remplissait bien son travail quand je photographiais dans les rues de Glasgow. En photographie de rue, je peux toujours le remplacer par un zoom Canon 28-105 ou un Tamron 28-75 et rester bloqué sur la focale 35 mm mais il faut avouer que ce n’est pas pareil. Une focale fixe est plus discrète, moins encombrante et souvent plus légère qu’un trans-standard. Le nouveau Canon 35 m F2 IS semble pas mal. Sur le Canon EOS 30v, il serait parfait. Cependant, bien qu’il ait la stabilisation, je le trouve encore un peu cher pour un objectif non professionnel. Et puis, il s’agit seulement de photos de rue.

Lille en mars street photo-7

Le portrait avec un Olympus ?

 

Photographe mariage rétro engagement portraits familles Douai

Et pourquoi pas ? Après-tout, si on ne vise pas la haute définition et une netteté record, un 24×36 Olympus peut faire l’affaire. J’ai tendance à préférer le Canon EOS 3 et les objectifs L de la gamme pro Canon pour le portrait mais les images obtenues avec un Olympus OM1, OM2n ou OM-2000 et un objectif Zuiko fixe ne sont pas moins belles. Elles sont différentes. À la rigueur, c’est plutôt le choix de la pellicule qui va vraiment faire la différence. De même du côté des objectifs, on n’a pas obligatoirement besoin d’une optique de pointe quand il s’agit de portrait. Au contraire, trop de détails croustillants révèlent les défauts et attirent l’attention sur autre chose que la personne. Un objectif qui délivre des images douces reste préférable. Je connais des petits malins équipés en numérique qui tentent de simuler le rendu d’un argentique en atténuant artificiellement une accentuation trop forte due à leur équipement sophistiqué. Évidemment, rien ne vaut la douceur et la précision du moyen format. Mais à défaut, une lentille ancienne reste une bonne solution pour obtenir des images naturellement douces.

Le piège

La question de l’équipement photo, de la nécessité d’acheter toujours plus et toujours mieux fait toujours autant débat sur le net. Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog Histoires de photos. Cette fois, c’est Patrice Cotteau qui nous fait part de ses réflexions.

Il existe en photographie, ce piège, de même que pour les pêcheurs, les chasseurs, les musiciens… Il s’agit bien sûr de l’objet qu’on utilise et à qui on attribue vite tous les défauts quand on le possède et toutes les qualités lorsqu’on ne l’a pas.
L’éventail de matériel photo disponible est pléthorique. C’est normal, ce sont les amateurs qui font vivre les fabricants et il en faut pour tout le monde, dans tous les domaines. Les professionnels eux savent très bien de quel matériel ils ont besoin, et comme ils le coltinent à l’épaule ou sur le dos en plus de l’acheter, ils évitent le surnombre. Par contre, ça fait vivre les revues avec des rubriques d’essais et de comparaisons. Ça entretient « l’amitié » avec les fabricants qui sont en même temps annonceurs dans les journaux… En fait, la seule rubrique qui vaille vraiment serait celle qui permettrait à chacun de « nos chers lecteurs » de se faire une idée objective de ses besoins et de ses affinités afin d’éviter les dépenses quelquefois insensées, irréfléchies ou compulsives. On peut d’ailleurs constater que nombre de professionnels de renom, lorsqu’ils ont le choix et l’indépendance pour le faire, en reviennent aux chambres 4×5“ ou plus, à un Leica tout simple avec un 35 ou un 50 ou encore un numérique bridge pour mener à bien les travaux qu’ils ont choisi de faire. Moralité : le matériel ne fait pas tout, c’est lourd, cher et ça donne l’envie de faire des photos tous azimuts.
Se disperser à vouloir faire ou croire que l’on peut tout faire bien est illusoire. On ne se sert jamais aussi bien d’un 20 mm et d’un 300. On ne fait pas à la fois et aussi bien de la macrophoto et de la photo sportive. Le meilleur moyen pour parvenir à des résultats satisfaisants est de cerner ce qu’on vit le mieux et de s’y investir. L’éparpillement disciplinaire est une erreur et une source de désillusions. Faites ce que vous aimez, vous le ferez bien et ça vous coûtera moins cher. Idem pour les films : sélectionnez un film couleur et un film noir et blanc. Ce que vous ne pourrez pas faire sera fait par d’autres mais au moins vous serez satisfait de ce que vous faites.
Faites simple et amusez-vous.

Patrice Cotteau

Dans la même veine :

https://histoires-de-photos.com/2012/10/29/quel-interet-dacheter-un-objectif-pro/

https://histoires-de-photos.com/2012/11/05/avez-vous-vraiment-besoin-dun-nouveau-reflex/

https://histoires-de-photos.com/2013/04/05/des-photos-de-plage-en-noir-et-blanc-avec-un-vieux-reflex-numerique/

https://histoires-de-photos.com/2014/10/26/la-photographie-pour-la-photographie/

https://histoires-de-photos.com/2014/10/28/nouveaute-argentique-de-luxe/

Mauvaise lumière extérieure et photo d’intérieur

Francky123

Quand la lumière extérieure est désespérément plate, les images risquent d’être pauvres en couleurs et sans relief. Si le but recherché ce sont les couleurs denses, il faudra soit recréer la lumière, soit rester à l’intérieur et profiter des lumières artificielles. Les spécialistes de la photo strobist vous diront qu’il n’y a rien de tel qu’un flash utilisé en déporté afin d’améliorer la qualité de la lumière et renforcer les contrastes. Mais si comme moi, vous n’avez pas constamment un flash dans le sac photo, alors il vous reste la solution du bistrot du coin.

Boîte à lumière géante et portrait au 35 mm argentique

Portrait avec boîte à lumière - Pas de softbox - utilisation d'une baie vitrée comme diffuseur de lumière naturelle - Prise de vue argentique - pellicule Kodak BW400CN

Une softbox à moindre coût.

Lors de cette séance portrait, je n’avais pas de matériel d’éclairage avec moi. À l’intérieur de l’usine désaffectée, la luminosité était devenue trop faible en fin de séance et je voulais terminer la pellicule. Au départ, le soleil s’infiltrait sous forme de faisceaux puissants. Le contraste entre ombre et lumière était intéressant sur le plan esthétique. Puis le ciel s’est assombri progressivement m’obligeant à chercher un minimum de clarté. J’ai donc dû improviser. J’ai demandé à mon modèle de s’installer à proximité de cette grande baie vitrée. La lumière naturelle est facile à gérer. C’est plus simple qu’avec un flash, surtout en argentique. J’ai pu poursuivre la séance photo sans difficulté. Grâce au ciel voilé qui faisait office de diffuseur, la baie vitrée s’est transformée en une boîte à lumière géante.

Pour réaliser ce portrait, j’ai utilisé une pellicule KODAK BW400CN, un reflex canon EOS 3 et le 50 mm F:1,4. La mesure de la lumière a été effectuée et mémorisée sur le visage du modèle côté fenêtre. 

 

Apprendre le portrait avec un Nikon D5200

Le portrait en extérieur avec un Nikon D5200

La question revient régulièrement. Comment réussir un portrait avec tel ou tel appareil photo ? La dernière en date concerne un reflex Nikon D5200. Le principe d’utilisation d’un appareil reflex est quasiment toujours le même. Il faut savoir exposer correctement, faire une mise au point précise ( en choisissant un collimateur par exemple ) et soigner un temps soit peu le cadrage. La technique n’est pas seule composante d’un beau portrait. L’angle esthétique, l’instant choisi et le bon usage de la lumière ambiante ou la lumière artificielle sont essentiels. Je reconnais qu’il faut d’abord apprendre à connaître son appareil et savoir quel réglage utiliser afin de pouvoir s’adapter à toutes les situations.

Coralie modèle portrait Lille Lire la suite

Tous photographes de rue

À chaque fois que je parcours un blog photo tenu par un photographe amateur que je ne connaissais pas, je tombe sur un portfolio dédié à la photographie de rue. Photographier les gens dans les espaces publiques est devenue tendance. Cette pratique s’est même fortement banalisée. Parfois, je suis agréablement surpris mais bien souvent, il n’y a rien à voir. La plupart du temps, le photographe ne cherche ni l’esthétique de la scène ni un sujet qui interpelle, ne donne aucun sens à son image et prend l’affaire comme un défi.

Je ne suis pas là pour donner des leçons car moi-même je me suis engouffré dans la brèche de la « street photography » il y a une quinzaine d’années et je n’ai pas la prétention de croire que mes photos sont au-dessus du lot. Mais je me refuse à considérer la photo de rue comme une compétition dans laquelle il faut montrer son audace au détriment des gens photographiés. Je me pose des questions quant à l’intérêt de voler l’image d’une personne dans la rue si rien n’accroche le regard. Les photos prises parfois très proches semblent nous dire :  » Regardez comment j’ai osé photographier de près ces inconnus sans me faire repérer. » Homme barbu avec parapluie dans la rue accompagné d'une jeune femme habillée retro années 60 - photographie noir et blanc argentique Lille Ilford HP5

Lire la suite

Apprendre à photographier en noir et blanc en quelques heures

A chaque fois que je donne un cours photo, la problématique du noir et blanc avec un reflex numérique revient sur la table. C’est normal, le noir et blanc attire toujours autant les passionnés de photographie. Les nouveaux possesseurs d’un Nikon D3300 ou d’un Canon EOS 760D que j’ai rencontrés récemment aimeraient pouvoir comprendre en quelques heures les subtilités du mode monochrome. Malheureusement, maîtriser le noir et blanc demande un peu plus de temps que le principe de la profondeur de champ par exemple. Lorsque l’on travaille sur les bases de la photographie et sur les réglages d’un reflex, il est difficile de traiter en plus le noir et blanc de façon exhaustive en moins de trois heures.

Lire la suite

Offrez un cours photo individuel à domicile

Avez-vous pensé à offrir un cours photo à un proche passionné de photographie ?

Je propose un cours photo individuel de 3H00 afin d’apprendre à maîtriser votre reflex numérique et à l’utiliser quelle que soit la situation. Ce cours est destiné aux photographes amateurs débutants souhaitant aller plus loin que le tout automatique et faire parler leur créativité. Je me déplace au domicile de la personne en région Nord Pas-de-Calais. En cette fin d’année, il me reste encore quelques disponibilités, alors n’hésitez pas à me contacter.

_MG_3329

Cours photo pour comprendre son reflex numérique et améliorer ses images.

 

Photographier le brouillard : corne de brume

Photographier le brouillard sans point de repère n’est pas évident. Ici, j’ai eu la chance de croiser ce cycliste qui avait mis un pied à terre. Il simulait la corne de brume comme pour dire à la péniche qui arrivait sur le canal de signaler sa présence. La présence de ce personnage justement était la bienvenue car sa silhouette offrait un point d’appui en contraste avec le brouillard. Sans lui, l’image n’avait pas de poids. L’arrière-plan se perd toujours dans une masse informe. Il n’est pas nécessaire de voir tous les détails du premier plan. Une forme sombre en premier plan suffit à donner du corps à l’image.

Lire la suite

Photographier ailleurs

On dit souvent qu’il ne faut pas partir loin pour faire de bonnes photos. C’est vrai. Avec un peu d’imagination, il est possible de créer des images intéressantes à seulement deux pas de chez soi. Vous en avez déjà fait l’expérience en photographiant le même lieu à des heures différentes de la journée, dans des conditions de luminosité variées et avec une météo changeante. Entre un jour de pluie, une matinée brumeuse ou un soir d’été, le même site donnera des images complètement différentes. Mais photographier constamment les mêmes choses peut devenir lassant. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à quitter son environnement quotidien et découvrir des sentiers inconnus, partir à l’aventure.

Lire la suite

L’objectif idéal en portrait ?

Du beau portrait avec un caillou lumineux ou un cul de bouteille.

On peut très bien réaliser des portraits magnifiques en utilisant une optique de rêve à plusieurs milliers d’euros tout comme un objectif bas de gamme bourré de défauts. Tout dépend de l’intention du photographe.

Le tout est de savoir ce que l’on veut : une qualité d’image irréprochable ou tout simplement faire de bonnes photos, même si l’un n’empêche pas l’autre. Parce que la question est là. Si le but recherché est d’améliorer ses photos de portrait, peut-être vaudrait-il mieux dans un premier temps travailler la prise de vue, comprendre la lumière et connaître parfaitement son matériel avant de penser nouvel équipement. Par contre, les photographes ayant acquis de l’expérience et une certaine maîtrise de la lumière, s’ils ressentent le besoin d’aller plus loin sur le plan technique, ils ont tout intérêt à remplacer leur objectif inclu dans le kit par un outil plus spécifique.

Existe-t’il un objectif idéal pour la photo de portrait ?

Portrait choix d'un objectif fixe

Tamron 28-75 XR Di F/2,8

Beaucoup de photographes experts répondront par l’affirmative en donnant comme exemple leur outil préféré acheté à prix d’or. C’est vrai qu’il existe des objectifs superbes, notamment en focales fixes, capables de délivrer des images d’un très haut niveau de précision. Mais est-ce bien nécessaire de dépenser une fortune dans un objectif ?  Lire la suite

Cours photo : le portrait en lumière naturelle

_MG_3528

Les demandes de cours photo concernant le portrait sont de plus en plus fréquentes.

Au départ, les cours photo que je dispensais concernaient surtout le fonctionnement d’un reflex numérique. Aujourd’hui, de plus en plus d’amateurs ressentent le besoin d’améliorer précisément leurs portraits de famille en plus des traditionnelles photos de voyage. Les mamans veulent réaliser de beaux portraits de leur nourrisson un peu comme le ferait un photographe portraitiste pour bébés. Pour cela, il leur manque parfois un peu de connaissances techniques.   Lire la suite

Le mode manuel pour photographe débutant

photographies du Nord 183 tirage mat

Photographier en mode manuel peut vous faire gagner du temps

Le mode manuel est une aide précieuse sur le terrain. Ce mode de prise de vue, considéré à tort par beaucoup comme réservé aux experts, est à la portée de tout le monde et permet d’être plus réactif. Très peu de photographes amateurs osent s’aventurer dans ce mode dit créatif. Pourtant, la manipulation n’est pas compliquée. Même les plus de 50 ans qui ont réellement connu l’argentique ont oublié cette pratique depuis l’apparition du numérique et du tout automatique. Les appareils photos argentiques dépourvus de mode semi-automatique, comme la priorité à l’ouverture, obligent le photographe à apprendre à mesurer la lumière en mode manuel. C’est une bonne méthode pour progresser dans l’apprentissage de la photo et pour bien appréhender la notion d’exposition.

Lire la suite

Le mode noir et blanc sur un reflex Nikon

_MG_2653La question revient systématiquement : le mode noir et blanc sur mon reflex numérique Nikon est-il efficace ?

Je vais répondre à nouveau comme un normand. Tout dépendra des paramétrages choisis dans le menu de votre appareil photo par rapport aux conditions d’éclairage et de la qualité d’exposition. Le mode noir et blanc ne s’applique pas de la même manière à tous les styles de photos. En fonction des situations, votre recette monochrome fonctionnera bien ou ne conviendra absolument pas. Il vaut mieux choisir un paramétrage par type de lumière : éclairage à la bougie, lumière du jour, plein soleil, temps couvert … et ne pas se contenter d’un mode unique pour toutes les prises de vues.

Lire la suite

Vintage photo facile

Diapositive Fuji Sensia - Photographie volant voiture de collection - expo voitures anciennes - photographie vintage et couleurs numérisées - scan alternatif photo slide

Diapo Fuji Sensia 100

Vous aimez les couleurs vintage ? Vous appréciez le rendu des images retravaillées façon old school ? Vous voulez trouver une appli qui imite le style de photo d’avant ? Les solutions logicielles ne sont pas toujours efficaces. On peut obtenir ces couleurs naturellement sur les vieux films argentiques. Il suffit tout simplement de récupérer des pellicules périmées. Les diapos sont plus fragiles que les négatifs mais le résultat est parfois intéressant. Prenez un EOS 300x ou un Nikon F80. Montez un objectif 50 mm et le tour est joué. Facile !

Lire la suite

Débuter en argentique avec un Olympus OM10

IMG_0964
Et pourquoi ne pas commencer la photo argentique avec un Olympus OM10 ?

C’est un boîtier facile à utiliser qui convient parfaitement à ceux qui veulent mettre un pied à l’étrier sans se ruiner. Il est apparu sur le marché en 1979. C’est un appareil solide et endurant. On le trouve à des prix raisonnables sur les sites d’enchères et sur Leboncoin. L’OM10 est en général livré avec son objectif fixe Zuiko 50 mm lumineux avec lequel vous pouvez faire de petites merveilles.

Lire la suite