Le mode manuel avec un Canon EOS

Quand on débute en photographie, le mode automatique rassure. On mise sur l’intelligence du boîtier pour ne pas rater les prises de vues. En tout cas, on se dit que le taux d’échec sera moindre qu’avec l’un des modes experts. Malheureusement, les résultats ne correspondent pas toujours à nos attentes avec le tout-auto. Et les photos ne sont pas forcément réussies. Pourquoi ne pas essayer le mode manuel ?

Il ne faut pas avoir peur du mode manuel

Les photographes confirmés utilisent largement la priorité à l’ouverture ou vitesse. Ces modes de prise de vue sont très efficaces sur un reflex Canon. Mais dans certains cas, le mode manuel se montre encore plus pratique. Photographier en mode manuel n’est pas plus compliqué que la priorité ouverture. N’ayez pas peur. Testez le mode manuel à la maison, vous comprendrez l’efficacité de ce mode de prise de vue.

Les expositions peuvent varier fortement dans un même endroit si vous restez en mode automatique ou semi-automatique. La lumière provenant d’une baie vitrée par exemple influence la mesure de l’appareil photo. Si on n’y prend pas garde, on risque la sous-exposition. En tournant le dos à la fenêtre, vous n’aurez pas la même exposition. L’une des solutions serait de choisir une mesure centrale ou mesure spot. On demande ainsi à l’appareil de privilégier le calcul de l’exposition sur la partie centrale de l’image. Les ingénieurs ont pensé à tout. Cependant, il faut tout de même rester vigilant en mode semi-automatique.

photo de mariage 4000 ISO

Si vous photographiez en mode priorité ouverture le soir, vous devez jeter de temps en temps un œil aux vitesses. Il faut s’assurer que la vitesse ne descendra pas trop bas. Cela arrive même avec une sensibilité ISO élevée. Les dernières photos de mariage en soirée réalisées sans flash à 4000 ISO ont été prises au 1/60 de seconde. Les photos floues se produisent entre autres quand la lumière est faible.Vérifiez que vous maintenez votre vitesse supérieure au 1/60 grosso-modo.

Sur certains boîtiers, il est possible d’imposer une vitesse minimale pour éviter les flous. Mais tout le monde ne dispose pas de cette option. Une mesure centrale peut résoudre le problème des lumières en arrière-plan. Par contre, l’uniformité dans les images n’est pas garantie. Certaines seront peut-être trop sombres et d’autres trop claires.

quels réglages mode manuel canon eos

Entre 100 et 400 ISO, une légère sous-ex n’est pas grave. Lightroom gère très bien les niveaux de lumière des fichiers RAW. En Jpeg c’est un peu plus compliqué. Rattraper une image trop sombre en ISO élevé fait apparaître le bruit. Il est important de trouver une mesure correcte avant de déclencher. Le mode manuel avec un Canon EOS simplifie la vie du photographe.

Canon EOS mode manuel

Deux manières de procéder :

  • La première consiste à effectuer d’abord un premier test en mode Av. Le sélecteur de mode de prise de vue positionné sur AV, on choisit une ouverture ( ex : F3,5 ) et une sensibilité ( ex 800 ISO ). On vérifie la vitesse proposée par le boîtier à un endroit précis de la pièce. On évite les lumières parasites comme celles provenant d’une fenêtre. On reporte la vitesse proposée par le boîtier. celle-ci est indiquée dans le viseur ou sur l’écran arrière ( ex 1/125 ). En mode manuel vous réglez donc la vitesse à 1/125 pour une ouverture à F3,5 et une sensibilité à 800 ISO.
  • La deuxième revient au même. On positionne le sélecteur en mode manuel. On choisit une vitesse suffisamment rapide afin d’éviter le flou de bouger. On tourne la molette ouverture jusqu’à ce que le repère gradué du contrôle de l’exposition soit sur zéro par exemple.

photographier en mode manuel avec Canon EOS

Si vous vous approchez d’une source de lumière comme un lampadaire, il faudra faire à nouveau la mesure de la lumière.

En travaillant avec le mode manuel de votre reflex Canon EOS, toutes les images prises au même endroit auront un rendu identique. Le mode manuel avec un Canon EOS est simple à utiliser.

Cours photo individuel dans le Nord. Photographe mariage professionnel Nord

Toutes ces explications valent aussi pour les autres marques de reflex. Cela va de soi. Que l’on soit Nikon, Sony ou Pentax, le principe reste valable. J’ai volontairement parlé de mode manuel sur un reflex Canon EOS parce que je suis un adepte invétéré de la marque rouge. 

5 réactions sur “Le mode manuel avec un Canon EOS

  1. Bon article bravo ! Sinon le gros avantage du mode manuel c’est aussi la maîtrise de la profondeur de champs (notamment en portrait où l’on cherche à flouter l’arrière plan pour détacher les personnes prises en photo) et de la vitesse d’obturation le tout en lien avec la sensibilité choisie pour ne pas avoir de flous de bouger lorsque l’on est sans trépied et sans flash. Le mode manuel c’est le choix de tout les photographes qui ont un minimum de maitrise technique et qui cherchent un résultat bien précis pour composer et poser leurs flous.

    • Merci Kimihiro. Le mode manuel permet de profiter pleinement de tous les styles de photo voulus, le panning ( ou filé ), les flous partiels en danse, le clair-obscur etc … C’est une façon de travailler que l’on a un peu oublié avec l’arrivée du numérique. Dans les années 80-90, je ne photographiais qu’en manuel. Le mode A ou Av a pris le dessus en 2000. Mais photographier en mode manuel même avec un appareil perfectionné comme le Canon EOS 5D permet un contrôle total de la prise de vue.

      • Moi je ne travaille qu’en argentique et en 100% manuel surtout quand je sors une chambre 4×5 ou 13×18. je sais exactement ce que je veux et comment l’obtenir. Mais bon le moyen et le grand format argentique c’est un peu à part, un autre langage photographique où l’on travaille l’image d’une autre façon…

  2. Merci Fred pour ce bel article.
    Pour ma part, j’utilise beaucoup le mode manuel et le mode priorité ouverture.
    C’est vrai qu’il y a un parcours dans l’utilisation de son boitier. Au départ, tout auto puis modes programmes, puis priorités ouverture et vitesse puis on teste le mode manuel et on se rend compte qu’il est le plus souple de tous.

    • Bonjour Olivier. Tu as raison, c’est le cheminement logique de l’apprentissage de la photo. Bien avant le numérique, en général, on passait aussi du mode tout auto sur les reflex 24×36, à la priorité à l’ouverture puis au mode manuel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.