Photos de famille Ilford HP5

Extrait d’une séance photo en famille réalisée avec de la pellicule Ilford hp5, un Canon eos 3 et le 24-70 F4 L.

Pellicules couleurs pour mon blog WordPress

Kodak Image Pro 100

Je serai bientôt à cours de pellicules couleurs. Les ruptures de stocks frappent à nouveau les boutiques argentiques. Cette fois c’est Kodak qui aurait des difficultés pour approvisionner les revendeurs. J’avais prévu plusieurs projets couleurs pour mon blog WordPress : des portraits serrés au 85 mm avec de la Kodak pro Image, de la photo urbaine au petit matin avec de la Kodak Ultramax ou encore des photos de paysages ruraux colorés et saturés au 28 mm. De quoi alimenter le blog WordPress avec des sujets différents. Il faudra être patient ou se rabattre sur la Fuji Pro 400H.

Poursuivre la lecture de « Pellicules couleurs pour mon blog WordPress »

Autre utilisation de la Rollei RPX 400

Encore de la double exposition au menu des histoires de photos argentiques. Après le billet sur la kentmere exposée deux fois, je remets le couvert avec une pellicule Rollei RPX 400. La pellicule ne m’avait pas vraiment emballé lors du premier test, alors je lui ai trouvé une autre utilisation : la double exposition. L’image en arrière-plan représente le canal de la Lys. Dans les deux premières photos, le canal semble net de part en part. Le diaphragme était fermé entre F11 et F13. Dans la troisième photo, le versant où les arbres se reflètent dans l’eau, tout est flou. Le diaphragme était ouvert à F2,8 avec une mise au point assez proche.

Poursuivre la lecture de « Autre utilisation de la Rollei RPX 400 »

Olympus MJU II couleur

L’Olympus MJU II est actuellement l’un des compacts argentiques les plus convoités. Et dire que j’en avais acheté deux pour 30 euros il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, il est impossible d’en trouver un à moins de 200 euros. J’aurais bien aimé refaire de la couleur avec un MJU II lors des prestations photos. Et pourquoi pas ? Certains prennent bien des polas pendant les mariages, non ?

Poursuivre la lecture de « Olympus MJU II couleur »

Comme un air de déjà vu – Rollei RPX 400

J’avais commencé une série en double exposition argentique. Je continue sur ma lancée. La multi-exposition est bien supportée par la pellicule Rollei RPX 400. Le contraste est très présent. La prochaine fois, je m’attaquerai aux films périmés.

Double exposition argentique à l’aveugle

Je vous avais annoncé la publication des doubles expositions sur Kentmere. Il y a de bonnes et de moins bonnes surprises. Dans la mesure où c’est un test à l’aveugle, je ne m’attendais à rien de précis. Pour rappel, la pellicule a d’abord été remplie d’images quelconques qui devaient juste servir à tapisser le fond. La deuxième prise a eu lieu quelques jours plus tard sur le thème de la photo de rue. La seule chose sur laquelle je n’avais pas de doute, c’était la bonne superposition de la première vue sur la deuxième. Comme je vous l’avais dit la dernière fois, le reflex Canon charge la bobine automatiquement. Il suffisait de présenter le film une seconde fois de manière identique.

Poursuivre la lecture de « Double exposition argentique à l’aveugle »
Photo de couple invité vin d'honneur mariage au 85 mm

Photographie de mariage au 85 mm

Être bien équipé quand on se lance dans la photographie professionnelle est essentiel mais cela ne signifie pas être suréquipé. Il est inutile d’acquérir toutes les focales disponibles. Le pro devra pouvoir compter sur un objectif de qualité, un objectif principal capable de couvrir l’essentiel de ses prises de vues pour commencer. À côté, deux ou trois objectifs complémentaires devraient suffire. Il faut surtout faire les bons choix dès le départ en fonction des besoins du métier. Un reporter photographe travaille certainement plus aisément avec un trans-standard 24-70 alors que le portraitiste choisira plutôt le 50 mm ou le 85 voire le 135 mm comme élément favori.

Personnellement, j’ai toujours beaucoup aimé travailler au 50 mais j’utilise plus fréquemment le 85 mm lors des mariages. C’est surtout vrai pendant les préparatifs et le vin d’honneur. J’adore cette focale car elle permet de ne pas se montrer trop intrusif tout en restant assez proche.

Poursuivre la lecture de « Photographie de mariage au 85 mm »

Défi noir et blanc rétro

Je viens de terminer deux films Kentmere en 100 ISO. J’attends de voir ce que vont donner les développements. Je me suis lancé dans une expérience un peu particulière avec ce film. La totalité de la bande a été exposée une première fois avec des textures et des sujets quelconques mais contrastés. J’ai fait un second passage en choisissant des sujets précis. J’espère qu’il n’y aura pas trop de chevauchement entre la première et la deuxième prise. Normalement non. Le chargement de la pellicule est automatisé sur le Canon EOS30v, il ne devrait pas y avoir trop de décalage. Les vues superposées devraient théoriquement s’aligner à peu près. D’habitude, les surimpressions, je les fais vue par vue et avec parcimonie, comme sur la photo des péniches ci-contre. Cette fois, c’est toute la bande qui a été exposée avant de redémarrer à zéro quelques jours plus tard. Je n’ai donc aucune idée des sujets qui vont apparaître et de quelle manière. On verra bien ce que le hasard me réserve. On en reparlera dimanche prochain.

Poursuivre la lecture de « Défi noir et blanc rétro »

Kodak Portra périmée

Kodak Portra portrait famille

Cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Le shooting famille du week-end dernier a été réalisé avec de la Kodak Portra périmée. Je n’ai pas prêté attention à la date de péremption. D’habitude, je suis vigilent par rapport à ce genre de chose. Du coup, le résultat n’est pas celui escompté. Les couleurs sont fades. Pourtant la date butoir remonte à l’année dernière seulement. On dirait une pellicule vieille de 10 ans.

Poursuivre la lecture de « Kodak Portra périmée »