Débuter en argentique avec un Canon EOS 33

Vous êtes nombreuses et nombreux à avoir débuté la photo avec un APN. Entrer dans la photographie argentique paraît souvent compliqué mais celles et ceux qui ont appris à photographier avec un reflex numérique ne seront pas déstabilisées ( déstabilisés ) face à un Canon EOS argentique. Sur le Canon EOS 33, on retrouve les mêmes fonctionnalités que sur les reflex numériques. Les modes PSAM, la roue codeuse, les trois modes d’exposition standard, la mémorisation de l’exposition ou le mode de suivi AF sont présents sur ce reflex argentique amateur sorti au début des années 2000.

Photo de rue Canon EOS 33

J’ai longtemps utilisé son grand frère le Canon EOS 30 et entamé avec lui une belle complicité en photographie de rue avant de le remplacer par le 30v. Le Canon EOS 33 diffère du 30 uniquement par l’absence du pilotage de l’autofocus avec l’œil. Le Canon EOS 33 permet la multi-exposition et le choix de la sensibilité. Vous pouvez très bien charger un film 400 ISO et placer la sensibilité sur 1600 ou 3200 si vous manquez de lumière. Il faudra juste ne pas oublier de préciser au laboratoire que votre pellicule a été poussée de deux ou trois stops. J’ai fait pas mal de photographies couleur lors de voyages et aussi du noir et blanc. Le résultat est à chaque fois réussi. Ce qui fera la différence ensuite (et c’est valable avec n’importe quel appareil argentique) c’est la qualité de la lentille que vous allez choisir.

Photo de voyage en argentique avec le Canon EOS 33

Ce reflex Canon est agréable à utiliser. Son viseur ne couvre pas les 100% mais reste confortable à l’usage. Un peu plus gros qu’un Cannon AE1, il reste assez modeste en taille. On lui attribue ce que l’on veut comme objectif pourvu qu’il s’agisse d’une monture EF. Je recommande vivement les focales fixes pour cet EOS 33, comme les 28, 35, 50 mm ou 85 mm USM. Je me suis beaucoup servi du 50 mm avec l’EOS 30 dans les vieilles rue de Lille et ce sera à nouveau le cas avec l’EOS 33 de JP. Un 17-40 f4 L ou un 24-70 sont aussi un régal sur un appareil argentique tel que l’EOS 33 mais beaucoup plus volumineux et lourds que les objectifs d’entrée de gamme. Le Tamron 28-75 Xr Di reste un indémodable.

Photographie de rue avec le Canon EOS 33

Ce qui est très appréciable avec un EOS 33 (idem pour l’ESO 30), c’est son déclenchement silencieux. Il faut une oreille attentive pour remarquer le bruit du miroir, un bon point en photographie de rue par exemple. Son utilisation est très simple, le chargement automatique de la pellicule facilite les choses lorsque l’on débute en argentique. Le Canon EOS 33 expose correctement mais je trouve que le rendu est meilleur avec une légère correction. Du coup, je sous-expose en permanence d’une demie valeur lorsque je suis en priorité ouverture. Le reste du temps, je préfère travailler en mode manuel. L’autofocus est très bon sauf en très basse lumière mais rien d’anormal à cela. La mise au point du Canon EOS 5D première génération n’est pas meilleure dans le noir.

Apprendre à photographier en argentique dans la rue avec un canon EOS 33

Je ne suis pas un technophile et je préfère laisser le soin aux autres de vous décrire sa fiche technique mais je peux vous assurer bien connaître les modèles EOS 30,33, 30v et 33v. Le Canon EOS 30 a été mon compagnon de rue favori quand je vivais et travaillais en Ecosse. Vingt ans après, je continue à aimer ce petit boîtier léger et efficace. Le reflex qui atteint le 1/4000 n’a pas grand chose à envier à ses concurrents de l’époque comme le Nikon F80. Donc si vous êtes plutôt attiré(e) par ce genre de reflex argentique, allez-y sans crainte. Vérifiez bien son fonctionnement au moment de l’achat et n’hésitez pas à gâcher le début d’une pellicule pendant le test. Une dizaine de déclenchements vous donnera une bonne idée de son état de fonctionnement. Vérifiez la mise au point et les différents modes de prises de vues. Vous pourrez toujours choisir la fonction CFN 12 qui permet de laisser l’amorce du film sortie après rembobinage.

Débuter en argentique avec un Canon EOS 33 ou 30. Deux reflex pour amateurs de pellicules
Canon EOS 30

Je crois pouvoir affirmer que mes meilleures photos de rue ont été faites avec un Canon EOS de cette série. Je viens de terminer deux pellicules couleur avec le Canon EOS 33 gracieusement offert par JP. J’ai hâte de les déposer au labo. Il y aura très certainement un billet avant la fin de l’année regroupant les premières photos prises avec l’EOS 33. Si vous êtes en quête d’un appareil légèrement différent ou atypique, allez faire un tour sur l’Atelier de JP. À bientôt sur le blog Histoires de Photos.

Si la photographie avec pellicules 35 mm vous attire, pourquoi pas débuter la photo argentique avec un Canon EOS 33 ?

5 commentaires sur « Débuter en argentique avec un Canon EOS 33 »

  1. Bonjour
    J’ai 51 ans, j’ai débuté avec un hyper simple appareil Kodak rectangulaire comme la pellicule et 24 poses maxi puis un reflex Nikon F401 neuf, un tout petit canon numérique suivi d’un reflex d40,puis d80 et enfin d300 tous acheté neuf puis revendu le d40 il y a peu de temps, j’ai acheter récemment un Nikon F801S et entre temps j’ai un tonton photographe amateur qui ma donner son Nikon F401S
    J’ai fini par délaisser mes appareils numériques car je déclenchais bien souvent pour rien du tout, sur 20 cliché il y avait bien souvent 1 ou 2 photos vraiment intéressante.
    Avec l’argentique nous faisons des clichés bien plus réfléchi
    Le F401 me sert pour la couleurs et le F401S et le F801S pour le noir et blanc que préfère haut la main
    Mon retour a l’argentique a causer aucun souci pour moi
    Sauf pour trouver un magasin avec un photographe passionné avec son labo comme avant devient difficile, le numérique a fait vraiment très mal dans ce domaine
    J’aime le contact humain pour avoir des conseils quand je récupère mes photos mais aussi discuter de la même passion
    Heureusement il reste encore des anciens mais dur quand même
    Fred Laurent si possible faire un article sur la date de péremption des pellicules car je suis complétement perdu
    Mes pellicules sont toujours stocké au sec

    1. Je vous remercie pour votre témoignage Benoit. Je pense aussi que l’argentique a cette capacité à redonner goût à la photographie plaisir. On oublie les performances techniques et on laisse parler l’instant. Ce qui est dommage effectivement c’est d’avoir perdu trop de bons laboratoires de proximité. Heureusement à Lille, on a de la chance. Il y a PHOTOTIME et l’atelier PHOTOLIX. Quant aux pellicules périmées, il n’y a pas grand chose à dire, sauf qu’elles sont utilisables de nombreuses années après la date de péremption à condition de les stocker dans un lieu sec sans chauffage. Mais j’essaierai de prendre le temps d’écrire un post à ce sujet. Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année Benoit. A bientôt.

  2. This is a good question. Is the film neophyte better served by a camera that otherwise looks and acts like a digital (such as this one or any other late pre-digital film camera) or with a very basic camera that requires interaction (such as a pre-autofocus, pre-autoexposure camera). I’ve bought inexpensive 1960’s/1970’s era SLRs for some <30 year olds who work for me – all-mechanical cameras that take modern glass, have built-in light meters, and have 'modern' handling (auto-return mirror, indexed diaphragms for full-open metering, etc…) but require focus and exposure setting. My reasoning is as Benoit describes, film forces a process of taking a picture, whereas digital permits visual hording. That distinction is most evident in full-manual mode – instead of an algorithm written by an historic engineer thousands of miles away, it is The User who has to consider the light and the point of focus. Best wishes for the holidays and New Year.

    1. The best method to understand what is going on is to operate the device without any automation. Cameras like the Nikon FM, Canon AE1, Olympus OM1 or the super Pentax ME force the photographer to think and decide on a combination. This is what I teach my students, not all very young, people who have known film but who are now more used to electronics than to mechanical SLRs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.