Débuter en photographie noir et blanc dans la rue

8 commentaires

Lorsque j’ai commencé à photographier dans la rue à Glasgow, c’est parce que je savais que j’allais tôt ou tard quitter cette ville. Le job payait bien mais il m’ennuyait à mourir. Je photographiais dans la rue pour ne pas oublier les ambiances des quartiers que j’aimais bien fréquenter. De retour en France, j’ai conservé ce rituel du dimanche matin. Je pratiquais déjà la photo bien avant 2001 mais c’est dans la rue que tout a réellement commencé pour moi. C’est ce qui m’a poussé à devenir photographe indépendant.

Photographier dans la rue est un formidable exercice d’apprentissage de la photo argentique. On y apprend à gérer la lumière, à faire des choix rapides, à cadrer un temps soit peu intelligemment ou au feeling. En choisissant le noir et blanc, on porte une attention particulière aux contrastes, à la géométrie des ombres et de la lumière. Dans la rue, c’est génial, on rencontre tout type de lumière : plate, dure, douce, diffuse … Essayez par exemple le contre-jour dans la rue et en noir et blanc. Vous verrez, au bout de quelques pellicules on attrape vite les bons réflexes.

Si on souhaite débuter en photographie argentique, la rue offre d’innombrables sujets : l’architecture, le portrait de rue, les fêtes urbaines ou la photo de nuit … Vous venez d’acquérir un beau boîtier en métal. Vous avez acheté votre première pellicule noir et blanc. Vous n’allez pas attendre les prochaines vacances en Espagne pour tester votre boîtier argentique. Non, sortez une heure ou deux dans la rue et allez à la découverte d’endroits que vous jugez uniques ou ordinaires et déclenchez avec votre cœur. Photographiez vos amis dans les ruelles anciennes ou réalisez des portraits d’inconnus. Profitez de tout ce qui se présente à vos yeux pour vous entraîner à exposer correctement, travailler le cadrage et trouver la bonne distance. Amusez-vous.

8 comments on “Débuter en photographie noir et blanc dans la rue”

  1. Hélas de nos jours photographier des personnes dans la rue est devenue une activité à risque, le simple fait de demander la permission nous fait passer pour des pervers ou pour des personnes avec des motifs cachés. Pour ma part je n’essuyais que des refus alors j’ai laissé tomber. Merci à Internet et aux réseau sociaux qui ont hystérisé le rapport à l’image et à la photo. 😡

    1. Malheureusement, c’est la triste vérité. la société se méfie plus d’un photographe qui demande poliment un portrait classique que des réseaux sociaux dans lesquels ils balancent leur intimité au monde entier. Drôle de monde.

      1. Et du coup si on photographie les gens c’est en cachette ou de dos… Ou alors on paye des modèles, Je n’ai pas encore franchi ce dernier pas mais avec tout le matériel dont je dispose je suis plus que motivé…

        1. Personnellement, je trouve facilement des modèles. Il suffit de faire un post sur FB dans un groupe dédié aux photographes et modèles et les propositions arrivent. Le plus difficile, c’est de gérer les RDV parfois difficiles à caser. mais sinon, aucun problème.

        2. Quand tu es dans un petit village et que tu es opposé à l’usage des réseaux sociaux, c’est plus compliqué. J’avais même fait des ticket « portrait argentique gratuit » pour un loto associatif et personne n’est venu réclamer son lot… 😥

  2. De ma petite expérience , j’ai plutôt été bien accueillie lorsque je me suis adressée aux jeunes générations plutôt qu’ à des quadrats – quinquas ou plus. Le dimanche fonctionne mieux qu’un lundi à l’heure de pointe en banlieue parisienne 🙂 . Et d’une façon générale les gens refusent gentiment…

    1. Merci pour ce témoignage. Il vaut mieux cibler des personnes avenantes avec lesquelles ont a croisé un regard ou u sourire. La façon de présenter les choses joue aussi. Expliquer simplement et rester charmant(e) …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.