Pellicules noir et blanc et travaux personnels

Retour aux sources

Un jour où l’autre, je sortirai définitivement du numérique. Je pense travailler encore quelques années comme prestataire. Puis, je retournerai aux sources en me consacrant entièrement à la photographie argentique et à des travaux personnels, comme autrefois. Je n’aurai plus besoin du matériel photo numérique dès lors que je ne serai plus obligé de traiter des commandes clients. Les projets personnels laissent le champ libre à la création, chose qui n’est pas vraiment possible en prestation.

Abandonner la photographie numérique au profit de la photographie argentique exemple de photo nocturne en argentique un soir d'hiver avec de la pellicule Kodak

Le procédé idéal pour des travaux personnels

J’ai toujours préféré l’argentique. Pour moi, le processus est plus simple et plus rassurant. C’est le procédé idéal pour la réalisation de mes travaux personnels. Cela peut vous paraître paradoxal mais c’est comme ça. Trop d’années de pratique m’empêchent d’oublier les bonnes vieilles habitudes peut-être. Bien qu’ayant pris le virage du numérique en 2002, j’en ai assez de « ces appareils trop plein de tout« , comme le dit si bien mon ami JP. À vrai dire, je ne me suis jamais attaché à l’un ou l’autre des reflex numériques que j’ai eu en ma possession. J’en ai revendu plusieurs sans remords alors que j’ai longtemps regretté mes petits Olympus. Certains photographes ont pu trouver leur bonheur avec un Fujifilm ou un Ricoh avec lesquels ils ont su développer une méthode de traitement d’image unique qui leur convenait. Pour ma part, les Canon EOS 5D restent des outils de travail interchangeables. Ils servent uniquement à documenter la vie des autres. En argentique, je créé des images pour moi.

Choix entre photographie numérique et argentique noir et blanc de nuit à 3200 ISO projet photo personnel. Exercice de prise de vue nocturne avec une pellicule sensible développement maison.

Avec un boîtier comme le Nikon FM2, je ne suis pas concentré sur les réglages. Les leviers d’action sont au nombre de trois seulement. La vitesse et l’ouverture varient très peu ou prou tout au long d’une séance de prise de vue. La mise au point est calée sur une distance précise et ne bouge plus. Je sais à quoi m’attendre quand je photographie dans le noir avec un pellicule Ilford ou Kodak. Le résultat est sans appel, c’est bon ou mauvais. En numérique, on passe un temps fou à corriger et à retravailler un nombre incroyable de fichiers sans jamais être pleinement satisfait. Les images peuvent être transformées à l’infini et c’est là le piège.

Kodak TMAX P3200 à 3200 ISO exemple de photo de nuit - Matériel photo utilisé : Nikon F100 et 50mm Nikkor et pellicule Kodak

Des pellicules noir et blanc pour photographier le noir

Les pellicules noir et blanc sont comme des bâtons de fusain, des mines de crayons avec lesquelles je peux redessiner le monde qui m’entoure à ma manière. J’adore les noirs de Soulage. J’ai envie de remettre à nouveau en lumière le noir de la nuit. Vous remarquerez que je ne parle pas de nuances de gris mais bien de noirs. Il y a des noirs sals et charbonneux, mais aussi des noirs doux et soyeux. Les journées sombres de l’hiver sont favorables aux noirs intenses. Les films sont très souvent poussés et les vitesses parfois très lentes. Le choix de la pellicule et la méthode de développement sont déterminants. Il faut trouver la recette qui nous convienne et s’y tenir. C’est tout.

6 commentaires sur “Pellicules noir et blanc et travaux personnels

Ajouter un commentaire

  1. Tu sais Fred, j’ai une connaissance, ancien photographe professionnel lui aussi, lassé des mêmes images, qui – avec un peu d’avance sur toi (il est déjà pensionné) – a repris goût à la photographie après sa carrière. Et il se fait plaisir en photographiant ce qui lui plait. Il est resté au numérique, faute d’avoir gardé son matériel, remis avec le commerce mais c’est une autre histoire. Je pense que oui, l’argentique, quand on en maitrise tout le processus, reste une source joie et de plaisir. Et s’il nous ne devait nous rester qu’une chose, c’est ça, la plaisir de faire ce qui nous plait. J’aime aussi beaucoup Pierre Soulage et quand j’ai peint de grands formats en noir, autour de moi ils m’ont demandé si j’avais des idées de la même couleur ! Pauvre d’eux qui ne savent pas regarder la somptuosité d’un beau noir, riche de mille teintes fondues en une seule, la plus profonde et énigmatique. Alors, fais toi plaisir. Mes amitiés.

    1. Bonsoir JP. La retraite, j’y pense parce que je n’en suis plus très loin. Ce qui est sûr c’est que comme toi ou ton ami, je continuerai à photographier juste pour le plaisir d’imprimer des images sur la pellicule. Par rapport au noir de Soulage, je me rends compte que les exemples de photos de nuit publiées ici sont en fait peu représentatives de ce que j’entends par des noirs variés. Mais j’ai en projet de poursuivre la photo nocturne et en intérieur sombre avec différentes émulsions. Dommage que la Tri-X soit aussi chère. Bonne soirée JP.

  2. Bonsoir Fred le photographe
    J’aIme beaucoup lire vos réflexions et vos partages. Mais ce billet est un de ceux qui m’ont le plus punché…Pour moi, à vous lire, on revient à l’essentiel. Il y a longtemps que je recherche comment tirer vers ces noirs profonds avec quelques éclats de lumière. Je me doute que de voir les photos tirées sur papier, ça doit être autre chose. Je n’ai jamais obtenu cela avec mon appareil numérique. Et si je ressortais mon Olympus argentique. J’ai encore quelques Ilfords au frigo… un plus aussi pour les rails et les damiers. Merci de ce partage en cette fin d’année. Très bonne soirée…

    1. Votre commentaire me touche particulièrement. J’avais justement un doute quant au bien fondé de cet article. Je suis immensément heureux que cela puisse vous inciter à ressortir votre Olympus argentique. Il faudra penser à sous exposer légèrement pour retenir les noirs, sinon les images seront grises. N’hésitez pas à partager vos images ici. À bientôt. Fred

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Retour en haut ↑