Photographies analogiques avec VSCO

Il n’est plus nécessaire de photographier en argentique pour avoir le droit de taguer ses photos dans la catégorie analogique. De mieux en mieux. Je vous le dis, les amis, les valeurs se perdent. Les futures générations ne vont plus rien y comprendre. C’est un scandale. Bon, en fait je m’en fiche mais je viens seulement de comprendre. Ce que je prenais pour de la pellicule Kodak sur les comptes Instagram de mes petits camarades sont en réalité des photos numériques passées à la moulinette VSCO, vous savez ce logiciel censé imiter le rendu d’un film couleur ou noir et blanc. Les hashtags et mot-clés m’ont induit en erreur. J’avais un doute par rapport à certaines images mais maintenant j’en ai la preuve : il y a tromperie sur la marchandise.

J’étais sidéré quand l’autre jour un client m’a demandé si j’utilisais une application pour smartphone. À cause de ces supercheries, je vais devoir montrer les films développés après chaque prestation. Je comprends les non initiés. Ils sont en droit de douter. Il faut avouer que ce bidule imite assez bien le style de certaines pellicules. À moins d’être un expert, c’est assez difficile de distinguer une photo argentique d’un emballage VSCO. Du coup, je laisse des indices cachés dans mes photos qui pourraient montrer aux sceptiques qu’il s’agit bien de photo argentique mais est-ce que tout le monde les remarquera ? Pas sûr.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s