Quelle focale fixe pour Noël ?

Un ami photographe a l’intention de s’offrir un ultra grand-angle à Noël. Il a des vues sur le Samyang 10 mm. Il souhaitait connaître mon avis sur différentes focales fixes qui pourraient convenir à son Canon EOS 7D. L’idée est de remplacer un 17-50 F/2,8 par des objectifs de qualité et donc des focales fixes. Je ne suis pas le meilleur candidat pour parler performances technologiques. Il vaut mieux vous tourner vers les magazines spécialisés. Je ne pense pas qu’il faille raisonner en termes de qualité d’image uniquement quand on choisit un objectif. Je crois que le choix d’une focale fixe, s’il faut en passer par là, doit se faire d’abord en fonction du champ de vision recherché et de la distance que l’on souhaite établir avec son sujet. Par exemple, un très grand angle comme le 10 mm ou 14 mm permet de photographier dans des lieux où l’on a que très peu de recul. Et surtout, il englobe largement l’environnement autour du sujet. Ce genre de focale fixe est très pratique en intérieur mais déforme la réalité avec une image étirée.

modele pin-up Ginie photo couleur

Canon EF 35 mm F2 IS

Le 20 mm me semble plus intéressant sur un Canon APSC puisqu’il se transforme en un 35 mm. Mais c’est ma vision personnelle du cadrage qui s’exprime et le 35 mm n’est pas forcément un choix pertinent pour tous les photographes. Et puis cette focale n’est pas très répandue. Sur le plan strictement qualitatif, j’aurais pu suggérer à mon ami le superbe Sigma 35 mm F/1,4 ART. Dans son cas, l’objectif devient un 56 mm d’excellente qualité mais ne sera-t-il pas frustré de ne pas pouvoir travailler à des focales intermédiaires ? Parce que l’addition commence à être salée ! Il n’y a aucun doute quant à la netteté élevée et les beaux flous d’arrière-plan que délivre cet objectif. Mais faut-il nécessairement débourser plus de 700 euros pour être satisfait de ses images ? Sigma fabrique un 30 mm F/1,4 intéressant une fois monté sur un 7D ou le 70D. Pour à peine 430 euros, je trouve qu’il s’en sort pas si mal comparé aux ténors. Si j’avais un reflex APSC, j’aurais certainement été tenté par cette focale fixe lumineuse et passe-partout.

préparatifs bijoux de la mariée photographe mariage Lille

Canon EF 50 MM F/1,4

Les objectifs à focale fixe font rêver les photographes aguerris qui ont goûté à la gamme semi-pro. C’est tout à fait normal de vouloir faire évoluer son équipement. Expérimenter, c’est très bon pour la créativité. Mais je pense qu’il est préférable de ne pas se séparer de son zoom trop rapidement et d’entamer la mutation progressivement. Passer du zoom aux focales fixes implique de nouvelles habitudes de travail. On ne passera plus aussi facilement d’une focale à l’autre. Et dans certaines situations, comme lors d’un mariage, cela peut vous compliquer la vie. Le zoom reste tout de même un outil très pratique. Un grand angle pour commencer, c’est une bonne idée. On peut poursuivre avec l’achat d’une focale standard comme le 50 mm et terminer avec une plus longue focale comme le 90 mm ou le 135 mm. L’idéal serait d’observer quelle focale vous utilisez le plus souvent et d’acheter celle-ci en premier. Au bout d’un certain temps, vous saurez si vous êtes prêt à vous passer totalement du zoom.

portrait-urbex-50-mm-argentique

Canon EF 50 MM F/1,4

En argentique, les focales fixes pour appareils 24×36 sont accessibles aujourd’hui. Ce serait dommage de s’en priver si vous possédez un Nikon FM, un Canon AE1, un Olympus OM2n, un Pentax K1000 ou un Minolta X700 en état de marche. L’appareil photo que vous avez hérité de votre papa possède certainement déjà un 50 mm. C’est pour moi une focale incontournable en argentique. Mais vous pourriez compléter le vieux coucou avec un 24 mm ou un 135 mm à un prix raisonnable. Les 28 et 35 mm sont très courants en occasion. Ils sont assez polyvalents. Je les utilise tout aussi bien en photo de rue, qu’en portrait, urbex ou en intérieur. Par contre et cela peut vous étonner, je ne les emploie pas pour leur grande ouverture. Le diaphragme est souvent fermé le plus possible, en fonction de l’éclairage disponible. Avec un Olympus comme l’OM-2000, les objectifs sont rarement utilisés à pleine ouverture. Le rendu n’est pas toujours beau à F/1,8. C’est une autre histoire avec les cailloux réservés aux télémétriques de prestige ou les grandes marques comme Zeiss et Contax.

robe-mariage-monochrome-dos-nu-parc

Canon EF 85 mm F/1,8

Concernant les reflex argentiques Canon, mon approche est différente. Les objectifs autofocus me permettent de réaliser des images à faible profondeur de champ aussi facilement qu’avec le reflex numérique plein format. Si vous possédez un Canon EOS argentique et que vous aimez le portrait, je vous conseille fortement le Canon EF 85 mm F/1,8. On en trouve de temps en temps sur le marché de l’occasion, idem pour les reflex Nikon du type F80, F90 ou F100.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s