Photographie de paysage avec un compact argentique

Je n’ai pas utilisé de compact argentique depuis des lustres. Celui qui m’a le plus impressionné est le petit Olympus Mju II et son fabuleux 35 mm. Il était capable d’exposer très justement dans les situations difficiles.

Le Mju II m’acompagnait partout, même quand je n’étais pas de sortie photo. Avec lui, je faisais aussi du paysage en noir et blanc. Avec un compact tel que celui-ci, on ne choisit pas l’ouverture. Difficile à imaginer, dans la mesure où la photo de paysage exige un contrôle précis de la profondeur de champ. Mais ce problème était secondaire pour moi. Ce qui m’importait, c’était une bonne exposition même en contre-jour. Et sur ce point, le compact ne se laisse pas prendre en défaut. J’ai rarement été déçu par cet appareil photo. Parfois, je regrette le Mju II et la nostalgie s’installe.

Toutes ces photos sur bandes de films soigneusement rangées, il faudrait leur donner une chance d’exister à nouveau. On se donne parfois beaucoup de mal pour les créer. Pourquoi ne pas les sortir du placard ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.