Pierres tombales, Minolta X700 et Fomapan 100

Toutes celles et ceux qui se passionnent un tant soit peu pour la photographie argentique ont entendu parler ou utilisé un Minolta X700. C’était un reflex autrefois populaire qui aujourd’hui encore intéresse les amateurs parce qu’il est complet, facile à utiliser et performant. J’ai ce Minolta X700 en ma possession depuis plusieurs semaines et je le trouve tout aussi efficace que le Nikon FM2n. Son objectif de 50 mm F1,7 donne des images très détaillées. J’ai rempli une pellicule Fomapan 100 avec des photos de pierres tombales anciennes. Il y avait une belle lumière mais j’ai voulu pousser la pellicule à 400 ISO pour voir comment réagissait le film, sachant que celui-ci peut être sous-exposé de deux valeurs sans incidence. Le développement a été réalisé avec de l’Ilfosol 3. Je suis très satisfait du rendu. Les contrastes sont beaux et les hautes lumières ne sont pas grillées.

On m’avait confié ce petit reflex pour que je le mette en vente sur le blog Histoires de photos mais je le trouve très attachant. J’ai envie de le garder. Il est dans un état incroyablement neuf. Il faut dire que la personne en avait pris soin. Le seul petit bémol, c’est le compteur de vues qui démarre à la vue numéro 14. Je ne sais pas pourquoi cela s’est produit ni comment y remédier. Mis à part ce petit inconvénient, il est très agréable à utiliser. Le niveau de netteté de la focale fixe est vraiment très bon. J’ai déjà fait 3 films avec cet appareil. L’exposition est juste, il n’y a pas de fuite de lumière. Tout va bien. J’ai envie de poursuivre les tests avec ce charmant petit boîtier, pendant encore un certain temps. J’ai d’ailleurs quelques idées de photos urbaines en noir et blanc.

La pellicule Fomapan 100 a donc été exposée comme s’il s’agissait d’une 400 ISO sans pour autant compenser le temps de développement. L’Ilfosol 3 a su préserver la finesse du grain de la 100 ISO. C’est une opération que je compte bien renouveler à 400 et 200 ISO. Le Minolta X700 a du pain sur la planche car je viens de reprendre un lot de 10 pellicules. Le boîtier pourrait lui aussi devenir un outil d’apprentissage de la photo argentique pour les photographes amateurs souhaitant suivre un cours photo dans les rues de Lille avec moi.

Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Dark photo noir et blanc argentique. Noirs intenses pellicule Fomapan 100 exposée à 400 ISO. Film argentique 135 pour le Minolta X700.
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Contrastes élevés film Fomapan 100 exposé à 400 ISO. Blog photo argentique Lille. Développement en cuve avec Ilford Ilfosol 3. Prise de vue au Minolta X700 et MD 50 mm F1.7
Tests argentiques reflex Minolta X700 et 50 mm F1.7 pellicule noir et blanc Fomapan 100 ISO. Traitement poussé développement Ilfosol 3. Développement en cuve. Cours photo argentique à Lille.
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO
Minolta X700 + 50mm F1.7 – Fomapan 100 à 400 ISO

15 commentaires sur « Pierres tombales, Minolta X700 et Fomapan 100 »

  1. Bonjour Fred, alors dans la trilogie des appareils super sympas de cette époque, le Canon A-1, le Minolta X700 et le Fujica AX-5, qu proposaient tous les mêmes caractéristiques et les mêmes performances. Du bon et beau matériel qui donne encore aujourd’hui plein de plaisir et d’envie de découvrir l’argentique. Gardes-le 😉

    1. Bonjour Jean-Pascal. Je reconnais que le X700 est pratique en balade. Il ne pèse rien. J’ai déjà le Canon AE1. Cela ferait encore un boîtier de plus. À vrai dire, j’aurais davantage besoin de revendre un max d’appareils.

      1. hihihi… alors achète un Fuji AX-5, c’est le plus léger et petit de la bande ! Tu le sais, j’aime beaucoup ton idée d’apprendre « sur place » les subtilités de la photo argentique, mais il me semble que tout le monde n’a pas encore franchit le pas d’acheter un appareil pour le faire. Donc, quant tu penses à prêter ton AE-1, tu réponds à cette demande. Mais ne serait-il pas intéressant d’investir dans quelques boitiers « de base » (style Praktica) pour inciter les curieux à faire le pas ? Quitte à leur vendre l’appareil ensuite ? Mais se sont encore de frais et ils ne se justifieraient que si tu as une grande demande … Mes amitiés.

        1. Oui, c’est une bonne idée JP. Pouvoir choisir un modèle à essayer, c’est intelligent. Il faut le voir comme un investissement. Les candidats ne se bousculent pas pour l’instant. Je donne régulièrement des cours de pratique photo en numérique mais trop peu en argentique. Mais tu as peut-être raison. Si le catalogue d’appareils photo argentiques était plus large, cela intéresserait plus de monde.

  2. Bonjour, effectivement le Minolta X700 est un excellent appareil et son optique de 50mm est parfait. Pour réussir des images comme celles il faut respecter le lieux ,ce respect transpire des photos que vous nous montrez. Mes amitiés

    1. Bonjour Patrick. Je vous remercie beaucoup. Vous et Jean-Pascal m’avaient convaincu de l’intérêt du X700. Du coup, je pense le conserver pour des sorties improvisées et de la photo légère.

        1. À vrai dire, je veux bien l’emporter en balade mais si je décide de le garder, je ne pense pas l’utiliser lors d’un reportage client. Pour les travaux sérieux, je préfère travailler le Nikon F100 ou l’EOS 3.

  3. Bonjour Fed, je vois que JP te conseil le FUJICA AX-5 par rapport au Minolta X-700. Il a raison au niveau encombrement, le Fujica est plus petit. Mais le Fujica sera plus limité au niveau des objectifs, Si tu aimes les objectifs lumineux, le 50 mm s’arrête à f 1.6 et les grands angles , 35 , 28 ou 24 sont à f 2.8 . Fujica a aussi de bien curieux zooms comme un 43-75.. L’avantage de Minolta est qu’ils ont une vaste gamme d’objectif qui se trouve relativement facilement sur le marché de l’occasion. Quoi qu’il en soit, personnellement, je préfère le Fujica. ( peut-être grâce à une braderie qui m’a permis de m’équiper totalement en quelques minutes pour un tarif tout à fait acceptable )

    1. Bonjour Olivier. Merci pour ces conseils. Je vois que tu es fin connaisseur. Je ne cherche pas à constituer une collection d’appareils photo argentique. Le Canon AE1 et le Minolta X700 servent avant tout à former des apprentis photographes. Jusqu’à présent, les jeunes qui suivent mes cours de photographie argentique ont déjà un appareil. Les demandes de prêt de matériel sont plutôt rares, donc je ne vais pas investir sur ce créneau. Quant au reste de mon équipement argentique, j’en possède trop. Il va falloir réduire la voilure. Les Nikon F100 et FM2n sont venus épauler le Rolleiflex pour assurer les reportages mariages et seances familles. Si éventuellement, je fais évoluer mon matériel photo côté pro, ce sra en Moyen Format. Amicalement.

  4. Bonjour Fred, très bon choix que le moyen format, surtout qu’en occasion, on commence à trouver énormément de matériel. Les pro qui utilisent du 24 x 36 sont surtout les gens qui bougent ( reporter de guerre pas exemple ), d’ailleurs durant la seconde guerre mondiale, les forces américaines avaient un appareil de dotation que personne n’utilisait ( trop lourd, trop encombrant… ). Les petits compacts achetés sur deniers personnels nous ont donné les photos que nous connaissons. Je suis aussi bien d’accord avec toi, on ne peut pas faire collection de tout ce qui existe et surtout pour un pro. Et oui aussi, de plus en plus de jeunes s’équipent en argentique, et pas seulement pour des raisons de coût, mais aussi pour revenir aux fondamentaux de la photo, comme tu l’a écrit, « je fais la photo dans ma tête avant de la prendre ». Je connais quelques jeunes qui ont suivi des cours de photos ( BTS par exemple ) et l’argentique est une étrangeté qu’ils n’abordent que très succinctement. Le résultat est que pour une photo qui sera présentable,il y en a une dizaine que vous ne verrez jamais. L’argentique vous oblige à la sobriété, vous ne pouvez pas rester le doigt appuyé sur le déclencheur. De plus, c’est vous qui devrez bien souvent développer vos photos , alors la facilité du « je fais faire » n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Enfin, la qualité peut être au RDV, le pro utilisera lui aussi une cuve et les mêmes produits, ce qui n’est pas le cas en tirage numérique, je ne connais pas grand monde qui à le même matériel qu’une société de tirage numérique. Je comprends ta démarche concernant l’apprentissage, surtout qu’avec un AE-1 et un X-700, tu as deux appareils avec deux modes différents ( AE : priorité vitesse et TV : priorité ouverture ). Par contre, je ne pense pas que tu puisses proposer avec ces deux boitiers une gamme d’objectif. Quand j’explique l’utilisation d’un appareil à des débutants, j’insiste sur le rôle de la baïonnette.. C’est quand même elle qui a permis à nos appareils de devenir versatiles sans prendre trop de poids ou de volume. Il suffit de montrer la luminosité d’une focale fixe ( 28 mm f:2 par exemple ) par rapport à un zoom ( 28-55 f 4.5 ) pour se rendre compte que nous n’allons pas avoir les même contrastes ni la même netteté lors d’un tirage grand format. Je ne cherche pas à imposer la focale fixe par rapport au zoom, je ne veux que montrer que si les deux objectifs existes c’est parce qu’ils ont des spécificités; Toutes les voitures roulent, mais elles ne vont pas à la même vitesse, n’emportent pas le même nombre de personne et ne pèsent pas toute le même poids. Pour ce qui est des appareils, je suis un peu comme JP, je ne cherche pas les plus cotés ( tu ne trouveras aucun NIKON chez moi et si j’ai un CANON AE-1, c’est la version noire qui ne sort presque jamais de mon armoire ), mais plutôt des appareils moins connus. Le dernier en date est un MAMIYA NC1000 S que JP se fera un plaisir de te présenter… Comme tu pratiques aussi le changement de sensibilité pour tes prises de vue, a quoi sert donc un appareil qui expose juste ? Par contre pouvoir compter sur son appareil après un après-midi dans une voiture au soleil ou après une nuit dans le coffre en hivers, ce n’est pas la même chose. J’ai quelques numériques qui ne me servent qu’à faire des photos pour illustrer les documents ou faire des pièces jointes pour les Email. J’en ai déjà deux qui ne fonctionnent plus correctement. ( Pièces cassées ou électronique défaillante ). et je ne compte pas les remplacer. Celui que j’utilise le plus est un OLYMPUS C-860L, c’est tout dire .

    1. Quand je travaille en argentique sur une commande client, le choix est simple : le 24×36 pour la photo d’action et le Moyen Format pour le portrait posé. Le Rolleiflex prend très peu de place dans le sac photo mais je pense investir dans un 645, j’aime beaucoup ce ratio en portrait. Le Rollei amuse la galerie lors des mariages. Les invités sont intrigués. Sinon, j’ai choisi le Canon AE1 et le Minolta X700 parce que ce sont appareils encore populaires de nos jours et enviés par bon nombre de jeunes photographes. Il y a beaucoup d’autres appareils tout aussi intéressants, voire plus aboutis, comme chez Olympus mais ces deux là sont recherchés. J’aurais pu conserver mon premier Pentax acheté en 1992. Ces deux appareils de prêt sont bien évidemment équipés d’un 50 mm. C’est très formateur. On peut presque tout faire avec. Voilà, c’est tout. Mais si je devais garder un seul appareil de ce genre, ce serait le FM2n.

  5. J’allais oublier, une remarque très juste d’un autre photographe de Lille aussi sur le numérique. Il a fait une petite vidéo sur la pollution liée à l’argentique. Et oui, quand on a fini notre développement, il reste les produits usagés. Un utilisateur d’appareils numériques dirait immédiatement que nous sommes de gros pollueurs Et pourtant, la dématérialisation des photos ( le numérique ) se fait au moyen d’énergie qui est produite en polluant la planète. En effet, quand vous regardez les photos faites par un ami sur son site web qu’il vous a mis en partage, il y a des disques durs qui tournent ( et pas que pendant le visionnage ), il y a un réseau qui achemine les données et cela a aussi un coût.. Vous allez utiliser un ordinateur qui a pollué lors de sa fabrication bien plus que les 300 ml de révélateur usagé…Comme disait ce photographe,  » quand vous regarder une photo numérique, vous polluez « . Et enfin , ce qui me fait bondir à chaque fois, arrêtez de m’envoyer des photos en format très haute définition que je mets plus de 5 minutes à charger pour voir uniquement la dernière bêtise du chien des voisins dans votre jardin. A l’époque de l’argentique, il ne serait venu à l’esprit d’aucun photographe même amateur de faire ce genre de photo. Je connais une personne de ma famille qui a abandonné son appareil argentique au profit d’un numérique.. Comme il n’a acheté que l’appareil et pas les équipements connexes ( ordinateurs, cadres numériques… )… Nous n’avons plus jamais vu ses photos ! Alors quand on me dit que le numérique c’est le partage, cela me fait bien rire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.