Archives argentiques : Ville déserte

Dans mes archives argentiques, beaucoup de photos montrent la ville déserte. Elles ont toutes été prises un dimanche matin avant l’ouverture des bistrots et des fleuristes. Ces images sans « âmes » me rappellent à quel point je détestais la foule.

Olympus MJU II

6 commentaires sur « Archives argentiques : Ville déserte »

  1. Une seule personne, et c’est cette personne qui donne une âme à cette photographie, justement ! Je plussoie, c’est un beau cliché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.