Photographie argentique d'un pont contre jour avec une pellicule Kodak TMAX

Sur le pont de Marquette avec le Canon AE1

Pendant le confinement, je faisais une petite marche jusqu’au pont de Marquette. Cela me prenait une heure. Je ne sortais jamais sans un 24×36 et un film noir et blanc. Je viens encore de temps en temps sur ce pont avec le Canon AE1 dans l’idée de fabriquer des images en noir et blanc qui me parlent. Ce pont n’a rien d’exceptionnel, c’est une banale structure en métal mais j’aime bien y faire un tour en passant par le chemin du canal. Il y a parfois des choses intéressantes à mettre dans le cadre.

Dernièrement, j’ai rencontré un vieux monsieur passionné par la peinture, un Américain resté en France depuis trop longtemps selon lui. Il m’a beaucoup parlé de David Hockney et d’impressionnisme. J’avais le Canon AE1 dans les mains. Il fallait que je déclenche malgré le 28 mm vissé dessus. Le 28 mm en photographie urbaine, c’est sympa. Je suis un peu moins fan du grand angle en portrait à cause des déformations. J’ai pris un peu de recul, ajusté la mise au point et déclenché une première fois. J’ai retrouvé ce charmant jeune homme passionnant et cultivé un peu plus loin. J’ai pris d’autres clichés.

Ce jour là, il y avait des photographies anciennes accrochées avec un texte racontant l’histoire des Grands moulins de Paris que l’on peut apercevoir depuis le pont. J’ai adoré. Grâce au 28 mm, j’avais un plan large qui me permettait d’intégrer l’affiche et l’humain dans mon cadre et par la même occasion de jouer au street photographer ( purement anecdotique ). J’ai fermé à F11 pour que l’arrière-plan soit suffisamment net. L’avantage du grand angle est la très grande zone de netteté que l’on peut obtenir à F11, F16, bien plus qu’avec un 50 mm par exemple.

Je suis revenu sur le pont de Marquette un jour de pluie avec le Canon AE1 et une pellicule Fomapan 100. J’ai sorti l’appareil entre deux averses. Il était 15H30 mais il faisait déjà sombre. Les 100 ISO ne suffisaient pas pour figer l’action. L’image tremble un peu. Je n’ai pris qu’une seule photo. Que voulez-vous, c’est l’hiver.

Si vous souhaitez apprendre la prise de vue avec un reflex argentique de manière simple et concrète, contactez-moi. Je propose un workshop le dimanche matin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.