Les vieux reflex Canon toujours en service

Les vieux reflex Canon servent encore à produire des images sur commande. Cela peut vous surprendre mais les dernières générations de boîtiers n’ont pas réussi à mettre les 5D et 5D MK II au rebut. Je suis un sentimental. Inutile de les mettre en concurrence avec les Mark III et IV, ils n’ont aucune chance. Certains pros diront que ces vieux reflex sont bourrés de défauts. Il y a une part de vérité dans les critiques acerbes que l’on a pu lire à l’époque ici et là. Mais malgré tout ce que l’on peut leur reprocher, mes vieux reflex Canon sont toujours en service.

Canon EOS 5D MKI toujours en service

Le Canon EOS 5D MKI m’accompagne sur les reportages photo.

J’utilise les vieux reflex Canon dans des circonstances bien précises. Avec le temps, j’ai appris à bien connaître leurs points faibles. Par exemple, jamais je ne choisirai le premier 5D en soirée. Il n’est absolument pas taillé pour les photos d’ambiance sur la piste de danse. Idem concernant le 5D MK II, j’évite de l’utiliser quand tout va très vite. Le 5D MK III ou le 6D s’en sortent bien mieux en reportage. Par contre, un portrait en extérieur ou quelques photos au flash en intérieur, je ne vois pas d’inconvénient à sortir l’un des deux vieux reflex Canon.

Les boîtier comptent aussi dans mon métier de photographe. Cependant, je préfère miser avant tout sur la qualité et l’efficacité des objectifs. C’est pourquoi, j’aime beaucoup les focales fixes bien que les zooms soient parfois incontournables. Dans certains cas, j’emporte aussi le 24-70 et le 70-200 en plus des 35, 50 et 85 mm. Le problème, avec seulement deux boîtiers et autant d’objectifs, c’est que l’on est amené à changer régulièrement d’objectif. C’est une perte de temps considérable qui en plus détourne l’attention du photographe.

Du coup, j’ai résolu le problème en redonnant une seconde vie aux vieux reflex Canon. Je leur ai attribué à chacun une focale fixe et une seule. Le Canon 5D première génération emporte depuis peu le 35 mm. J’ai remarqué que 35 mm F2 IS, peu intéressant sur un 5D Mark III, faisait des merveilles sur le vieux 5D et ses 12,8 mégapixels. J’ai attribué le 50 mm au 5D Mark II. Le micro ajustement de ce boîtier m’a permis de régler la mise au point au plus juste, chose que son prédécesseur ne sait pas faire et cela me causait de soucis de mise au point décalée. Quant au 6D, il a la charge de manager le 85 mm. La combinaison 6D + 85 mm est remarquable et m’aide à réaliser de bons portraits à la volée. Les zooms, réservés aux reportages et cérémonies, sont utilisés sur un modèle pro plus récent.

Je trouve que l’on a tendance à se débarrasser de nos vieux reflex ( Canon ou Nikon ) un peu trop vite. Il suffit de regarder ce que l’on a produit une quinzaine d’années en arrière pour se rendre compte des bons côtés de certains boîtiers catalogués très vite comme obsolètes. Je comprends l’envie de passer à un niveau supérieur surtout quand on a bien rentabilisé le produit pendant des années. Les pros ne veulent pas rester à la traîne par rapport à la concurrence et c’est normal. Mais je crois qu’il ne faut pas tomber dans le piège du toujours mieux. Et puis, on a parfois besoin de revendre une partie de son matériel pour investir. Tout le monde ne peut pas conserver ad vitam aeternam ses vieux reflex. Le photographe amateur se contentera d’un seul boîtier reflex.

Dix ou quinze ans avec le même boîtier apporte une certaine sérénité ( sauf quand on arrive presque au bout du nombre de cycles de déclenchements ). On gagne en efficacité avec un appareil que l’on connaît par cœur. Grâce aux automatismes acquis, on se concentre sur le sujet, les meilleurs instants et le bon placement. Ce n’est pas la technologie qui vous aidera à atteindre ce niveau, c’est l’expérience. À l’inverse, un nouvel appareil ou pire encore une nouvelle marque peut demander un temps d’adaptation. Assurer une commande importante peut s’avérer délicat avec un boîtier que l’on ne maîtrise pas encore assez bien.

Je pense sincèrement qu’il faut bien réfléchir avant de bazarder un reflex sous prétexte qu’il existe une nouvelle version dans la marque que l’on aime. À moins de changer complètement de technologie et de revoir toute une méthode de fonctionnement, il n’est pas nécessaire de renouveler son reflex tous deux ans pour améliorer son travail photographique. On arrivera mieux à faire évoluer notre pratique de la photo en se remettant en question et en changeant son approche radicalement. Aussi, il est parfois plus judicieux de regarder du côté des objectifs. N’y-a-t’il pas un objectif qui répondrait mieux à mes attentes ? Ai-je besoin de tous ces zooms pour travailler efficacement ? Peut-être qu’en investissant dans une seule optique de qualité, je retrouverai le plaisir de réaliser le style de photos que j’aime. 

Alors effectivement, je ne vous dis pas de rester avec un matériel âgé de plus de dix ans. Moi, je leur ai trouvé une utilité mais ce ne sera pas le cas de tout le monde. Il faut aussi savoir évoluer et se faire plaisir de temps en temps, surtout à l’approche des fêtes … N’est-ce pas ?

Une réaction sur “Les vieux reflex Canon toujours en service

  1. Je te comprends bien, par contre je n’ai jamais aimé les boitiers numériques Canon avec les menus difficiles d’accès. Pour le numérique que j’utilise non pas pour photographier mais pour prendre des photos, je préfère de loin le concurrent avec lequel je suis bien plus à l’aise. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.