Pellicule couleur dans la rue

L’intérêt de photographier avec une pellicule couleur dans la rue, c’est la couleur justement.

La couleur est mon sujet. La rue n’est qu’un prétexte. Les films Fuji comme la X-tra 400 remplissaient bien ce rôle. Aujourd’hui, les capteurs numériques ont remplacé les pellicules. Certains diront que les images d’un capteur plein format sont plus belles que celles d’un d’un film 135. C’est possible. En fait, je n’en sais rien. Trop subjectif pour moi. Ce que je sais, c’est que je vais regretter vivement la pellicule couleur si un jour je devais m’en passer. L’avenir du film argentique n’est pas garanti. Par contre, si un fabricant est capable de produire un APN avec un rendu similaire à une Fuji X-Tra ou une Kodak Gold et doté d’une excellente dynamique, alors je suis preneur. Les appareils Fujifilm et Olympus OMD sont prometteurs.

4 commentaires sur “Pellicule couleur dans la rue

Ajouter un commentaire

  1. Très belle capture. J’aime beaucoup l’atmosphère et le rappel des rouges par touches avec ce jaune qui contraste . J’aime bcp la street photo en couleur, plus qu’en noir et blanc.

    1. Merci beaucoup. La photographie de rue en couleur est très difficile à mon goût. Je préfère aller chercher la couleur là où elle se trouve sans penser « street ». D’ailleurs la phot de rue tout court est difficile. C’est pourquoi je n’ai pas persévéré dans ce domaine. Beaucoup de photographes se prévalent photographes de rue aujourd’hui. Malheureusement, bien souvent, il n’y a rien à voir dans leurs images. J’ai tenté l’expérience dans les années 2000 mais j’ai vite compris que je n’étais pas à la hauteur. Ce que je prenais dans la rue n’avait aucun intérêt. Par contre, j’adore faire de la photo dans les rues de Lille par exemple. C’est un moment de détente pour moi.

      1. On peut se faire plaisir et se détendre sans être dans la recherche du résultat. Les grands photographes de rue, ont du temps et en ratent des milliers avant de prendre celle qui marquera l’histoire.

        1. Oui, c’est tout le problème de la photographie de rue. C’est un exercice extrêmement chronophage et coûteux pour celle ou celui qui travaille en argentique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Retour en haut ↑