Photographie urbaine au quotidien

Je ne pense pas reprendre un jour la photographie de rue. La discipline est trop exigeante et onéreuse en argentique. Il faut dérouler des kilomètres de films avant de sortir une image digne de ce nom. Au tarif actuel des pellicules, un appareil numérique compact me semble plus raisonnable. Par contre, j’aime assez l’idée de la photographie urbaine au quotidien en noir et blanc. La pratique est plus accessible en argentique.

J’ai vu les performances du petit Ricoh GR III. Malgré sa médiocre autonomie, c’est un excellent outil pour le photographe de rue. Et en plus, il se glisse dans la poche de la veste. Mes photos ne seraient pas forcément meilleures avec un tel jouet mais pourquoi pas pour mes vieux jours. En attendant, une pellicule Foma et un petit 24×36 argentique me suffisent amplement.

Warneton photographie en noir et blanc argentique - image 24x36 avec une pellicule Fomapan 100 ISO. Canon AE1 et 28mm. Développement lent d'une heure. Photographie argentique en Belgique
Canon AE1 28mm – Fomapan 100 – Stand dev
Péniche à quai sur le canal de Lomme. photographie argentique noir et blanc. Cours photo individuel et en groupes. Sorties thématiques apprendre à photographier en argentique avec un reflex.
Canon AE1 28mm – Fomapan 100 – Stand dev
Photographie urbaine en noir et blanc argentique - Ville de Lomme quartier Euratechnologies. Film Ilford PAN 400. développement argentique Ilfosol 3
Lomme – Nord – Canon AE1 28mm – Ilford Pan 400
Euratechnologies – Lomme Nikon FM2n – Fomapan 100
Nikon FM2n – Fomapan 100
Nikon FM2n – Fomapan 100
Photographie Lomme argentique Nikon FM2n au 50mm. Pellicule Fomapan 100.
Nikon FM2n – Fomapan 100

6 commentaires sur “Photographie urbaine au quotidien

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Fred, … tes vieux jours, allons, allons … et puis la marche c’est bon pour la santé 😉 Le Ricoh GRIII m’ a aussi fait de l’œil à une époque mais je regrette qu’il n’ait pas de viseur intégré, un écran orientable. Finalement, seuls les Fuji 100 (et leurs nombreuses déclinaisons répondent à un moment ou un autre à ce cahier des charges), ou le Fuji X-Pro2 (mieux que le 3) et – moins connu mais excellent – le Lumix DMC-GX9, compact, rapide, précis, avec viseur et écran qui bascule. Ah, j’allais oublier, l’Olympus Pen F (hériter d’une longue tradition, depuis 1959, les Pen arpentent les rues !). Tu trouveras ton compagnon de sortie sans trop de soucis. Et tu nous régaleras de tes N/B expressifs. Mes amitiés

      1. Tu sais, nous avons sans doute le même âge. Et je me suis souvent fait la réflexion que nombre de photographes sont partis à des âges plus que respectables (Sabine Weiss, 97 ans; Willy Ronis, 99 ans; HCB, 96 ans, etc.) et beaucoup ont continué leur passion, à leur rythme … Puis, nous aurons le temps de faire ce que nous voulons et l’âge d’envoyer les em… au diable sans soucis ;-). Mes amitiés.

        1. Merci JP. Je pense très souvent un mon ami Patrice Cotteau, excellent photographe de rue, qui a progressivement perdu la vue et qui aujourd’hui ne peut plus profiter de sa passion pour la photo argentique et de son Leica. J’ai beaucoup de peine pour lui et cela me terrifie.

        2. Oui, je comprends, nous ne sommes pas toujours maître de nos destins. « Carpe diem » disient mes ancêtres, « profite du jour qui passe » et engrangeons tout ce qui nous fait plaisir, ici et maintenant. Bon weekend Fred.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Retour en haut ↑