J’ai un gros souci avec Flickr

Depuis le début de la création de ce blog photo argentique à savoir avril 2009, je me suis servi de Flickr pour stocker les photos. Aujourd’hui, je regrette cette solution.

2 commentaires

Je suis passablement irrité par le fonctionnement de Flickr depuis le rachat par SmugMug. Abonné à Flickr depuis pas mal d’années, les photographies postées sur mon compte ont été consultées 2 millions de fois. Inévitablement, les publications taguées et classées dans des groupes spécifiques ont engendré des discussions intéressantes. Toutes mes photos ne sont pas publiques. Une bonne partie de mon travail argentique et numérique est archivé en mode privé. Le site m’a permis de faire de belles rencontres et de découvrir de beaux portfolios mais les déconvenues se multiplient en ce moment.

Au lieu d’importer les images sur les serveurs du blog, j’ai préféré utiliser la plateforme de Flickr. L’avantage était double, je pouvais retrouver aisément les photos grâce aux tags et aux titres sans surcharger l’espace de stockage de mon compte WordPress. De plus, il était facile de choisir la taille des images en fonction des besoins. Membre depuis juillet 2005, j’aimais beaucoup échanger avec d’autres passionnés de photo argentique. C’était aussi un bon moyen de sauvegarder les souvenirs de famille et les photos de vacances en mode privé. J’ai continué à partager mon travail sur Flickr toutes ces années. Plus de 18000 photos y ont été déposées.

sauvegarde des photographies argentiques sur Flickr en grand format

Depuis quelques temps, j’ai un gros souci avec Flickr. Les plus anciennes photos hébergées chez eux apparaissent troubles sur le blog. L’affichage est désastreux. Ce n’est pas grave dans la mesure où il suffira de remplacer les photos détériorées directement dans WordPress et abandonner le système d’archivage externe. Le problème c’est que le blog Histoires de photos totalise à ce jour 1254 billets et bon nombre de photos en lien avec Flickr. J’ai donc dix ans de publication à corriger. Cela représente un travail énorme pour pas grand chose.

Ce qui me déplaît, c’est de savoir que de nouveaux visiteurs puissent tomber sur des photographies avec un affichage aussi moche. Non seulement, la quasi totalité de mes publications est à revoir mais en plus l’abonnement Flickr me coûte trois fois plus que l’année précédente. Alors, vous comprendrez mon insatisfaction et mon désarroi.

J’ai donc décidé de remédier au problème tout simplement en supprimant mon abonnement pro. Je pense conserver le compte et restreindre le portfolio à un petit échantillon de photos argentiques. Cela ne se fera pas immédiatement. Je vais devoir dans un premier temps rapatrier mes archives et remplacer chaque photo du blog. Ensuite je pourrai supprimer petit à petit les photos masquées. La plateforme limite les comptes gratuits à 1000 photos, charge à moi de choisir celles qui mériteront d’y figurer, certainement les photos argentiques numérisées qui ont eu le plus de reconnaissances.

Publications de photos argentiques sur un blog WordPress

2 comments on “J’ai un gros souci avec Flickr”

  1. Vrai… déjà avant je n’aimais pas trop bon nombre de commentaires dépourvus de sens (LIKE – petits coeurs et autres) au lieu de commentaires réels et aussi critiques. J’ai vite quitté Flickr.

    Après le rachat par SmugMug il était prévisible qu’ils feraient tout pour inciter les comptes gratuits soit à déguerpir, soit à souscrire des abos payants. Mais s’ils s’attaquent aussi aux comptes pro maintenent…. bye bye Flickr. Ils sont morts!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.