Shooting en argentique avec le 50 mm Sigma ART

Efficacité du 50 mm Sigma ART en argentique

Pour ce shooting en argentique, j’ai utilisé un Canon EOS 3 et le 50 mm Sigma ART. Je voulais obtenir une bonne qualité d’image. J’aurais pu choisir le Canon 50 mm F1,4 mais le Sigma est un poil au-dessus en terme de piqué et de contraste. La différence est flagrante en numérique mais visible aussi en argentique. L’objectif était de restituer de belles couleurs et de préserver les contrastes. Le Sigma ART est très bon dans ce domaine. Un 85 mm aurait été parfait pour ce travail. Malheureusement, j’en suis privé actuellement. Le Canon est parti vivre de nouvelles aventures entre les mains d’un autre photographe. En attendant son remplaçant, le 50 mm faisait l’affaire. La luminosité était assez faible. Il fallait ouvrir assez grand le diaphragme pour garder une vitesse minimale et éviter le flou de bouger. La photo a été prise à f3,5 et au 1/125. À cette vitesse, on risque moins le flou de bouger et à cette ouverture les fins détails restent bien visibles. La pellicule, une Kodak Portra de 400 ISO, était déjà engagée dans le boîtier. Je n’ai pas poussé la sensibilité du film. Les premières vues avaient été exposées à 400 ISO, alors j’ai poursuivi à 400 ISO.

Portrait stylisé en argentique - Photographe pro argentique Lille
Sigma 50 mm ART et Kodak Portra 400

Avec le Sigma ART, je m’autorise des photos de détails à F1,8 lors des mariages alors que le Canon n’est jamais ouvert plus grand que F2,8. Par contre, je me méfie des prises de vues à grande distance avec le Sigma sur mes EOS 3. Il y a un pourcentage de ratés non négligeable quand on photographie à grande ouverture et à plusieurs mètres. Dans ce cas, il vaut mieux fermer de deux ou trois crans. Je mets davantage le boîtier en cause car le phénomène d’imprécision se produit aussi avec le Canon 50 mm. Ce genre de problème ne peut pas être résolu comme en numérique via le micro-ajustement situé dans le menu des reflex numériques. J’en ai conscience, alors je m’adapte. Malgré ce bémol, je suis très satisfait du 50 mm Sigma ART en argentique. L’AF est très rapide et silencieux. Les images fourmillent de détails et les couleurs sont bien restituées. J’avais déjà eu l’occasion de le tester pendant un shooting en noir et blanc et les résultats m’avaient surpris. Je ne pense pas remplacer le Canon 50 mm F1,4 qui d’habitude est constamment vissé sur l’un des deux Canon EOS 3. Il me suffit amplement en argentique, d’autant plus que le piqué n’est pas ma priorité en noir et blanc. Le Sigma 50 mm ART est vraiment très bon sur un Canon EOS 5D ou un 6D. Il fait partie des objectifs indispensables en reportages mariages. Il se montre tout aussi efficace en argentique et pourrait peut-être encore servir à l’avenir sur une prochaine séance portrait couleur ou noir et blanc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.