Des photos impossibles à réaliser avec un zoom non stabilisé ?

Canon argentique Lille 28 105 II USM

Zoom Canon EF 28-105 II USM – Photo prise au 105 mm

Le Canon EF 28-105 version II est longtemps resté vissé sur le Canon EOS 30v argentique. Il ne me sert plus aussi souvent. Quand j’ai acheté ce zoom, la stabilisation existait déjà sur un modèle similaire : le Canon 24-135 IS. Mais elle n’était pas courante à l’époque. Le trans-standard ne m’a jamais déçu et m’a souvent offert de bons portraits en noir et blanc. Dans mon annonce, j’ai précisé : de préférence pour une utilisation sur reflex argentique. Le 28-105 est un bon objectif polyvalent pour les amateurs à la recherche d’un zoom autofocus argentique et a toujours été bien considéré par les spécialistes. Cependant, je le déconseille sur un reflex numérique récent. Il n’est pas à la hauteur des nouveaux capteurs. Je n’ai pas envie de le décrier mais c’est la vérité.

Lorsque je l’ai remis en vente, on m’a posé la question quatre fois : « Est-il stabilisé ou non ? ». La réponse est non, bien évidemment. La stabilisation optique est apparemment devenue indispensable aux yeux de beaucoup de photographes. Ils se demandent certainement comment peut-on exposer une pellicule 200 ISO, comme la Kodak ColorPlus sur la photo ci-dessus, avec un zoom ouvrant à F4,5 seulement et dépourvu de stabilisation.  Lire la suite

Dans la rue avec une pellicule Kodak ColorPlus 200

Entre deux rendez-vous professionnels, il n’est pas rare que je sorte le vieil Olympus. J’emporte le petit reflex argentique dans les rues du Vieux Lille histoire d’imprimer de temps en temps une pellicule couleur. Bien souvent, j’utilise de la Kodak ColorPlus parce que son prix est abordable. Le but est de ne pas perdre la main et de conserver le lien avec la photo de rue ( même si ce que je prends ne s’apparente pas vraiment à la photographie de rue ). Le compteur de vues n’avance jamais rapidement. Je fais une ou deux vues et je reprends ma route. En général, c’est un jeu de couleurs associé à une certaine lumière qui me donne envie de déclencher. Il n’y a rien d’exceptionnel dans mes images. Je me laisse guider par mon instinct. C’est surtout le plaisir de travailler la couleur qui m’anime.

Par contre, le boîtier peut rester inactif pendant des jours et reprendre du service sur un coup de tête. Les photos qui se succèdent n’ont parfois rien en commun. Il m’arrive aussi d’oublier la pellicule dans la boîte à films et de ne pas la développer avant des mois. Je découvre avec surprise les images et parfois je suis déçu. J’essaie de retrouver un bon équilibre des teintes au moment du scan. Les couleurs ne sont pas toujours fidèles à la réalité mais ce n’est pas très important. Le logiciel de numérisation propose des rendus différents à partir d’une liste de films argentiques. Parfois, je bascule d’un négatif à l’autre et je choisis un type de film en fonction de mon humeur.

Une petite précision concernant le service de numérisation que je propose. Je ne scanne que les négatifs noir et blanc au format 35 mm et 120 mm. 

Séances portraits – Prix spécial automne 2017

Dans le Nord, la fraîcheur est là mais les beaux jours peuvent encore durer quelques temps. En semaine comme le dimanche, les séances portraits en extérieur sont au même prix. Réservez dès maintenant votre séance photo individuelle, en couple ou en famille.

portrait femme blonde noir et blanc retro automne

TARIFS SÉANCES PORTRAITS

  • Solo = 90 €
  • Couple = 120 €
  • Famille = 150 €

Rendez-vous sur le site fredlaurent.com

Déplacements sur la région Hauts-de-France.

 

Vol de photos en milieu public – Johnny Stiletto

La mémoire à l’affût

Le livre de Johnny Stiletto « Shot from the hip » que je viens d’acquérir me sert en ce moment de livre de chevet.

Johnny Stiletto, que tout le monde ne connaît pas, est le pseudonyme, suppose-t-on, d’un photographe des années 80 qui souhaite faire profiter de son expérience tout en restant anonyme. Il est Anglais et cela se voit et se sent dans les écrits qui accompagnent les photos du bouquin. Le ton est très « british » et la langue parfaitement maîtrisée de façon classique donc facile à lire.  Lire la suite

Photographies d’avant – Fuji Superia 200

Pellicule numérisée Lille photo ancienne

J’ai pris cette photo dans un musée de campagne il y a une dizaine d’années avec une pellicule Fuji Superia 200. Je n’ai pas touché à ce film depuis longtemps. Le noir et blanc a pris trop de place dans mes travaux personnels. Les photos de Piotr et d’Isa Gelb me donnent envie de revenir à la photographie plasticienne avec ce genre de pellicule. Un jour, peut-être …

Portrait couple avec le tout premier Canon EOS 5D

Le Canon EOS 5D MKI est certainement passé aux oubliettes depuis l’arrivée des 5D MKIII et MKIV. Je présume que, de nos jours, plus aucun professionnel ne doit s’en servir lors des commandes. Les performances de ces derniers ont écrasé le Mark I. Pourtant, si le miroir est toujours bien en place et si l’électronique tient la forme, il peut encore faire le job et ravir des photographes amateurs en quête d’un 24 x 36 à bon prix. Mais ce plein format première génération traîne avec lui un vrai handicap, celui de pédaler dans la semoule en faible luminosité. Parfois, il est impossible d’obtenir la mise au point. Je ne vous raconte pas la difficulté à travailler pendant les soirées dansantes. Dans une église, le 5D arrive encore à trouver le point assez facilement mais pas moyen de lui demander d’être efficace le soir lorsque l’on ne voit plus grand chose.

Lire la suite

Portrait des années 50 et fausses images rétro

J’ai fait ce portrait avec une pellicule Kodak tri-X 400. Le choix de l’argentique n’avait pas pour but de souligner le thème rétro. Si j’avais voulu faire croire à une photo prise dans les années 50, j’aurais utilisé autre chose qu’une pellicule moderne. Ou alors, j’aurais pu éventuellement recourir à un développement alternatif du film mais là n’était pas mon objectif. C’était lors d’un festival vintage dans le Pas-de-Calais. J’étais venu photographier des passionnés de vieilles bagnoles. La Kodak Tri-X était tout ce qui me restait dans le boîtier. Il a bien fallu faire avec. J’aurais bien aimé réaliser cette photo avec de la Kodachrome, mais faut pas rêver. Ce film mythique ne reviendra certainement jamais.

Portrait noir et blanc style après guerre jeep américaine costume d'époque

Lire la suite

Pourquoi passer d’un appareil photo compact à un reflex numérique ?

Apprendre la photo avec un reflex à Valenciennes

Lorsqu’on choisit de passer d’un appareil photo compact à un reflex, c’est pour une bonne raison.

La qualité d’image ne doit pas être le critère principal du choix d’un reflex. Les hybrides, les compacts et les smartphones savent eux aussi faire de belles images. Ce n’est pas une question de qualité d’image mais de liberté. Photographier avec un reflex ouvre des portes sur des possibilités techniques et donc sur la créativité. Le photographe souhaite obtenir le contrôle total de l’appareil, ce qui est difficilement réalisable avec un simple compact. On veut pouvoir fabriquer des images selon nos envies et ne pas dépendre des automatismes du boîtier.

Cours photo individuel portrait Valenciennes

La photographie est plus ludique quand on a le sentiment d’être aux commandes. Une fois que l’on maîtrise les paramètres de prise de vue, on s’éclate. On explore des techniques nouvelles et grâce aux objectifs spécifiques comme les objectifs macro ou les focales fixes lumineuses, on découvre un nouveau monde. On se sent moins bridé et on a envie de repousser ses limites. Si on décide de sauter le pas vers un reflex numérique, c’est pour ces raisons.

Cours photo individuels Valenciennes

Portraits personnels : à chacun son style

Être photographe offre parfois la chance de rencontrer des personnes formidables. Peu importe le style, l’âge ou la couleur de peau des gens que je photographie, c’est la qualité de la relation humaine qui compte. Certaines personnes ont gravé un souvenir impérissable dans ma mémoire. Réaliser leur portrait est pour moi un bonheur indescriptible. portrait couple style original Fretin

Portrait noir et blanc : le marié en uniforme de gendarme

L’uniforme fait toujours sensation lors des mariages. La tenue de cérémonie du gendarme inspire le photographe. Les belles photos souvenirs deviennent tellement faciles avec un couple aussi charmant. Retrouvez les reportages photos mariages sur le site http://www.fredlaurent.com

Photographe mariage professionnel Nord