L’homme de fer

Photo argentique en basse lumière avec Kodak P3200
Kodak P3200

L’homme de fer, un titre qui me rappelle une série télé des années 70. L’image quant à elle me renvoie plutôt au magicien d’Oz. La Kodak TMAX P3200 était justifiée ici. Il y avait très peu de lumière dans cette salle d’exposition, j’ai donc travaillé à 1600 ISO. Il est temps d’envoyer les films en développement. J’adore les rendus contrastés, ce genre de scène s’y prête bien : ambiance sombre et quelques spots de lumière.

À 800 et 1600 ISO, la Kodak TMAX P3200 a un très beau rendu. Elle peut être exposée à 3200, voire 6400 ISO mais il faut aimer le grain. J’utilise de plus en plus cette pellicule en réception et photos de nuit. C’est un film d’une grande souplesse qui va maintenant nourrir mes reflex argentiques mécaniques.

4 commentaires sur « L’homme de fer »

  1. Cette 3200 est très bien exposée (ça aide) et aussi très bien développée. Bravo à toi et au labo. Pour une 3200, elle est riche en demies teintes et sans grain, même dans les gris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.