Photographies noir et blanc sans retouche

Ah, si on pouvait se passer de la retouche de nos images, ce serait un soulagement. La retouche n’est pas une partie de plaisir pour le photographe. Personne n’a envie de perdre son temps en post-production. Nous aimerions être plus souvent derrière l’objectif et ne penser qu’à l’image. Pourtant, la retouche photo est une étape presque obligatoire dans le processus photographique. Une image est rarement considérée définitive temps qu’elle n’a pas subi un lavage, rinçage et essorage. Une fois imprimée sur la pellicule ( ou sur le capteur ), il reste encore pas mal de taff avant d’arriver à un résultat digne d’une impression ou une publication sur le net. Il y a toujours ici et là des corrections ou des améliorations à apporter. Moi, cela me fatigue cette quête de perfection.

Photographie argentique portrait pin-up retro Lille

Si on veut produire des photographies noir et blanc sans retouche, alors il vaut mieux s’appliquer lors de la prise de vue. Malheureusement, certaines situations ne permettent pas d’obtenir une image parfaite directement. Il faut soit accepter les défauts, soit refuser tout bonnement l’image. Pour ma part, j’ai choisi de me contenter des photographies brutes et de laisser tomber les retouches, au moins en ce qui concerne les travaux personnels comme dans cette série de photographies de rues scannées telles quelles. Je ne me vois pas remettre aux clients des images trop sombres ou trop contrastées.

J’ai donc décidé de ne plus corriger les défauts et les erreurs d’exposition de mes photographies noir et blanc. Si une photo nécessite un ajustement des contrastes ou un éclaircissement local, je n’en ferai rien. Elle restera telle quelle. Et si les retouches sont importantes, alors cela signifie qu’elle est ratée. Elle ne mérite donc pas une deuxième chance. Reste le problème des pétouilles sur la pellicule. Seule la bombe à air sec sera autorisée pour débarrasser le film des poussières.

Matériel photo de pointe pour photographies ordinaires ?

Avons-nous besoin d’un matériel photo de pointe si toutes les images que nous réalisons n’exigent pas des performances professionnelles ? Bien sûr que non. Je tiens à rassurer les personnes « gênées de ne posséder qu’un reflex amateur débutant » comme le Canon 1300D ou le Nikon D3300. Les différences entre un reflex d’entrée de gamme et un équipement pro ou semi-professionnel sont certes importantes mais cela ne signifie pas que les photos seront moins bonnes avec un boîtier à moins de 500 €. Bien au contraire. Lire la suite

Le travail de la couleur en photographie de rue

Quitte à faire de la couleur en photographie de rue, autant choisir des lieux où les couleurs attirent l’œil plus que le reste. La couleur joue un rôle prépondérant en photographie de rue. Elle mérite notre attention et notre reconnaissance, surtout lorsque la lumière du jour est belle. Si c’est le cas, on peut même envisager la photographie de rue avec la couleur comme sujet principal. C’est l’idée que j’ai retenue en parcourant les rues de Lille ce matin. L’inspiration ne vient pas toujours facilement. Parfois on cherche la photo insolite mais les situations qui sortent de l’ordinaire ne se présentent pas à tous les coins de rues. Et comme la lumière et les beaux contrastes faisaient ressortir les couleurs vives, je suis parti en quête de façades colorées et d’enseignes aux couleurs vives.  Lire la suite

Séances portraits en noir et blanc dans le Vieux Lille

Portrait pro noir et blanc argentique Vieux Lille

Pendant le mois d’août, j’offre trois séances photo en noir et blanc argentique dans le Vieux Lille. Les prises de vues sont réalisées avec de la pellicule Kodak en extérieur, dans les rues du Vieux Lille. Je vous remettrai 5 photos noir et blanc numérisées par mes soins. Les photos seront disponibles en téléchargement dans un délai de deux semaines environ. La seule condition pour bénéficier de cette séance photo gratuite : accepter la publication des photographies sans restriction sur le blog Histoires de photos. Les images produites pendant cette séance serviront à promouvoir la prestation portrait à l’ancienne de mon site web.  Lire la suite

La photographie de rue en argentique refait surface

Les photographes français renouent avec la photo de rue en argentique.

Je suis heureux de constater que de bons photographes, auteurs ou amateurs, s’investissent dans la photographie de rue en argentique. Instagram me fournit de bons exemples et aussi parfois de l’inspiration pour mes propres travaux personnels, comme Marie-Pierre Lambelin ou François Constant. Je ne sais pas si je dois les remercier mais grâce à eux ou à cause d’eux, j’ai remis un pied dans la photo de rue.

Lille photo de rue en noir et blanc argentique

Je m’étais promis de laisser tomber cet exercice très énergivore et consommateur de pellicules. De plus, je ne me sentais plus à la hauteur et en manque d’inspiration. Malgré cela, j’ai préparé une escapade dans les rues de Calais, Dunkerque et Bergues. La balade dans les rues de Lille dimanche dernier en est aussi pour quelque chose. Mais ce sont surtout ces jeunes artistes photographes qui m’ont remis sur les rails de la street. Je dois être maso. Partir en expédition photo argentique coûte assez cher. Si je veux produire une série intéressante, vingt films de 36 poses suffiront à peine. Lire la suite