Inspiration voyage

Lorsque j’ai besoin de changer d’air, je pars en direction de la côte avec un petit 24×36 argentique et deux pellicules. Cela fait du bien de pouvoir déclencher sans but précis et sans contrainte de temps. Un professionnel pour qui j’ai travaillé récemment m’a demandé ce que faisait un photographe en dehors des séances portraits. J’aurais pu lui répondre qu’il aime aussi faire des images pour lui.

photo couleur argentique plage au printemps

Lire la suite

Photos de mariage en noir et blanc : Kodak Tri-X et Ilford HP5

Rares sont les reportages photo de mariage réalisés avec de la pellicule argentique de nos jours. Auparavant, on se contentait de quelques photos officielles. La notion de reportage photo n’existait pas. Aujourd’hui, les mariés attendent du photographe une couverture globale de leur journée et cela ne peut se faire qu’en numérique. Un photographe professionnel qui fournit 500 photos retraçant les préparatifs, la pause café, la découverte de la robe, l’arrivée à la mairie, l’église, les vins d’honneur / le cocktail, les portraits officiels et les portraits de groupe et la soirée dansante ne peut pas se permettre de compter le nombre de vues. Dès qu’une situation intéressante sur le plan photographique ou sur le plan émotionnel se présente, il n’hésite pas à déclencher plusieurs fois. Ce n’est pas tenable en argentique. Je ne m’imagine pas transporter 40 ou 50 bobines et devoir changer de film en pleine action.  Lire la suite

Inspiration photo Instagram

Instagram, ce ne sont pas que des images prises à la volée avec un smartphone à l’intérieur d’un restaurant ou des cadrages en plongée sur les pieds nus dans le sable dans le seul but d’agacer ceux qui sont au travail. Instagram, c’est aussi un vivier de très bons photographes à découvrir. J’en ai repéré plusieurs ces dernières semaines qui méritent vraiment un post. J’aimerais vous en présenter trois pour commencer.  Lire la suite

Photographies analogiques avec VSCO

Il n’est plus nécessaire de photographier en argentique pour avoir le droit de taguer ses photos dans la catégorie analogique. De mieux en mieux. Je vous le dis, les amis, les valeurs se perdent. Les futures générations ne vont plus rien y comprendre. C’est un scandale. Bon, en fait je m’en fiche mais je viens seulement de comprendre. Ce que je prenais pour de la pellicule Kodak sur les comptes Instagram de mes petits camarades sont en réalité des photos numériques passées à la moulinette VSCO, vous savez ce logiciel censé imiter le rendu d’un film couleur ou noir et blanc. Les hashtags et mot-clés m’ont induit en erreur. J’avais un doute par rapport à certaines images mais maintenant j’en ai la preuve : il y a tromperie sur la marchandise.

Lire la suite

Inspiration photographique dans la rue – La couleur comme sujet photo

Dans la rue, il y a toujours moyen de trouver un nouveau sujet photo à traiter si on observe bien. On a tendance à tourner constamment autour des mêmes sujets. C’est normal, c’est humain. Tenter de se  renouveler en allant vers des sujets différents, j’avoue que ce n’est pas facile. Les couleurs de la ville, c’est un sujet photo qui m’inspire. Cela faisait longtemps que je voulais réaliser un travail coloriste dans la rue de la gare de Lille entre le Tri-postal et Eurallile. La couleur comme sujet photo est une bonne idée mais il faut un angle d’attaque original sinon le spectateur s’ennuie. Alors, j’ai contourné le problème en demandant à Claire de poser devant mon objectif là où la couleur domine. Photographier une personne est pour moi plus facile que de photographier l’architecture d’un bâtiment. Claire a eu la bonne idée de choisir une tenue vestimentaire dont les tonalités tranchaient ou au contraire se mariaient bien avec celles des murs peints et des graffs. Mon but était de travailler la couleur comme je l’aurais fait il y a 15 ou 20 ans avec un film argentique et un objectif 50 mm.

Lire la suite