Retour de l’arme fatale dans le sac photo : le 50 mm F/1,4

Portrait dans une Jaguar en mode noir et blanc classique

Je n’emploie pas une grosse artillerie sur une séance portrait en extérieur. En général, un zoom et une focale fixe me suffisent. Par contre, le 50 mm est pour moi essentiel et ce quel que soit le type de séance photo. Le 50 mm est en quelque sorte mon couteau suisse. Il me sert de loin comme de près et ne déforme pratiquement pas les visages. J’ai dû remplacer le 50 mm F/1,4 à cause des problèmes de mise au point que je rencontrais avec depuis quelque temps. J’évitais les ouvertures trop grandes pour ne pas accentuer le problème de mise au point décalée. Après 13 années de bons et loyaux services, le Canon n’était plus au top.

 

portrait jeune femme jaguar noir et blanc

Canon EOS 3 + 50 mm F/1,4 + Kodak TMAX 400

À F/4,5, le phénomène était moins visible. À pleine ouverture, la zone de netteté n’atterrissait presque jamais au bon endroit. Je ne peux pas me priver du formidable potentiel qu’offre le 50 mm quant à la luminosité et encore moins de la faible profondeur de champ toujours agréable à l’œil en photographie de portrait. Le Canon 24-70 F/2.8 fait tout aussi bien son office, surtout quand il s’agit de portraits à la volée dans un mariage par exemple mais le 50 mm reste mon objectif préféré. Il m’a tout de même suivi partout, y compris en Ecosse et au Canada.

J’ai loupé pas mal de bons portraits en argentique comme ici avec le portrait de Malak dans une Jaguar. La mise au point ne correspond pas à ce que j’ai demandé au reflex. Même en utilisant le collimateur central ( le point le plus performant ) je n’arrivais plus à obtenir une mise au point précise. J’espère que ce nouvel exemplaire me donnera entière satisfaction sinon je devrai me rabattre sur le 50 mm F1.2 de la série L et là ce n’est plus la même facture.

Il est toujours possible de réaliser la netteté à la main comme je le fais depuis toujours avec les boîtiers argentiques mais il est dommage de posséder un objectif avec autofocus et de ne pas pouvoir s’en servir. La manipulation est trop délicate en situation de reportage mariage. Il faut avouer aussi que l’on a perdu l’habitude d’opérer manuellement.

Quand on achète un objectif, il est impératif de le tester à des distances différentes et à des ouvertes variées pour vérifier comment se comporte la mise au point. Heureusement, sur les nouveaux reflex, on peut désormais ajuster la netteté finement.

Et vous, quel objectif 50 mm utilisez-vous sur votre reflex Canon ?

 

Photographe portrait Nord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s